NARAYA

Le Jeu du Royaume de Naraya
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chambre d'invité - Gaspard

Aller en bas 
AuteurMessage
Richard de Cassentel
Admin
avatar

Nombre de messages : 88
Lieux de résidence : Château du Comte de Cassentel
Rang : Noble (Comte)
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Chambre d'invité - Gaspard   Sam 8 Sep - 10:59

En intendant prévoyant, Nestor avait deviné l'intention du Comte de Cassentel d'accueillir le jeune soldat Béarnais sous son toit. Efficace, comme toujours, il avait donc fait préparé à l'intention de cet invité, une humble petite chambre situé à proximité de l'aile des domestiques. Un invité de marque eut probablement eu droit à une chambre mieux située, mais la petite mais charmante pièce serait probablement considérée, par un homme de bas statut, comme un lieu de luxe!

Ainsi donc, le jeune soldat Béarnais disposait maintenant, pour la nuit, d'un confortable lit composé d'un matelas en plumes d'oie, d'un bureau en chêne solide mais simplement décoré, et d'un fauteuil légèrement abimé mais tout de même accueillant. Les draps, chauds et pesants, pourraient rendre les nuit de cet improbable invité fort supportables, bien qu'il ne saurait probablement pas quoi faire de ce pot de fleurs séchés ornant la table basse à la droite du lit...

_________________
"You're not there anymore...
I just can't care anymore..."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théodoric de Cassentel
Écrivain
avatar

Nombre de messages : 165
Lieux de résidence : Château de Cassentel
Rang : noble
Rayens : héritier du Comte de Cassentel
Date d'inscription : 27/11/2006

MessageSujet: Re: Chambre d'invité - Gaspard   Lun 10 Sep - 4:41

Ce brave Nestor attendait Théodoric et notre invité à la porte de la salle à manger.
Théodoric, par pure politesse, et surtout pour penser un peu à la suite du repas qui s'annonçait décisive en ce qui le concernait, décidé d'accompagner lui même le jeune chevalier.
Même s'ils ne se comprennaient pas Théo tenta de converser avec le jeune chevalier, se demandant s'il fallait rennoncer à lui demander de l'accompagner aux marges de Naraya combattre les brigands...


- J'ose espérer que la chambre qiue Nestor vous a fait préparer ..

Oh zut ... Théo ouvrit la porte, fit un grand geste de présentation de l'assez humble mais néanmoins coquette chambre et soulevat ses sourcils d'un air interrogatif...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaspard
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 24/08/2007

MessageSujet: Re: Chambre d'invité - Gaspard   Jeu 13 Sep - 0:52

Comme un petit chien obéissant, Gaspard suivit Théodoric le long de différents couloirs. Le jeune homme tentait de lui faire la conversation par politesse, mais dans les circonstances, le jeune béarnais ne pouvait guère que sourire et hocher la tête, haussant parfois les sourcils pour signifier son ignorance.

"Mais pourquoi je me retrouve toujours dans ce genre de situations? Ah... oui, c'est vrai... c'est parce que je ne suis pas foutu de lire une carte comme il le faut!"

Levant les yeux au ciel tout au long de sa réprimande intérieure, Gaspard faillit passer tout droit lorsque Théodoric s'immobilisa finalement devant la porte d'une chambre. Celle-ci était meublée richement, et Gaspard lança d'abord un regard admiratif à cette pièce qui, forcément, devait être l'antre personnelle du fils du Comte Cassentel. L'absence de signes particuliers, tels quelques morceaux de vêtements traînant ici et là, instilla néanmoins une once de doute en son esprit. Et lorsque Théodoric ouvra les bras, lui indiquant hors de tout doute que cette pièce serait sa chambre, Gaspard faillit bien en tomber à la renverse, fixant le fils du Comte de ses deux yeux maintenant très grands et très ronds... Ce fut à peine s'il ne se disloqua pas la mâchoire, en fait.

- C'est ma chambre...??


HRP : désolé pour le retard... connexion réseau qui ne fonctionne plus au travail... lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaspard
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 24/08/2007

MessageSujet: Re: Chambre d'invité - Gaspard   Ven 21 Sep - 11:48

Son sommeil fut agité, mais sans être désagréable. Il fut d'abord replongé dans le passé, apprenant une langue nouvelle en compagnie d'une jeune demoiselle qu'il n'avait pas le droit de convoité. Il revit les leçons, chacune d'entre elles, et il revit ce premier baiser, qui l'avait presque prit par surprise. Il revit son ancien patron, rôdant, gardant cet air faussement calme, un sourire qu'on l'on eut souhaité faux, car trop semblable à celui du prédateur observant sa proie, accroché au visage, et ses collègues soldats se moquant de lui autour d'un feu de camp. Et c'est à ce moment qu'il s'était levé, furieux... mais que sa rage avait vite passée, alors qu'il avait rejoint Magdalena dans sa tente. À ce moment, il fut projeté à une vitesse folle sur un champ de bataille et, heureusement, il le survolat sans s'y arrêter, s'épargnant les visions d'horreur et les actions barbares qui s'y étaient déroulées. Soudain, il était à Naraya, mendiant sur son chemin.

À partir de ce moment, les visions devinrent plus... étranges. Il n'était plus dans le passé, ni dans le présent. En fait, il ne savait où il se trouvait, mais il se tenait fièrement sur un destrier de combat, son armure étincellante beaucoup plus à l'image de celle d'un Chevalier que de celle d'un simple soldat. Mais un nuage passa rapidement, et la vision fut effacée pour le ramener soudainement au Béarn, avec ses frères et ses soeurs. Et tandis qu'ils regardaient leur père pousser ses derniers soupirs, il fut violemment ramené à la réalité par le chant du coq et la lumière filtrant au travers de ses paupières entrouvertes...

Lorsqu'il s'éveilla, Gaspard fut d'abord surpris de voir les meubles riches qui l'entouraient. Pendant un moment, il se sentit perdu dans ses épaisses couvertures l'entourant de toute part, alors que son corps était confortablement enfoncé dans un matelas de plumes. Il mit quelques secondes à se rappeler les évènements de la veille, et la chance qui lui avait enfin souris en la personne du Comte de Cassentel... tout aussi étrange puisse-t-il être! Mais néanmoins, force était d'admettre qu'il se retrouvait, aujourd'hui, exactement au même point qu'hier : perdu. Un peu plus propre, bien sûr, et l'estomac plein, mais tout de même perdu. Qu'allait-il se passer, maintenant?

Pendant une quinzaine de seconde, il bailla et s'étira, chassant ainsi momentanément le problème. Par la suite, cependent, ses doigts vinrent machinalement gratter le dessus de sa tête, et il se retrouva plongé dans ses réflexions, se demandant d'hors et déjà dans quelle direction partir lorsque le Comte de Cassentel lui donnerait son congé plus tard dans la journée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaspard
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 24/08/2007

MessageSujet: Re: Chambre d'invité - Gaspard   Mer 21 Nov - 12:53

Seul au château, Gaspard broyait du noir plus que jamais. Au cours des deux dernières journées, son moral lui jouait des tours, s'amusant à l'amener au haut du montagne avant de le précipité vers le bas, comme une boule de neige grossissant sans cesse, provoquant au passage de multiples avalanches. Les châteaux de cartes qu'il construisait lors de son ascension ne résistait, hélas, jamais.

Sa missive pour Magdalena était partie le jour précédent. Il avait mis un après-midi et une nuit entière à l'écrit... et pourtant, le résultat ne tenait que sur un court parchemin. Il avait longtemps cherché les mots justes, se sentant soudain pris d'une certaine nervosité. L'attendait-elle vraiment? Se préoccupait-elle vraiment de savoir ce qu'il devenait? Il ne savait qu'en penser... Il avait donc voulu, au début du moins, demeurer... poli? Neutre? Il ne savait trop comment décrire cette lettre trop imparfaite... il ne voulait pas lui mettre de pression, mais sentait que, en même temps, il risquait de la décevoir si ses mots sonnaient trop froids. Comment faire? Que dire? Il grimaçait en repensant au résultat final...


"Ma chère Magdalena,

je voulais vous annoncer que je suis en vie. La guerre a été terrible et sanglante. J'y ai vécu plus de combats que j'eusse espéré en vivre en une vie complète. Je ne puis être sûr que le temps effacera tout le sang qui tâche encore mes mains.

Si je ne suis pas revenu avec les troupes, ce n'est point des suites d'une blessure, ou par manque de volonté. Lors des dernières heures au front, j'ai été séparé du reste de l'armée. J'ai tenté de retrouver ma route, mais je n'ai fait que m'égarer. Je me trouve présentement dans un Royaume appelé Naraya, où j'ai été gracieusement accueilli par le Comte de Cassentel. L'hiver qui approche, mais surtout une blessure, m'empêchent de me déplacer pour l'instant.

J'espère que ce message vous trouvera.

J'ai beaucoup pensé à toi, Maggie, et j'ai hâte de te revoir.

Votre dévoué,

Gaspard"



Il n'avait jamais été très adroit avec les mots, et se donnait maintenant l'impression d'avoir tenté d'en faire trop. Il avait l'impression de ne pas avoir été lui-même, d'avoir cherché à être plus que ce qu'il ne pourrait jamais être. Il avait cherché à parler comme un noble, comme un homme digne de respect, alors que ce n'était certe pas ce côté de sa personnalité qui avait plu à la cousine du Vicomte du Béarn. Seul, étendu sur son lit, il soupira bruyamment, espérant que cette maigre petite ligne en fin de missive pourrait peut-être racheté le reste. Une ligne seulement, où il avait vraiment laissé parler son coeur, combattant tant bien que mal l'inquiétude qui l'avait gagné au fur et à mesure que l'encre avait noirci le parchemin.

"J'ai beaucoup pensé à toi Maggie... et je pense encore à toi à chaque instant..."

Confusément, il savait bien, à présent, que ces mots, il aurait dû les écrire. Il avait envi de renvoyer une autre lettre, qui serait, cette fois, une longue déclaration enflammée. Mais peut-être, au final, ne se contenterait-il que de trois mots : je vous aime. Étrange comme la distance amenait l'insécurité, et remettait en cause des choses qui semblaient, pourtant, si réelles...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chambre d'invité - Gaspard   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chambre d'invité - Gaspard
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NARAYA :: MORCLÉ :: Le Château du Comte de Cassentel-
Sauter vers: