NARAYA

Le Jeu du Royaume de Naraya
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les rivages

Aller en bas 
AuteurMessage
Myranda de Cassentel
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 68
Age : 33
Lieux de résidence : Château de Cassentel, Morclé
Rang : Noble
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Les rivages   Lun 16 Juil - 10:29

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myranda de Cassentel
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 68
Age : 33
Lieux de résidence : Château de Cassentel, Morclé
Rang : Noble
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: Les rivages   Lun 16 Juil - 10:50

Myranda avait galopé jusqu'à Erdïn, petit village ou elle le croyait, elle serait tranquille pour réfléchir. Elle se laissa tomber de son cheval une fois sur le rivage, ses cheveux défait par la course, et sa robe salie. Il fallait qu'elle fasse quelque chose, qu'il se passe quelque chose! Théodoric continuait d'être de glace alors que pourtant il bouillait autant qu'elle à l'intérieur. Elle savait qu'ils ne pouvaient pas être proche comme ils le désiraient, mais si au moins ils s'avouaient leurs sentiments, elle s'en serait sentie moins lourde...mais il ne le ferait pas, il n'accepterait pas de perdre pied car il était ce qu'il était...Un fier Cassentel. Myranda se sentit perdue, elle n'avait pas le droit de se faire d'illusions, pas le droit de rêver...

Elle se laissa tomber à genou, sa longue chevelure noire virvoltant au vent, laissant quelques mèche lui caresser le visage. Alors qu'elle regardait au loin, espèrant presque voir le bateau de son père revenir au bercail, une larme coula sur sa peau parfaite. C'était la première fois, depuis ses 9 ans, que Myranda de Cassentel pleurait. Elle se félicita d'être seule...


Le soir tombait, comme son coeur dans un profond abyme...Bientôt elle n'aurait comme seule lumière que celle de la lune. Mais elle n'avait pas envie de partir tout de suite. Après la peine, la rage s'empara d'elle. Elle agrippa un caillou et le lança dans la mer avec colère. Elle en attrapa un autre et répéta le geste avec toujours plus de hargne, jusqu'à ce que son bras soit épuisé...Elle retourna jusqu'à sa monture et s'y appuya, regardant la lune naissante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rhodan
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Les rivages   Jeu 19 Juil - 20:49

Dans la soirée Rhodan récupéra son cheval et son équipement chez le vieil apiculteur. Une fois avoir quitté la grange vétuste qui surplombait les contreforts d'Erdin; il longea le chemin serpentant le long des côtes.
Il voulait à tout pris éviter les environs d'Ordeanguel. Cette ville signifiait pour lui des souvenirs trops récents... et une arrestation probable.

A juste titre, Rhodan souriait d'un air sinistre en répertoriant le fruit de ces divers larcins. Il avait réussit à dérober quelques heures auparavant une riche granisson de fourrures. Rien de plus simple que d'épater les marchands provinciaux par d'insignifiants tours de passe-passe afin de détourner leur attention.
Certains n'étaient pas dupes certes.Mais la magie résidait dans l'artifice scénique, la verbe attractive et fascinante, et la persuasion du prestidigitateur.

Du haut des dunes de terres, à presque une lieu,Rhodan observait avec humour un tableau des plus ravissant:
Qui n'avait jamais révê de croiser une femme en détresse, les cheveux dans le vent, sur une plage baigné de la lumière lunaire?
Il se gratta le menton d'un air scéptique. Tira sur ses rennes et fit volte-face à sa monture.
La silhouette du cavalier s'éclipsa derrière les dunes pour enfin disparaitre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théodoric de Cassentel
Écrivain
avatar

Nombre de messages : 165
Lieux de résidence : Château de Cassentel
Rang : noble
Rayens : héritier du Comte de Cassentel
Date d'inscription : 27/11/2006

MessageSujet: Re: Les rivages   Mer 1 Aoû - 13:26

le petit palfrenier était heureux de lacher l'arrogant jeune noble. Sa mission n'était "que" de retrouver la terrible Myranda. Comme de nombreux domestiques du château de Cassentel, il n'aimait pas les rejetons du comte Richard, ils le strouvaient arrogants, comme beaucoup de nobles mais avec une nuance inquiètante qui ajoutait à sa méfiance naturelle envers tout arsitocrate de naissance. Myranda était belle, mon dieu si belle, mais elle le savait et en jouait mettant ainsi mal à l'aise tout male qui croisait sa route... Augustin, notre gentil palfrenier, n'échappait pas à ce sortilège, et il avait un peu peur de la demoiselle du château.
Sur les conseils de Rhodan, dont il ne connaissait pas le nom, il arriva au grand galop sur la plage. Il la voyait, belle, semblant juste regarder l'horizon, assise aux côtés de son luxueux cheval.
Il essayait de se faire remarquer, laissant sa monture claquer des sabots, pusi appelant carrement la belle ...


- M'amzelle de Cassentel, mamzelle Myranda...

Rouge de honte, il arriva à quelques mètres de la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myranda de Cassentel
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 68
Age : 33
Lieux de résidence : Château de Cassentel, Morclé
Rang : Noble
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: Les rivages   Jeu 2 Aoû - 23:30

Myranda entendit le palefrenier. Elle se retourna vivement, dévoilant un regard noir de tristesse, rougit par les pleurs.

-Que veux-tu?

Fit-elle sèchement alors qu'une mèche de sa chevelure d'ébène lui parcourait le visage sous le vent.

[i]Le jeune homme, d'une laideur assez surprenante, l'informa que le comte, son père, était de retour et qu'il souhaitait les voir tous les deux, elle et son frère, pour un repas familial le lendemain soir. Myranda se leva rapidement. Son père était enfin revenu! Elle l'aimait tellement et avait été si inquiète de son état de santé récemment qu'elle ne souhaitait qu'une chose, le voir et s'assurer qu'il allait bien. Elle savait aussi que Théodoric ne serait pas aussi enchanté. Les relations entre le comte et son fils avaient été tendues depuis plusieurs années maintenant.

La jeune femme ne répondit rien au palefrenier et monta sur son cheval pour filer droit vers le château.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théodoric de Cassentel
Écrivain
avatar

Nombre de messages : 165
Lieux de résidence : Château de Cassentel
Rang : noble
Rayens : héritier du Comte de Cassentel
Date d'inscription : 27/11/2006

MessageSujet: Re: Les rivages   Ven 3 Aoû - 4:26

il la regarda partir, avec une certaine envie, à la fois désolé qu'elle ne lui accorde pas un regard mais aussi d'une certaine façon soulagé de cet état de fait....
Lui aussi repris la route du château de Cassentel....

[hj encore un nouvel avatar, j'avoue que le précedant ma plaisait plus ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les rivages   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les rivages
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NARAYA :: MORCLÉ :: Erdïn-
Sauter vers: