NARAYA

Le Jeu du Royaume de Naraya
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le terrain d'entraînement

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Maître du Jeu
Admin
avatar

Nombre de messages : 184
Lieux de résidence : Partout à la fois!
Rang : Maître du monde de Naraya
Rayens : illimités
Date d'inscription : 04/08/2006

MessageSujet: Le terrain d'entraînement   Mer 9 Aoû - 14:13

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léon De Valbleu
Chef de la garde Royale
Chef de la garde Royale
avatar

Nombre de messages : 172
Age : 31
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: Le terrain d'entraînement   Dim 10 Déc - 13:03

(suite de la salle du trone)

Ah le terrain d'entrainement... Que des souvenirs içi, combien de soldat maintenant renommé, était passé par son apprentissage. Rien de spécial ici pourtant, un terrain, simplement. Et pourtant, ce lieu était spécial pour Léon, il ressentait la sueur et l'effort qui se dégageait de ces lieux.

-Je vous présente la salle d'entrainement de l'académie de guerre de Naraya ! Que je dirige. Je donne toujours des cours içi... Mais laissons la discussion à plus tard, quelle est votre armement favori ? D'autre préférence peut être, au niveau du terrain ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Cartier
Admin
avatar

Nombre de messages : 194
Age : 35
Lieux de résidence : Naraya
Rang : Garde Royal
Rayens : Soldat
Date d'inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Le terrain d'entraînement   Dim 10 Déc - 13:31

David se souvenait de cette place où il avait reçu son entrainnement quand il était plus jeune. Maintenant, il n'était pas là pour apprendre... peut-etre que oui, mais il était ici pour montrer avant tout ce qu'il savait faire et pour montrer que son entrainnement du passé et son temps passé à la guerre ne lui avait pas été enlevé par l'année qu'il avait passé à la ferme.

Il était arrivé à pied, tirant son cheval par les rennes jusque là. Il espèrait vraiment que ses petits entrainnements qu'il avait fait pendant sa permission lui avait valu quelque chose.

David commença à avoir des papillons dans l'estomac. Il devait maintenant prouver qu'il était en mesure de pouvoir faire parti de l'élite, mais il n'osa pas dire à Léon ses nombreuses missions. Il voulait être choisi pour ce qu'il savait faire et non pour son passé. S'il pouvait faire partie de la garde royale, il allait peut-etre pouvoir avoir fini avec les champs de batailles, du moins pour un moment.

Le chef de la garde lui adressa la parole. David ne dit rien immédiatement, il regarda à l'horizon et il fit deux pas par en avant. Il se pencha au sol et il saisit une poignée de terre qu'il commença à défaire en se frottant les deux mains. Tout en demeurant accroupit au sol, il dit:

- Je faisais parti de la cavalerie à l'époque, mais le combat corps-à-corps a été une autre partie importante durant mon temps à l'armée. Mon armement favori est donc mon cheval et mon épée, sur les terrains vastes, mais pour les terrains pour... encombrés, j'ai toujours la même épée avec mes deux dagues accrochées au dos qui peuvent être très utiles

En se relevant pour regarder le chef, il eut comme une vision, qui dura quelques secondes, quand David mit sa main sur son épée. Des cris, un village en feu. Un cor qui sonne la charge et Othar qui charge en compagnie de David. Cette situation, il l'avait vécu.

Il avait maintenant son épée dans les mains et il attendait les instructions de son probable futur chef.

_________________
Each time I drew my sword, I don't consider what I was killing, but what I was allowing to live...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léon De Valbleu
Chef de la garde Royale
Chef de la garde Royale
avatar

Nombre de messages : 172
Age : 31
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: Le terrain d'entraînement   Dim 10 Déc - 13:47

Un épée et deux dague, épée à une main, sans doute aucun. Des armes rapides, peu puissante au niveau de la frappe, mais extrêmement efficace pour tuer son adversaire. Un cavalier, en cela il se distinguait de beaucoup de lui, car Léon utilisait les technique de lance quand il chevauchait.

-Je suis moi même maintenant de par ma grand expérience, maître d'arme. En cela je me doit de savoir utiliser toutes les armes, mais j'ai une certaine préférence pour les armes bien plus lente.

Il se saisit d'un lourd bouclier en bois, finement cerclé de fer par un forgeron, et d'une épée batarde. Un équipement très lourd... Mais le bouclier était peut être le pire ennemi d'un adversaire rapide et agile. Il en était désolé pour ce jeune homme, mais il se devait de le mettre en difficulté.

-Mes armes vous conviennent elle pour un duel amical ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Cartier
Admin
avatar

Nombre de messages : 194
Age : 35
Lieux de résidence : Naraya
Rang : Garde Royal
Rayens : Soldat
Date d'inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Le terrain d'entraînement   Dim 10 Déc - 16:16

David regarda le chef prendre ses armes et défense. David aurait eu un pincement à l'estomac si cet homme avait été un guerrier barbare du nord qui s'apprêtait à le fraper de toute ses forces, mais comme le chef venait de le dire, il s'agit d'un combat amical. David se disait que ses chances de gagner était plutot mince, étant le chef, il devait avoir une grande capacité du combat et cela se témoignait par son age qui lui donnait l'avantage de l'expérience. Mais David se dit que sur un combat répartie sur une échelle de temps de plusieurs minutes, il serait probable que l'endurance de David prenne le dessus. Mais pour cela, il devrait tenir jusque là.

Et puis David se dit au fond de lui-même que le but ici présent n'était pas de gagner, mais de démontrer qu'il était toujours apte à combattre malgré son année d'absence. Par chance que David avait continué de se pratiquer seul chez lui, comme cela il n'a rien perdu de sa rapidité et sa précision.

David regarda le bouclier de l'homme en face de lui. C'était une pièce de défense efficace et beaucoup d'hommes savaient s'en servir comme arme également. Un bon coup de bouclier peut déstabiliser l'adversaire rapidement. David n'aimait pas avoir de bouclier. Il avait toujours dit que cela était encombrant à transporter et qu'il perdait de la vitesse lors d'un combat. Chacun avait sa préférence pour le combat.

David qui tenait toujours son épée dans sa main, fléchit un peu les genoux et inclina la tête en signe de début de combat. Le chef de la garde se mit en position pour le combat également. La distance qui les séparait était d'une dizaine de pas. Les deux hommes avancèrent l'un vers l'autre et le combat commença. Rapidement, un coup fut porté à la hauteur de la tête et les deux épées se frapèrent. David enleva la sienne rapidement et il donna un second coup à la hauteur du torse du chef de la garde. Un son d'épée qui frappe sur un bouclier se fit entendre. Rapidement, un bruit de lame qui brisait le vent se fit entendre. David regarda l'autre main de l'homme et sa lame allait s'abattre sur lui. David eut juste le temps de bondir par en arrière pour éviter l'attaque. L'homme répliqua rapidement avec un second coup pour ne pas laisser son flanc découvert.

David bloqua cette seconde attaque et il leva les deux armes vers le ciel. Rapidement, il leva son pied pour donner un coup de pied sur le bouclier du chef de la garde et ce dernier recula de deux pas à cause de la force de l'impact. David suivait l'homme et il le frappa aussitôt. Le chef de la garde le bloqua avec son bouclier. À cet instant, David jura intérieurement contre le bouclier. David avait perdu une fraction de seconde de trop car il reçu le manche de l'homme directement sur le nez. David perdit pied et le chef de la garde lui envoya son pied dans le ventre. David tomba à la renverse mais ne perdit pas le nord de la situation. Durant sa chute, il remarqua que le chef de la garde le suivit pour le frapper à nouveau.

Une fois au sol, David vit la lueur de la lame de l'homme qui allait le frapper. David mit sa lame devant pour éviter de se faire mettre la lame sous la gorge. Il donna ensuite deux coups à l'arme du chef pour l'enveler de vers lui. Avec ses pieds, il fit trébucher le chef. David se releva rapidement ainsi que le chef. David en profita pour sortir une de ses dagues pour l'aider au combat. S'il ne pouvait pas contrer les deux pièces d'équipement du chef de la garde, au moins il pourrait le contenir avec sa dague.

David s'essuya du revers de la main son nez car il y avait un peu de sang qui en sortait. Le coup du manche du chef de la garde.

_________________
Each time I drew my sword, I don't consider what I was killing, but what I was allowing to live...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léon De Valbleu
Chef de la garde Royale
Chef de la garde Royale
avatar

Nombre de messages : 172
Age : 31
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: Le terrain d'entraînement   Lun 11 Déc - 17:24

En ce qui conernait le combat, Léon avait sans aucun doute l'avantage. Déjà David saignait, et il semblait en difficulté. Pourtant le combat était loin d'être aussi évident qui le paraissait au premier regard. En effet le chef de la garde, n'était plus un jeune homme contrairement à David et bien que rien ne pouvait le laisser paraître son bouclier commencait à poser de plus en plus lourd, et son épée bien plus lourde que celle de son adversaire, n'avait plus la même vitesse.

L'avantage était tout de même toujours acquis pour Léon, car David, trop absorbé par ses armes et son combat, ne prit le temps de jauger le peu de chose qui permettait de voir cela.

Avec une dague en main, le combat s'intesifia. David reprit l'attaque et Léon resta sur la défensive.
Avec un rapide coup de son épée qui dut facilement dévié par son bouclier, il se fendit pour l'attendre avec sa dague sous celui-ci. Léon ne put que reculer pour l'esquiver. David en profita pour enchainer les coups.

"Alors il attaque pour tuer, c'est donc son unique technique... L'attaque avant la défense, c'est une des technique qui ne durent pas longtemps en temps normal, mais je n'arrive pas à lui porter un coup qui réglerait le duel, c'était la un rare talent qu'il possédait, ou plûtot un instinct. Il fera un bon garde sans nul doute, car chacun possède sa spécialité, et rare sont ceux qui suivent comme moi le style purement académique."

Pourtant Léon n'avait pas dit son dernier mot, et comptait bien montrer à ce jeune homme que c'était lui le capitaine de la garde et qu'une recrue avait besoin de plus d'experience du duel.

Alors que David l'attaquait avec ses deux arme simultanément, Léon se cacha derriere son bouclier, et il l'attaqua avec une violente charge qui le poussa à terre une fois de plus. Pourtant cette fois encore il réagit aussi vite qu'un animal et Léon ne put lui porter de coup malgré cette avantage.

"Eh bien que voila un rude adversaire" pensait-il en commencant a défaire la sangle de son bouclier.

-J'ai le malheur de vous présenter ma spécialité... L'épée à deux mains.

Son bouclier tombant, il se saisit de son épée avec sa deuxième main... Et il sentit comme une nouvelle vigueur parcourir ses bras, c'était dangereux évidemment de perdre en protection, mais cela ne pouvait qu'en être plus interessant de le combattre de toute ses forces.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Cartier
Admin
avatar

Nombre de messages : 194
Age : 35
Lieux de résidence : Naraya
Rang : Garde Royal
Rayens : Soldat
Date d'inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Le terrain d'entraînement   Lun 11 Déc - 21:33

David regardait le bouclier tomber et Léon saisir son arme à deux mains. Rapidement, il analysa tout cela. David avait l'avantage sur la vitesse et l'endurance. Il ne savait pas qu'était la capacité encore de Léon pour combattre, mais probablement qu'elle diminuait plus rapidement que lui. C'était peut-etre d'ailleurs pour cela qu'il a changé d'arme, puisqu'il pensait peut-etre perdre l'avantage. Mais tout cela n'était que des suppositions.

Cartier attendait que Léon fasse le premier coup, ce qui fit au bout de quelques instants. Il mit ses deux armes en position cisaille pour arrêter l'épée qui voulait lui fendre la tête. Sous la force de l'impact, les pieds de David labourait littéralement le sol. Il y avait une trainée de terre juste devant les pieds de David car il avait reculé. Il se mit à penser:

- Les barbares... ce sont comme eux. Sauf avec de la technique cette fois-ci

David sortit une des armes de la cisailles pour aller porter un coup sur le flanc de Léon. Rapidement, celui-ci le bloqua. David enchainna avec une attaque sur l'autre flanc mais avec le même résultat. David recula un peu pour pouvoir avoir de l'élan dans ses attaques. Pour déstabiliser une épée à deux mains, il fallait donner de grands coups. Le désavantage c'est que, l'épée à deux mains aussi pouvait avoir de grands élans pour frapper. C'est ce que David découvrit rapidement

Alors qui frappait en direction de son chef, ce dernier lui envoya un coup également. La force de l'épée à deux mains ne pouvait être stopper par la simple main de David. Alors, malgré le contre-coup de David, les deux épée continuèrent dans la trajectoire de l'épée à deux mains et allèrent directement se planter au sol (parce que David évita l'attaque). Alors que les armes étaient au sol, David profita de sa rapidité. Il saisit sa dague pour envoyer un bon coup de manche sur la joue de Léon. Ce dernier recula de quelques pas et leva rapidement son arme. David allait le frapper à nouveau mais Léon frappa rapidement par surprise sur la lame de David. Ce dernier échappa son épée et elle vola plus loin dans l'herbe. David avait un genou au sol à cause de cet impact. Il regarda que Léon s'apprêtait à frapper à nouveau pour désarmer David de sa dague.

Tout à coup, David sentit sous sa main au sol le bouclier de Léon qui y était. Il le saisit rapidement et il bloqua l'attaque qui allait atteindre sa dague. Un énorme bruit métallique se fit entendre dans l'académie. David lança le bouclier au pied de Léon sans l'atteindre et il sortit sa seconde dague, n'ayant plus d'épée.

Dans tout ce combat, jusqu'à maintenant, David se demandait vraiment si c'était lui qui avait perdu la main ou bien si cet homme était bien plus doué que lui pour le combat. Il avait une lueur d'espoir que c'était à cause que Léon était le chef de la garde royale qu'il devait y avoir un lien avec sa grande capacité au combat. David espèrait vraiment pouvoir être en mesure d'entrer dans la garde royale. Non pas pour tuer les autres... mais pour défendre des vies. Il avait eu pour devise durant toute sa carrière et encore aujourd'hui: Quand je dégaine mon épée, je ne considère pas qui je devrais tuer... mais qui je dois laisser en vie. Une devise qui l'aidait dans de nombreuses situations.

Maintenant, le spectacle était beau à voir dans l'académie. Le chef de la garde, avec une entaille sur la joue était en position de combat avec son épée à deux mains en face de David Cartier, un soldat qui tente de faire ses preuves à nouveau. Un soldat qui a eu un lourd passé, un énorme bagage en terme de missions suicidaires et en histoire tout court.... comme tous les hommes de ce royaume

_________________
Each time I drew my sword, I don't consider what I was killing, but what I was allowing to live...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léon De Valbleu
Chef de la garde Royale
Chef de la garde Royale
avatar

Nombre de messages : 172
Age : 31
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: Le terrain d'entraînement   Lun 18 Déc - 14:24

Eh bien ! Quel rude gaillard que ce jeune homme. Léon avait desormait son opinion toute faite, il lui fallait cet homme dans sa garde ! L'entaille sur sa joue lui rappelait douloureusement qu'un petit entrainement suffirait pour qu'il soit un des membre éminent de la garde... Avec un peu d'ancienneté évidemment. Mais pour l'heure il lui fallait finir ce combat. Il était certes épuisé, mais la rage du combat courait dans ses veines, gardant ses muscles vigoureux et relativement rapide. De plus sa solide épée dans ses mains face aux petites dagues de son adversaires lui conférait un avantage indéniable. Il était temps de lui montrer que l'éxperience du combat de la garde était la chose qu'il lui manquait.

Il dit un coup qu'il avait déjà effectué, Léon leva son épée très haut et l'abatit sur son adversaire. Celui-ci roula pour esquiver le coup, et pour pénétrer dans son périmètre.

-Pas mal petit, bien essayé... Mais c'est ce que j'ai voulut te faire faire.

Pour ne pas se laisser entrainer par son élan, il lacha son épée, surprenant ainsi son adversaire, et lui donna un très violent de coup de pied pendant sa roulade. Un coup peu orthodoxe mais éfficace. David plus surprit que meurtrit, se stoppa dans son geste pour se relever comme un cobra, mais Léon acheva le combat par un magistrale coup de poing ganté dans l'estomac de son adversaire.

Satisfait de sa victoire, il remarqua néanmoins que son mollet était entaillé par la dague qui lui restait juste avant qu'il porte son coup. A pas grand chose il aurait put perdre ce duel... Mais ca personne pas même David n'aurait put le savoir.

Il s'assit pour panser ses blessures, pendant que David reprenait ses esprits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Princesse Sybille
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 64
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: Le terrain d'entraînement   Mar 19 Déc - 1:29

Sybille avait appris que Léon de Valbleu était à l'Académie et donc elle fit préparer un carosse pour s'y rendre. Elle devait aller le remercier, c'était la moindre des choses. Et elle crut qu'il serait rassuré de la voir sur pied. Quand elle arriva à l'Académie, un garde lui indiqua que Monseigneur de Valbleu était à l'entrainement avec un nouveau membre de la garde royale dans le champs d'entrainement. Sybille le remercia et partit à pied en direction du champs, suivie de deux dames de compagnie.

Elle arriva enfin aux abord du champs d'entrainement et pu voir, non loin, Monseigneur de Valbleu en combat avec un homme d'environ son âge. Elle n'osait pas les déranger et resta en retrait, attendant que le combat ne finisse, essayant de faire taire les ricannements gênés de ses dames de compagnie. Elles étaient toutes les deux très jeunes et se laissaient facilement impressionner par la virilité d'un combat entre deux hommes. Sybille quant à elle, se tenait droite et fière, comme se devait de le faire une Princesse Royale de Naraya.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Cartier
Admin
avatar

Nombre de messages : 194
Age : 35
Lieux de résidence : Naraya
Rang : Garde Royal
Rayens : Soldat
Date d'inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Le terrain d'entraînement   Mar 19 Déc - 14:43

(HS Bon combat Léon, j'en suis heureux Wink)

Dans sa roulade, David sentit un pied venir le frapper violement sur son épaule. Cela arrêta son geste et il se redressa rapidement. En guise de réponse, David reçut un coup de poing dans l'estomac. Sous la force de l'impact, David lacha ses armes et il recula de quelques pas pour finir en tombant assis, tentant de reprendre son souffle.

L'obscurité envahit rapidement David et il tenta de la combattre pour rester éveillé et surtout, reprendre son souffle. Difficilement et avec beaucoup de douleur, le diaphragme de David reprit son débit respiratoire normal, mais avec de la difficulté au commencement.

La défaite, David venait de perdre ce combat. Il n'était pas déçu de cela car il avait affronté un homme plus fort que lui et il croyait qu'il lui avait fait une bonne résistance. David n'espèrait pas la victoire dans ce combat, pas du tout. De toute façon, le mot duel amical n'avait pas vraiment de gagnant au fond de toute l'histoire. David venait de passer un test et il espèrait avoir eu suffisamment de bonnes notes pour avoir réussi le test.

David se remit sur pied lentement, se servant de ses deux mains pour se relever. Il fit les quelques pas lentement en direction de Léon. C'est alors qu'il remarqua que l'homme se faisait un pansement à la jambe. David en était bien désolé et il dit:

- Je suis désolé monseigneur, je n'ai pas fait cela volontairement. J'ai dû vous couper en roulant près de vous... toutes mes excuses.

En disant cela, David posa une main sur son nez pour remarquer qu'il était un peu croche à cause du coup d'épée de Léon. Il saisit son autre main et il le replaça sous les craquements supplémentaires d'os qui lui indiquait que son nez était bien brisé... chose qui ne lui était pas arrivé pour la première fois.

David regarda à nouveau Léon après s'être assuré que son nez était plus droit que croche et il dit:

- Je suis heureux du combat que nous venons de faire. Je ne sais pas pour vous, mais j'ai fait de mon mieux et j'espère que mes capacités répondent à ce poste que le roi m'a proposé. Quoi qu'il en soit, je respecterai votre décision monseigneur.

David tendit la main vers Léon pour lui serrer mais également pour l'aider à le relever. Il lui dit:

- Laissez-moi vous aider à vous relever
David n'avait pas fait cela par pitié ou par signe de vieillesse de l'autre homme, mais il savait que les hommes d'une même armée se devaient de s'entraider et de se cotoyer en tout temps. Voila un geste de fraternité que David proposait à Léon

_________________
Each time I drew my sword, I don't consider what I was killing, but what I was allowing to live...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léon De Valbleu
Chef de la garde Royale
Chef de la garde Royale
avatar

Nombre de messages : 172
Age : 31
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: Le terrain d'entraînement   Mer 20 Déc - 5:30

Léon avait connut bien d'autre blessures, dans sa longue carrière militaire. Il ne comptait plus les cicatrices qui parcourait son corps... Ce n'était qu'une blessure superficielle qui guerirait vite. Néanmoins il se saisit de la main qu'on lui tendait.

"Eh bien jeune homme, félicitation pour ce magnifique duel. Ne vous inquiéter pas mes blessures guériront vite.
Je n'ai qu'une chose à dire, bienvenue dans la garde, soldat."

Ces mots simples mais pourtant si convoité était la seul invitation nécessaire pour rejoindre la préstigieuse garde personelle du roi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Cartier
Admin
avatar

Nombre de messages : 194
Age : 35
Lieux de résidence : Naraya
Rang : Garde Royal
Rayens : Soldat
Date d'inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Le terrain d'entraînement   Jeu 21 Déc - 10:15

Une illumination frappa le visage de David quand Léon lui souhaita la bienvenue dans la garde royale. Il aida Léon à se remettre sur pied mais il ne lui lacha pas la main tout de suite car il lui serra en signe de remerciement. Il ajouta:

- Merci beaucoup messire de Valbleu. Je tacherai de ne pas vous faillir, j'en fais le serment.

David finit par lacher la main du chef de la garde royale en se demandant se celui-ci avant hate qu'il le fasse. Alors c'était fait, David faisait maintenant parti de la garde royale de Naraya. Cela voulait dire moins de combats sur les champs de bataille, moins de missions suicides comme certains s'amusaient à lui dire et moins d'infiltration dans les royaumes du nord avec ces maudits barbares. Pour la première fois depuis longtemps, David pouvait espèrer à une vie meilleure.

Son regard fut attiré maintenant vers une silouhette qui n'était pas si loin que cela dans l'académie. Il s'agissait d'une femme avec quelques autres femmes un peu en retrait, probablement des servantes à en voir par leurs accoutrements toutes similaires. David les pointa discrètement avec sa main et il dit à Léon:

- Je pense que vous êtes observé ou bien attendu.

Il n'en dit pas plus. David redoutait fort que c'était pour lui. Après tout, n'était-il pas arrivé au palais depuis ce matin, alors qui pouvait bien savoir sa présence ici ormis le roi et De Valbleu. Certe il aurait aimé voir Alice, mais était-ce approprié pour le moment et de plus, savait-elle sa présence au palais ou bien à l'académie? Surement pas. Donc, à voir un groupe de femmes trop bien vêtues pour s'entrainner au combat, David en conclua qu'elles désiraient voir quelqu'un et à part David, la seule autre personne c'était Léon.

_________________
Each time I drew my sword, I don't consider what I was killing, but what I was allowing to live...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léon De Valbleu
Chef de la garde Royale
Chef de la garde Royale
avatar

Nombre de messages : 172
Age : 31
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: Le terrain d'entraînement   Sam 23 Déc - 13:09

Léon toujours heureux de voir une nouvelle recrue rejoindre ses rangs d'élites, était satisfait de son travail pur la journée. Il pensait aller à la taverne quand David lui fit remarquer qu'ils n'étaient pas seuls.

-Soldat, désormais il n'y a plus de seingeur de Valbleu pour vour, j'attend que tous mes hommes m'appelle "capitaine".

A voir la dame au loin, qui était sans aucun doute l'une des princesse, et il lui semblait reconnaitre Sybille (et oui la vue baisse quand on est plus tout jeune, même pour les chefs de la gardes...) Il ignorait totalement si la princesse connaissait David, mais au vu des récents évenement, Léon se dit qu'il y avait des chances pour que ce fut pour lui. Ne voulant pas faire déplacer la princesse, il se rendit à sa rencontre, malgré sa blessure à la joue qui n'avait pas encore arrêté de saigner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Princesse Sybille
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 64
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: Le terrain d'entraînement   Mer 27 Déc - 13:11

La Princesse sourit lorsque le combat prit fin et que Léon de Valbleu se dirigea vers elle. Elle put remarqué, alors qu'il avançait pour la rejoindre, que sa joue saignait légèrement.( Oui parce que ma vision à moi est encore excellente lol! )

Lorsque le chef de la garde arriva à sa hauteur, Sybille fit une révérence et invita ses suivantes à faire de même. L'une d'elle avait le regard rivé sur David Cartier.

- Vous êtes à entraîner une recrue?

Demanda Sybille, ne sachant pas trop par quoi commencer. En fait, elle avait suivi un instinc en se rendant auprès de Léon de Valbleu. Elle avait cru que c'était pour le remercier, mais ça, elle l'avait déja fait dans la chambre. En fait, elle ignorait totalement pourquoi elle se trouvait là en ce moment et trouva bizarre que ses pas l'aient menée directement chez de Valbleu...Des papillons remplirent son estomac alors qu'elle attendait la réponse, évidente, de Léon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léon De Valbleu
Chef de la garde Royale
Chef de la garde Royale
avatar

Nombre de messages : 172
Age : 31
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: Le terrain d'entraînement   Mer 27 Déc - 14:50

-Ce n'était pas un entrainement mais un duel princesse, sinon je ne serait pas blessé... Un duel de selection que ce jeune homme à réussit. Il est bon de toujours avoir de jeunes membres dans la garde...

Léon ne savait pas vraiment quoi dire, et se demanda pourquoi la princesse était venu le voir...

-Vous allez mieux princesse ? Je suis heureux de vous voir en forme. Que diriez vous d'allez boire une choppe ? Mon vieux père me disait toujours que c'était le meilleurs remède, et il a vécut fort vieux.

Il avait parlé sans réfléchir, et juste après avoir prononcer ces mots s'en rnedit compte. Que croyait-il ? On n'invitait pas une princesse à boire une boisson vulgaire dans une taverne quelconque...

-Excusez-moi princesse, j'ai parlé sans réfléchir, évidemment que vous n'allez pas vous méler au peuple...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Cartier
Admin
avatar

Nombre de messages : 194
Age : 35
Lieux de résidence : Naraya
Rang : Garde Royal
Rayens : Soldat
Date d'inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Le terrain d'entraînement   Mer 27 Déc - 16:00

David avait suivi son nouveau Capitaine pour aller rencontrer les nouvelles personnes. Peut-etre des personnes importantes dans le rang de la famille royale. Qu'importe, mieux fallait connaitre le plus de gens possible dans ce chateau juste au cas où.

David s'inclina poliment devant la princesse (de ce qu'il cru comprendre) et la troupe de suivante. Il attendit ensuite que Léon l'introduise ou bien que la princesse le face. En toute politesse, David ne pouvait rien faire d'autre pour le moment.

Il regarda la princesse un long moment pour l'analyser. Elle semblait être une personne noble et très vivante, tout comme sa soeur Alice, dont David connaissait déjà l'existence. Ensuite, il regarda les suivantes de la princesse. Il y en avait quatre (et pourquoi pas quatre??) qui était derrière la princesse. David ne savait pas pourquoi, mais fallait-il être belle pour etre une suivante royale? Car, depuis sa jeune carrière de soldat, toutes les suivantes des princesse et des reines étaient sans aucun contredit très jolie. Mais bon, c'était peut-etre David qui n'avait pas de goût trop... sévère.

Quoi qu'il en soit, il remarqua que toutes les jeunes femmes regardaient la conversation qui se produisait sauf une qui regardait David. Ce dernier lui fit un bref sourire avec un léger inclinement de tête. Voila qui était très flatteur pour David.

Du coin de l'oreille, il avait continué à suivre la conversation. Quand il entendit la voix non sûr de son capitaine, David se retourna pour regarder Léon et la princesse dont il ne savait pas le nom encore. Il ne fallait pas être devin pour s'apercevoir que son capitaine était en train de perdre tous ses moyens. Ce que David connaissait de lui c'est qu'il était un homme sûr et très noble. Mais voila que sa sureté venait d'en prendre pour son rhume. Pour ce qui est de la princesse, David ne parvenait pas à savoir si les sentiments de la princesse étaient réciproque. Quoi qu'il en soit, il devait venir en aide à son nouveau capitaine. Dans l'armée, les soldats se serraient les coudes. C'est probablement pareil pour la garde royal.

David posa sa main innocement sur son front comme pour se frotter une goutte de sueur. De manière subtile et discrète, il baissa sa main pour atteindre son nez. Il le saisit entre ses deux doigts pour déplacer son os dont Léon avait brisé lors du combat pour faire recommencer le saignement. Mais, il l'avait probablement avec trop de vigueur car le saignement reprit avec intensité. David mis sa main sous son nez pour arrêter le saignement mais rapidement, l'écoulement se faisait de toute part. Il dit:

- Ah non!

Il se pencha la tête pour ne pas salir son uniforme de soldat. C'étai terriblement difficile à laver ce damné uniforme. Le sang continuait à couler et David remit son nez en place à nouveau sous les craquements d'os qui se frottaient ensembles. Il restait penché en disant une chose qu'il avait déjà dit à Léon quelques minutes plus tot:

- Je crois que vous m'avez réellement brisé le nez mon capitaine

David fit semblant de sa main libre de se chercher un mouchoir pour éponger son sang. Mais en réalité, il ne cherchait pas, il espèrait bien qu'une des servante vienne lui en porter un. De cette façon, la distraction que David faisait serait plus longue, donc permetterait à Léon de se saisir les esprits pour conquérir sa belle

_________________
Each time I drew my sword, I don't consider what I was killing, but what I was allowing to live...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léandre de Naraya

avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Re: Le terrain d'entraînement   Mer 3 Jan - 17:43

Éprouvant une forte envie de se dégourdir les jambes et ne supportant plus d'être à l'intérieur, Léandre s'éclipsa discrètement. Ayant enfiler des habits qu'il ne craignait pas de salir, le prince se dirigea vers le champs d'entraînement des soldats. Espérant y trouver quelqu'un qui n'eut pas peur de rompre son royal cou, il eut pourtant une moue deçu en apercevant le peu de personne qui s'y trouvait, sans parler du capitaine qui semblait converser avec une charmante personne qui lui rappelait vaguement quelqu'un. Haussant un sourcil interrogeateur, il identifia enfin sa soeur lorsque cette dernière se tourna légèrement de côté. Souriant au fait de la savoir dehors au grand air, ce qui lui ferait le plus grand bien, il hésita à rebrousser chemin. Il ne voulait déranger et à voir l'air incertain du capitaine, il semblait que ce fut un mauvais moment pour arriver. S'apprêtant à les laisser, il aperçut soudain un autre homme tout près du groupe qui semblait en mauvaise posture. Ne trouvant pas son mouchoir et toute les belles se détournant à la vu du sang, il semblait bien qu'il eut pu attendre une année entière avant qu'on lui donna ce qu'il désirait. Ne se trouvant pas très loin, Léandre opta finalement pour une approche. Prenant garde de n'être trop subtil afin de ne faire sursauter personne, le prince s'approcha doucement. Déposant un baiser sur la joue de sa soeur en guise de salutation, il lui murmura quelques mots à l'oreille.

-Heureux de vous savoir à l'extérieur afin de profiter de cette magnifique journée.

Se détournant un instant, il tendis son mouchoir à l'homme avec un sourire chaleureux.

-Tenez, et gardez-le, il vous sera plus utile qu'à moi. Léon, auriez-vous la gentillesse de me désignez quelqu'un qui puisse me servir de compagnon d'entraînement?

Se demandant si avec ces quelques répliques il détournerait assez l'attention pour que le capitaine puisse se sortir d'il ne savait quel faut pas, le jeune homme attendit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léon De Valbleu
Chef de la garde Royale
Chef de la garde Royale
avatar

Nombre de messages : 172
Age : 31
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: Le terrain d'entraînement   Mer 3 Jan - 19:12

Léon, qui décidemment d'était enfoncé bien bas, se dit qu'il était bon en ce monde de ne pas être le seul homme sur cette terre en ce moment. Entre David qui faisait de son mieux pour détourner l'attention, et maintenant le prince Léandre qui cherchait à s'entrainer, il se dit que le moment était bien choisit pour écourter cette discution qui paraissait fort mal partie.

Il inclina la tête devant le prince.

-Votre Altesse... Eh bien en temps normal je me serait bien désigné moi-même mais il s'avère que je suis pour le moment épuisé par ce jeune membre de la garde...

Du pouce il désigna David.

-Qui a le nez cassé d'ailleur... Auriez-vous l'obligence de vous occuper de ... Ce membre d'élite de la garde royale mesdemoiselles ?

Elles commencèrent à s'activer autour de lui, le sauvant en partie des regard féminin qui l'écrasait depuis un moment... Sauf une petite mignonne... Décidemment ce jeune homme comptait plus d'un talent.

-Votre altesse , désirez vous que je vous envoie un membre de la garde pour vous entrainer ? Il en reste trois qui sont pour l'instant peu occupé et il serait bon pour eux de ne pas mollir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léandre de Naraya

avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Re: Le terrain d'entraînement   Mer 3 Jan - 20:59

Se retenant d'éclater de rire devant les demoiselles qui roucoulaient, Léandre aquiesca avec un sourire mi-figue, mi -raisin peint sur ses traits.

-Je vous en serais très reconnaissant, fit-il en inclinant la tête en signe de respect et de reconnaissance.

Heureux de voir que l'homme avait reprit ses moyens, Léandre attendit son adversaire puis s'éloigna en sa compagnie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Cartier
Admin
avatar

Nombre de messages : 194
Age : 35
Lieux de résidence : Naraya
Rang : Garde Royal
Rayens : Soldat
Date d'inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Le terrain d'entraînement   Jeu 4 Jan - 9:50

David saisit le mouchoir que Léandre lui tendait avec un inclinement de tête en signe de remerciement. Il appliqua une forte pression sur son nez pour tenter de stopper le saignement qu'il avait causé pour venir en aide à son nouveau capitaine, pensait-il.

Quand Léon demanda aux suivantes de venir en aide à David, ce dernier aurait bien voulu lui lancer un regard noir. Mais, à y penser, le capitaine voulait probablement avoir le moins de gens possible pour discuter avec cette femme. Donc, David s'éloigna un peu pour que les suivantes viennent également avec lui. Bon Dieu, il ne s'agissait que d'un nez, il ne saurait pas ce que les femmes pouvaient bien faire pour l'aider de plus que David ne pouvait se faire lui même.

David aurait bien voulu avoir d'autres blessures inventées à ce moment précis, mais il ne trouva rien que Léon lui avait fait lors du combat. Seulement une douleur à l'abdomen qui se dissipait peu à peu depuis le combat. Alors, pourquoi ne pas inventer d'autres vieilles blessures qui pourraient avoir refait surface. Alors il bougea vigourousement le bras en forme de cercle et il dit:

- Cette satanée blessure à l'épaule me fait à nouveau souffrir...

Il n'eut pas le temps dans dire plus qu'une des suivantes s'était mis à lui masser son épaule. Il décida de faire de même avec son genou droit. Il le leva et plia et déplia plusieurs fois le genou pour finir par dire:

- Vous savez qu'un genou se guérit très mal...

Même résultat. David se retrouva aussitot assis au sol avec une servantes qui lui massait maintenant le genou, pendant qu'une autre à son épaule et l'autre à son nez. David se mit à penser qu'il espèrait vraiment que Léon fasse quelque chose de lucratif dans toute cette opération. David n'avait jamais eu de blessures au genou ni à l'épaule... que fallait-il faire pour venir en aide à un frère d'arme....

_________________
Each time I drew my sword, I don't consider what I was killing, but what I was allowing to live...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Princesse Sybille
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 64
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: Le terrain d'entraînement   Mar 9 Jan - 2:17

Lorsque Léon vint de son côté, Sybille constata que son frère Léandre arrivait sur la route de pierre. Tout à coup, il y eut foule sur le terrain d'entraînement. Sybille eut un sourire amusé. Les suivantes gloussaient dans leurs mouchoirs alors que Léon se relevait de son combat, suivi du jeune combattant qui de toute évidence provoquait la gêne des dames de compagnie. Le combattant en question se retira un peu de côté et Sybille approuva que les jeunes femmes le suivent pour l'aider à se remettre. Léandre eut une courte conversation avec Léon et Sybille lui fit un regard qui signifiait qu'elle voulait se trouver seule avec Monseigneur de Valbleu.

-Léandre , j'aimerais que tu nous laisse, j'aimerais remercier Monseigneur de Valbleu correctement pour m'avoir aidée lors de mon malaise...

La Princesse regarda Léon et fut curieusement incapable de le quitter des yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léon De Valbleu
Chef de la garde Royale
Chef de la garde Royale
avatar

Nombre de messages : 172
Age : 31
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: Le terrain d'entraînement   Lun 15 Jan - 17:03

Léon, extrêmement gené de se retrouver seul face à la princesse, celle-ci venant d'annoner qu'elle souhaitait s'entretenir seul avec lui, soi-disant pour le remercier, alors que pourtant il n'avait accomplit que son devoir et n'était d'habitude jamais remercié pour cela...

-Princesse... Vous venez me voir alors que je suis dans un était lamentable...

En effet Léon couvert de poussière ainsi que taché par endroit et notamment au visage de sang dans ses habits guerrier était peu présentable devant un princesse.

Pourtant quelque part en lui il se sentait étrangement heureux de voir la belle princesse qui venait pour le voir... Voyant que la princesse le regardait aussi il la regarda dans les yeux oubliant un instant qu'il sortait d'un violent combat, pour aller dans un monde bien plus doux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Princesse Sybille
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 64
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: Le terrain d'entraînement   Jeu 18 Jan - 11:52

Léandre avait reculé de quelques pas puis tourné les talons et quitté le duo pour les laisser tranquille. Trop d'agitation avait eu lieu en ces lieux peu habituel pour un tel cirque. Sybille regarda attentivement le visage de Léon comme pour y déceler chaque trace d'un combat, récent ou antérieur. Il y avait du sang à différents endroits et Sybille s'approcha, tirant un mouchoir de sa manche, l'air soudainement préoccupé. Elle s'affaira à enlever le sang délicatement et dit:

-Je tenais à vous remercier. Vous devez penser que j'en fais trop, mais croyez-moi vous avez été très bon avec moi...

La Princesse évitait soigneusement de regarder le Maître d'arme dans les yeux.

-Si j'ai trouvé nécessaire de me rendre jusqu'ici pour vous parler, c'est qu'en quelque sorte, vous avez fait plus que votre devoir ce jour-là. Non seulement m'avez-vous secourue alors que j'étais en détresse, mais vous êtes resté à mon chevet, tant qu'il vous l'a été possible...et ce, malgré le reste de mon exhubérante famille royale!

Sybille rit un peu et se risqua à regarder Léon de Valbleu droit dans les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léon De Valbleu
Chef de la garde Royale
Chef de la garde Royale
avatar

Nombre de messages : 172
Age : 31
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: Le terrain d'entraînement   Lun 29 Jan - 9:30

Léon gené que la princesse elle-même enlève le sang qui lui coulait sur le visage ne sut encore une fois pas vraiment quoi répondre.

-Princesse... Il est vrai que ce que j'ai fait n'était pas seulement mon devoir. Mais je me suis un jour promis dans am jeunesse de ne jamais laisser quelqu'un dans la difficulté, ce qui m'a parfois valut par le passé de m'attirer quelques problèmes.

Oubliant un instant le lieu où il se trouvait celui-ci se rappela cruellement à lui en sentant peser sur lui le regard de quelques recrues qui avaient cessé de s'entrainer.

-Que diriez-vous d'aller dans un autre lieu ? Le chef de la garde n'est pas supposé discuter avec une princesse de la famille royal sur le terrain d'entrainement des soldats du château...

Et le trajet lui permettrait sans doute de mettre de l'ordre dans ses idées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léandre de Naraya

avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Re: Le terrain d'entraînement   Lun 29 Jan - 11:33

Léandre, a quelques distances de là, s'aperçu du fait que plusieurs recrues avaient cesser tout combats pour observer la scène avec une lueur amusée dans le regard. Levant les yeux au ciel devant ce manque de tact, le prince se remit en garde. Si lui même s'efforcait de leur conservé un peu d'intimité, il ne voyait pas pourquoi ces soldats n'y mettraient pas un peu du leur aussi. Après tout, il connaissait assez bien les badauds du genre pour savoir que certains ne s'empêcherai pas de commérer sur les moindres fait et gestes de Sybille et Léon. Fesant mine de s'offusquer du fait que les soldats s'étaient désintérressés du combat, le jeune homme commença à les titiller un après l'autre. Chatouillant l'un de son épée, gratifiant l'autre d'une petite erraflure, il leurs tourna autour jusqu'à ce qu'ils fassent plus que tenter de le chasser de quelque coups d'épée comme s'il n'avait été qu'une mouche. Se trouvant face à cinq adversaires qui, maintenant qu'il les avait provoqué, ne tenait pas compte de son rang, Léandre eu un sourire. Que n'aurait-il pas fait pour sa soeur? Levant les yeux au ciel, il songea qu'il aurait prbablement mériter la correction qui n'allait certainement pas tarder. Néanmoins, rien ne l'empêchait d'essayer de l'éviter le plus longtemps possible. Commencant à enchainer bottes sur bottes, parades sur parades, le jeune homme avancait et reculait essayant ainsi de ne pas se laisser encercler. Étendant tout ses sens au maximum, le prince cessa d'attaquer et adopta plutôt une attitude défensive. Il avait tester ses adversaires et savait qu'il s'épuiserait plus vite qu'eux, aussi jugea-t-il utile de préserver ses forces et se concentra-t-il uniquement sur les occasions qui allaient se présenter. Il ne lui fallait pas en manquer une, sinon il n'avait aucune chance. Le prince sourit à part lui en songeant qu'il n'eut guère été déplaisant d'avoir un compagnon d'arme en ce moment. Rapidement, il jeta un coup d'oeil derrière lui afin de vérifier que nuls autres soldats n'embêtait sa soeur et le capitaine de la garde. Ravie de sa réussite, il n'en récolta pas moins une bonne écorchure, prix de son coup d'oeil rapide. Le combat se poursuivit une bonne heure durant, les combatants ayant trop d'honneur pour attaquer leur adversaires simultanément, cela laissa une chance au jeune homme. Cependant, le combat n'était aisé et aucun homme ne ressorti sans avoir été allongé au moins une fois. Le prince, fort contusionné et ayant quelques griffures de-ci, de-là ne rechigna pas le moins du monde et serra chaleureusement la main de chacun de ses adversaires. Il faudrait qu'il vienne s'entraîner un peu plus souvent...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le terrain d'entraînement   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le terrain d'entraînement
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NARAYA :: NARAYA :: L'Académie-
Sauter vers: