NARAYA

Le Jeu du Royaume de Naraya
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A la croisée des chemins

Aller en bas 
AuteurMessage
Crowen
Écrivain
avatar

Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: A la croisée des chemins   Ven 23 Mar - 19:59

Cela faisait bien une heure que les dernieres chaumières de Faein s'était éclipsées pour une végétation pleine de champs cultivés, de sol en jachère, une terre domestiquée. Plus loin, on distinguait des collines à perte de vue, ainsi que la lisère d'une immensse forêt.
Etait-elle celle qu'il fallait traverser pour se rendre à Naraya?

Le printemps oppulant exprimé par les trilles mélodieuses des passereaux et des grillons, agacait les oreilles de l'homme. Haut perché sur la cheval, les cahots du trot soutenu rajoutait à son humeur massacrante.
Brusquement, il glissa de la selle pour atérir sur ses pieds dans la poussière du chemin. là, il s'étira et fit quelques pas. Il manqua de trébucher tellement le sang ne courrait plus dans ses pieds.

Un faucon crécerelle chassait non loin, juste au dessus du champs de blé qui débuter sur le bord de leur chemin. Le soleil irrisait les épis et la légère brise générait une houle bienfaisante. Néanmoins, pour Crowen, cela lui rappela la mer et ses vagues impétueuses sur lequel il s'était perdu il y'a quelques semaines. Il se mit la main sur les yeux pour tenter de refouler ce souvenir.une vague sombre l'immergea.

Lorsqu'il repris pied avec la réalité, il fut saisi d'étonnement car il se se trouvait à genou, sur le sol.

Il se retourna d'un air hagard et jetant un regard interrogateur:
Où était la fille?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire Beaudelle
Écrivain
avatar

Nombre de messages : 108
Lieux de résidence : Naraya, près de la capitale
Rang : paysanne
Rayens : 150 rayens de bronze par jour
Date d'inscription : 25/11/2006

MessageSujet: Re: A la croisée des chemins   Lun 26 Mar - 2:33

Claire sentit Crowen qui tombait de selle et se retourna pour voir s'il allait bien. Il fit quelques pas alors la cavalière décida de continuer. Au bout de quelques minutes, elle se retourna une seconde fois et s'apperçu que Crowen ne suivait plus. Elle cru qu'il avait un malaise, il était déja dans un sal état quand elle l'avait trouvé...


Elle donna un solide coup de bride qui fit se retourner Soniador. Elle ne dut pas faire bien loin pour trouver Crowen agenouillé au milieu du chemin de terre. La jeune fille descendit prestemment de selle et prit les épaules de Crowen dans ses mains, petites mais relativement fortes, et le secoua légèrement.


-Vous allez bien?

Claire fronça les sourcils, toucha le front de Crowen et regarda ses yeux. L'homme était fièvreux.

-Vous nous faites une sale fièvre mon ami...Allez levez-vous, vous monterez sur Soniador et je marcherai pour que vous puissiez vous étendre sur elle. Mon père nous attend à la lisière de la forêt, nous y dormiront surement ce soir étant donné que la journée est avancée et que mon père n'aime pas traverser la forêt la nuit. À partir de là vous pourrez finir le voyage dans la charette...

Claire aidait Crowen à se relever et lui parlait pour qu'il reprenne ses esprits. Elle l'aida à se hisser sur Soniador, ce qui ne fut pas une mince affaire, et passa la bride par dessus la tête de l'animal pour pouvoir marcher en entrainant la bête à sa suite. Elle continua dans le sentier après avoir mit une autre gourde d'eau à disposition de l'homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crowen
Écrivain
avatar

Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: A la croisée des chemins   Lun 26 Mar - 15:29

Ses membres transis de froids grelottaient.Il sentit deux bras qui le hissèrent avec vigueur.
Comme des gouttes salées perlaient sur ses cils,il en conclut que son front était trempé de sueur.
Il ne supportait pas d'être infirme au point de ne plus contrôler les réactions de son corps...Ilse sentait perdre pied avec la réalité.

Depuis quand était-il sous l'emprise de cette étrange fièvre? Avait-il humé quelque chose de mauvais? Un poison peut-être? Il coula un regard un peu égaré vers Claire... Cette petite campagnarde devait connaitre les secrets des mauvaies herbes, rien ne l'empêchait de l'ensorcele..Sur ses réfléxions, sa vue se brouilla, les cheveux roux de la jeune femme firent comme une flamme diluée...Une flamme!
Crowen sursauta sur sur sa selle .. il délirait...

"_Soniador? grogna t-il d'un ton presque geignard.

Un détail lui avait échappé. Il but une grande gorgée d'eau et s'asperga la tête avec le reste.
Sacrebleu, il n'y en avait plus... tant pis.
Alors qu'il ouvrait les yeux, il sentit le cheval se raidir. une présence rôdait non loin...Etais-ce seulement un animal des bois?

Crowen gratifia sa guide d'un coup d'oeil dubitatif.

"_Nous ne sommes pas perdus j'espère
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire Beaudelle
Écrivain
avatar

Nombre de messages : 108
Lieux de résidence : Naraya, près de la capitale
Rang : paysanne
Rayens : 150 rayens de bronze par jour
Date d'inscription : 25/11/2006

MessageSujet: Re: A la croisée des chemins   Mer 28 Mar - 3:12

Claire se mit à rire.

-Même si je le voulais, je ne pourrais pas me perdre ici, je fais le trajet avec mes parents depuis que je sais marcher...Nous arriverons bientôt ne vous en faite pas, reposez-vous.

La jeune femme voyait la forêt mais pas encore l'endroit ou elle devait rencontrer son père. Elle savait qu'il lui restait environ une bonne trentaine de minute de marche jusque là. Elle commença à faire le décompte dans sa tête de ce qu'elle pourrait utiliser pour soigner Crowen. Sans être herboriste, elle connaissait le secret de deux ou trois remèdes très efficaces.

Ils arrivèrent près d'un petit ruisseau et Claire s'arrêta pour se rafraichir. Elle défit sa longue natte de feu et mouilla sa chevelure avant de la renvoyer par dessus son épaule. Elle prit un peu d'eau au creux de ses mains et y trempa son visage. Cette eau était fraiche, délicieuse. La jeune femme laissa ses cheveux sécher avec le vent alors qu'elle reprenait la bride pour continuer le trajet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crowen
Écrivain
avatar

Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: A la croisée des chemins   Mer 28 Mar - 18:05

A demi hébêté par la fatigue, le cavalier avachi sur sa selle, s'appuyait lourdement sur le pommeau comme si le poids d'une énorme charge croulait sur ses épaules...Le coulis reposant de la rivière entrainait celui qui l'entendait dans son courant rafraichissant. Il avisa les grands arbres qui le dominaient...Une lueur mesquine et fourbe traversa son regard: S'il n'avait pas eut besoin de guide pour accéder jusqu'à la capitale, il aurait déjà volé le cheval. Ren ne l'empêchait de sévir une fois arrivé.
Crowen se râcla la gorge. Mais que faisait-elle encore à trainer en chemin?N'avait-elle pas dit qu'ils étaient bientôt arrivés à destination? L'homme tenta de se hisser un peu plus sur ses étrier.

Il aperçue Claire Beaudelle qui se rafraichissait au fil du courant.. Pour sûr! C'était bien le moment de s'attarder à cela!
Il talonna le cheval et une fois à quelques pas de la berge, voulut protester en criant son mécontentement...il s'attarda cependant à contempler les cheveux brillants de la demoiselle.

L'air changea. Un nuage passa...voilant le soleil par intermitence...une énorme bourrasque souleva les branches d'arbres et secoua les buis tout à côté. Puis... l'acalmie.

Il semblait qu'il avait raté quelque chose d'important, comme s'il avait intercepté une bride de mélodie qu'il venait tout juste d'oublier...Mais qu'importe, il glissa à terre pour tester ses jambes et faire quelques pas. Mais la fièvre était toujours bien là...oppressant son front d'une chaleure intense.

Il se trouva à hauteur de regard et observa la paysanne.
"_J'ai faim. lâcha t-il comme si elle allait s'éxecuter à lui rammener de suite des mets sur un plateau d'argent.


Dernière édition par le Sam 31 Mar - 6:52, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire Beaudelle
Écrivain
avatar

Nombre de messages : 108
Lieux de résidence : Naraya, près de la capitale
Rang : paysanne
Rayens : 150 rayens de bronze par jour
Date d'inscription : 25/11/2006

MessageSujet: Re: A la croisée des chemins   Mer 28 Mar - 22:53

Crowen arriva auprès de Claire alors qu'elle était prête à reprendre le chemin. Ses cheveux valsaient avec le vent, ainsi que le plis de sa robe émeraude. Un air de sérénité flottait sur ses traits délicats.

Lorsque l'homme manifesta sa faim, la jeune femme sourit doucement et regarda le sol un instant avant de le fixer droit dans les yeux.


-Il y a du pain et un peu de beurre dans le sac sur la selle...Je n'ai que ça, le reste des vivres est dans la charette...

Claire se détourna vers le ruisseaux et s'agenouilla près de l'eau. Elle laissa le liquide couler entre ses doigts avant de dire:

-Pourquoi êtes-vous si dur Crowen? Qui vous a fait si mal que vous vous sentiez obliger de ne plus rien ressentir?

La question était innocente, tout à fait légitime. Elle qui avait grandi dans la paysannerie, un monde de simples plaisirs et de camaraderie.

Claire ignorait bien entendu la nature profonde de Crowen, ainsi que son passé de noble individu. Elle croyait qu'il était comme elle, paysan, marchand peut-être...Elle savait en fait bien peu de chose sur lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crowen
Écrivain
avatar

Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: A la croisée des chemins   Sam 31 Mar - 7:38

Le saule de la berge oscillait avec la brise, les rayons cramoisis du couchant se disputaient entre ses branches. Crowen inclina les yeux vers le sol. A ses pieds, les cheveux de claire, farouches, flamboyaient, rehaussé par le soleil. Là encore, il entrevit cette flamme qui palpitait et emplifiait sa fièvre.
Les paroles de la jeune femme, telle une cloche d'airain sonnant son jugement, déclenchèrent un flot de souvenirs mauvais qui se répercutèrent contre la conscience de Crowen.
Sa voix douce et sereine, son attitude si calme et solennelle semblaient le mettre face à sa conscience...face à ses victimes.
"Non, j'étais Comte, et tous me servaient, je ne ressentais rien...sauf..l'ivresse
Sur ses mots, il glissa un genou à terre, et passa ses doigts dans la chevelure fauve de la paysanne. Ses mains remontèrent doucement jusqu'à son cou. Là, il revit le jour où il avait tenté d'étrangler son cousin.
Horrifié, il sursauta et se leva brusquement. Il s'écarta en marchant avec violence sur les caillous de la berge. Frustré, il se sentait maintenant coupable des faits et geste qui l'avait toujours caractérisé.
Pourquoi se remettait-il ainsi en question? Pourquoi etait-il si faible?
Il fit volte-face, furieur, et fulminant il hurla:
_Mais qui es-tu à la fin?Qui t'envoi pour me tourmenter ainsi?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire Beaudelle
Écrivain
avatar

Nombre de messages : 108
Lieux de résidence : Naraya, près de la capitale
Rang : paysanne
Rayens : 150 rayens de bronze par jour
Date d'inscription : 25/11/2006

MessageSujet: Re: A la croisée des chemins   Dim 1 Avr - 2:13

Claire resta accroupie près de l'eau, même quand Crowen lui annonça tout bonnement qu'il avait été comte. Elle resta immobile alors que l'homme s'approchait d'elle puis passait ses doigt dans sa chevelure soyeuse. Une curieuse fureur s'empara de lui alors qu'il effleurait sa nuque. Dans un mouvement de rage, il se releva, failli trébucher et se reprit pour s'éloigner furieusement de la jeune femme. Claire resta calme et se releva lentement, dans un mouvement gracieux, et resta debout là, sans bouger, pour observer la réaction extrême de Crowen.

Citation :
Mais qui es-tu à la fin?Qui t'envoi pour me tourmenter ainsi?

La jeune femme resta silencieuse, un brin d'herbe entre les doigts, à regarder l'homme qui l'accusait d'être un objet de tourment, mit intentionellement sur sa route. Pourquoi vocifèrait-il contre elle de la sorte. Qu'avait-elle fait, sinon qu'être là, tout simplement...Elle l'avait aidé, abreuvé, nourrit et voyager, pour qu'il se sente moins seul...Car seul il était. Un comte n'était d'ordinaire que très rarement seul et encore plus rarissime était-il de voir un homme de pareil rang vêtu comme lui. Claire ne doutait pas de sa parole, elle savait déceler un mensonge, mais qu'était-il donc arrivé à cet homme pour qu'il soit si froid, si démuni, et surtout si hanté par elle ne savait quoi qui le rendait presque fou à son contact. Elle approcha finalement, d'un seul pas, et dit d'une voix calme:

-Vous croyez que je ne suis que pour vous tourmenter? C'est moi qui vous a trouvé, et aider, quand vous en aviez besoin. Vous êtes malade, je vais vous soigner...alors comment pouvez-vous penser que je vous veux du mal? J'ai l'impression que c'est votre propre conscience qui vous tourmente mon ami...

Claire approcha encore, mais doucement. Elle s'assura que Crowen soutenait son regard, pour lui éviter toute panique alors qu'elle avançait vers lui. Sa respiration était rapide, comme au réveil d'un cauchemar.

-Je ne veux que toucher votre front...

La jeune femme déposa doucement sa main sur le visage de Crowen...il était encore brûlant. Peut-être que cet accès de rage était du à cette fièvre qui le rongeait. De toute façon Claire ne voulait pas chercher à en savoir plus sur cette histoire de comte et de colère subite, pas tant que la fièvre ne serait pas tombée.

-Il vous faut de l'eau, beaucoup d'eau...et puis un remède que je pourrai confectionner dès que nous serons arrivé à la charette...

Elle laissa glisser sa main sur la joue de Crowen et, l'air inquiet, le regarda dans les yeux:

-Êtes-vous prêt à repartir Crowen?..si c'est bien votre prénom...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crowen
Écrivain
avatar

Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: A la croisée des chemins   Dim 1 Avr - 6:25

L'homme ferma les yeux... sa main était si fraîche...
Il ouvrit à demi les paupières et sonda le visage de Claire.
Il cherchait vainement une lueur de crainte, d'effroi ou même de pitié...Rien de cela n'était présent chez cette petite paysanne. Contrairement à tout ces gens qu'il avait terrorisé.

Il semblait la voir pour la première fois. Non, non, si elle croyait bien faire, il n'était pas si facile à amadouer...De légère 'pâtes d'oie' apparurent au coin des yeux de Crowen. Souriait-il?
_Vous êtes bien présomptueuse. murmura t-il d'une voix paisible.
Les ombres limpides s'étiraient alors que des nuages lourds, gris-bleu sombre cavalaient à une allure qui annoncait sûrement l'orage pour la nuit. Au loin, le dernier rayon rouge, fébrile, se retint un instant à la surface de l'horizon, puit s'éclipsa.

_Vous connaissez le secret des herbes médicinales? Emit-il d'un ton plus chaud.
Il saisit sa main (qui avait l'air assez fine pour les travaux des champs) et l'accompagna jusqu'à Soniador. Là, il l'invita prestement à se hisser en selle.
Soudain, il entendit un craquement de branche de l'autre côté de la rive. Ils étaient restés trops longtemps sur les lieux, ainsi visibles, à portée de flèche.

"_Partez devant Claire!" fit-il en lancant une tape sur la croupe du cheval espérant que ce dernier s'éloigne avec sa cavalière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire Beaudelle
Écrivain
avatar

Nombre de messages : 108
Lieux de résidence : Naraya, près de la capitale
Rang : paysanne
Rayens : 150 rayens de bronze par jour
Date d'inscription : 25/11/2006

MessageSujet: Re: A la croisée des chemins   Dim 1 Avr - 11:30

Claire fut surprise par le coup que donna Crowen à Soniador pour qu'elle parte en flèche. La jument s'élança effectivement dans la direction opposée au ruisseau. Toutefois, Claire ne pouvait pas laisser Crowen seul dans cet endroit, même si elle devait se retrouver en danger. Il était malade et si le moindre danger était présent, il risquait de tomber...Si ce n'était par une arme, ce serait par la faiblesse... La jeune femme tira sur les brides avec force, ce qui fit se cabrer Soniador. Elle se retourna ensuite pour voir Crowen.

-Crowen! Vous ne pouvez pas rester ici seul, venez avec moi!

Sur ces mots, une flèche effleura la joue de la jeune femme, coupant une petite mèche de ses cheveux de feu. La mèche tomba par terre pendant que Claire portait une main à son visage pour la regarder ensuite...elle saignait. Elle sembla avoir une faiblesse pendant un cours instant, gardant tout de même assez de sang froid pour contrôler sa monture.

-Crowen...

Fit-elle en le regardant, son jolie minois tâché de sang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crowen
Écrivain
avatar

Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: A la croisée des chemins   Lun 2 Avr - 17:37

Ahhh malheur! le cauchemard prenait forme! Tout autour de lui et à la limite de son champs de vision, flottaient des petits points enflammés: des torches d'une dixaines de personnes semblaient se resserer comme un étau autour d'eux.Les yeux grands ouverts, transi de froid, il fixait intenssément le visage effrayé et douloureux de la jeune femme.

Crowen se figea dans une posture de supplicié, genou à terre, il leva une main tremblante vers la cavalière...Il avait déjà vu tellement de demoiselle blessée sans ressentir la moindre émotion.
Cette dernière,qu'il avait appris tout juste à connaitre furtivement, semblait promise à être sacrifié sur l'autel de quelque dieu vengeur. La fièvre le fit délirer, et lui faisait entrevoir une vision d'apocalypse! Les contours étaient flou, indistincts.

Un sentiment d'impuissance plus grand que tout dévala tout au fond de lui. Ses jambes se tranformèrent en coton.
Les voix tout autour se rapprochaient tellement vite...Qui-étaient-ils? S'étaient-ils mépris quand à leur cible? Quelles étaient leurs intentions?

Comme si le temps venait de reprendre son cour à la vitesse de l'éclair, les jambes de Crowen le soulevèrent de terre, il trébucha, ramassa la mèche de cheveux à ses pieds, et se saisit du licol de Soniador pour se rattraper.
La monture qui sentait le sang de sa cavalière, piaiffait sur place en donnant de petits coups de sabots énergiques à tord et à travers.

Crowen ne put détacher ses yeux de ceux de Claire.
Pourquoi l'appelait-elle ainsi? ...brr..on aurait dit une voix d'outre tombe qui l'appelait à expier ses fautes.
Allait-il abandonner cette dernière à son sors et essayer de s'en sortir vivant??
... Il hésita, fit mine de tourner sur ses talons, mais revint brusquement se plaquer contre le cheval, il tapota l'encolure de celui-ci d'une main tremblante. Dans d'autres conditions peut-être aurait-il fuit, mais là il ne pouvait pas. Il de DEVAIT pas! Comme la situation devenait déséspéré, il avait envie de rire...de rire.

Une voix dans les fourrés cria" Holà! Ils sont ici!

La pénombre du crépuscule les camouflait déjà mieux que tout à l'heure... Il se hissa maladroitement sur le cheval, la mort dans l'âme, et enserra la taille de Claire Beaudelle pour la maintenir sur la selle. Il imprima un coup de talon prononcé.

Sa peur fit hésiter l'animal.

Crowen n'y croyait déjà plus, lorsque l'homme déboula en trombe d'un buisson!! L'animal pris peur et bondit vers la rivière. Là, la bête choisie elle-même sa destination et galopa avec folie en suivant la berge en amont de la rivière. Etait-ce l'instinct qui guidait la monture? revenait-il au village? Sentait-il d'autres chevaux au loin, et comptait-il les y rejoindre?

Une flèche envoyée au hasard explosa en milles morceaux le bâton que Crowen avait glissé dans la selle de Soniador alors qu'il venait de rencontrer Claire...
Il émit soudain un étouffement plaintif.
Un des morceaux se figea brusquement et avec avec douleur dans le molet de l'homme! Il sentait Claire qui ,atteinte par une cuisante blessure, se laissait aller contre lui. S'était-elle évanouie?
Toutefois, il sentait le coeur de celle-ci battre la chamade. Le sang ruisselait tout le long de sa robe. Si la course poursuivait ainsi, elle allait perdre trops de sang!
Mais qu'en avait-il à faire? Non, non, elle avait promis de le soigner.
Le temps sembla ralentir et il revit une scène de la journée dans les moindres détails: (...)C'est moi qui vous a trouvé, et aider, quand vous en aviez besoin. Vous êtes malade, je vais vous soigner. avait-elle soutenue devant lui.
Mais qu'était-ce qu'un service rendu après tout? Il ne connaissait pas ce sentiment, et se terme était nouveau pour lui.

La tête lui tournait, il ne dirigea nullement Soniador, mais la laissait prendre de la vitesse au grès de sa destination. Serrant vivement le pommeau,toute son attention était concentrée seulement sur l'équilibre qui leur permettait de rester accroché en selle.Car ils étaient aussi fragiles et éphémères que des fétu de paille, prêt à s'envoler sous la première bourrasque!

La tête de Claire s'inclina, ballotée par le cahot du galop effréné.La vision brouillée, Crowen tenta de l'appeler en criant :
"_CLAire!Claire!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire Beaudelle
Écrivain
avatar

Nombre de messages : 108
Lieux de résidence : Naraya, près de la capitale
Rang : paysanne
Rayens : 150 rayens de bronze par jour
Date d'inscription : 25/11/2006

MessageSujet: Re: A la croisée des chemins   Mer 4 Avr - 0:12

Le choc avait vivement secoué la jeune Claire qui perdit connaissance après avoir interpellé Crowen. Elle ne se sentait pas bien, pas bien du tout! Sa blessure ne menaçait pas sa vie, mais elle n'aurait pas pu en dire autant de ce qui les poursuivait dans les bois. Apparement, les poursuivants étaient à pieds, ce qui donna une bonne longueur d'avance aux deux cavaliers. Claire se sentait ballotée, secouée comme une poupée de chiffon. Elle perçu à peine le bruit du bois qui éclate lorsqu'une flèche percuta le bâton de Crowen. Un cri de douleur, une respiration haletante, une frayeur sans nom...puis plus rien.

Elle ne savait pas combien de temps il s'était écoulé entre le moment ou elle avait perdu complètement contact avec la réalité et le moment ou elle se réveilla avec une douleur accrue juste sous l'os de la machoire. Son visage se crispa. Elle sentait encore le mouvement de Soniador qui semblait galoper. Ses sens étaient encore confus mais elle sentit très bien le bras de Crowen qui enserrait sa taille. Elle tenta de se redresser et ce n'est qu'alors qu'elle perçu le cri insistant de l'homme assis derrière elle. Il appelait son nom avec force. Le dernier de ses cris sembla plus désespéré que les autres et c'est ce dernier qui tira définitivement Claire de sa torpeur. Elle souleva la tête, grimaçant de douleur. Un bref regard sur sa robe lui dévoila toute l'ampleur de sa blessure...il y avait tellement de sang. La jeune fille glissa un de ses bras par dessus celui qui enserrait sa taille et de l'autre saisit la bride de Soniador qui était beaucoup plus qu'affolée. La force lui manquait, mais elle parvint à freiner légèrement la course de la bête, ce qui permit au duo de rester bien en selle. D'une voix enrouée, Claire demanda:


-Nous suivent-ils toujours?

Elle rassembla ses esprits de toutes ses forces pour tenter de deviner ou ils se trouvaient. Elle sentait son coeur battre à une vitesse folle dans tout son corps, y comprit dans la blessure à la base de son visage qui saignait toujours. La nuit tombait lentement et il devenait difficile de s'orienter. La cavalière tenta de diminuer encore un peu la vitesse quand elle reconnu un vieux chêne au tronc noueux.

"Cet arbre...nous ne sommes pas loin..."

Elle dirigea Soniador légèrement vers la droite. Si elle se rappelait bien, la charette devait se trouver non loin de là...ils y étaient presque quand ils avaient été attaqué. Qui donc avait tenté de l'assassiner? Et pourquoi? La jeune femme glissa ses doigts entre ceux de Crowen alors qu'elle reprenait un peu de vitesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crowen
Écrivain
avatar

Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: A la croisée des chemins   Mer 4 Avr - 16:54

Selon Crowen, ils devaient se trouver déjà aux limites des frontières-nord des terres de Faein tant ils avaient galopés!
Comme au sortir d'un songe, les ombres bleues de la forêt se révêlèrent plus distinctement.
L'homme cligna des yeux.Tout redevint net. Et puis, il huma la parfum de l'humus foulée par le cheval au trot, mais par dessus tout cela demeurait l'odeur du sang.

Lui même vouté, anéanti par la fatigue, il sentit que la cavalière jusqu'alors inconsciente reprenait le contrôle de ses sens.
Elle prononca par ailleurs quelques mots dont il saisit le sens avec un décalage qui la contraria.
La main de Claire glissée dans la sienne le fit sortir de sa torpeur:
"_Non, c'est fini s'étrangla t-il en jettant un regard par dessus son épaule.
Pourquoi les brigands avaient-il pas traqués jusqu'au bout? Quelque chose les avait-il fait fuir?Où s'en étaient-il pris à quelques villages trouvés sur leur chemins? Soniador courait-elle aussi vite que le messager des Dieux antiques? Cette dernière, exténuée, s'arrêta près d'un vieux chêne.

Il tentait de refouler une colère qui montait petit à petit au fond de lui.
Soniador ralentit au pas...il remarqua le contraste saisissant entre la fraicheur de l'air nocturne et le corps brûlant de la cavalière.
Non il fallait qu'elle lui indique comment la soigner. Où était son père? Avaient-ils atteint les fin-fonds de la forêt au point de herrer à tout jamais?

Crowen tira d'un geste sec sur le mors de la monture. Là, dans le silence ponctué par le chuchotti des fougères, l'homme passa un bras par dessus la sacoche qui pendait le long de la selle, et saisit une gourde..mince!! Vide! C'est vrai, il l'avait vidée pour lui-même afin de se rafraichir...rien que pour lui...lui. Il lanca la gourde sur le sol d'un geste rageur. Quel égoiste il était!

De loin, une clameur s'éleva, comme si une grande fête avait lieu...Seulement, au rythme presque indistinct de métaux s'entrechoquant joyeusement, Crowen pâlit : étais-ce une bataille?
Il regarda avec une angoisse accrue la silhouette de Claire, avachie sur la selle...indécis, il finit par prendre une résolution pour la tirer de ce mauvais pas : qui disait 'champs de bataille', disait forcément médecin ou guérisseuse!
Oui, c'était une tentative complètement déraisonnable, mais déséspérée...toutefois il franchit d'un pas claudiquant le hameaux de bouleau en tirant dernière lui Soniador.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire Beaudelle
Écrivain
avatar

Nombre de messages : 108
Lieux de résidence : Naraya, près de la capitale
Rang : paysanne
Rayens : 150 rayens de bronze par jour
Date d'inscription : 25/11/2006

MessageSujet: Re: A la croisée des chemins   Jeu 12 Avr - 2:11

Quand elle eut ralentit la cadence, Claire retomba dans un état de semi conscience, appuyant son corps contre celui de Crowen qui s'affolait. Des bruits indistincts lui parvinrent dans un écho feutré. Crowen descendit de Soniador, laissant Claire lachement étendue sur le ventre, à demi aggrippée à la crinière de la jument. Tenant la bride, il guidait la jeune femme vers cet écho qui leur parvenait de devant eux. Claire rouvrit les yeux et leva la tête.

-Ou allons-nous?

Crowen ne répondit pas, semblant perdu dans ses pensées. Claire tenta d'analyser ce qui se passait, malgré un mal de tête intense et une faiblesse généralisée. Elle distingua enfin le bruit de métal qui s'entrechoque ainsi que les voix.

La tête de la jeune femme retomba lourdement sur le cou de l'animal, répendant son sang sur la robe impécable de Soniador.

Ils arrivèrent finalement à l'origine du bruit. Crowen était en proie à la panique. Claire releva la tête, et bien que sa vision fut trouble, elle put voir qu'il s'agissait de soldats s'entrainant à l'épée. Il devait y avoir une vingtaine d'entre eux. Claire pu aussi appercevoir une tête rousse, celle de son père. Ils étaient donc à la lisière du bois après s'y être perdu...Quel heureux hasard! Soniador avait du retrouver son chemin malgré la tumulte. La jeune paysanne sourit alors que son père, inquiet, se jetait sur elle pour la faire descendre de cheval. Des soldats avaient même pointé leurs épées sur la gorge de Crowen qui avala avec difficulté.

-Non! non c'est un ami...Il m'a guidée jusqu'ici...

S'écria la jeune femme avant de perdre conscience une enième fois. Elle perdait encore son sang et sa vie était en danger mais elle savait que son père la soignerait. Elle savait aussi que Crowen resterait...elle le savait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crowen
Écrivain
avatar

Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: A la croisée des chemins   Lun 16 Avr - 17:48

Crowen maintint sa tête bien haut, avec superbe, morgue et arrogance. Comment une troupe de gueux pouvaient-ils s'en prendre à lui? Avec quelle stupide agressivité ils tendaient leur ridicule petit pics!

Il jetta un regard circulaire à la prairie, des baraquements de fortune composé de pans de tissu tendu contre les charettes, constituait l'essentiel du campement. Cette misérable et piteuse assembléee ressemblait fort à des paysans en fuite, des renégats, une bande de bon à rien ne voulait pas payer la dîme ... Il se souvint du châtiment qu'il reservait aux serfs insurgés: un châtiment bien lourd, mais qui servait à montrer l'exemple, à maintenir une atmosphère de terreur sur toute la contrée qu'il dirigeait d'une main de fer!
Bien entendu, il n'était pas seul sur son trône. Alors escorté d'une équipe de fier à bras, de brutes épaisses et de filoux, ses ordres étaient exécutés à la lettre.

Il se rendit compte qu'un homme lui tenait femrement le bras. Crowen avait-il montré un signe de trouble quelconque? Un geste de résistance?Non.. et pourtant, les hommes présent sentait autour de lui une aura de colère qui leur laissait à penser qu'il fut un homme potenciellement dangereux.

Il grogna quelques injures et se laissa entrainer, toujours boitillant légèrement.

Alors qu'on lui intima vivement de pénétrer sous une grande tente blanche, il aperçu à la dérobée l'homme aux cheveux roux portant sa fille à bout de bras, évanouie.

Crowen secoua son bras d'un geste excaspéré pour se débarasser de son gardien. Il s'assied lui-même sur une souche retournée et évita les regards furieux de l'homme présent:

"_d'où viens-tu? lanca ce dernier avec hargne.

Crowen se tut, pensant à la manière dont il pourait dérober de la nourriture dans un camp pareil. Peut-être à la faveur de la nuit..mais il fallait qu'il montre patte-blanche et fasse quelques concessions..et des efforts, il ne voulait pas en faire.Surtout pas avec celui-là, pensa t-il en le regardant d'un air absent.

"_Qu'as-tu fait à Claire espèce de ..;!!!" , le gardien lui attrapa le col.Il avait une haleine chargée d'alcool.

Crowen se ressaisit et le poussa du plat de la main.

"_Lâche moi... murmura t-il l'air sombre et songeur.
Le reproche de l'homme l'avait ébranlé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire Beaudelle
Écrivain
avatar

Nombre de messages : 108
Lieux de résidence : Naraya, près de la capitale
Rang : paysanne
Rayens : 150 rayens de bronze par jour
Date d'inscription : 25/11/2006

MessageSujet: Re: A la croisée des chemins   Mar 17 Avr - 18:44

Il se passa plusieurs heures avant que Claire ne puisse se lever, ce qu'elle fit, malgré le désaccord de son père. Elle expliqua ce qui s'était passé et que l'inconnu qui l'accompagnait avait autant besoin de soin qu'elle. C'est comme ça que son père la laissa sortir de la tente avec un sac de cuir dans les bras, encore toute pâle et en sueur. On lui indiqua ou se trouvait Crowen, après s'être inquiété de son état, bien sûr...

Elle souleva le pan de la tente ou se trouvait l'homme et le trouva encore très mal en point. Tout de suite, sans dire mot, elle s'agenouilla devant lui et remplit une petite bassine d'eau. Quand elle se penchait un peu sur le côté, on pouvait très bien voir le pansement qui couvrait son cou. Elle sortit des herbes de son sac et, sans dire mot, commença à confectionner un remède contre la fièvre qui rongeait le voyageur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crowen
Écrivain
avatar

Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: A la croisée des chemins   Mar 17 Avr - 18:58

Depuis quelques heures, la nuit nimbée de nuages lourds d'un bleu profond, avait étendue ses ailes sombres jusque dans la prairie où était dressé le campement.

Crowen, rattrapé par la fièvre maligne, plongeait par intermitence dans un demi-sommeil très agité.

Drapé dans une couverture miteuse, ilgesticulait et menaçait les ombres en grommelant: _Non... l..laissez moi..pardonnez..arrêtez.. . Derrière ses paupières à demi close s'agitait les songes qui l'avaient toujours hanté depuis sa fuite.
Il voyait des fourches qui plongeait ses longues dents dans le foin, ses soldats, secrètement à la solde de son neveu, proclâmant une mutinerie et le traquant comme une bête sauvage dans toute la contrée.

Crowen se réveilla en sursaut!
Il se passa une main sur le visage, tentant vainement d'effacer les troubles qui le conssumait. Sa tête lui faisait un mal de chien! Il grelotait et transpirait à grosses gouttes.

Il se ralongea avec lenteur, et écouta le chant paisible et tenu des cigales.
La nuit était douce. Mais!
Il regarda ses poignets... Il était libre de s'enfuir comme bon lui semblait!!
Il esquisca un geste pour se débarraser de sa couverture, mais se figea, attentif:
Un frottement des pas dans l'herbe humide...une respiration difficile.
Il se ralongea et fit semblant de dormir profondément.

C'etait lui qu'on venait voir! Tendu, il se demanda s'il était question d'un ami ou d'un être malveillant. Il entendit le doux clapoti de l'eau, Une effluve de thym et d'herbe lui fit chatouiller les narines.

Il éternua bruyamment, ouvrant par là-même les yeux.
Mais aucune bougie ne pouvait percer à jour la silhouette qui se tenait accroupie près de lui. Il relâcha sa tension, mais fronça les sourcils d'un air circonspect et agaçé:
"_Qui êtes-vous?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire Beaudelle
Écrivain
avatar

Nombre de messages : 108
Lieux de résidence : Naraya, près de la capitale
Rang : paysanne
Rayens : 150 rayens de bronze par jour
Date d'inscription : 25/11/2006

MessageSujet: Re: A la croisée des chemins   Mar 17 Avr - 19:29

Claire ne sourit pas, elle était trop affairée à préparer son remède.

-Je suis Claire, vous vous souvenez?...

Il n'était pas étonnant qu'il ne la reconnaisse pas, vu la fièvre qui le tenaillait. Claire sentait la douleur lui raidir le cou. Malgré tout elle continuait, elle avait promis qu'elle le soignerait, et il lui avait, en quelque sorte, sauvé la vie...

-Ne vous en faites pas, tout ira bien maintenant...

Les cheveux de feu de la jeune femme lui collait au visage tant elle avait chaud. Pourtant la nuit était fraiche mais elle était elle aussi devenu fièvreuse. Toutefois, si elle n'avait pas été en mesure de soigner Crowen elle ne serait pas venue. Elle broyait les herbes dans le mortier, se concentrant pour allier les bons ingrédients.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crowen
Écrivain
avatar

Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: A la croisée des chemins   Mer 18 Avr - 16:47

Une vague d'allégresse l'envahi.

"_Claire. répéta t-il d'un ton enjoué et épanoui, comme pour se convaincre de l'identité de la jeune femme.

De ce fait, il tatonna par réflexe au bord du lit de camp pour rencontrer sa main. Malgrès sa fièvre lancinante, il affichait une mine radieuse. Le souvenir de son cauchemard n'était maintenant plus qu'une trace vaporeuse , telle une poignée de cendre au coin d'un atre.

Il s'agita, il ne la voyait pas, il aurait voulut la voir. L'homme s'empressa de s'assoir au bord du lit.
Mais l'air frais s'engouffra tout autour de lui et le fit chavirer...Il s'allongea sur le côté, une bouffée de chaleur liée à sa maladie le fit claquer des dents.
D'un geste timide, mais avec l'air déterminé, il tendit doucement ses doigt vers les cheveux de Claire.Il se ravisa au dernier moment. La demoiselle était souffrante ça se sentait dans sa voix, dans sa respiration.

"_Qu'avez-vous?Vous... êtes soignée?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire Beaudelle
Écrivain
avatar

Nombre de messages : 108
Lieux de résidence : Naraya, près de la capitale
Rang : paysanne
Rayens : 150 rayens de bronze par jour
Date d'inscription : 25/11/2006

MessageSujet: Re: A la croisée des chemins   Jeu 19 Avr - 1:37

La jeune femme était heureuse que Crowen la reconnaisse et se laissa esquisser un petit sourire. Elle repoussa une mèche de cheveux et continua de préparer le remède, assise par terre. La jeune femme remarqua alors que Crowen tentait de se redresser pour la voir, il tendit même la main dans sa direction. Elle resta un instant surprise du geste mais voulu y répondre. Se redressant un peu sur ses genous, elle s'approcha du bord du lit, assez pour qu'il la voit.

-Je...je suis là...Je vais mieux.

C'était presque un mensonge étant donné que la fièvre la rongeait aussi mais elle savait qu'elle irait mieux dès le lendemain. Elle prit la main brûlante de Crowen et la posa délicatement sur son pansement.

-Mon père a pansé ma blessure...Vous voyez?

Claire sourit, Crowen semblait moins dur, moins haineux...et par dessus tout, il était heureux de la voir!

-Je suis en train de confectionner un remède qui fera s'en aller cette vilaine fièvre. Il y a aussi à boire et à manger...quelques un de nos amis sont allés patrouillés les environ, pour être certain que ceux qui nous ont fait ça ne nous ont pas traqués...

Elle passa une main sur son front pour vérifier à quel point il était chaud, puis passa ses doigts dans sa chevelure, dans un geste de réconfort.

-Tout ira bien maintenant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crowen
Écrivain
avatar

Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: A la croisée des chemins   Jeu 19 Avr - 3:50

Crowen fut soulagé. Il se sentait déjà mieux à l'idée de boire un remède.

Lorsquelle parla de ses amis , Crowen en conclut qu'elle était en sécurité avec ses 'gens', et qu'il pourrait envisager de leur fausser compagnie sans avoir plus de remors. Il établit un plan dans sa tête: il lui faudrait s'informer à brûle pourpoint et sans avoir l'air d'y toucher, de la direction de la capitale. Là, il sauterait sur n'importe quelle occasion pour s'enfuir. Il ne supportait pas d'avoir de dette envers des misèreux. Cette idée l'inssuportait tellement....mais ss pensées s'interrompirent pour une toute autre impression.

Il se laissa aller, appréciant à sa juste valeure cette main qui se baladait dans sa chevelure hirsute. Une vague de chaleur et de désir le transporta.

Au fil de ses pensées, il finit par se rembrunir un peu : alors qu'il prennait toutes les précautions pour ériger un rempart contre les flots de bon sentiments mièvres , il s'empêtrait maladroitement et se laisser lâchement amadouer comme un poussin sorti de l'oeuf.

Mais voilà qu'elle répettait maintenant deux fois la même phrase.
Il saisit Claire par la taille et lui intima doucement de s'assoir sur le lit. Vous avez aussi besoin de sommeil prononca t-il comme un constatation d'une voix grâve mais se voulant apaisée.les évênements qui ont eu lieu aujourd'huis ont été pénibles Puis, il l'attira contre lui, plus pour retrouver le réconfort qu'il avait ressenti juste avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire Beaudelle
Écrivain
avatar

Nombre de messages : 108
Lieux de résidence : Naraya, près de la capitale
Rang : paysanne
Rayens : 150 rayens de bronze par jour
Date d'inscription : 25/11/2006

MessageSujet: Re: A la croisée des chemins   Jeu 19 Avr - 11:43

Claire se retrouva blottie contre Crowen, un peu mal à l'aise.

-Je ne pourrai dormir que lorsque j'aurai terminer de vous soigner...J-Je vous ai promis...

Claire sentait un feu dans son ventre, un feu d'ou sortait des milliers de papillons envahissant son estomac. Il lui sembla que peu importe ou elle posait ses mains, elle lui touchait tant elle était proche de lui. Elle déposa finalement une mains sur son épaule et l'autre sur son torse. Son visage était presque collé au sien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crowen
Écrivain
avatar

Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: A la croisée des chemins   Sam 21 Avr - 8:14

L'homme s'écarta insensiblement de sa bienfaitrice. Il sentait ses joues comme brulante, et son esprit était plongé dans un demi-songe embrumé et hagard. Derrière ses paupières, ume multitude de points blancs clignotèrent comme pour l'avertir de son état.

Il bu sans rechigner la décoction médicinale âpre au goût extrêmement amère qui se trouvait à ses pieds.

"_Je vais me rendre à Naraya...seul lâcha t-il brusquement, comme si cela changeait quelquechose.
Il voulait se déresponssabiliser totallement de ce qui pouvait dorénavant arriver à Claire. La mauvaise rencontre qu'ils avaient vécus lui avait largement suffit.

Il se passa la main dans sa tignasse brune et se gratta la barbe naissante qui lui mangeait les joues. Puis, sans prévenir il se leva et sortit de sa tente. Son objectif était de trouver au plus tôt un point d'eau pour se désaltérer et soulager son corps blessé.

Alors qu'il foula l'herbe grasse et humide de la clairière, une bouffée de fraicheur lui remis les idées en place.

En observant la brume si légère qui flottait le long du sol, il songea furtivement à l'étreinte agréable qu'il avait vécu. Il pouvait toujours esquiscer un pas en arrière et se reposer convenablement en vue d'un rétablissement prompt;... seulement, il voulait tout à fait oublier ce qu'il avait ressenti..cela ne lui ressemblait pas, il se maudissait de pouvoir être aussi faible!

Il marcha rapidement vers l'orée du bois, à quelques pas.Son passage fut marqué comme un sillage dans les herbes, aussi son itinéraire ne serait pas étranger. Il s'en fichait après tout... Il progressa en prenant soin de suivre la direction que lui indiquaient les grenouilles coassantes. Cela signifiait probablement selon lui la présence d'un ruiseau, d'une mare!
Alors que son pantalon en toile se prennait dans les ronces des sous-bois, il ne fut pas déçu que la lune presque pleine, par intermitence, lui montre le chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire Beaudelle
Écrivain
avatar

Nombre de messages : 108
Lieux de résidence : Naraya, près de la capitale
Rang : paysanne
Rayens : 150 rayens de bronze par jour
Date d'inscription : 25/11/2006

MessageSujet: Re: A la croisée des chemins   Mer 25 Avr - 16:35

Claire regarda Crowen sortir de la tente sans dire un mot, abasourdie. Ainsi il la laissait là, sans merci, sans un mot qui aurait pu lui faire sentir qu'il avait été heureux de la rencontrer. Elle resta là quelques instants sans bouger, les yeux fixés sur le sol, puis elle se leva et regagna la tente de son père.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A la croisée des chemins   

Revenir en haut Aller en bas
 
A la croisée des chemins
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dead of Winter - A la croisée des chemins
» A la croisée des chemins...
» Dead of Winter : A la croisée des chemins
» Des soldes de ouf' à La Croisée Du Jeu
» Scénario - La Course Croisée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NARAYA :: NARAYA :: Faëin-
Sauter vers: