NARAYA

Le Jeu du Royaume de Naraya
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le terrain d'entraînement

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Alice de Naraya
Plume d'or
Plume d'or
avatar

Nombre de messages : 416
Age : 37
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: Le terrain d'entraînement   Jeu 15 Fév - 18:26

Alice répondit au signe de Hache pour lui dire au revoir puis rangea son arc et ses fléches. Etre discréte bien sur mais ce n'était pas évident car elle était suivie en permanence. Et pourquoi vouloir de la discrétion pour acheter une arme qui était autorisée ? La situation était loin d'être claire et Alice n'aimait pas cela. Tous ces mystéres inutiles ne lui disaient rien qui vaille. Et il était vraiment étrange de donner rendez vous à une princesse dans une auberge. Alice remit sa cape et repartit.

_________________
On ne naît pas noble on le devient
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léandre de Naraya

avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Re: Le terrain d'entraînement   Sam 10 Mar - 14:07

Entrant dans la lice les dents serrés et un petit sourire satisfait sur le visage, Léandre fit quelques pas rageur puis ralentit. Se rendant compte du ridicule dont il faisait preuve, il éclata de rire. Comment pouvait-on entrer en pareil rogne à cause de l'ennui. N'en sacahnt rien, il se reprit néanmoins, bien plus avenant. La soirée n'était pas encore tout à fait commencer et il ne restait plus que quelques personnes qui s'entraînaient. S'approchant des soldats, il s'inclina en guise de salutation. Il avait beau être prince, sur un champ de bataille, il ne désirait se faire considérer que comme un combattant.

-Messires, puis-je me joindre à vous? demanda-t-il poliment.

La réponse ne se fit attendre et c'est avec un certains enthousiame que le combat pris forme. Le plus petit des deux hommes commença l'entraînement. Le type de combat n'ayant été défini, il semblait que les deux hommes aient opté pour un beau combat bien rangé. L'obscurité ayant camouflé ses traits et lui même portant des habits plus que simples, le jeune prince du bientôt reconnaître que les deux hommes ne l'avait nullement reconnu. À la fois heureux et incertain, il remarqua que les coups n'étaient point retenus. Et bien soit! Il ferait avec.

Répondant à tous les coups que l'autre distribuait, il observa sa tactique. Le petit homme était tel un serpent, il usait de son agilité plus que de sa force, ne prolongeant jamais une parade. Il tournait autour de Léandre, le dardant de la point de son épée dès qu'il le pouvait puis reculait aussitôt. Plusieurs fois, le jeune homme eut droit à une petite écorchure. La stratégie de son adversaire n'était point de le blessé, mais bien de l'épuiser ou l'échauffer à un tel point qu'il commettrait un erreur fatale. L'idée était bonne, mais Léandre en avait vu d'autre. Embarquant dans le jeu, le jeune prince y alla de mouvement tout aussi promts puis, soudain, il changea de stratégie et usa de sa force. Il prolongea les attaques et bloqua plusieurs fois leurs deux lames, volontairement. Voyant que son adversaire perdait en ardeur, Léandre opta pour un laché d'épée. Son attaque porta fruit et il fut heureux de constater que l'homme n'eut pas même le temps de songer à une parade glissée. L'épée à quelques pouces du visage, l'homme ne tarda pas à abamdonner le combat. Épuisé et haletant, le prince serra la main de son adversaire et le félicita pour ce magnifique combat avant de se tourner vers le prochain.

Il était sortie quelque peu à plat de ce combat, mais dans une vraie bataille, les adversaires ne s'attendait pas l'un l'autre. L'homme qu'il venait d'affronter ainsi que son compagnon était des vétérans et le fait qu'ils restent seuls à s'entraîner à pareil heure le prouvait bien.


Engageant le combat avec le géants devant lui, il hésita entre plusieurs tactiques. Il pourrait prendre l'avantage par la vitesse, mais au point ou il en était, il doutait de pouvoir tenir le rythme assez longtemps. Sans parler du fait que les deux hommes devait être habitués à la tactique de l'autre, ce qui lui donnerait un grave désavantage puisque son précédent adversaire maitrisait bien mieux que lui cette tactique. Optant finallement pour la paresse, le jeune prince se mit en position et n'usa que de parades. Il fegnait d'attaquer et laissait l'Autre faire tout le travail. Cette stratégie lui fut bien pratique puisqu'elle lui permit de recupérer quelque peu. Cependant, après un certain temps, l'autre se lassa aussi et se mit à utiliser des enchaînements trompeurs tels des griffes afin de l'obliger à réagir. Avec ces enchaînements douteux, le prince se réveilla totalement,

Le combat dura plus longtemps qu'il ne le devait au départ. Le prince ne dut cesser d'user de multiples feintes, parades et enchaînements. Cependant ce ne fut assez et il se fit mettre trois fois parterre avant d'enfin réussir à faire fléchir un tant soit peu son adversaire. À bout de souffle et au bord de l'évanouissement, le prince demanda grâce et alla se raffraîchir un instant. Encore heureux que ces deux là ne lui eussent pas montrer leur talents combiner car il était certains que tout deux savaient parfaitement bien se battre sans ses gêner mutuellement.

S'apprêtant à aller reprendre le combat, Léandre fut pris d'un étourdissement. S'asseyant par terre, il n'eut guère à attendre longtemps avant que ses deux compagnons d'armes viennent le voir. Et bien, il semblait que par sa détermination, il venait de se faire deux nouveaux amis. Heureux, il ne tint compte du sourire quelques peu moqueur qu'ils lui adressèrent.


-Je crois bien que j'en ai assez pour ce soir, leur dit-il. Vous retrouverai-je ici demain?

-Vous n'aurez qu'à demander Elric et Sicard, aquiesça le grand homme tout en adressant un clin d'oeil à son compagnon.

L'aidant à se relever, celui qui semblait être Elric le félicita à son tour puis s'éloigna avec Sicard, laissant le prince seul. Tentant de se ressaisir un peu, Léandre du finallement se résigner à se rasseoir. La tête lui tournait un peu trop.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice de Naraya
Plume d'or
Plume d'or
avatar

Nombre de messages : 416
Age : 37
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: Le terrain d'entraînement   Dim 11 Mar - 16:24

Les pas d'Alice l' avaient portée là. Sans qu'elle eut pensé à la direction qu'elle prenait. Elle aurait dû aller manger à cette heure là mais elle n'avait pas faim. Elle revenait des écuries et c'est Nathan qui était l'objet de toutes ses pensées. Allait il bientôt revenir ? Vingt et un jours c'était long. Terriblement long...C'est alors qu'elle apperçut Léandre. Assis par terre, couvert de poussiére et l'air quelque peu éteint. Que s'était il passé ? S'était il battu ? Inquiéte de voir son petit frére dans cet état, Alice accéléra le pas et s'accroupit prés de lui, lui passant la main sur le front.
- Léandre, Léandre, tu vas bien ? Qu'est ce qui t'arrive ?


Alice regardait anxieusement son frére. Lui qui était si plein de vie semblait comme triste, presque abattu.Il semblait reprendre un peu ses esprits pourtant. Elle lui sourit tendrement

- Est ce que tu vas mieux ?

_________________
On ne naît pas noble on le devient
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léandre de Naraya

avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Re: Le terrain d'entraînement   Lun 12 Mar - 22:10

Levant de grands yeux ébahis vers cette silouhette qu'il ne reconnaissant guère au travers des point noirs qui lui brouillaient la vue, le jeune prince se concentra un instant avant de se mettre à sourire.

-Oui, oui Alice, ça va. lui répondit-il avec un petit rire. Je viens juste de rencontrer des adversaires de taille.

Ne voulant inquiéter davantage sa grande soeur, Léandre se remit lentement sur pied, un grand sourire sur le visage. Habituellement d'une timidité impressionnate, le jeune prince était pourtant trop épuisé ce soir pour même y songer. Se redressant de toute sa hauteur, il carra les épaules, s'épousseta un peu, puis écarta une mèche de cheveux tombant dans les yeux de sa soeur. Rivant son regard au plus profond du sien, il eut à son tour un petit sourire à la fois tendre et inquisiteur.

-Mais dis-moi belle princesse ne serait-ce pas une petite lueur songeuse que j'aperçois au fond de ton regard? Ne me dis pas que tu vas laisser une quelconque pensée te troubler! lui lança-t-il se preparant à s'écarter d'un bond au cas ou elle n'apprécierait pas son prochain trait d'esprit. Après tout, tu as déjà un petit frère qui excelle dans ce domaine. Hum... il ne manquerait plus que je me fasse prendre ma place par ces affreuses pensées. Allez confie-toi à moi que je puisse m'inspirer de ces petites démones.

Partant d'un grand éclat de rire, il se mit à lui tourner autour en bondissant. S'attifant de deux doigts se voulant représenter des cornes et d'un grimace telle qu'il se les permettaient rarement, Léandre espérait la faire rire et la détendre avant de lui laisser aborder, si elle le désirait, ce qui la troublait réellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice de Naraya
Plume d'or
Plume d'or
avatar

Nombre de messages : 416
Age : 37
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: Le terrain d'entraînement   Mar 13 Mar - 6:37

Alice soulagée de voir que son frére n'avait rien éclata de rire. Une fois de plus il avait du chercher un combat en corps à corps avec des gardes pour s'entraîner. Quoiqu'il en soit Léandre se remettait trés vite et tournait autour d'elle avec des grimaces comiques, tel un grotesque bandit voulant lui ravir ses secrets. Cela rappelait des souvenirs enfantins. Quand la soeur et le frére se battaient pour de faux. Comme il était beau son petit frére. Il pouvait bien faire les grimaces qu'il voulait il était rayonnant. Alice se sentait fiére d'être la soeur d'un jeune homme pareil. Elle rendit à Léandre une superbe grimace et comme il continuait à tourner autour d'elle, elle bondit sur lui et tous deux roulérent dans la poussiére avec de grands éclats de rire. Allongés par terre et côte à côte, sales de la tête au pieds, qui aurait pu dire qu'il s'agissait là d'un prince et d'une princesse ? Alice prit une grosse voix
- Et voilà ce qui se passe quand on réveille les démons d'Alice La Barbare!

Il aurait été bon de se relever mais Alice ne s'en sentait pas le courage. Le moment d'oeuphorie qu'elle venait de partager avec Léandre venait de retomber d'un coup. Elle se sentait épuisée et sans force maintenant. Et le froid qui par moment l'envahissait revenait. Elle posa la tête sur l'épaule de son frére et dit d'une petite voix qu'elle ne reconnaissait pas
- Oh Léandre tout est si compliqué!

Elle retint de justesse une larme qui semblait vouloir s'échapper.

_________________
On ne naît pas noble on le devient
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léandre de Naraya

avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Re: Le terrain d'entraînement   Mar 13 Mar - 18:57

Se laissant entraîner au sol, le jeune homme parti d'un grand éclat de rire. Qu'il était bon de revivre pareil instant. Un peu plus et il s'eut cru plus jeune, lorsqu'aucun membre de la famille n'avait encore d'obligeations qui l'éloignait de tous et chacun.

S'appaisant enfin, Alice déposa délicatement sa tête sur son épaule. Le jeune prince, voyant que le temps n'était plus aux frivolités, se prépara à la vague qui allait propablement suivre. Carressant avec tendresse les cheveaux de sa soeur, il attendit qu'elle prenne parole. En effet, comme il s'y attendait, cela ne tarda pas et le trémolo dans sa voix lui mit la puce à l'oreille. Se redressant sur un coude afin de bien la regarder, le jeune prince lui laissa tout le loisir de venir se blottir contre lui si l'envie lui en prenait. Il ne désirait se redresser davantage craignant de paraître ainsi supérieur. Étant d'un âme charitable et possédant une oreille attentive, le prince en avait vu bien d'autre au cours des dernières années et s'il voulait réellement soulager sa soeur du fardeau qui lui incombait, il devait commencer par la laisser parler. Préférant poser sur elle un regard sans jugement qu'emplie de pitié, il lui laissa un instant afin qu'elle puisse reprendre parole. Cependant, ce ne fut le cas. Tentant de lui remonter un peu le moral, Léandre se permit un nouvea trait d'esprit.


-Tu sais, commença-t-il d'une voix douce, si tout est si compliqué, c'est parce que si tout était facile, on n'apprécierai rien à sa juste valeur. C'est parce que c'est dur d'aquerir quelque chose que cette chose à tant de valeur à nos yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice de Naraya
Plume d'or
Plume d'or
avatar

Nombre de messages : 416
Age : 37
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: Le terrain d'entraînement   Mer 14 Mar - 16:03

Alice sourit tendrement et se blottit contre son frére. Si Léandre avait pour objectif de faire sourire Alice, celui ci fut honorablement atteint. A tel point d'ailleurs qu'elle se rendait compte qu'elle avait été ridicule de se mettre dans un état pareil. Pourtant elle ne put s'empêcher d'ajouter :
-Tu as raison Léandre. Mais encore faut il chercher à acquérir quelque chose.

Elle posa un tendre baiser sur la joue de son frére. Comme il était adorable de lui remonter le moral et d'être aussi attentif! Il est vrai que depuis quelque temps chacun vivait de maniére isolée, faisant sa vie dans son coin. Les fréres et soeurs ne communiquaient plus et passaient des mois sans se voir. Régréssion ou évolution ? Un peu des deux. On dit que la vie sépare ceux qui s'aiment doucement sans faire de bruit. Et c'était ce qui se passait. Alice se rendait compte de ce qui pourtant était évident. En temps normal elle aurait cherché à combler cette lacune. Mais que pouvait elle faire ?
- Léandre, est ce que parfois tu as l'impression que les choses t'échappent ? Que Tu fais tout pour les retenir mais tu n'y arrives pas ?

Elle soupira

- Moi c'est comme ça que je ressens les choses en ce moment. J'ai l'impression que tout ce en quoi je croyais n'a
plus lieu dêtre

Alice réalisa que c'était vrai mais en partie seulement. Peut être en effet que les choses changeaient et que ce n'était pas facile.Mais elles prenaient une autre direction. N'était ce pas ce que l'on appelait vivre. Et dans cette nouvelle vie, le visage de Nathan se dessina imperceptiblement. Elle leva son regard vers Léandre et lui demanda
- Léandre, as tu déjà été amoureux ? Je veux dire vraiment amoureux ??

_________________
On ne naît pas noble on le devient
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léandre de Naraya

avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Re: Le terrain d'entraînement   Mer 14 Mar - 22:47

Ne pouvant qu'aquiescer au propos de sa soeur, Léandre lui adressa un sourire compréhensif. Que pouvait-il répondre à cela? Bien sûr qu'il existait des choses qu'on ne pouvait contrôler et cela malgré toute la bonne volonté dont on pouvait faire preuve. La laissant continuer, elle vint finallement à lui parler d'amour. C'était donc cela. Lui rendant son regard, il lui répondit avec sincèrité.

-Non, Alice, je n'ai pas encore rencontré le véritable amour. dit-il doucement.

Étant le cadet des princes et le plus timides d'entre tous, il n'avait encore saisit assez d'occasion pour savoir en quoi consistait un amour fou, un amour irremplaceable. Il avait bien eut quelques amourettes comme tous les garçons de son âge, mais sans plus.


-Cependant, il me semble deviner, avec tes paroles, que ce soit ton cas...

Haussant un petit sourcil interrogeateur, il attendit un instant puis se redressa, juste assez pour enlever son manteau et le mettre sur les épaules de sa soeur. La nuit commençait à tomber et si lui même était bien réchauffer et assez peu frileux, il ne désirait pas pour autant que sa soeur attrape un mauvais rhume par sa faute.
-Ainsi donc un homme à ravie ton coeur... mais cela ne semble guère te combler.

Signifiant clairement par ses mimiques qu'il l'invitait à continuer, Léandre attendit la suite. Qu'est-ce qui pouvait bien la troubler à ce point?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice de Naraya
Plume d'or
Plume d'or
avatar

Nombre de messages : 416
Age : 37
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: Le terrain d'entraînement   Jeu 15 Mar - 5:12

- Mon coeur est comblé au contraire. C'est ma raison qui ne suit pas. Tu connais les lois Léandre. Nous ne pouvons pas choisir nous même notre compagne ou compagnon. Et c'est ça qui me fait peur. Qui devrais je épouser ? Un autre qui ne m'aimera pas et que je n'aimerais pas non plus...

Elle se serra un peu dans le manteau de Léandre en le remerciant du regard. Elle était frileuse et il le savait. La nuit commençait à tomber et bientôt il allait falloir rentrer. Comme cette journée était vite passée! Demain, Nathan et David partiraient. Nathan qu'elle venait juste de découvrir. Le voir partir aussi brusquement lui laissait comme une impression d'inachevé. Tout avait été si vite...
- Je suis consciente de mon devoirs et je m'y plierais bien évidemment. Mais maintenant qu'un homme fait battre mon coeur ça va être encore plus difficile.

Alice repensa à la matinée qu'elle avait passée avec Nathan. Un moment qui resterait graver en elle. Et lui Nathan que pensait il de tout cela ? Il avait assuré qu'il l'aimait et Alice le croyait. Mais qu'allait être la suite de tout cela ? Oh et puis tant pis!! Pourquoi ne pas saisir le moment tel qu'il était sans se préoccuper du lendemain ? Personne ne pouvait prévoir ce que sera demain. Elle prit le manteau de Léandre et le passa par dessus eux deux en souriant
- Mais tu dis vrai je devrais être heureuse et ne pas penser à tout cela. Aimer est la plus belle cjose qui soit

Alice regarda Léandre avec affection. Il l'écoutait se plaindre sans rien dire. Au contraire même il était trés compréhensif. Et lui, où en était il ?
- Et toi Léandre, quelle nouvelle depuis la derniére fois ? Quand nous nous sommes vus c'était chez Sybille, aprés sa crise. Elle va beaucoup mieux tu sais

Alice se sentit un peu honteuse. Elle se plaignait alors que Sybille était malade. Et elle ne rechignait pas elle. Elle assumait et gardait le sourire en toutes circonstances.
- Tu es au courant que demain, des hommes de notre frére partent en Nuskie ? En mission diplomatique et peut être pour trouver un reméde à la maladie de notre grande soeur...

_________________
On ne naît pas noble on le devient
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léandre de Naraya

avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Re: Le terrain d'entraînement   Jeu 15 Mar - 23:48

Aquiescant, il lui rendit son sourire. Bien sur qu'il était au courant, tout ce qui concernait leur famille lui tenait à coeur et il ne manquait jamais de s'en informer. Cependant, il voyait bien que ce n'était exactement le sujet dont Alice désirait parler aussi revint-il à l'embranchement principal.

-Tu sais, je ne désire te donner de faux espoirs, mais je ne crois pas qu'il soit impossible de contourner les lois... Nous sommes bien assez dans la famille pour combler tout ce qui est de mariage politique ou pour alliance. Faisant un grimace, il poursuivit. Moi même me sacrifierait volontier pour toi, mais je crains que ton futur promis ne veuille de moi.

Réféchissant hardament, il prit un instant avant de proposer autre chose.

-Cependant, je puis aussi répandre tant de ragots sur toi qu'il n'y ai plus aucun prétendant à tes trousses et que tu puisse faire comme bon te semble. Mais ton aimé n'apprécierait surement pas. Redevenant sérieux, il continua. Honnêtement, je crois que le mieux serait d'en parler à notre frère. Père attachait une certaine importance au fait que l'on ne discrimine pas trop vite. Si celui qui occupe ton coeur réussi à se tailler un place et à ce faire accepter des autres membres de la famille, car, tu l'as bien deviné, tu as tout mes souhaits de bonheur sans même que j'ai à le rencontrer, peut-être pourriez-vous vous marriez sans que nul ne s'y oppose...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice de Naraya
Plume d'or
Plume d'or
avatar

Nombre de messages : 416
Age : 37
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: Le terrain d'entraînement   Ven 16 Mar - 5:54

Alice pouffa à l'idée du "sacrifice" que Léandre pouvait faire pour elle. Mais où allait il chercher tout ça ? Quant à ces histoires de ragots, elle était d'accord avec son frére. C'était parfaitement inutile. Pourquoi les provoquer alors qu'ils deviaient déjà aller bon train ? La simple existence d'une personne faisait que les rumeurs les plus folles pouvaient se répandre sur elle. L'humain étant ce qu'il est, on pouvait difficilement passer par dessus ce comportement. Elle rit et fit un clin d'oeil à Léandre
- Tu crois vraiment que mon futur promis ne voudrait pas de toi ? Tu as meilleur caractére pourtant et il serait surement gagnant.

Elle embrassa son frére sur la joue
- Je te taquine petit frére. Te voire heureux avec une douce et belle jeune fille me comblera et tu le mérites.

Et puis Léandre parla mariage. Le mariage ? Avec Nathan ? Nathan était l'amour pas le mariage. Ces deux concepts étaient pour elle parfaitement dissosciés. Et quoi ? N'est ce pas ce qu'on lui avait toujours appris ? Des preuves ? Elle en avait à l'appui avec tous les couples mariés autour d'elle qui dans le meilleur des cas s'appréciaient. L'amour ensuite on le trouvait ailleurs ou pas du tout. Et elle l'avait trouvé avant le mariage. C'est cela qui la troublait réeelement et qui allait rendre la tâche de se lier avec un inconnu plus difficile, voir même presque impossible. Et cela n'excluait personne. Si on analysait les choses, le mariage était une sorte de pacte entre deux êtres, devant s'apporter mutuellement aide, protection et alliance. Et dans toute alliance, les sentiments trop profonds étaient encombrants. Comment agir correctement encombrés de sentiment d'amour ? De l'affection, oui mais de l'amour...
L'amour, c'était fou, déraisonnable, n'exister que pour l'autre et ne faire qu'un avec lui, une aventure, da la passion, un ydille...Aussi lorsque le jeune homme évoqua le mariage Alice se troubla. Elle n'avait pas vraiment vu cela sous cet angle. Nathan et elle mariés? L'idée était ennivrante, grisante et elle pourrait lui appartenir toute entiére. Pourtant si elle connaissait leurs sentiments, respectifs, elle ne connaissait pas la personnalité de son cher et tendre. La perfection sans aucun doute. Mais Alice elle ne l'était pas le moins du monde. S'entendraient ils ? Auraient ils des visions dissociées ou communes ? Et si ils se mariaient, l'amour que Nathan éprouvait pour elle, ne risquait-il pas de disparaître ?


-Tu sais Léandre je crois que la seule chose dont j'ai besoin pour le moment c'est le temps. Avec le temps j'y verrais plus clair. Le mariage est trés important. Ca se réfléchit. Alors avant d'aller solliciter les faveurs de notre frére, je vais tenter de démêler tout cela.

Elle passa sa main dans les cheuveux de Léandre et réfléchit
- D'autant plus que si tu y penses bien, nous ne sommes pas tant que cela à pouvoir servir d'appui politique à notre frére. Sybille ne peut pas se marier, je doute que Félicia accepte de se faire "acheter" par un quelconque prétendant et je ne serais pas surprise qu'un jour Dalian revienne de ses nombreux voyages avec une femme. Si tu regardes bien la premiére des princesses à proposer c'est moi car je suis l'aînée de nos soeurs aprés Sybille et Félicia.

Il y avait autre choses également. Alice préférait de loin que ce soit elle qui soit disponible pour un mariage arrangé, car ainsi elle éviterait peut être le même sort à ses cadets. Ils étaient tous si jeunes ! Les marier contre leur gré et trop tôt pouvait être une lourde erreur . Si jamais elle se retirait de son devoirs, c'était Cassandre la prochaine sur la liste...sa petite Cassandre...

_________________
On ne naît pas noble on le devient
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léandre de Naraya

avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Re: Le terrain d'entraînement   Ven 16 Mar - 22:09

Répondant à sa constatation irréfutable d'une grimace, le jeune prince chercha quelque chose à dire. Elle était certe la plus vieille et la prochaine à marier si ce devait être négocier, mais il devait bien y avoir une faille quelque part. Voilà un autyre sujet sur lequel il devrait se renseigner!

-Malheureusement ou heureusement, je ne sais trop, dans notre société, donné un prince en mariage est un acte bien plus significatif qu'une princesse, alors nous pourrons toujours voir comment les choses vont. Lui faisant un clin d'oeil, il ne lui laissa pas le temps de le réfuter et poursuivis. Mais ne parlons plus de cela. Il se fait tard et il ne faudrait que quelqu'un se fasse du soucis. Rentrons et si tu le désires, nous discuterons d'autre chose devant un bon feu et un bouillon bien chaud.

(Hrp: Contacte moi par mp si tu désires un suite réelle.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Véronica De Lancrais
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: Re: Le terrain d'entraînement   Sam 7 Avr - 9:59

Véronica arriva au terrain d'entrainement plein de rage et d'énergie à dépenser. Elle avait toujours rêvé de venir ici mais n'en avait jamais eu l'occasion ni le droit. A Lancrais il y avait un terrain d'entrainement propre au domaine, mais il était minuscule et elle était toujours la seule à s'y entrainer, donc elle n'en avait jamais eu l'occasion de venir ici. Pour ce qui est du droit, il lui semble qu'elle n'en a pas enfait, mais c'est Véronica on ne la changera pas!
Elle aurait beaucoup aprécié un combat à l'épée malheureusement quand on est seul, ce n'est jamais très évident! Alors elle voulu essayer la joute. Elle prit garde que personne ne l'observait, prit une lance mais eu un peu de peine a la maintenir et finit par la lacher. Elle regarda encore autour d'elle et pira pour que personne ne l'ait vu. Elle se résigna à se lancer dans une carière de chevalier!
Elle regarda derrière où étaient disposé des arcs et se dit que ce serait bien plus raisonable!
Elle prit un arc qui trainait ainsi que les flèches et se pla4a devant une cible. Elle se concentra et visa la cible qu'elle atteignit. Elle fit un saut de joie

-YES...J'ai pas perdu la main

Encore une fois elle regarda autour d'elle pour être sur que personne n'eut aperçut cette explosion de joie!
Elle continua a s'entrainer même si à vrai dire l'entrainement était superflu bien qu'il ne le soit jamais, on ne s'entraine jamais assez! mais cela la défoulait! Mais au bout d'un long moment elle voulut essayer autre chose. Mais il n'y avait rien autour d'elle qui attirait son attention, enfin jusqu'a ce que son regard se pose sur une petite cabane en bois un peu plus loin. Envahie par son incoutournable curisité, elle ne put s'empecher d'aller voir ce qu'il y avait la dedans.
Elle s'approcha , prit la poignée et poussa mais rien, la porte était fermée. Elle se dirigea vers une petit fenetre disposée sur le coté, s'appuya contre la fen^tre mais la présence de la pussière était telle qu'on y voyait rien. Elle tourna autour de la cabane un instant, resta un instant devant la porte . Elle essaya de l'ouvrir à nouveau mais rien. Mais la porte vacillait, peut etre qu'elle n'était pas solide et qu'avec un peu de patience, elle finirait pas l'ouvrir. Elle secoua la porte...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Véronica De Lancrais
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 68
Date d'inscription : 21/03/2007

MessageSujet: Re: Le terrain d'entraînement   Ven 13 Avr - 9:40

La porte finit par céder...à vrai dire toute la porte est partie en arrière avec Véronica qui s'est retrouvée par terre ne moins de temps qu'il ne faut pour le dire. Elle rejeta la porte sur le coté se releva
-Oups!
C'est la malediction du vendredi 13, tout vous tombe dessus! Elle s'épousseta un peu avant de poser ses yeux sur ce qui l'intéressait vraiment, c'est-à-dire , le contenu de la cabane! Elle s'y approcha avec précaution. Compte tenu des toiles d'araignées et de la poussière qui la tapissaient, elle devait être abandonné depuis des lustres. Elle voulut s'y aventurer mais des sons de voix l'en empechèrent, il fallait rapidement qu'elle remette la porte en place avant qu'on ne la voit. Elle prit hatement la porte qu'elle eut un peu de peine à remettre en place, mais heureusement , elle réussit juste à temps. Elle s'essuya le front et lacha un "fiou" de soulagement.
Des soldat l'ayant apercut s'approchèrent et la regardèrent de haut en bas comme s'il n'avait jamais vu une femme de leur vie.

-Bonjour belle demoiselle que faites vous en ces lieux, vous savez que c'est dangereux une arme, il ne faudrait pas vous blesser
Elle le regarda et souriant
-Et vous on ne vous a jamais dit qu'une femme est bien plus dangereuse qu'une arme?J'ajouterais meme qu'avec une arme c'est d'autant plus risqué

-Oui mais ma toute je doute que vous sachiez manier quoi que ce soit ici

Elle sourit encore avec un air de défi au coin des lèvres


-Vous voulez parier? Au tir à l'arc légalement c'est la seule chose que j'ai le droit de toucher ici pas vrai?Donc je te propose un duel 3 flèches et celui qui en aura le plus vers le centre gagne, ce n'est pas trop compliqué pour ton intelligence j'espère!

Le type et les 3 autres éclatèrent de rire et il accepta le défi déja certain de gagner. Il prit un arc et 3 flèches qu'il tendit à Véronica

-Honneur à la demoiselle!

Véronica les prit et se mis face à la cible. Elle regarda les gros bras et sourit, se mit en position et tira. Sur les 3 flèche une seule toucha la cible et encore c'était à la limite. Les 4 hommes rièrent. Le chalenger prit les flèches et tira, ses trois flèche atteignirent la cible mais aucun le centre.

-Et bien belle demoiselle on dirait que j'ai gagné.

-On dirait oui mais c'est parce que je ne voulais pas vous ridiculiser devant vos amis

Les 4 hommes rièrent de plus belle, mais Véronica avit autre chose en tête, bien sûr qu'elle l'vait fait exprès car la suite va être d'autant plus humiliante pour ces gros bras! Elle les regarda et prit à nouveu des flèches. Il était bien trop occupé à rire pour le remarquer. Elle tira une flèche qui se plaça aau centre. Le bruissement de la fèche dans l'air retint l'attention des 4 hommes qui la regardait bouche-bée. Elle tira les 2 autres qui se placèrent juste a coté de la précédente. Elle posa l'arc et sourit

-Ce fut un plaisir messieurs, Bye bye!

Elle se retourna et partit dans une démarche plein d'entrain et de fiertè. Derrière elle il n'y avait plus aucun bruit, elle leur avait cloué le bec. Elle inspira un bon coup

-J'aime l'odeur de la victoire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le terrain d'entraînement   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le terrain d'entraînement
Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
 Sujets similaires
-
» Nouvelle vitesse d'entraînement
» Petite question entraînement
» Etude rentabilité entraînement
» [Joueurs] Entraînements
» Entraînement au départ triathlon...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NARAYA :: NARAYA :: L'Académie-
Sauter vers: