NARAYA

Le Jeu du Royaume de Naraya
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La bibliothéque

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Alice de Naraya
Plume d'or
Plume d'or
avatar

Nombre de messages : 416
Age : 37
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: La bibliothéque   Sam 13 Jan - 9:00


_________________
On ne naît pas noble on le devient
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre de Naraya
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 76
Lieux de résidence : Dans les forêts du royaume
Rang : Fille du défunt roi donc Princesse de Naraya
Rayens : medievale, celtique, SEIGNEUR DES ANNEAUX, animaux, cinema, grecque et egypte ancien, dessin et arts
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: La bibliothéque   Sam 13 Jan - 15:53

Cassandre entra dans la bibliotheque et se dirigea vers la bibliothecaire. Apres la discussion qu'ils avaient eu dans les potagers, Cassandre devait se renseigner sur l'hermite, sur les plantes, sur les serpents et leurs venin et sur le territoire pres de chez le vieux sage. Cela lui prendrais beaucoup de temps mais elle ne disposait pas de beaucoup pour mener a bien le projet qu'ils avaient entrepris.

-Je peux vous aider, princesse?

-Je cherche des livres sur les serpents, sur les plantes medicinales, sur le territoire de Nukshi et sur un vieille homme qui habiterais au-dela de cette terre.

-Nous allons vous trouver sa le plus rapidement que possible.

En deux temps trois mouvement, il y avait une pile de livres sur les tables reserves au membres de la famille royale quand ils venaient dans la bibliotheque. Elle s'instala puis ouvrit un premier livre. Il n'y avait pas tellement de choses interressantes dans les premieres pages. C'etait surtout des choses qu'elle savait deja. En tournant une des pages, elle decouvit que l'une d'entres elles avait ete dechirer, comme si une personne voulait leurs bloquer le chemin ou les empecher de progresser dans leurs demarches. Cassandre donna un coup sur la table qui resonna dans la bibliotheque. Elle monta un livre ensuite comme pour se cacher.

*Et puis zut, je n'ai rien a me reprocher. Tout le monde peut etre en colere*

Elle baissa son livre et continua ses recherches. Quelqun lui arriva en lui demandant ce qu'elle cherchait exactement pour ce mettre en colere ainsi.

-Une page de votre livre est dechirer. Je me suis mise en colere puisque je ne trouve pas ce que je dois trouver et que quelqun ne veut pas que je trouve ce que je devrais savoir puisqu'il sait que je cherche quelque chose qu'il sait que je pourrais trouver dans ce livre et que visiblement, je ne trouves pas.

Le pauvre aide de bibliothecaire s'en alla confus puis Cassandre souriat.

[b]*Je melange le monde quand je parle comme ca moi*[/b]

Elle ferma le premier livre puis en ouvrit un autre sur les serpents. Aucune page avait ete dechirer cette fois ci. Elle trouve un article fort interressant parlant d'un des serpents dont le venin avait une capaciter miraculeuse pour soigner les plaies et les maladies. Elle commenca a en lire d'avantage mais elle fut completement effondrer de savoir que ce serpent, il n'en restait plus beaucoup et qu'ils etaient rares dans les terres de Naraya. Elle chercha pour un dernier espoir pour savoir ou ils se trouverais exactemente. Elle en trouva qui se situais dans les collines pres des frontieres en sortant du territoire de Nukshi. Par contre, ce territoire etait tres hostile et l'animale en question etait tres violent. Cassandre se demanda meme comment ils pouvait etre en voie de disparition puisqu'il est ecrit qu'ils sont aussi tres rapide. Elle detenait maintenant la clef pour la sorte de serpent mais elle devait en apprendre plus au sujet de l'hermite. Une page sur le vieil homme disait qu'il soumettait les gens qu'il croisait a des rudes epreuves et que si ils ne reussisait pas, il les enverrait dans des endroits lugubres et qu'ils n;en revenait jamais vivants.

*Superbe, je voie que nos chances de reussite baissent de plus en plus. Quelle chance!*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terresantiques.editboard.com
David Cartier
Admin
avatar

Nombre de messages : 194
Age : 36
Lieux de résidence : Naraya
Rang : Garde Royal
Rayens : Soldat
Date d'inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: La bibliothéque   Jeu 25 Jan - 22:53

David entra dans la bibliothèque lentement, le pas léger. Il récitait toujours dans sa tête les conseils d'Alice, présent mais absent... c'était comme dire respirer mais ne pas respirer, aussi facile.

Quoi qu'il en soit, David regarda la splendeur de la bibliothèque. Il avait rarement vu, pour ne pas dire jamais vu une pièce aussi belle que celle-ci. Il prit donc bien soin de faire le tour de chaque coin pour bien observer. IL regarda les vitres, à l'extérieur pour voir la vue qu'il y avait sur le royaume de Naraya. Il vaguait lentement jusqu'à ce qu'il fut attiré par un livre au sol. David alla près du livre et il se pencha pour le ramasser. Quand il fut penché, il reçut un coup de livre derrière la tête. David se releva rapidement en se disant pour lui-même que c'était bien le bout, on l'Attaquait avec des livres maintenant. Dire qu'il venait de subir un autre coup sur la tête avant de recevoir le livre. La douleur à la tête était assez intense.

Il sortit son épée et parcourut rapidement la pièce pour constater que c'était la princesse Cassandre qui venait, probablement sans le vouloir, il espèrait, de lui balancer un livre alors qu'il en ramassait un autre. Il était presque bouche bée et il dit:

- Princesse

Il la regarda, et il regarda son arme ensuite, aux poings. Il la rangea rapidement, puisqu'il n'y avait pas de danger, à moins qu'elle décide de le frapper avec une bible, ce qui pourrait lui être fatal. Quoi qu'il en soit, il se pencha pour ramasser les deux livres au sol et il regarda le titre. Cela semblait porter sur ce qu'ils avaient parlé avec Alice, la belle Alice, il y a un instant. David s'approcha de la table pour y déposer les livres près de la princesse Cassandre tout en regardant les titres. Il les déposa et il regarda ensuite Cassandre en lui disant:

- Est-ce que vos recherches progressent? J'espère vraiment pouvoir vous aider pour guérir votre soeur, j'y tiens vraiment princesse.

Il poussa les deux livres un peu plus loin pour ensuite regarder le livre que Cassandre regardait. Il y avait une carte. David connaissait bien cette carte, c'était la région au nord dans laquelle il avait dû s'y cacher pour infiltrer les barabares. Il avait presque passé toute sa carrière dans ce territoire. David la pointa en disant:

- Princesse Cassandre, cette région, je la connais bien. Je ne sais pas si vous savez, mais votre père y avait envoyé des troupes pour protéger les limites de Naraya, et j'y étais. Regarder ici, il y a une rivière qui parcoure toute cette région. Et ici, ce qui n'Est pas indiqué sur la carte, il y a 2 petits camps de paysans du royaume du nord. Et un peu plus haut, par là, c'est le début de la montagne. La forêt qui commence au pied est une forêt très dense, avec beaucoup d'arbres. Je vous le jure, le soleil à peine à y traverser les feuilles lorsqu'elles sont toutes sorties.

David continua de parcourir la carte. Il pouvait s'y guider, vraiment, mais David se mit à penser qu'un second guide serait très important. Il n'Avait pas dit que la région était très dangereuse, surtout la nuit. Donc, s'il devait arriver quelque chose à David, au moins, le second guide, probablement la reine de Nushki, pourrait les rammener en lieu sûr. Donc, d'où l'importance de ne pas partir seul, mais ne pas partir avec un gros groupe non plus.

David enleva son regard de la carte pour regarder Cassandre. Il la regarda un long moment sans rien dire. Quelques secondes en fait, le temps que David réunissent ses pensées et dit:

- Nous allons y parvenir, je vous le promets princesse Cassandre.

_________________
Each time I drew my sword, I don't consider what I was killing, but what I was allowing to live...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre de Naraya
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 76
Lieux de résidence : Dans les forêts du royaume
Rang : Fille du défunt roi donc Princesse de Naraya
Rayens : medievale, celtique, SEIGNEUR DES ANNEAUX, animaux, cinema, grecque et egypte ancien, dessin et arts
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: La bibliothéque   Ven 26 Jan - 1:19

Cassandre avait entendue un livre qu'elle avait balancer frapper quelque chose et, comme elle n'entendait presque plus rien si ce n'etait des chuchotement des gens present, elle se remit a lire le livre qu'elle avait sous les yeux. Soudainement, elle vit David mettre deux livres sur la table dont celui qu'elle avait balancer deriere elle, mener par sa contrarieter.

-David! Est-ce que je vous aie frapper avec ce livre? si c'est le cas, je vous demmande de m'en excuser, ce n'etait abslument pas intentionel.

David commenca a lui poser des questions sur le progres de ses recherches.

-J'ai trouver une race de serpents qui pourrait possiblement guerrir Sybille mais j'ai aussi cru comprendre que cette race des reptile etait sur le point de disparaitre a cause de la proprieter de leur venin. Si tel en est le cas, je croint que seul cet hermite pourrait nous en trouver. Si il refusait de nous aider, je craint qu'aucune autre facon pourrait possiblement guerrir ma chere soeur.

Elle se replongea ensuite dans sa lecture quand David commenca a identifier les points qu'elle regardait sur la carte.

-Vous avez ete dans cette region auparavant? Pardonnez-moi si je ne parrait pas vraiment savoir ce genre de choses mais je me tiens tres peu au courrant des deplacement des armees de mon defunt pere. Si vraiment vous avez ete dans ses regions, je crois dans ce cas que votre presence dans le groupe nous serra plus que utile.

Elle entendit pas la suite David lui promettre qu'ils reviendrait et qu'ils pourraient soigner Sybille.

-Si j'etait a votre place, je ne prometterais pas trop vite. J'ai aussi trouver dans mes recherches que cet ancien guerisseur posait une enigme et que si la personne a qui elle etait poser ne pouvait repondre, il l'envoyerais dans des terres ou il est impossible de se sortir. Moi qui avait tellement d'entrain au lancement du projet, je commence peu a peu a perdre le moral.

Cassandre ferma son livre puis regarda David.

-Je crois pouvoir repondre a son enigme si elle m'etait poser mais nous ne pouvons prendre le risque que quelqun de mal eduquer ne vienne avec nous. Les gens de Nukshi commencent a m'inquieter. Je ne dit pas qu'ils sont stupides ou quoi que ce soit dans ce genre car je n'ai aucune preuve de ce que j'avance mais je ne les connais pas et ne sait vraiment de quoi ils sont capables. Je craint qu'ils n'y aie que leurs cheftaine et un denomme Boreades qui puisse nous etre vraiment utile dans leurs camp. Olse a probablement recus des enseignements vue son haut-rang dans son peuple et Boreades ne repondrait pas tout a fait au caracteristiques de son peuple d'apres ce que j'ai entendu dire de lui. Les gens disent que les Nukshien sont des barbares et dans un livre, il aurait ete dit que cet homme serrait plus civiliser que ses confreres et qu'il aurait une tres tres vaste experience des bois et de la nature, en plus de la chasse. Je ne sait trop quoi en penser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terresantiques.editboard.com
Alice de Naraya
Plume d'or
Plume d'or
avatar

Nombre de messages : 416
Age : 37
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: La bibliothéque   Lun 29 Jan - 15:34

Alice arriva à proximité de la bibliothéque. Elle prit une bonne bouffée d'air avant de pousser la porte et essaya de de recomposer un visage serein. Il fallait qu'elle chasse toute la nervosité et la déception qui l'assaillaient. La nouvelle ne serait déjà pas plaisante à recevoir, elle n'allait pas en plus communiquer son pessimisme. David et Cassandre étaient là elle les avait entendu. Et le son de leur voix lui donna le courage d'y croire encore et de se battre si nécessaire. Elle entra et les vit tous les deux plongés dans des recherches complexes. Cela lui fit chaud au coeur de les voir se donner autant de mal. Elle alla s'asseoir vers eux
- Je reviens de la salle du trône, où j'ai pu m'entretenir avec Démerick. Il craint pour notre sécurité et suggére que nous écrivions à Dame Olsoë pour lui parler de l'état de Sybille, ensuite elle pourrait remettre le reméde à 3 des meilleurs hommes de notre frére. Evidemment il refuse catégoriquement de nous laisser quitter les murs de la ville...parce que c'est dangereux...

"et que nous ne sommes que de vulgaires princesses fragiles et embarassantes". C'est ce qu'Alice aurait voulu rajouter mais c'eut été injuste vis à vis de Démerick. Ce sentiment allait passer comme il était venu. Il lui fallait juste le temps d'accepter. Dite comme ça la solution de Démerick lui semblait inaproporiée. Ils avaient déjà écrit à Dame Olsoë, à quoi servirait il de recommencer ? Surtout que le reméde se trouvait peut être chez le vieil hermite. Démerick leur avait il seulement donner un "os à ronger" ? Il avait des affaires importantes à régler et la requête d'Alice avait dû l'embarasser. D'autant plus qu'elle s'était permise de prendre sur son temps qui était précieux.Finalement elle n'aurait jamais du lui en parler

_________________
On ne naît pas noble on le devient
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre de Naraya
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 76
Lieux de résidence : Dans les forêts du royaume
Rang : Fille du défunt roi donc Princesse de Naraya
Rayens : medievale, celtique, SEIGNEUR DES ANNEAUX, animaux, cinema, grecque et egypte ancien, dessin et arts
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: La bibliothéque   Mar 30 Jan - 1:36

Cassandre se frappa la tête quatre fois sur la table.

-Dites donc, personne ne semble comprendre. Ils ne peuvent pas reussir. Ils savent surement se battre mais les bons combatants ne sont pas nécésairement les plus sages. Ils ne pourrons repondre à l'énigme qui leur ceras lancer par cet hermite. Je crois que Démérick, même si il n'est pas d'accord, deveras au moin me laisser partir avec quelqun d'autre car si il ne le fait pas, je crois qu,il vas condamné Sybille a la mort mais sa, il n'a pas l'aire de s'en rendre compte. Les Nukshien ne peuvent pas ramener cet antidote car ils ne savent pas ou il peuvent trouver cet hermite car sa position est au-delà des frontiers de leurs frontieres. Je veux y aller et je veux que la mission reussisse mais je crois que je ne pourrais reussir sans vous. Il n'a pas le choix.

Cassandre ferma le livre, croisa les bras puis se coucha sur le plus gros des livres qui se trouvait sur la table.

-Désolé ma chère soeur d'avoir ainsi répondu. Tu ne fait que me donner la réponse de notre frère mais je n'en fait qu'a ma tête et jette sur vous la colère que je devrais déverser sur Démérick
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terresantiques.editboard.com
Alice de Naraya
Plume d'or
Plume d'or
avatar

Nombre de messages : 416
Age : 37
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: La bibliothéque   Mar 30 Jan - 4:09

Alice fut touché par la réaction de sa soeur d'habitude si douce et si calme. Elle aussi était déçue. Il faut dire qu'elle s'était donné du mal.Mais Démerick n'avait fait que ce qu'il devait dans cette histoire. Ce n'est pas aprés lui qu'il fallait être en colére. Cette rage il fallait la placer dans leur mission. C'est grâce à cela qu'ils avanceraient. Elle s'approcha de Cassandre et passa sa main dans ses cheuveux bruns.
- Cassandre, ma puce, il y a une solution et nous allons la trouver, mais laisse ta colére de coté et dis moi : qu'aurais tu fais à la place de notre frére, te sachant responsable de la sécurité de ta famille ?

C'était son rôle d'aînée de lui rappeler que Démerick agissait dans l'intérêt collectif et non individuel. Cart il était le roi et se devait à cela. Et même s'il avait refusé d'accéder à leur requête au moins cela prouvait qu'il tenait à sa famille. A l'inverse, comment aurait elles pris les choses si il avait accepté de les laisser partir sans la moindre protestation ?

_________________
On ne naît pas noble on le devient
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Cartier
Admin
avatar

Nombre de messages : 194
Age : 36
Lieux de résidence : Naraya
Rang : Garde Royal
Rayens : Soldat
Date d'inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: La bibliothéque   Mar 30 Jan - 10:22

David s'était reculé un peu quand Alice était entrée pour leur annoncer la nouvelle. Il fallait dire qu'il n'avait pas grand chose à dire pour le moment, ce n'était pas après lui que Démérick lui avait lancer son refus. D'ailleurs, cette dernière pensée lui éclaircit les idées. Si on ne pouvait aller à la montagne, alors il fallait apporter la montagne à nous. Il s'éclaircit la voix et il demanda:

- Pardonnez-moi princesses, mais je pense bien avoir eu un idée.

Il s'approcha un peu de la table pour y déposer une de ses mains et il dit:

- Alice, vous avez dit que votre frère ne laisserez pas aller les membres de sa famille hors de murs du chateau. Il enverrai trois hommes pour contacter les Nushkiens pour aller chercher l'andidote. Je vous dit, et si j'étais parmi ce groupe de trois, j'irai contacter les Nushkiens et nous irons voir cet homme. Il doit bien y avoir quelque chose qu'il désire, quelque chose qu'il ne possède pas? Pourquoi ne pas se servir de cet objet pour le faire sortir de sa caverne et l'ammener ici, au chateau? Vous savez, bien que vous ne semblez pas y croire, tout homme a son prix et je pense que ce prix est de loin inférieur à ce que votre soeur représente pour vous.

Il passa un de ses mains sur son visage comme pour réfléchir. C'est bien certain que ce n'était pas la bonne solution, mais il fallait faire avec ce que nous avions. Et pour le moment ce que ces gens avaient c'était un refus catégorique du roi et cela, même David ne pouvait aller contre sa volonté. Il murmura alors:

- Ah moins que bien sûr que les deux autres hommes qui m'accompagnent soit vous déguisez en homme... Je sais que tout cela semble improbable, mais croyez-moi, c'est très faisable

David avait lancé cela en l'air, espèrant au fond qu'il ne prenait pas l'idée au sérieux.

_________________
Each time I drew my sword, I don't consider what I was killing, but what I was allowing to live...


Dernière édition par le Jeu 1 Fév - 22:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Princesse Sybille
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 64
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: La bibliothéque   Mar 30 Jan - 11:36

(HJ: Juste en passant comme ça...Olsoe c'est une femme...la chefTAINE de Nukshi lol et puis c'est pas un ermite... Wink )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice de Naraya
Plume d'or
Plume d'or
avatar

Nombre de messages : 416
Age : 37
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: La bibliothéque   Mar 30 Jan - 11:50

(pas de probléme on a tous trés bien compris Wink )

_________________
On ne naît pas noble on le devient
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Cartier
Admin
avatar

Nombre de messages : 194
Age : 36
Lieux de résidence : Naraya
Rang : Garde Royal
Rayens : Soldat
Date d'inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: La bibliothéque   Mar 30 Jan - 12:22

(L'hermite en fait ce n'est pas la cheftaine de Nushki, mais l'homme au dela, le vieux qui a la potion... si j'ai bien compris Wink)

_________________
Each time I drew my sword, I don't consider what I was killing, but what I was allowing to live...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Princesse Sybille
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 64
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: La bibliothéque   Mar 30 Jan - 13:41

(HJ: Hey hey...lol dsl j'me tais!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre de Naraya
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 76
Lieux de résidence : Dans les forêts du royaume
Rang : Fille du défunt roi donc Princesse de Naraya
Rayens : medievale, celtique, SEIGNEUR DES ANNEAUX, animaux, cinema, grecque et egypte ancien, dessin et arts
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: La bibliothéque   Jeu 1 Fév - 22:40

Cassandre sursauta a l'idée que venait de proposer David.

-Peut-etre que je suis en colère contre Démérick mais pas assez pour dire qu'il est imbécile. Votre idée est bonne mais je ne crois pas que cela suffira.Il vas nous reconnaitre, ayant grandis avec nous et il risque en plus de vouloir voir de quoi nous sommes capables et je ne crois pas que nous pourrions passer son test avant un bon bout de temps. Je ne sais plus quoi faire en plus que le temps nous aie compter. Il vas falloir trouver une solution rapidement ou bien nous allons perdre une soeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terresantiques.editboard.com
Alice de Naraya
Plume d'or
Plume d'or
avatar

Nombre de messages : 416
Age : 37
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: La bibliothéque   Ven 2 Fév - 9:05

Alice réfléchissait et l'idée que David donnait n'était certes pas mauvaise mais un peu trop osée et surtout elle avait peu de chances de réussir. Et puis d'une certaine façon elle avait promis à Démerick de ne pas partir. Et Ses promesses, elle les tenait toujours. D'habitude...

- Ne nous emballons pas trop vite. Que savons nous pour le moment ?
1-le reméde existe
2-Il est soit en Nushkie, soit chez ce vieil hermite

-Alors voilà ce que je propose. Sa majesté a donné une directive ? Eh bien nous allons la suivre comme de bons Narayens, respectueux de la couronne que nous sommes. Composons une deuxiéme lettre pour Dame Olsoë en lui expliquant avec plus de détails ce que nous attendons d'elle et...

Alice fit signe à Cassandre et David de se rapprocher et leur parla à chacun dans l'oreille. Puis elle posa un doigt sur ses lévres.

-Je veux juste savoir si vous êtes d'accord ou non

_________________
On ne naît pas noble on le devient
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Cartier
Admin
avatar

Nombre de messages : 194
Age : 36
Lieux de résidence : Naraya
Rang : Garde Royal
Rayens : Soldat
Date d'inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: La bibliothéque   Mar 6 Fév - 10:23

David écouta la proposition de plan d'Alice pour tenter d'aller voir la cheftaine et ensuite continuer la quête. Le plan semblait risqué, mais qu'est-ce qui n'était pas risqué de nos jours? Et puis, les deux soeurs semblaient tellement anxieuses vis-à-vis leur soeur qui souffrait que David ne voyait pas ce qui pouvait empecher le plan de se réalisé. Il espèrait seulement pouvoir faire sa partie du plan.

David inclina la tête en signe d'aprobation du plan. Après tout, il était bon bien que cela diminuait le nombre d'effectifs pour la mission. David regarda Cassandre et il lui dit:

- Je m'assurerai qu'aucun danger ne vous atteignent princesse Cassandre.

David tourna le livre avec la carte vers lui et il pointa deux points distincts:

- Le village des Nushkiens, notre but. En 8 jours, nous pouvons être de retour au chateau, 7 si nous nous dépêchons. Ce soir, j'irai à ma ferme pour préparer des vivres pour tout ce temps, alors ne vous inquiétez pas pour cela.

David leva les yeux pour regarder Cassandre. Il tourna son regard vers Alice, et puis sur Cassandre à nouveau. David baissa le regard pour regarder sa propre arme et il regarda à nouveau Cassandre. Il demanda:

- Savez-vous manié les armes princesse? Je sais que nous ne voulons pas que cela arrive, mais ces régions sont dangereuses et quand une horde de brigands vous tombe dessus, c'est drole à quel point la politique et la diplomatie peut disparaitre rapidement. Alors, si vous ne savez pas comment, vous resterez derrière moi alors.

David n'avait pas dit cela avec fierté, mais il devait savoir les capacités à Cassandre de pouvoir survivre dans des situations aussi périlleuses que celles auxquelles ils seront confrontées

_________________
Each time I drew my sword, I don't consider what I was killing, but what I was allowing to live...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice de Naraya
Plume d'or
Plume d'or
avatar

Nombre de messages : 416
Age : 37
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: La bibliothéque   Jeu 8 Fév - 19:25

Alice sourit tristement en écoutant Cassandre et David. Oui cela semblait être la seule solution possible. C'était dommage d'en arriver là aprés toutes ces recherches et ces espoirs mais voilà, on ne pouvait pas toujours forcer le destin. Elle referma les livres d'un petit coup sec, avec une pointe d'amertume et les rendit au documentaliste.
- Inutile de continuer nos recherches n'est ce pas ? Plus nous en saurons et pire ça sera...

Il y avait aussi la lettre. Devaient ils ou non la rédiger. Est ce qu'elle serait seulement remise à Dame Olsoë ? Alice doutait de tout maintenant c'était terrible... Alors c'était vraiment ça ? Il fallait se méfier de tout et tout le monde ? Elle s'assit sur un fauteuil l'air songeur. Quelle ligne de conduite devait elle adopter ? Et surtout saurait elle s'y tenir ? L'atmosphére devenait oppréssante. Elle se releva et s'assit à la table avec David et Cassandre
- Et que faisons nous pour cette lettre ? Nous pouvons toujours l'écrire ça ne nous coûtera rien...

_________________
On ne naît pas noble on le devient
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Cartier
Admin
avatar

Nombre de messages : 194
Age : 36
Lieux de résidence : Naraya
Rang : Garde Royal
Rayens : Soldat
Date d'inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: La bibliothéque   Lun 12 Fév - 12:00

David inclina la tête quand Alice parlait de faire une lettre. Mais, ce n'était pas à lui de la faire, n'ayant pas les droits de faire cela. Il était l'homme à tout faire de l'équipe, voila, oui c'est cela, mais écrire une lettre royale et diplomatique n'était pas de son essort.

David alla donc s'assoir sur une chaise à la table. Il tourna un livre en sa direction et il le regarda attentivement. C'était surprenant de voir qu'il pouvait y avoir autant de détails dans les images. Cela voulait donc dire qu'il y avait quelqu'un qui y avait déjà été. Il fallait que David se rendre à l'évidence, il n'était pas un homme diplomatique. Il trouvait que la politique n'apportait rien de concret, sauf faire des guerres.

Bon Dieu qu'il voudrait aller voir cet homme et lui demander sa potion. Être assis là pendant qu'une personne souffre de ce mal... voila ce qui rendait David complètement malade.

Il regardait Cassandre et Alice qui s'affèrait à la lettre. David les regardait avec un oeil reconnaissant et espèrait vraiment que cette démarche allait fonctionner.

_________________
Each time I drew my sword, I don't consider what I was killing, but what I was allowing to live...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice de Naraya
Plume d'or
Plume d'or
avatar

Nombre de messages : 416
Age : 37
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: La bibliothéque   Lun 12 Fév - 13:24

Cassandre et Alice rédigérent la lettre. Elles recommencérent plusieurs fois, n'étant jamais tout à fait satisfaites des termes employés. Une heure plus tard elles avaient enfin finies. Alice soupira de soulagement
- Voilà qui est fait! Nous n'avons plus qu'à attendre que Démerick nous la demande

Attendre et prendre son mal en patience. Alice reporta son regard sur David qui semblait absorbé dans ses pensées. Sous ses airs tranquilles lui aussi était un passionné qui bouillonait. Alice ne l'avait encore jamais vu en colére mais elles devaient être terrifiantes. D'autant plus qu'elles semblaient être rares chez lui. Face à cette force de caractére tranquille les ennemis devaient perdre contenance bien des fois. Elle alla s'asseoir prés de lui et lui demanda en souriant.
- Qu'est ce qui vous tracasse autant David ?

_________________
On ne naît pas noble on le devient
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Cartier
Admin
avatar

Nombre de messages : 194
Age : 36
Lieux de résidence : Naraya
Rang : Garde Royal
Rayens : Soldat
Date d'inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: La bibliothéque   Lun 12 Fév - 13:59

Quand David sentit Alice s'approcher de lui pour s'assoir, David referma lentement le livre, prenant un bout de parchemin pour conserver la feuille. Il avait passé la dernière heure à regarder la carte de la région, se remémorant l'emplacement de tous les endroit stratégiques, bien qu'il n'en avait pas vraiment de besoin.

Ensuite Alice lui demanda la question sur son état. David s'assit confortablement sur la chaise, se calant bien au fond. Il porta la paume de sa main gauche sur son oeil pour se frotter l'oeil, comme pour se sortir de la fatigue. Il dit: en regardant devant:

- Mais, moi je n'ai rien Alice

Il tourna ensuite la tête, son regarda croisant celui d'Alice. David la regardait quelques instants, se demandant pourquoi ses fantomes étaient venus l'hanter jusqu'ici. Il porta sa main droite à son ventre, sur le flanc gauche pour être plus précis. Il se frotta vigoureusement le ventre, comme pour faire partir une douleur invisible.

Son regard devenait lointain, David ne voyait plus vraiment ce qui se passait. L'obscurité, voila ce qui le gagnait. La lame qui était dans l'obscurité, au dessus de la tête d'Éléonnore, elle s'abaissa. David se vit projeter entre la lame et la femme, recevant le coup en plein sur son flanc gauche. La douleur le gagnait. David se pencha pour faire évacuer la douleur, mais elle était vive. Pendant ce temps, le barbare retira sa lame pour frapper à nouveau David derrière l'épaule droite. David tomba à genou au sol. Les cris persistèrent, le feu éclairait l'obscurité. Le barbare riant, tandis que les autres criaient pour la charge. David, accroupit au sol, dégageaient nettement son cou pour se le faire trancher. L'homme leva son arme et commença à descendre. Mais David vit le regard de la jeune femme et du vieil homme, tous deux pétrifiés. Un regain de vie, voila ce que David vit dans les regards implorant la vie des innocentes victimes.

David se dégagea et l'arme de l'homme frappa le sol, s'y planta vigoureusement. Sans crier gare, David donna un coup de pied au barbare, lui brisant le coude. Il enchaina avec un coup de poing dans la gorge pour lui couper le souffle. L'homme commença à perdre l'équilibre, mais David se jeta sur lui, l'entrainnant dans sa chute. Elle semblait durer des heures, mais en tournant, ils finirent par entrer dans une maison et percuter un mur. David se détacha de l'homme et, au même moment, le toit de la maison tomba. David sauta par en arrière et...

David sauta vraiment par en arrière. Il s'était levé si vite que la chaise tomba à la renverse et David se retrouva debout. Il avait l'air malin maintenant, debout, pour avoir eut une peur invisible. Son premier réflexe fut de porter sa main à son cou, mais il fut un peu prit de panique en ne trouvant pas ce qu'il cherchait. Il fut rassuré en voyant Alice. Il se souvenait qu'elle détenait ce qu'elle voulait.

David secoua la tête un peu. Ne sachant que dire, il affirma:

- Tout va bien. Je veut seulement que vous sachez que... comme beaucoup, je suis attristé de ne pouvoir agir alors qu'une personne à besoin d'aide. Pardonnez mon comportement, princesses

Au fond, c'était la vérité, David était triste pour Sybille, mais ce n'était pas la raison de tout cela. Il secoua la tête et il constata que son épaule était engourdie, ainsi que son flanc.

David se retourna pour relever la chaise et il s'y rassit. Il regarda à nouveau Alice et, avec une telle insistance positive, il dit:

- Alice, je dois aller faire cette mission. Ça sera avec ou sans le consentement du roi, mais je dois y aller. Il le faut.

David avait dit cela avec un telle sincérité. Mais David le savait, au fond de lui-même, il ne pourrait retrouver la paix intérieure sans avoir revu cette région, ce village... cette femme. C'était peut-etre sa destinée d'y retourner. Après tout, pourquoi l'homme qui détenait cette potion y vivait? Il y avait une raison à tout. David aurait pu tout avoir oublié. Il pensait bien avoir oublié, mais plus les choses avançaient, plus sa mémoire lui revenait. Il devait tuer ces fantomes, pas en faisant le mal... mais en y allant et en pardonnant les circonstances qui ont rendu sa vie en un vrai cauchemar.

David pensait devoir, il se dit même qu'il devait y aller seul. Mais plus il y pensait, et plus il se dit qu'il devait quelque chose à cette princesse. Alors, il posa sa main délicatement sur l'épaule d'Alice et il dit:

- J'aimerais tellement que vous veniez. Votre aide m'est plus que précieuse. Et, il y a quelqu'un que j'aimerais que vous voyez dans cette région.

_________________
Each time I drew my sword, I don't consider what I was killing, but what I was allowing to live...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice de Naraya
Plume d'or
Plume d'or
avatar

Nombre de messages : 416
Age : 37
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: La bibliothéque   Lun 12 Fév - 14:48

Alice s'était précipitée sur David pour lui venir en aide quand elle l'avait vu se lever brusquement. Elle ignorait ce qu'elle aurait fait mais c'était le réflexe qu'elle avait eu. Cela n'avait pas duré il avait repris contenance et s'était même rassis. Mais il était blanc comme un linge et tendu au maximum. On aurait dit qu'il avait cauchemardé éveillé. Alice alla chercher une bouteille de vin qui se trouvait rangée dans un placars non loin de la bilbiothéque, en remplit un verre et le tendit à David
- Buvez David, cela vous fera du bien.

Pendant qu'il s'exécutait elle lui prit la main pour tenter de l'apaiser. Il semblait comme...torturé par un souvenir. Et ce n'était pas cette mission en Nushkie qui était la cause de sa réaction elle en était certaine. David n'était pas empatique à ce point. Lorsqu'il lui parla de partir avec elle, elle ne sut trop que dire. Ce voyage pour lui semblait être une question de vie ou de mort. Et Sybille ne pouvait en êtrer la seule cause. Il fallait qu'il parte c'était impérieux, Alice le sentait au plus profond d'elle même. David avait l'âme torturée et visiblement il voulait faire face à ses démons du passé.
- David, je vous jure que si je le pouvais je vous accompagnerais et vous aiderais autant que je le pourrais. Mais pour le moment c'est impossible. Il faut que vous compreniez...je ne suis pas maîtresse de mon destin. Mon existence ne m'appartient pas. Je suis là uniquement pour...représenter la couronne de temps en temps, être mariée à un homme important pour assurer la prospérité de Naraya. Mais aucunement pour prendre des initiatives, penser ou encore décider seule. Même pas de la maniére dont je dois m'habiller. Et mon comportement n'est pas toujours digne d'une princesse, je ne vous ai pas montré le bon exemple. Je ne puis désobéir à mon frére. En tant que princesse, soeur et femme. Parce que je lui ai promis de ne pas partir. Quelle femme serais-je si je ne tenais pas mes promesses ? Et à ses yeux, et aux votres ? Pourtant...je veux vous aider David. Dites moi ce que je peux faire je vous en prie. Vous voir dans cet état m'est insupportable.

_________________
On ne naît pas noble on le devient
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Cartier
Admin
avatar

Nombre de messages : 194
Age : 36
Lieux de résidence : Naraya
Rang : Garde Royal
Rayens : Soldat
Date d'inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: La bibliothéque   Lun 12 Fév - 15:36

David prit quelques gorgées du verre de vin que Alice lui avait apporté. Il n'avait qu'à peine trempé ses lèvres. Il déposa le verre et il écouta Alice lui parler de sa destinée qui était hors de son controle. Voila une phrase qui déplut fortement à David... Pour ne pouvait-on jamais être en controle de sa propre vie. Il avait déjà eu à payer pour cela il y a fort longtemps, maintenant c'était la même chose. Il n'y avait donc pas de répit.

Alice demanda si elle pouvait faire quelque chose pour l'aider. C'était bien entendu que non, que pouvait-elle bien faire pour lui si elle ne pouvait rien faire pour elle-même? David était sur le point de se relever, mais il changea d'idée et il demeura assis et il regarda Alice. Il tourna le regard pour prendre le livre dans lequel il feuilletait et il retrouva la même page. Il datait déja de quelques années. Sur cette page, il y avait des informations sur un village, situé au nord des frontières. Ils avaient même une petite emblème pour ce village. David prit le temps de montrer cet emblème et il dit à David:

- Souvenez-vous de ce que vous gardez pour moi

C'était le collier, il y avait le même sceau, le même emblème. En continuant de parcourir la page, il y parlait maintenant d'un chef de village, de ce village. Il avait eu une fille et un garçon, la fille plus agée et se nommait Eléonnore. Mais, ce que le paragraphe disait c'était que, devant les attaques incessantes des dernières années, le chef du village avait fait une alliance avec un autre village non loin de là, pouvant ainsi solidifier une importante alliance pour se défendre contre les hordres de barbares. David dit à Alice:

- Vous savez comment il faut faire pour faire une alliance?

Et oui, David l'avait vu dans le regard d'Alice... en se marriant. Donc, la jeune femme fut offerte en cadeau pour marier le fils de l'autre village:

- Cette alliance s'est concrétisé il y a 5 années, 4 mois et 20 jours, durant que j'étais à l'Ouest pour lutter contre un convoi qui n'avait jamais eu.

David poussa le livre plus près d'Alice pour qu'elle puisse lire ce qui était écrit. L'histoire de ce village était bien ordinaire pour beaucoup. David n'avait pas le gout de continuer de lire pour savoir ce qu'il disait sur la bataille d'il y a 7 années, lors de la première mission de David. Il y avait eu des pertes, et David avait sauvé le chef et sa fille... Eléonnore. Il y avait eu beaucoup de morts dans les villageois, et dans les barbares également. Pendant qu'Alice lisait, il disait:

- Si vous voulez m'aider Alice, je crois que vous devriez me mépriser au lieu de m'aprécier. Vous vous souvenez lorsque je vous ai demandé si vous aviez de la famille au Nord

Il remarqua qu'Alice fit un petit oui de la tête. David tourna une page et il pointa la photo d'Eléonnore, une photo qui prenait toute la page.

_________________
Each time I drew my sword, I don't consider what I was killing, but what I was allowing to live...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice de Naraya
Plume d'or
Plume d'or
avatar

Nombre de messages : 416
Age : 37
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: La bibliothéque   Lun 12 Fév - 16:34

Alice pâlit. La jeune fille sur le livre lui ressemblait énormément. Pas trait pour trait mais les cheuveux blonds, les yeux et l'air qu'elle avait. C'était troublant... Eléonore. Alice sortit le collier de David...ou plutôt si elle en croyait ce qu'elle comprenait celui d'Eléonore...se pouvait il qu'il y ait un quelconque lien entre elles. Non c'était le hasard. Mais leur destin et leur apparence semblaient curieusement semblables.

- Comment pourrais je vous mépriser ? Vous avez sauvé cette femme David. Nous nous ressemblons et alors ? Qu'est ce que cela change ? Nous étions fait pour nous rencontrer, c'était écrit. Et même si je n'avais rien eu avoir avec elle, vous m'auriez bien donné votre lait n'est ce pas ?

Elle sourit
- Et je puis vous assurer que Démerick serait venu me chercher comme il l'a fait et vous aurez de ce fait remarqué.

Elle plongea son regard dans le sien et redevint sérieuse
- Non David. Si la seule chose que vous me demandez est de vous mépriser je ne puis vous l'accorder. Ce serait injuste et contraire à ce que je ressens. Peut être même qu'un jour c'est vous qui me mépriserez. Lorsque je devrais agir selon mon rang et pas selon ma personnalité. Comme Eléonore a dû le faire...

_________________
On ne naît pas noble on le devient
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Cartier
Admin
avatar

Nombre de messages : 194
Age : 36
Lieux de résidence : Naraya
Rang : Garde Royal
Rayens : Soldat
Date d'inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: La bibliothéque   Lun 12 Fév - 16:56

Quand Alice lui parla du lait, David ferma les yeux et il fit signe de oui de la tête, que bien entendu il l'aurait fait tout de même, même si Alice n'avait pas ressemblé à Eléonnore. Plus elle parlait, plus David sentait un étau lui serrer la tête et le coeur. Il était prisonnier de son propre corps, ne pouvant s'échapper. David lui dit quand elle finit, sur un ton calme et sérieux:

- Parce que vous croyez que je ne lui ai seulement sauvé la vie? Alice, il y a eu bien plus que cela

David prit une petite gorgée de vin pour s'aider un peu. La prochaine épreuve allait être la plus souffrante:

- Alice, j'ai aimé cette femme, plus que tout au monde. Durant cette époque, je ne la voyais que deux fois l'an, étant toujours parti en mission. La dernière d'il y a cinq années 4 mois et 20 jours a été plus longue que prévu. Son père n'a pas pensé à elle quand elle l'a offerte sauvagement à un autre village. Il a dû pensé que je n'avais pas vraiment de sentiment pour sa fille et que je n'étais que de passage. Mais Alice, c'était totalement faux.

David resta tout de même calme, s'étant répété de nombreuses fois cette réplique depuis qu'il était seul chez lui à ruminer ses pensées. Il avait été si longtemps seul durant toutes ces années:

- J'ai longtemps voulu mourir, je pense que les missions faite pour l'armée n'en démontre pas moins. J'étais disparu depuis si longtemps, terré dans un territoire ennemi que tous me croyaient mort. Mais je ne l'étais pas, loin de là. J'hantais, je rodais, n'ayant qu'un seul but, accomplir ma mission.

Il se gratta nerveusement le revers de sa main avec son autre main en continuant:

- Mais j'en ai jamais voulu à personne, pas même au père. Comme plusieurs disent, c'était le destin. Alors, mon destin est de souffrir pour le reste de ma vie et tout simplement, ne pas avoir de vie? Quand j'ai revu Eléonnore, elle n'avait même pas le droit de me parler, elle ne souriait plus et c'est ce qui me faisait le plus mal, son rire était si merveilleux. Mais maintenant, je suis considéré comme un ennemi pour le village de son mari. J'ai donné mon sang pour ce village et je n'ai pas le droit d'y aller, c'est la fatalité de la vie vous allez dire?

Voila ce que David voulait se confronter aujourd'hui, retourner à ce village et seulement pardonner à ceux qui lui ont fait du mal. Il avait longtemps pensé pouvoir sauver Eléonnore, mais se mettre en colère et détruire un village au complet pour une question de coeur, cela ne lui ressemblait pas. Il préférait se terrer et tenter d'oublier... bien qu'il n'avait jamais oublié.

David commença à faire signe de non de la tête et d'ajouter:

- Non Alice, je suis mieux de demeurer seul, comme cela je ne ferai jamais de mal à personne, comme j'ai fait si mal à Eléonnore en n'étant pas là pour elle quand elle avait besoin de moi. J'ai détruit sa vie et elle en a perdu le gout de vivre je crois, je l'ai vu dans ses yeux et dans son absence de joie.

_________________
Each time I drew my sword, I don't consider what I was killing, but what I was allowing to live...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice de Naraya
Plume d'or
Plume d'or
avatar

Nombre de messages : 416
Age : 37
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: La bibliothéque   Lun 12 Fév - 18:01

Alice était bouleversée par ce que David venait de lui raconter. L'amour voilà où ça menait. Et voilà pourquoi elle cherchait à s'occuper tout le temps pour ne pas y penser et tâcher d'évincer se sentiment. Beau piége en vérité! Qui ne détruisait plus qu'il ne faisait du bien! Et les troubadours et poétes qui chantaient les louanges de ce sentiment! Dans quel monde vivaient ils ? Et les auteurs de stupides romans à l'eau de rose ? Des manipulateurs d'âmes! Elle serra un peu plus la main de David.

-David, tout ce qui est arrivé est un malheureux concours de circonstances. Vous n'êtes en rien coupable. Vos actions vous ont été dictées par l'amour que vous portiez à cette jeune femme. Vous vous êtes aimés. Oh cela n'a pas duré mais vous deux au moins aurait connu et vécu ce snetiment! L'amour c'est pour les oubliés de Dieux qui l'ont mérité. Bien sur cela fait mal. Mais un jour, vous comme elle renaîtrez de vos cendres et vous savez pourquoi ?

Elle le regarda intensément
- Parce que la vie est un éternel recommencement. Et que vous aimerez une femme qui vous le rendra. Pour le moment ce que je raconte vous semble totalement impossible et c'est normal. Mais les événements s'enchaînent et vous tombe dessus de maniére inattendue. Cela personne n'y peut rien. Ni vous non plus. Peut être qu'un jour Eléonore et vous vous retrouverez qui sait ? Un jour, dans quelques années nous en reparlerons autour d'un hydromel. Lorsque vous serez avec cette femme et moi avec ...Dieu sait qui et dans quelle situation. Promettez moi que nous aurons ce rendez vous et que ...nous ne serons pas brusquement séparés.

Ces derniers mots étaient sortis tous seuls. Alice était sincérement éfarée de tout ce que David avait vécu. Lui si bon et si merveilleux. Comment était ce possible. Elle voulait le protéger, le rassurer, mais comment pouvait elle faire ?

_________________
On ne naît pas noble on le devient
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Cartier
Admin
avatar

Nombre de messages : 194
Age : 36
Lieux de résidence : Naraya
Rang : Garde Royal
Rayens : Soldat
Date d'inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: La bibliothéque   Lun 12 Fév - 18:42

David sentit la main d'Alice serrer de plus en plus la sienne. Il écoutait de belles paroles provenant d'Alice. Mais tout ce que David pu faire, c'est de baisser la tête et de dire:

- Il est trop tard pour moi Alice, vous êtes arrivée trop tard. J'y ai longtemps cru, mais maintenant il est trop tard pour moi... et pour votre promesse...

Plus il écoutait Alice, plus il se sentait mal et non-heureux. Il avait soudainement envie de retourner à son passé et changer les choses. Ironiquement, c'était l'armée qui lui avait fait rencontré Eléonnore... et c'était cette meme armée qui lui avait soustrait. David était déchiré intérieurement:

- Je ne peux vous promettre ce que je ne peux pas promettre. Si je dois mourir en protégeant votre famille, vous, ou bien en allant faire ce voyage, et bien soite.

Les paroles de David étaient dures, mais c'était la première fois que quelqu'un savait réellement ce qui tracassait David. Il existe dans la vie des maux qui ne peuvent être guéris, des maux physiques, mais également psychologique. David était tout à fait normal, mais il y avait toujours une obscurité qui planait en haut de lui. Il tentait de racheter son erreur en faisant le bien autour de lui, une vie à faire du bien sans avoir de bien pour sa vie. Jusqu'au jour où Alice est arrivée, c'est la premiere personne qui a tenté de faire voir ce qui était de bon en lui et ce que la vie pouvait lui apporter.

Il pencha la tête et il mit sa main sur la tête de la jeune princesse en disant:

- Je suis désolé... Alice. Le mal est entré en moi depuis si longtemps. Je ne sais plus ce qui me reste de bon, bon pour le royaume, ou tout simplement bon pour vous. Pourquoi vouloir tant m'aider? Ne suis pas qu'un simple paysan pour vous, qu'un simple garde ayant une volonté de bien faire? Un homme parmi tant d'autres qui a eu un petit problème étant plus jeune. Ne devriez-vous pas lever le nez sur moi et me laisser?

Plus David parlait, plus il sombrait. Le fait d'ouvrir sa blessure à nouveau lui avait fait plus de mal que prévu. Il pensait bien pouvoir l'oublier, la réduire... mais non, il avait échoué... à nouveau

_________________
Each time I drew my sword, I don't consider what I was killing, but what I was allowing to live...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La bibliothéque   

Revenir en haut Aller en bas
 
La bibliothéque
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Lieu RP] Le bureau du bibliothécaire
» Message du Grand-Bibliothécaire de la Biblihomélie
» - PierresVives - Moine Bibliothécaire.
» Bibliothéque
» Guide du brigand (caché quelque part dans la bibliothèque)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NARAYA :: NARAYA :: Le château royal-
Sauter vers: