NARAYA

Le Jeu du Royaume de Naraya
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'auberge

Aller en bas 
AuteurMessage
Maître du Jeu
Admin
avatar

Nombre de messages : 184
Lieux de résidence : Partout à la fois!
Rang : Maître du monde de Naraya
Rayens : illimités
Date d'inscription : 04/08/2006

MessageSujet: L'auberge   Mer 15 Nov - 2:28

Bâtiments situé au centre du village et fréquenter autant par des soldats en quête de plaisir que par des voyageurs désirant se reposer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire Beaudelle
Écrivain
avatar

Nombre de messages : 108
Lieux de résidence : Naraya, près de la capitale
Rang : paysanne
Rayens : 150 rayens de bronze par jour
Date d'inscription : 25/11/2006

MessageSujet: Re: L'auberge   Mar 10 Juil - 10:58

Claire avait remarqué l'état de frayeur dans lequel s'était trouvé Crowen avant leur départ de la plaine mais n'en fit pas de cas. Elle savait maintenant qu'il fallait le laisser aller, qu'il n'était pas de ceux que l'on force à parler. Elle prit donc les devant, sur sa fidèle Soniador, et emprunta le chemin de la capitale. L'auberge aurait surement encore une chambre de libre, malgré l'heure tardive. À quelques reprises pendant le trajet, elle regarda par dessus son épaule, histoire de voir si Crowen était toujours perdu dans ses pensées. Alors que le ciel se transformait en voûte étoilée, le duo parvint enfin à la capitale, pénétrant la ville dans les rues presque désertes.

-Nous y sommes...

Fit Claire, plus pour elle-même. Elle jetait un regard inquiet sur les fenêtres fermées et les rares lueurs émanant des chaumières. Naraya avait changée...

Que c'était-il donc passé? Où étaient les conteur, les amuseurs et cracheurs de feu qui s'activaient ordinairement à ce moment de la journée...ou plutôt de la nuit. Les rues de Naraya n'avaient pas l'habitude de se trouver si sombres, si lugubres. Claire regarda derrière elle et sourit malgré son angoisse.


-Nous arrivons à l'auberge!

Elle n'avait pas parlé trop fort, de peur de réveillé les habitants endormis...ou bien autre chose...

Une fois devant le grand bâtiment qu'était l'auberge de Margault, la jeune femme mit le pied à terre. Elle invita Crowen à faire de même et ils défirent les sangles qui retenaient leurs sacs pour les emmener avec eux à l'intérieur. Ils attachèrent solidement les brides des chevaux et entrèrent. Une ambiance maussade règnait dans la vaste salle. Quelques hommes moribonds sirotaient leurs bières du bout des lèvres, jetant un regard mauvais aux nouveaux arrivants. Margault n'était pas là, mais un homme au bedon tout rond les accueillis.


-C'que j'peux faire pour vous mam'zelle, M'sieur?

Claire s'avança d'un pas et sortit une petite bourse.

-Nous aimerions une chambre bien chaude pour la nuit...

Elle tendit quelques pièces alors que l'homme souriait dans sa moustache hirsute.

-Bien sûr Mam'zelle, suivez-moi!

L'homme devait être un parent de Margault, à qui d'autre aurait-elle fait confiance pour tenir son comptoir? Le bedonnant saisi une torche, une clé de fer et les pièces sur le comptoir. Il les enfourna dans la poche du centre de son tablier et commença à gravir l'escalier qui menait aux chambres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crowen
Écrivain
avatar

Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: L'auberge   Mar 10 Juil - 16:11

(hrp: superbe description! )

Claire prennait les devant, et Crowen assurait les arrières. Il jetait quelques regard nerveux chaque fois qu'il tournait dans une ruelle. Il ne s'attendait pas à voir une capitale aussi dépeuplée. Effectivement, comme semblait penser Claire aux expression incrédules de son visage, Crowen estima qu'il devait s'être passé quelquechose de grave.
Etait-ce un incident du au poison qui coulait dans la rivière? Ou autre chose? Le deuil de la mort d'un roi?

Lorsqu'ils pénétrèrent tout deux dans l'auberge du cheval d'or, une bouffée de fumée et de chalheur les enveloppèrent.
Crowen garda une distance raisonnable entre lui et cet homme bedonnant si ...serviable.

Les marches grincèrent sous leur pas. Une odeur de cire d'abeille s'élevait du bois vernis de la rampe d'escalier.
Un couloir garnit de quelques bougeoir branguebalants s'étirait devant eux. L'homme ventru à la grosse moustache leur indiqua la quatrième porte à gauche. Peu convaincue, Crowen saisit avec sévérité la clef lourde en fer gris qu'il leur tendait.
Un drôle de sourire flottait sur les lèvre de leur hôte. Qu'avait-il à cacher?

Une fois que ce dernier ce fut éclipser , Crowen saisit la main de sa compagne, autant pour attirer son attention que pour la guider vers leur chambre.
Il chuchota d'une voix rauque:
"_Cela ne me dit rien qui vaille! En général,dans les tavernes que j'ai pu visiter, l'ambiance était au rendez-vous.
Il songeait à la musique, aux jeux de carte, de pari, aux beuglements des clients complètement ivres.

Il lui saisit les épauls de la jeune femmee pour plonger ses yeux dans les siens:
_S'il y a quelquechose de louche, dis le moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire Beaudelle
Écrivain
avatar

Nombre de messages : 108
Lieux de résidence : Naraya, près de la capitale
Rang : paysanne
Rayens : 150 rayens de bronze par jour
Date d'inscription : 25/11/2006

MessageSujet: Re: L'auberge   Ven 13 Juil - 22:27

Claire regarda par-dessus l'épaule de Crowen un instant, puis retourna ses yeux à ceux de l'homme.

- On dirait que plus rien n'est pareille à Naraya...j'ignore ce qui s'y passe, mais pour l'instant, contentons-nous d'aller dormir...Demain est un autre jour...

La jeune femme soutint le regard de Crowen, espérant qu'il irait dans son sens. Elle prit la clé et déverouilla la porte de bois. Un grincement se fit entendre alors que la porte s'ouvrait sur une chambre accueillante ou brûlait un feu réconfortant. Tout près du foyer se trouvait une chaise sur laquelle Claire étendit sa cape. Elle fit ensuite le tour de la pièce du regard. Il y avait un lit bien recouvert de couvertures de lainage ainsi qu'une table basse ou reposait une lampe à l'huile. Dans l'autre coin, un fauteuil et une commode étaient à la disposition des voyageurs fatigués.

-Nous serons bien, ici...

Elle défit sa natte et prit place sur le lit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crowen
Écrivain
avatar

Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: L'auberge   Sam 14 Juil - 22:33

Toute la lassitude du voyage s'écroula sur les épaules de Crowen comme une douche tiède. Il lui semblait que des vapeurs de souffre se soulevait à chacun de ses pas. Il déposa sac et sangles sur la parquet et se massa la nuque.

Selon Claire, Naraya n'est plus pareil.

L'homme évita volontairement de contempler la cascade miroitante des cheveux défait de la jeune femme. Il esquivait tant bien que mal cet appel irresistible; qu'il effectua sans le vouloir des gestes incohérents. Il souhaitait avant tout récupérer la clef pour fermer la porte et ainsi s'assurer une sécurité et une intimité rassurante; toutefois, voilà que, très embarassé, il se dirigeait vers la fenêtre et tirait les rideaux pour observer avec suspiction la ruelle.

La chaleur de l'âtre irradiait à travers la pièce comme un cocon.
Il déboutonna sa chemise distraitement et se rappela la vision déplaisante de la femme morte dans ses bras.
Il serra les machoires et tenta de réflechir à autre chose, tendant son esprit vers les bruits étouffés qui provenait de derrière lui.
Il se souvint de son baiser sous la pluie, juste après leur voyage et leur dangereuse rencontre avec les brigands.

Finalement, Crowen étouffait.

"_Soit sans crainte...dors tranquille Claire.Je veille sur ton sommeil. laissa t-il échapper d'une voix grâve.
Il n'était pas convaincu le moin du monde par l'efficacité de sa promesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire Beaudelle
Écrivain
avatar

Nombre de messages : 108
Lieux de résidence : Naraya, près de la capitale
Rang : paysanne
Rayens : 150 rayens de bronze par jour
Date d'inscription : 25/11/2006

MessageSujet: Re: L'auberge   Dim 15 Juil - 12:11

Claire regarda Crowen déposer ses affaires et se masser la nuque. Il était exténué, c'était évident. Il ne chercha pas la chaleur d'une étreinte, ou le moindre réconfort d'un sourire ou d'un regard tendre. Il évita même de la regarder. La jeune femme se leva pour verrouiller la porte et déposa la clé sur la table basse avant de se débarasser de ses chaussures et de sa robe, sous laquelle elle portait toujours une longue chemise blanche. Après l'affirmation de Crowen, elle aurait du se diriger vers le lit et s'assoupir, comme il le désirait, mais elle ne pouvait pas s'y résoudre. Elle regarda un instant le dos robuste de l'homme qui regardait la ville, l'air inquiet. Pourquoi la fuyait-il? Ils avaient été proche dans la grange, et sous la pluie...Elle avait envie de ses bras autour d'elle...

Elle s'approcha sans bruit et se posta derrière lui. Elle laissa ensuite ses mains glisser sur les épaules de Crowen et lui massa doucement la nuque, ensuite les épaules...Elle se posta devant lui, le forçant à la regarder. Elle continua de déboutonner la chemise de Crowen et la fit glisser le long de ses bras.

-Tu as autant besoin de sommeil que moi Crowen...Je t'en prie, vient te coucher avec moi...

Claire fixa le regard de Crowen un instant puis se retourna pour fermer les rideaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crowen
Écrivain
avatar

Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: L'auberge   Dim 15 Juil - 19:23

Crowen sentit les mains douces et fraiches de la jeune femme lui masser délicatement la nuque. Il expira en fermant les yeux.

Lorsqu'il les rouvrit, Claire était postée fermement devant lui, le jaugeant du regard.
On aurait dit qu'elle voulait le rabrouer. Il esquisca un sourire espiègle et la compara à une terrible matrone irrascible.
Non.... rien à voir, Claire était paisible, raisonnable et ..très séduisante. Il contempla ses formes à travers sa chemise blanche.
Il se sentait ridicule, et une aura presque magique rendait le jeune femme aussi envoutante qu'un songe. Elle lui avait jetée un sort.

Il montrait un visage serein, mais son coeur battait la chamade et la chaleur devenait plus qu'oppressante. Il lui semblait qu'un feu irrépressible bouillait en lui.
Sans qu'il ne pu esquiscer un gestee, il se retrouva torse nu sans autre forme de procès. Son buste vigoureux se soulevait au rythme de sa respiration trops rapide.un logneu et fine cicatrice blanche marquait la place de son coeur. Un attentat raté contre sa personne.
Oui, Claire était pragmatique et ne se perdait pas en vaines paroles.


Crowen abdiqua, et alors que la demoiselle tira les rideaux, il aposa doucement ses mains autour de sa taille. Il lui déposa un baiser sur son épaule. Il lui fit faire volte face et l'embrassa fougueusement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire Beaudelle
Écrivain
avatar

Nombre de messages : 108
Lieux de résidence : Naraya, près de la capitale
Rang : paysanne
Rayens : 150 rayens de bronze par jour
Date d'inscription : 25/11/2006

MessageSujet: Re: L'auberge   Lun 16 Juil - 10:13

Claire frissona au contact des mains de Crowen sur sa taille. Lorsqu'il la retourna, elle ferma les yeux et goûta son baiser passionné. Elle répondit avec encore plus que fougue jusqu'à ce que ses sens soient affolés. sa respiration devenait de plus en plus rapide.

-Crowen...

Laissa-t-elle échappé dans un souffle alors qu'il descendait le long de son cou. Elle ne voulait pas qu'il arrête, c'était la première fois qu'elle connaissait un homme ainsi et la sensation lui était divine. Elle se rendit soudainement compte qu'au cours des derniers jours, aussi cours furent-ils, elle était tombée amoureuse de Crowen...un amour sincère, qui n'était peut-être pas partagé, mais qui l'emplissait de satisfaction et de bonheur. Elle stoppa l'ardeur de son amour pour un instant, le regardant dans les yeux, elle fit tomber sa chemise de nuit, puis revint à lui, appuyant sa poitrine contre la sienne. Ça y était, elle se donnait toute entière...pour la toute première fois de sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crowen
Écrivain
avatar

Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: L'auberge   Lun 16 Juil - 20:04

Toute cette folle journée de chevauchée sans aucun contact que quelques mots lancés à la volée avait émoussé le moral des deux compagnons.
Crowen oublia tout en instant. Ce qui importait était cette passion fulgurante et ce désir insolite qui s'emparait d'eux. Pourquoi s'était-il épris d'une simple paysanne. Il y'a quelques mois cette idée l'aurait entièrement rebuté.
Crowen ouvrit grands les yeux et émit un sourire enjôleur.
Claire était belle à se damner. Il contemplait avec crainte et dévouement une femme amoureuse. Cette idée était nouvelle pour lui.Il en fut comme désarçonné. Il resta dans un rpemier temps pantois.
Il avait toujours été brusque et insatisfait. Il la souleva dans ses bras et l'alongea délicatement sur le matelas doublé de plumes.Il se brula les doigts en sillon de caresses.
Ses yeux renvoyait la braise qui le consummait.
Cette nuit, il écouta avec attention les désir de son amie. Il ne caressait plus sa peau dorée et enflammée, mais savourait la sensation d'effleurer des formes célèstes.

Comme sous l'emprise d'un sortilège, plus rien autour ne prenait forme, juste Claire et ses yeux . Jamais il n'avait vécu ce genre d'étreinte.

Lorsqu'il s'assoupit, il blottit la jeune femme au creux de ses bras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire Beaudelle
Écrivain
avatar

Nombre de messages : 108
Lieux de résidence : Naraya, près de la capitale
Rang : paysanne
Rayens : 150 rayens de bronze par jour
Date d'inscription : 25/11/2006

MessageSujet: Re: L'auberge   Mar 17 Juil - 10:56

Claire vécut sa première étreinte dans un sentiment de confiance et d'amour. Les mains expertes de Crowen furent à l'écoute de chacun de ses trésaillements.

Lorsque dans un souffle, leurs corps se séparèrent, Claire ferma les yeux et enfouit son visage dans la poitrine musclé de Crowen. Elle sentit son souffle devenir plus régulier alors qu'il s'endormait paisiblement. La jeune femme ne trouva pas le sommeil aussi rapidement et se releva lentement pour ne pas réveiller son amour. Elle enfila sa chemise de nuit et alla regarder à la même fenêtre que Crowen. Les rues étaient désertes, le vent soufflait quelques volets. Naraya avait l'air abandonnée. Était-ce les attaques de brigands qui causaient tout cela? Pourtant Naraya était bien protégée par une élite de la garde. Le Roi avait des ennuis, surement...Il n'arrivait pas à rallier son peuple comme le faisait Emerald avant lui, sans aucun doute. Elle savait que Crowen comptait sur elle pour les guider mais elle ignorait ou il fallait aller. Ils allaient devoir parler, se demander quel était le mieux pour la suite.

Après ces quelques réflexions, Claire bailla et retourna vers le lit. Le feu dans le foyer allait encore durer pour la nuit. Elle retira une seconde fois sa chemise de nuit et retourna se blottir dans les bras de Crowen ou elle s'assoupit rapidement.


Le lendemain matin, Claire fut réveillée par des coups donnés dans la porte. Elle enfila sa chemise blanche et alla ouvrir la porte avec la grosse clé de fer, à peine assez pour voir qui se trouvait derrière, mais elle n'y vit personne. On avait laissé une bassine d'eau ainsi que quelques linges sur le pas de la porte. La jeune femme les prit et rentra. Elle reverrouilla la porte derrière elle. La jeune femme déposa la bassine sur la chaise près du foyer ou ne trônait plus qu'un petit tas de braise. Elle enleva sa chemise et mouilla un linge. Elle commença à se laver vite fait pour pouvoir s'habiller. Elle sentit alors un regard sur elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crowen
Écrivain
avatar

Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: L'auberge   Jeu 19 Juil - 20:27

Crowen s'étira comme un chat.
Il se mis sur son séant et posa son menton sur sa main, contemplant les gestes de sa compagne,avec un pointe d'amusement mêlé d'une touche de convoitise. Cette dernière impression était très récente. Il ne savait quoi en penser.Considérait-il Claire comme sa possession?...Cette pensée correspondait parfaitement à la façon dont il traitait les femmes auparavant. Il devait refouler cette sensation de pouvoir.

Mais dans ce pays étranger, loin de ses terres aux moeurs brutales, il n'avait aucun scrupule à être ...autrement..Peut-être moin intransigeant et plus indulgent avec les....autres.

Il s'extirpa difficilement de la contemplation du corps idéal que lui exposait la jeune femme. La lumière tamisée par les quelques braises grésillantes. La bassine sur la chaise reflettant les formes charnelles de la 'baigneuse'. Crowen, subjugé, s'imagina être le peintre qui aurait le privilège de faire s'arrêter le temps et figer ce moment.

Claire le surpris. Il émit un sourire taquin et se leva en enveloppant négligemment d'un geste le drap autour de son corps vigoureux.
On aurait dit un romain sortit tout droit d'un théâtre tragique.

Il s'avanca derrière la chaise et caressa distraitement la joue de la demoiselle. Il glissa son doigt sur ses lèvres lascives et s'enflamma à la simple idée de l'embrasser.

"_Je ne vois personne en ce monde qui pourait m'empêcher de savourer ce moment
Il s'écarta et regarda avec mépris son reflet dans l'eau de la bassine.
Il devait se raser. Il pensa à sa dague et extirpa cette dernière du paquetage abandonné au sol.
Il manquait...du savon.Un linge propre.

Comme il énumérait mentalement ses besoins matériels, il tourna le dos à Claire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire Beaudelle
Écrivain
avatar

Nombre de messages : 108
Lieux de résidence : Naraya, près de la capitale
Rang : paysanne
Rayens : 150 rayens de bronze par jour
Date d'inscription : 25/11/2006

MessageSujet: Re: L'auberge   Mar 24 Juil - 11:01

Citation :
"_Je ne vois personne en ce monde qui pourait m'empêcher de savourer ce moment

Claire ne répondit rien. Elle était heureuse qu'une telle phrase sorte de la bouche de Crowen. La jeune femme avait toujours cru qu'il ne s'attacherait pas à elle, il était distant, de toute ses forces il avait tenté d'être distant. Peu importe ce qu'il pensait, elle l'aimait.

Elle regarda Crowen, son dos musclé, ses bras forts...ses cicatrices. Elle réalisa soudain qu'elle ne le connaissait que très peu, mais cela ne changeait rien à son amour pour lui. Après avoir enfilé une chemise blanche et un jupon, elle s'approcha de lui et posa délicatement les doigts sur l'une de ses cicatrices, la suivant doucement d'un bout à l'autre.


-J'aimerais tant savoir ce qui t'est arrivé...Qui a bien pu te faire ces marques?

La jeune femme passa les bras autour de la taille de Crowen, déposa doucement sa tête sur son dos, les yeux fermés, comme si elle voulait entendre à l'intérieur de lui. Ses longs cheveux roux tombaient en cascade de boucles sur ses reins et refletaient la faible lueur des braises alors que dehors, les rues devenaient plus agitées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crowen
Écrivain
avatar

Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: L'auberge   Lun 30 Juil - 21:32

Crowen trésaillit. Il mis un doigt sour le menton de la jeune femme.
Un ...traître à tenté de m'assassiner suite à un dîner en l'honneur de ses épousailles...Ingrat n'est-ce pas?
Heureusement, à l'époque, je ne me séparais jamais d'une armure de cuir.
L'entaille fut peu profonde comme tu le vois. mais le poison dont la lame fut imbibé me laissa cloué des mois au lit...Là, les complots alors dans l'ombre furent plus prompt à éclatèrent au grand jour. A la fin de ma convalescence, on m'offra la tête de mes parents sur un pique...

Il lâcha cesparoles comme une litanie ou une prirèe monocorde. Il fléchit et se raccrocha aux rideaux. Il comprit que c'était une sorte de purgation bénéfique de pouvoir se confier à quelqu'un.Claire lui proposait de s'alléger de sa peine.

Je..ne crois pas que tu sois enjouée d'entendre ce genre de souvenirs...
A vrai dire, Crowen retrouvait lui même des bribes de sa mémoire mises en terre par les affres du poison.

Il ressentit une cuisante honte à paraître aussi fable de constitution comme d'esprit. Et il s'empara d'un pantalon noir provenant directement du coffre de chez ClaireIl enfilla un bliaut bleu fonçé en attachant négligemment les attaches... ceint une ceinture et y glissa une des dagues.
Une fois habillé, il se frotta le menton.
Il descendit les marches quatres à quatres et stoppa une servante par la manche. "_Savon et serviette ordonna t-il sèchement en lui jetant un clin d'oeil amusé.
Il remonta et se rasa consciencieusement.
Enfin débarrassé de sa barbe hirsute il afficha un sourire carnassier et lanca d'un air faussement grondant:
"_Crois moi, je saurai regagner coûte que coûte mon titre de noblesse. Et tu sera la première qui en bénéficiera ma belle!"

Il parraissait enclin à dévaster le monde d'un geste du bras et ses yeux bleu brillèrent d'une flamme sauvage. Il sourit en logea son paquetage sous le bras. Il tendit l'autre à sa compagne.

"_Me crains-tu Claire?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire Beaudelle
Écrivain
avatar

Nombre de messages : 108
Lieux de résidence : Naraya, près de la capitale
Rang : paysanne
Rayens : 150 rayens de bronze par jour
Date d'inscription : 25/11/2006

MessageSujet: Re: L'auberge   Jeu 2 Aoû - 23:25

Claire n'avait pu placer un mot avant que Crowen ne sortit de la pièce pour réclamer de quoi se raser. Elle s'habilla et noua sa longue chevelure en une natte de feu. Lorsque Crowen revint dans la chambre et se rasa, la jeune femme préféra ne pas dire mot. Elle repassait chacun de ses mots dans sa tête, tentant de comprendre se passé trouble dont elle ne connaissait que quelques bribes. Elle avait peine à croire que le Crowen qu'elle connaissait avait réellement subit tout cela. Elle oubliait fréquemment qu'il avait été comte...

Citation :
"_Me crains-tu Claire?

Claire leva les yeux de son sac et fixa Crowen un instant avant de déposer sa main dans la sienne.

-Non Crowen...Je ne te crains pas.

Elle s'approcha et plongea son regard dans le sien.

-Ce que je crains, c'est ton passé. J'ai peur qu'il te rattrape et te rende fou. Quand tu parles de cette époque là, ton coeur est plein d'amertume et ton âme à besoin de vengeance...J'ai peur que tu m'oublies à force de te laisser gagner par la haine.

Elle prit son sac et l'envoya sur son épaule d'un geste lent.

-Je t'aime Crowen.

Fit-elle, l'air sérieux et triste à la fois.

- Que tu sois comte ou pas, je t'aimerai quand même. En ce qui me concerne, je n'ai pas besoin de titre pour être heureuse...Mais si c'est vraiment ce que tu veux, je te suivrai jusqu'au bout de ta volonté...

Claire déposa ses lèvres doucement sur celles de Crowen et prit sa main pour l'emmener vers l'extérieur, les yeux toujours plongé dans ceux de son amour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crowen
Écrivain
avatar

Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: L'auberge   Lun 3 Sep - 7:13

Crowen lui offrit le bras et se dirigea vers la sortie. Dehors, la ville semblait en effervescence. Naraya était-elle toujours aussi bruyante?
Le voyageur était impatient de découvrir la ville. Il murmura pour que Claire seule l'entende:

"_Tu veux bien être mon guide?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire Beaudelle
Écrivain
avatar

Nombre de messages : 108
Lieux de résidence : Naraya, près de la capitale
Rang : paysanne
Rayens : 150 rayens de bronze par jour
Date d'inscription : 25/11/2006

MessageSujet: Re: L'auberge   Lun 3 Sep - 11:34

Claire sourit en voyant la ville en action. C'était une vision beaucoup plus agréable que celle de la veille, ou elle avait cru un instant que Naraya était une ville fantôme. Les gens s'agitaient, vendaient, achetaient, envahissaient la place du marché pour avoir le pain le plus frais, la viande la mieux découpée, les fruits les plus gros...Les pensées de la jeune femme allèrent à la ferme de son père. Parfois, ils venaient ici vendre une partie de leurs récoltes.

Citation :
"_Tu veux bien être mon guide?"

Claire sourit de plus belle.

-Bien sûr...

Fit-elle doucement en jetant un regard autour d'elle.

-Là-bas, tu vois juste après le coin de cette grosse maison de pierre grise, il y a un chemin plus ou moins secret qui mène à ce qu'on appel la cour des miracles. Les poètes, les musiciens, ceux qui se trouvent incompris du reste du monde se retrouvent là et y composent vers et mélodies...

Ils continuèrent d'avancer dans la tumulte du matin, se faufilant entre les kiosques et les gens. Plus ils avançaient, plus la forme majestueuse du château de Naraya s'élevait dans le ciel.

-Voilà le château royal de Naraya...il est magnifique n'est-ce pas?

Ils restèrent quelques instants à regarder le château puis Claire continua:

-Plus au Nord, presque à la sortie de la ville, se trouve le Temple des dieux. Un des plus beaux Temple de tout le royaume. En-dehors des murs, ils y a quelques fermes, les anciens champs de batailles, ainsi que la forêt de Gaeleine, avec laquelle tu as déja fait connaissance...

Claire regardait autour d'elle avec fierté. Chaque habitant de Naraya avait travaillé dur pour bâtir cette cité majestueuse et le souverain Emerald leur avait toujours fait sentir que sans eux, rien de tout cela n'aurait été possible. Mais qu'en serait-il maintenant de cette fierté? Démérick, le nouveau Roi, allait-il marché dans les pas de son père, ou laisserait-il dépérir son royaume aux mains de gens plus ou moins bien intentionnés? Claire se ressera sur Crowen à cette idée. Qu'adviendrait-il des habitants du royaume si leur Roi les abandonnait?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crowen
Écrivain
avatar

Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: L'auberge   Lun 3 Sep - 19:35

Citation :
-Là-bas, tu vois juste après le coin de cette grosse maison de pierre grise, il y a un chemin plus ou moins secret qui mène à ce qu'on appel la cour des miracles. Les poètes, les musiciens, ceux qui se trouvent incompris du reste du monde se retrouvent là et y composent vers et mélodies...

Crowen resta figé un moment sur l'image que donnait la ruelle et demeura songeur.
les gens incompris du reste du monde?

L'home finit par poser ses yeux sur son amie. Elle semblait rayonnate, presque enorgueillie de lui présenter tout ces lieux.
Crowen esquisca une moue moqueuse...Claire connaissait visiblement même très bien ces lieux. Sûrement y avait-elle vécu une partie de son temps.

Les contreforts du château étaient effectivement admirables, et les remparts de pierre blanchies semblaient être rénovés depuis seulement quelques années. Il devait sûrement y avoir eut une bataille jadis. Crowen s'imagina les trébuchets, squelette de bois gigantesque prenant l'assaut des murailles.
Il avait peine à imaginer la famlle royale occuper à elle toute seule de vivre dans un castel aussi immensse.

Le fait de savoir que Claire y est employée comme domestique augmenta sa fascination des lieux...et son envie, sa jalousie.

Ce lieu semblait faire resurgie en lui des souvenirs des richesses, du confort et des facilités que seuls les gens de haute naissance ont le privilège de cotoyer.

Citation :
-Plus au Nord, presque à la sortie de la ville, se trouve le Temple des dieux. Un des plus beaux Temple de tout le royaume.

"_Le Temple des Dieux?" Crowen lâcha subrepticemment la main de sa compagne et la scruta d'un air incrédule."A quoi ca sert?Tu... es croyante?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire Beaudelle
Écrivain
avatar

Nombre de messages : 108
Lieux de résidence : Naraya, près de la capitale
Rang : paysanne
Rayens : 150 rayens de bronze par jour
Date d'inscription : 25/11/2006

MessageSujet: Re: L'auberge   Mar 4 Sep - 1:16

Claire sursauta puis se mit à rire en voyant l'air de Crowen.

-Disons simplement que je crois qu'il existe quelque chose de plus haut que le pouvoir et la volonté des hommes...

La jeune femme resta songeuse un instant, comme si elle réfléchissait à cette puissance en laquelle elle croyait. Revenant à elle, ses yeux se posèrent une fois de plus sur le château.

- Tu sais, jusqu'à maintenant j'ignorais ce que nous ferions, ou nous allions exactement...mais j'ai ma petite idée maintenant.

Claire avança de quelques pas, puis se saisit de la main de Crowen une fois de plus et l'entraina dans un coin à part.

-Voila, tu veux redevenir qui tu étais...et moi je sais comment je peux t'aider...

C'était excitant, la jeune femme n'avait jamais connu tant d'aventure! Elle était amoureuse et ferait tout pour Crowen.

-Je travaille comme domestique au château Royal et jusqu'à maintenant, je ne croyais pas y retourner puisque je croyais que nous quitterions la ville...mais puisque nous sommes ici, autant en profiter. Je vais aller au château pour y travailler. Pendant ce temps, tu pourrais t'introduire dans le château par les écuries, je sais qu'il y a une trappe dans le dernier box à la droite qui mène au château...un débarras ou quelque chose comme ça...

La jeune femme s'arrêta un instant, réfléchissant à toute allure.

-Il est évident que tu ne pourras pas obtenir d'audience auprès de qui que se soit de la famille royale, ils sont très prudents ces temps derniers et leur accès est très limité...alors il faudrait que tu puisses te rendre auprès du Roi...ou encore du Prince Olrik.

" Comment faire pour qu'il puisse s'introduire dans le couloir des appartements de la famille royale sans se faire prendre...? "

-Je sais!

Fit-elle soudain. Même si Crowen avait voulu placer un mot, il n'aurait pas pu! Claire était si motivée par son idée qu'elle en oubliait presque le principal interessé!! Elle sourit, fière de son coup, et dit:

- Je vais prendre en charge la corvée de lessive pour la journée, je pourrai alors mettre un habit de valet dans le débarras ou tu arriveras après avoir emprunté la trappe dans les écuries. De cette façon, tu gagneras le couloir des appartements plus facilement. Je pourrais même demander au vieux Billy de t'aider à passer en te trouvant quelque chose à amener aux chambres...Pour ce qui est de t'y retrouver dans le château, je te laisserai le plan des couloirs qu'ils donnent à chaque servante quand elles sont engagée, je n'en ai plus besoin maintenant.

Elle avait parlé à toute vitesse et réalisa qu'elle devait demander l'avis de Crowen, après tout, c'était de lui dont il était question!

-Alors? Tu crois que ça pourrait marcher?

Fit-elle en penchant la tête sur le côté. Elle n'avait rien fait de bien spécial depuis le début de leur aventure, mais au moins, elle savait se montrer très utile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crowen
Écrivain
avatar

Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: L'auberge   Mar 4 Sep - 6:00

Crowen était stupéfait.
Comment l'esprit de cette jeune femme pouvait-il échaffauder un plan aussi machiavélique sans scrupules pour ses employeurs royaux?

Il éclata de rire et la fit tournoyer puis la serra contre lui en la dévorant des yeux, affichant un sourire hilare.

"_Alors toi, je n'aimerais pas être la victime d'un de tes plans sournois la taquina t-il.

Il l'embrassa furtivement et conlut:

""_Très bien. Allons-y!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire Beaudelle
Écrivain
avatar

Nombre de messages : 108
Lieux de résidence : Naraya, près de la capitale
Rang : paysanne
Rayens : 150 rayens de bronze par jour
Date d'inscription : 25/11/2006

MessageSujet: Re: L'auberge   Mar 4 Sep - 19:48

(HRP: La suite ici )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice de Naraya
Plume d'or
Plume d'or
avatar

Nombre de messages : 416
Age : 37
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: L'auberge   Jeu 27 Sep - 18:41

Trouver Mademoiselle Beaudelle s'était avéré plus difficile qu'ils ne l'avaient pensés. Mullroy et Murtog avait été étonné de constater que la jolie demoiselle ne se trouvait nulle part dans le château. Une servante leur avait expliquè qu'elle avait finit son service et s'était rendu chez elle. Aprés avoir chevaucher jusqu'à la ferme de cette derniére, ss parents lui révélerent qu'elle n'habitait plus chez eux. Un certain Agrius qui passait par là leur avait donné la direction de l'auberge avec une expression plutôt malsaine. Un prétendant déchu de la belle ? Enfin ils étaient arrivés ici et la sulfureuse Margaut leur avait donné le numéro de chambre...qu'elle n'occupait pas seule semble t il...Peu importe. Mullroy et Murtog frappérent et entrérent. Claire était bien là. Les deux colosses vinrent l'encadrer et Mullroy parla

- Mademoiselle bonjour, vous êtes attendue dans les appartements du Prince Olrik. Un ami à vous s'y trouve déjà

_________________
On ne naît pas noble on le devient
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire Beaudelle
Écrivain
avatar

Nombre de messages : 108
Lieux de résidence : Naraya, près de la capitale
Rang : paysanne
Rayens : 150 rayens de bronze par jour
Date d'inscription : 25/11/2006

MessageSujet: Re: L'auberge   Ven 28 Sep - 13:47

Claire se réveilla en sursaut lorsqu'elle entendit des coups sur la porte de la petite chambre. Deux colosses entrèrent en forcant la petite serrure et l'entourèrent. Leurs visages lui étaient familiers.

Citation :
- Mademoiselle bonjour, vous êtes attendue dans les appartements du Prince Olrik. Un ami à vous s'y trouve déjà

Tentant de remettre ses idées en place, encore un peu ensommeillée, Claire comprit toutefois qu'il s'agissait de Crowen. Il avait été prit. La jeune fille remonta le drap sur sa poitrine et déduit qu'elle n'aurait d'autres choix que de s'habiller et de suivre les deux hommes vers le château.

-Je...je vais enfiler une robe, si vous permettez...

Elle se leva, entourée du drap et se rendit derrière un petit paravent pour s'habiller. Elle ne prit pas le temps de nouer sa longue chevelure de feu. Claire rejoingnit les deux hommes et les suivirent à l'extérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice de Naraya
Plume d'or
Plume d'or
avatar

Nombre de messages : 416
Age : 37
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: L'auberge   Lun 8 Oct - 9:44


_________________
On ne naît pas noble on le devient
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'auberge   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'auberge
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NARAYA :: LA VILLE :: Auberge du Cheval d'Or-
Sauter vers: