NARAYA

Le Jeu du Royaume de Naraya
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le jardin privé

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Maître du Jeu
Admin
avatar

Nombre de messages : 184
Lieux de résidence : Partout à la fois!
Rang : Maître du monde de Naraya
Rayens : illimités
Date d'inscription : 04/08/2006

MessageSujet: Le jardin privé   Mer 15 Nov - 2:37

Seuls les rares invités peuvent venir s'y promener.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Princesse Sybille
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 64
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: Le jardin privé   Dim 19 Nov - 22:21

Sybille aimait beaucoup le jardin privé. Elle y passait beaucoup de temps, surtout au début de l'été comme maintenant. Elle se levait, s'habillait, et se rendait dans le jardin privé pour déjeuner, quand le temps le permettait...et son état aussi bien sûr. Sybille ne se mêlait pas beaucoup aux foules qui pouvaient s'attrouper dans la salle du trône, même si aujourd'hui elle aurait du être là. Sa future belle-soeur arrivait tout droit de sa petite seigneurie et le mariage aurait lieu dans quelques jours. Mais la Princesse n'avait pas envie de se mêler au groupe. Elle ignorait cependant que son petit frère Dalian, partit en mer depuis ses 20 ans, était de retour au château. Il n'avait pas été avertit lorsque leur père était décédé et donc il n'avait pas pu se présenter. Sybille adorait lorsque Dalian revenait d'un voyage et qu'il ramenait toute sorte de trouvailles des iles qu'il visitait. Souvent, le soir de son arrivée, ils allaient s'asseoir tous les deux dans le jardin privé et allumait un feu. Ils se racontaient, pendant une bonne partie de la nuit, tout ce qu'ils avaient vécus, chacun de leurs côtés, pendant l'absence de Dalian. Chaque fois, Dalian promettait qu'il amènerait Sybille en voyage un beau jour. La Princesse souriait toujours, consciente que son état ne lui permettait pas un voyage en mer et remerciait Dalian qui repartait souvent le lendemain ou le surlendemain.

Quand Sybille était tombée malade, Dalian avait trois ans, et cela l'avait beaucoup marqué de voir sa soeur malade. Il demanda, pendant un mois entier, si Sybille allait mourir et si oui, ou irait-elle? Il raconta même à sa gouvernante qu'il irait sur des iles magiques pour ramener les meilleures onguents et les meilleurs médicaments pour elle. Sybille croyait fermement que son goût pour la mer lui était venu de là...

Une servante s'approcha de Sybille la sortant de sa rêverie et lui dit:

-Majesté...Le Prince Dalian est au château!

Sybille se redressa et sourit largement.

-Allez me chercher ce chenapan! Dites-lui qu'il vienne au jardin privé dès qu'il le pourra!

Sybille se réadossa sur son banc et attendit, tout sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dalian de Naraya

avatar

Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: Le jardin privé   Lun 20 Nov - 20:23

Dalian surgit dans le jardin à vive allure, suivi par le garde qui essayait tant bien que mal de le suivre tout en tentant desespérement de rester discret. Il se dirigea vers sybille assise sur le banc, et se jeta presque dans ses bras, avec douceur néanmoins, pour ne pas lui faire de mal, étant donné son état de santé.

" - Grande soeur ! Comment tu vas ? Ca va mieux j'espère ! Alors, raconte moi ce qui s'est passé de ton coté ! Et en passant, j'ai quelque chose pour toi !"

dit il en sortant de sa poche un morceau de corail marin de toute beauté, monté en boucles d'oreilles, qu'il lui tendit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Princesse Sybille
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 64
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: Le jardin privé   Lun 20 Nov - 20:56

Sybille sursauta sur le petit banc mais fut tout sourire quand elle apperçut Dalian.

-Petit frère! Oui je vais bien merci, beaucoup mieux!

Dalian lui donna les boucles d'oreilles et Sybille les regarda avec émerveillement.

-Elles sont magnifique...Quelle chance tu as de pouvoir t'éclipser sur ton bateau...parfois, je partirais moi aussi, je vois trop de choses se passer ici que je préfèrerais ignorer crois-moi...

La Princesse baissa les yeux sur les boucles d'oreille puis soupira.

-Mais parle moi plutôt de ton voyage, ou as-tu été et qu'as-tu vu?

Fit-elle en relevant le regard telle une enfant attendant le récit d'un périple incroyable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léon De Valbleu
Chef de la garde Royale
Chef de la garde Royale
avatar

Nombre de messages : 172
Age : 31
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: Le jardin privé   Mar 21 Nov - 18:36

Léon De Valbleu entra dans les jardins royaux à la recherche de la princesse Sybille. Il aperçut une jeune femme accompagné d'un homme qu'il reconnut immédiatement comme le prince Dalian.
Il s'approcha donc d'un pas assuré et sans même prendre le temps de se présenter (l'éfficacité avant tout) lui dicta le message qu'il avait pour elle.

"-Princesse Sybille ? Le roi vous demande en salle du trône, pour rencontrer la fiancée de votre frère Olrick."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Princesse Sybille
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 64
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: Le jardin privé   Mar 21 Nov - 22:04

Sybille tourna son regard vers la voix si familière du chef de la garde Royale. Léon de Valbleu était un personnage connu à la cour de son frère, mais il n'était pas arrivé souvent qu'il lui adresse la parole directement. Sybille sourit:

-Oh? et bien je viens...pourriez-vous m'attendre? J'aurais bien besoin d'appuis, mes jambes sont douloureuse ce matin...

La Princesse se leva lentement de son banc, aidée par Dalian à qui elle sourit tendrement.

-Nous nous reverrons plus tard petit frère.

Dit-elle en passant la main dans les cheveux du Prince de manière à les ébouriffer. Elle ressera son châle autour d'elle, serrant les boucles d'oreilles de corail dans son autre main.

-Nous pouvons y aller.

Dit-elle à Léon, une fois à sa hauteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léon De Valbleu
Chef de la garde Royale
Chef de la garde Royale
avatar

Nombre de messages : 172
Age : 31
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: Le jardin privé   Mer 22 Nov - 5:57

Habitué à fréquenter des hommes vigoureux comme les gardes ou les princes royaux, Léon n'avait pas pour habitude d'être en compagnie des princesses, mais la politesse s'imposa tout naturellement à lui, qui avait servit le précédent roi jusqu'au moment de sa mort.
Il lui tendit donc son bras avec un sourire, ce qu'il pouvait se permettre au vu de son rang.

-Prenez mon bras comme appuis princesse, nous ne sommes pas préssé.

Alors qu'elle souriait Léon fut enchanté de voir un sourire aussi beau, et se dit qu'il ne fréquentait pas assez souvent de belles femmes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Princesse Sybille
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 64
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: Le jardin privé   Mer 22 Nov - 13:48

Sybille prit le bras de Léon et lui sourit.

-Merci de votre aide monseigneur de Valbleu...

Sybille aimait bien le chef de la garde. Elle le voyait depuis des années au château puisqu'il avait été au service de son père jusqu'à sa mort. Elle savait qu'il avait au moins une quizaine d'années qu'elle mais sans plus. Elle savait aussi qu'il possèdait une seigneurie un peu en retrait de la ville. Mais pourquoi pensait-elle tant à cet homme tout à coup?

-Alors dites-moi, la fiancée de mon frère est-elle arrivée en grande pompe?

Dit-elle pour briser le silence. Elle rit un peu, imaginant la fiancée d'Olrik...Était-ce une poupée de porcelaine, effrayée à l'idée de salir sa robe? Ou bien peut-être était-ce encore une de ces femmes sans vertu, comme la Reine. Sybille avait surprit la Reine plus d'une fois en train de trahir Démérick, et elle n'était pas la seule. Cassandre avait pleurer pendant des jours et des jours après avoir trouver Gwenael en train d'embrasser un garde au tournant d'un couloir. Tout le monde était au courant pour la Reine, tout le monde sauf Le Roi. Et ce n'était pas elle qui en parlerait, elle avait aussi dissuadé Cassandre de le faire. Démérick ne s'en remettrait pas.

Plus elle avançait vers la salle du trône, plus elle prenait en horreur de voir sa belle-soeur. Dans un mouvement instinctif pour se rassurer, elle ressera son étreinte autour du bras de Léon. Puis, une crampe sévère lui assailla la jambe droite, ce qui la fit tomber.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léon De Valbleu
Chef de la garde Royale
Chef de la garde Royale
avatar

Nombre de messages : 172
Age : 31
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: Le jardin privé   Mer 22 Nov - 17:31

Léon réflechissait sur ce qu'il pouvait iben dire de la fiancée du prince Olrick quand tout à coup la pricesse tomba. léon dans un reflexe de garde plus que conditioné, la ratrappa au vol, mais ce faisant toucha la princesse bien plus que ce que son rang ne le laissait prévoir.

-Princesse ! Vous n'avez rien ? Je vous en conjure ne vous faites pas de mal, reposez vous plus sur moi.

La princesse était si légère qu'il ne dût faire aucun effort pour la remettre debout. Elle paraissait si fragile dans ses bras de soldat... C'était sans aucun doute cela une princesse, une personne que l'on doit protéger avant tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Princesse Sybille
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 64
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: Le jardin privé   Mer 22 Nov - 19:07

Le chef de la garde avait de bons réflexes. Il rattrapa Sybille avant qu'elle n'heurte le sol. Il n'était pas si fréquent que ses jambes lui jouent des tours, mais depuis la mort de son père, Sybille était plus fatiguée, plus encline à souffrir de petits maux de la sorte. Les bras de Léon s'étaient retrouvés autour de la taille de la Princesse, dans son mouvement de sauvetage. Sybille rougit un peu...Elle se sentait gênée d'être tombée de la sorte devant Léon...mais il n'y avait pas que ça. Elle se sentait...c'était bizarre. Elle se releva et s'appuya un peu plus sur le chef de la garde. Ils allaient bien finir par atteindre la salle du trône, lentement mais sûrement.

-Merci...merci beaucoup...

Dit Sybille en reprenant son souffle. Elle avait eu peur et avait eu le souffle cours, encore une retombée de sa maladie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léon De Valbleu
Chef de la garde Royale
Chef de la garde Royale
avatar

Nombre de messages : 172
Age : 31
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: Le jardin privé   Mer 22 Nov - 19:17

-Hum, euh... Ce n'était rien princesse, servir la famille royal est mon devoir.

Léon se sentait décidemment assez mal à l'aise aux coté de la princesse, et leur proximité n'était pas la pour aider les choses. Il fréquentait peu les femmes, et la beauté de la jeune princesse semblait le lui répeter sans cesse. Il observa toutefois que la princesse n'allait pas l'air au mieux... Peut être vallait il mieux pour elle se reposer que d'affronter une épreuve politque.

-Princesse, désirez vous que je vous accompagne jusqu'a votre chambre ? Vous semblez fatigué... Je vous excuserez auprès du roi, il comprendra j'en suis sur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Princesse Sybille
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 64
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: Le jardin privé   Mer 22 Nov - 19:28

Sybille avait l'habitude de tout prendre de front, mais cette fois elle ne se sentait vraiment pas bien. Sa tête tournait, par le manque d'air sans doute, et ses jambes étaient plus que douloureuses. Elle s'arrêta, visiblement gênée de son état. Elle soupira bruyemment et dit:

-Soit, si mon corps refuse que j'y soit, c'est surement que je ne dois pas y être...Ramenez-moi dans mes appartements s'il vous plait...Si c'est possible pour vous, je ne veux pas déranger si vous êtes attendu là-bas...

Sybille était au bord des larmes, mais pas des larmes de peine...La frustration l'envahissait chaque fois qu'elle était confrontée à pareille situation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léon De Valbleu
Chef de la garde Royale
Chef de la garde Royale
avatar

Nombre de messages : 172
Age : 31
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: Le jardin privé   Mer 22 Nov - 19:54

Elle n'avait effectivement vraiment pas l'air bien, il n'y connaissait rien en médecine évidemment, mais il avair deja vu dans gens malades.

-Eh bien qu'il m'attende, je pense que vous avez bien plus besoin de moi que le roi en ce moment... Bon excusez moi par avance de ma rudeur...

Léon au lieu de simplement la supporter, lui mit un bras sous les épaules, et l'autre sous les genous et la souleva.

-Reposez vous, vous serez dans votre chambre dans un rien de temps.

Ce n'était pas vraiment son habitude de jouer les transports royal, mais bon il vallait mieux la coucher au plus vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Princesse Sybille
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 64
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: Le jardin privé   Jeu 23 Nov - 11:28

Ce fut une surprise totale, lorsque Léon souleva la Princesse pour la porter à sa chambre. Sybille s'accrocha fermement au cou du chef de la garde, les yeux ronds. Puis, contre toute attente, un rire mélodieux s'échappa d'elle. Elle porta une main à sa bouche, elle faisait trop de bruit. Elle se réaccrocha à Léon, tâchant de ne pas trop rougir. Il l'avait soulevée, et la menait à sa chambre. Il l'avait réellement prise dans ses bras!! Sybille était estomaquée. Il n'était pas "coutume", disons, d'agir de la sorte, mais la jeune femme y prenait un plaisir évident!!

-Par tous les Dieux!

Dit-elle doucement en riant encore.

-Jamais je n'aurais cru que...

Sybille se sentit soudainement étourdie.

-Jamais je...n'aurais...jamais...que...oh!

La Princesse sombra dans l'inconscience. La maladie qui la terrassait depuis son enfance avait encore frappé. L'étreinte autour du cou de Léon se relâcha, pendant que le corps de Sybille se relâchait. Sa tête tomba par en arrière, faisant pendre sa longue chevelure brune presque jusqu'au sol. Elle était passée d'un élan de joie, à une crise sévère de sa maladie. Telle était le calvaire de la Princesse Sybille depuis des années. Tous les gens du château étaient au courant, car il fallait savoir agir en cas de besoin. Les plus grand guérisseurs et même ces hommes qui arrivaient de loin et se faisait appeler "medecins" venaient au chevet de la Princesse pour la soulager. Le Roi Emerald avait déja promis au peuple que quiconque trouverait le moyen de soigner définitevement sa fille se verrait offrir une récompense inestimable qu'il gardait secrète. Avant de mourir, il fit promettre à Démérick d'entretenir cette promesse, et il accepta.

Les crises de Sybille se répétaient de plus en plus depuis les dernières semaines. Chaque fois, la Princesse mettait plusieurs jours à se remettre. Les "medecins" avaient dit à Démérick que si les crises continuaient d'avoir lieu, à cette fréquence, et à cette force, Sybille mourrait. Ses crises lui demandait trop d'énergie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léon De Valbleu
Chef de la garde Royale
Chef de la garde Royale
avatar

Nombre de messages : 172
Age : 31
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: Le jardin privé   Jeu 23 Nov - 13:24

Léon avait malheuresement vu juste, la princesse était en mauvais état. Il fallait amener la princesse au plus vite dans sa chambre. Heuresement, pour son age, ses jambes était encore rapides et il ne lui fallut pas enormement de temps pour y arriver.

Le contact de la douce princesse le faisait se sentir mal à l'aise, mais il lui fallait garder l'esprit clair. Fallait il aller querir un médecin ou rester auprès de la princesse ? Il redoutait de la laisser un seul instant, mais ne savait pas en quoi il pouvait lui être utile... Son rôle était malheuresement de tuer pas de maintenir le feu de la vie.

Enfin il arrivait dans la chambre de Sybille.

(direction -> la chambre de Sybille)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Accolon
Invité



MessageSujet: Re: Le jardin privé   Dim 26 Nov - 17:55

Accolon sortait d'un entretien avec le roi Démérick et il avait eu grand plaisir à lui parler. Le château avait bian changé depuis quelques années, la garde avait été remplaçée, elle était bien plus renforçée. Cela était une très bonne chose, pensa le chevalier alors qu'il pénétrait dans les jardins où la famille royal aimait se promener. Il aimait se perdre au milieu des fleurs. La douceur du vent sur sa peau lui procurait une sorte de bien être, il aimait cette sensation et aurait apprécier de se laisser tomber dans l'herbe encore fraîche. Mais rien qu'à l'idée qu'on aurait pu le trouver affallé dans l'herbe le gênait. Marchant au milieu des rosiers, il ceuillit une rose qu'il garda tout au long de sa promenade, tâtant les pétalles du bout des doigts, veillant à ne pas les arracher malencontreusement.

Le soleil commençait quant à lui à décliner, annonçant l'arrivée du soir. La pénombre allait envahir les lieux mais cela ne lui déplaisait pas, au contraire, il aimait la nuit, cet espace si vaste. Quand enfin il remonta l'allée qui conduisait à l'entrée du jardin, Accolon croisa une personne qu'il reconnu aussitôt, la reine ... Il s'empressa alors de la saluer en signe de respect. Le comte ne pouvait câcher son admiration pour cette femme d'une beauté éblouissante. Il mit un genoux à terre et murmura:


"Ma reine ..."
Revenir en haut Aller en bas
La Reine Gwenaël
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 39
Rang : Reine de Naraya
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: Le jardin privé   Dim 26 Nov - 18:10

La journée était passée avec une vitesse etonnante, que déjà le soleil déclinait sur les jardins. Ces jardins n'étaient pas forcement le lieux qui bien souvent abritaient ses belles soeurs...
Ce n'était pas qu'elles se detestaient enfin disons que la reine tentait de dissimuler son dégout du mieux qu'elle le pouvait.

Pourtant après avoir passé l'après midi dans sa chambre à se torturer l'esprit sur des questions fondamentales allant de: dois je continuer mes tromperies ? à qu'elle robe vais je mettre ce soir ?
On le constatera ces questions là étaient plus que douteuses...

Enfin elle était arrivée dans les jardins, une légère brise soufflait faisant virevolter sa robe rougoyante, passant l'entrée avec futilité c'était comme si quelque chose l'avait mené jusqu'ici, le déstin peut être ? qui sait ?

Parmi les rosiers et les arbres fleurissant apparut alors un homme qui n'hésita pas à se mettre à genou sur son passage... N'est ce pas là une preuve d'allégence ? La reine eut un sourrir et tout en posant délicatement sa main sur l'épaule du chevalier ajouta de sa voix mélodieuse...

"Messire... Je vous en prie relevez vous. N'est il pas plu evident pour vous de vous adressez à mon visage plutot qu'à mes genoux ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Accolon
Invité



MessageSujet: Re: Le jardin privé   Lun 27 Nov - 4:05

Accolon qui n'avait pour ainsi dire jamais rencontrer la reine personnellement ne savait trop comment réagir en sa présence et à son geste chaleureux. Reprenant contenance, il se leva comme elle le lui avait demandé à sa façon et admira son sourire éclatant tandis qu'elle lui parlait d'une voix douce et mélodieuse. Cherchant ses mots, il finit par dire à son tour d'une voix chaude, empreinte d'amitié:

"Il est évident, votre majesté. Je me nomme Accolon, comte et chevalier au service du roi et de Naraya." dit-il, tout en saluant à nouveau la grâcieuse reine. Il comtempla l'immense étendue de fleurs et continua à tâter la rose entre ses doigts. Il avait bien envie de lui tendre cette fleur qui ne pouvait manifestement pas faire concurrence à sa beauté mais il ne savait si il devait réellement le faire ou non. Se ravisant donc, il déposa la rose sur un petit muret et tendit son bras à la reine.

"Ma dame, me feriez-vous l'honneur de vous balader en ma compagnie?"
Revenir en haut Aller en bas
La Reine Gwenaël
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 39
Rang : Reine de Naraya
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: Le jardin privé   Lun 27 Nov - 13:38

Les traits de son visage étaient remarquables, son allure digne des plus grands nobles et si cela n'était qu'une façade pour dissimuler un être plein de traitrise alors cette façade l'emplissait de ravissement...

Accolon, voila un nom qu'elle n'oublierait pas de si tôt... Plein de grâce et de noblesse avait il trouvé grâce aux yeux de la reine ?
Et voila qu'elle recommençait, incorrigible qu'elle était... Mais après tout elle n'avait pas prit de bonne résolution et si elle se plaisait en compagnie d'un tel être n'était ce pas son droit... Le roi passait bien ses journées en compagnie des gens de sa garde alors pourquoi la reine ne serait elle pas en compagnie d'un noble chevalier ?

Son regard croisa le sien avant qu'il ne la salue en se présentant, celle ci esquissa une révérence pleine de grace.


"Me voilà bien chanceuse de croiser en ces lieux un chevalier... D'après certains les temps ne seraient pas sûres et on ne sait quels tragiques accidents pourraient arriver..."

Sa voix c'était teintée d'ironie, on aurait cru entendre une de ses précieuses vivant à Naraya, empreinte d'hypocrisie et qui amusaient la reine avec leur beaux principes fâdes et niais...

Alors qu'il posa sa rose sur le muret un chant divin se fit entendre faisant tourner la tête à la reine qui cherchant de quoi s'appuyer pour trouver d'ou provenait se bruit, comme une enfant aurait pu le faire, posa sa main délicate sur la fleur et ses épines... La jeune femme retira sa main dans une légère grimace qui perturba ses traits alors qu'elle regarda la fine goutte rougoyante qui contrasta sa peau blanche...

Le chevalier vint à lui proposer son bras, qu'elle prit dans un sourire après avoir porter à ses lèvres la larme ensanglantée...


"Voici donc un de ces accidents tragiques... Permettez que je garde votre rose meurtrière qui serait apte à pourfandre bien plus que ma main..."

Elle eut un leger sourire, ces mots étaient sortit comme dictés par une force supérieur. Mais bien loin de se laisser décontenancé elle poursuivit...

"Mais dites moi noble coeur qu'elle affaire peut elle bien éloigner un homme tel que vous aussi loin de son foyer et des siens ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Roi Démérick
Admin
avatar

Nombre de messages : 106
Date d'inscription : 15/11/2006

MessageSujet: Re: Le jardin privé   Jeu 30 Nov - 2:41

Démérick avait cherché Gwenael à travers presque tout le château et c'est dans le parc qu'il la trouva en compagnie d'Accolon, le chevalier venu le rencontrer un peu plus tôt. Il s'approcha d'un pas assuré et le sourire aux lèvres.

-Gwenael, ma chère, je vous ai cherchée partout!

Le Roi ne remarqua pas le manège de La Reine et d'Accolon, comme d'habitude. C'était d'ailleurs une véritable persécution pour Sybille et ses autres soeurs qui elles avaient tout de suite vu ce que la Reine faisait derrière le dos de son époux. Démérick, lui, restait souriant et admiratif devant la beauté incomparable de sa femme. Il adorait être près d'elle, respirer son odeur de fleurs et sentir sa douceur. Souvent, lorsqu'il devenait lunatique, Sybille s'amusait à lui dire qu'il avait sans doute été aveuglé par la blondeur de La Reine. Cette blague ne le faisait plus rire, mais Sybille, elle, se tordait chaque fois alors il ne disait rien.

Démérick approcha encore plus près de sa femme et d'Accolon et prit la main de sa douce pour y déposer un baiser.

-Vous voila enfin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Accolon
Invité



MessageSujet: Re: Le jardin privé   Jeu 30 Nov - 4:06

Accolon était resté à la même position, comtemplant les gestes de la reine, aimant sa voix si douce. Lorsqu'elle prit la rose qu'il avait déposée sur le muret, elle se piqua le doigt et le mit aussitôt entre ses lèvres pour atténuer le flux de sang. Il ne lui fallut pas beaucoup de temps pour sortir un mouchoir brodé qui lui appartenait depuis sa petite enfance et lui tendre. Ses paroles avaient frappés le chevalier, que devait-il comprendre? Lorsqu'il voulu alors répondre aux questions de la reine, le roi arriva derrière eux. Accolon dégagea le passage pour que le roi puisse venir se joindre à eux et à leur conversation naissante. Tout ce que le chevalier pu dire était "mon roi." ni plus, ni moins. Les mots qu'il avait réservés à la reine s'étaient envolés, il espèrait toutefois pouvoir lui dire et répondre à ses questions au plus vite. En attendant, Accolon resta à sa place, tel un piquet, comme si il tenait tout à coup la chandelle. Cette position était désagréable. Il en devint jaloux quand le roi embrassa la main de sa femme, mais ne le montra pas, il aimait son roi et il aimait ... sa reine.

La jalousie était un sentiment traîte qu'il ne devait pas laisser prendre le dessus sur lui. La jalousie mène parfois à la haine et il ne serait pas temps qu'Accolon déteste son roi alors qu'il donnerait volontiers sa vie pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
La Reine Gwenaël
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 39
Rang : Reine de Naraya
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: Le jardin privé   Jeu 30 Nov - 15:34

La Reine venait de prendre d'un geste gracieux le mouchoir que lui tendait le chevalier quand le roi fit son entré, elle n'avait eu le temps que de gratifier le jeune chevalier d'un regard emplie de reconnaissance et de tout autre chose à la fois...
Si la discution coupait court à cet instant ce n'était que partie remise, en tout cas c'est ce que la belle esperait... Elle se tourna vers son cher et tendre et esquissa une revérence avec un sourrir, toujours heureuse de le voir même si le moment ne s'y pretait guère...
Il lui prit la main et y déposa un baiser, cette même main d'ou elle tenait le mouchoir...

"Mon roi..." dit elle avec un petit sourire sachant pertinament qu'il n'aimait pas qu'elle l'appelle ainsi."Vous savez pourtant que là ou vos yeux ne me trouvent, votre coeur lui le peut aisément..."

Elle se redressa après un instant de silence, les yeux fixés dans ceux de Démérick .

"Oh mais suis je sotte... Mon amour je vous présente Messire Accolon qui m'escortait tout justement dans ce magnifique jardin, ou même les roses les plus douces semblent être les plus dangereuses..."

Cela sonnait très théatrale, très amphatique, très grandiloquent mais après tout n'étais ce pas la façon de s'exprimer à la cour ou tout n'était que paraitre et façade ?
Elle avait tourné sa main vers le chevalier pour le présenter à son époux, devoilant ainsi sa paume et le tissus qui lui appariassait comme des plus précieux.

Le sang ne coulait déjà plus de sa blessure, comme si tout cela faisait aussi partit du jeu, comme si l'arrivé du roi avait incité la nature même à proteger la reine de toute situation compromettante... Mais ce que la reine ignorait c'est que la nature ne tarderait pas à prendre en contre partie le dût de ce service...
Gwenael plongea son regard dans celui du chevalier.


"Messire, je vous remercie encore pour votre secour et vous rend avec toute ma gratitude ce pansement qui aura fait des merveilles."

Mais alors qu'elle le lui tendait avec une sorte de réticence comme si elle ne tenait pas rééllement à lui rendre elle vit avec un certain soulagement une tache vermeille contraster sur l'immaculé tissus.

"Permettez si je le puis de le confier à une de mes dames de confiance qu'elle vous le fasse parvenir quand celui ci aura retrouver sa blancheur originelle."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Roi Démérick
Admin
avatar

Nombre de messages : 106
Date d'inscription : 15/11/2006

MessageSujet: Re: Le jardin privé   Lun 4 Déc - 21:49

Un garde arriva. Une des cuisinières avait informé le garde que la Princesse Alice était sortie seule et allait vers le village. Le garde vint donc avertir le Roi qui, tout le monde le savait, tenait à ses frères et soeurs comme à la prunelle de ses yeux.

-Quoi? Que dis-tu?...Ma Reine je vais devoir vous laisser une fois de plus, Alice est sortie sans protection pour aller dans le village du côté de la forêt...À plus tard...


Démérick déposa un baiser sur la douce main de sa belle et quitta le parc. Décidémment, on ne le laissait jamais tranquille...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le prince Olrik
Admin
avatar

Nombre de messages : 242
Lieux de résidence : Château royal de Naraya
Rang : Prince cadet, membre du conseil
Rayens : Chasser, intriguer, régner?.....
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: Le jardin privé   Ven 8 Déc - 0:05

Il se trouvait, qu'à ce moment là, un des serviteurs d'Olrik, qui passait par là, vit tout du manège entre la Reine et Accolon...Et lorsque la Reine réussit par un habile stratagème à garder le mouchoir du chevalier, "l'espion", constata que l'affaire était entendu et s'éloigna bien vite des jardins... Et sur le chemin des appartements du prince Olrik, le serviteur ne cessa de se réjouir intérieurement en pensant à la recompence que ne manquerait pas de lui accorder son maître.


( Twisted Evil )

_________________
La fin justifie les moyens!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://orcanie.forumactif.com/portal.htm
La Reine Gwenaël
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 39
Rang : Reine de Naraya
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: Le jardin privé   Jeu 11 Jan - 19:23

Il était arrivé et finalement était repartie aussi vite... Pourquoi était ce si difficile de le voir ainsi s'éloigner même si la cause ne pouvait être plus noble.
Le garde avait délivré son message et ce fut comme si, celui ci avait soufflé sur les esperances de la belle. Elle qui ne le voyait pas souvent souffrait d'une longue agonie quelle se voyait obliger de compenser en se laissant envouter par d'autre et quand enfin elle le voyait l'espoir renaissait de ses cendres, allait il enfin rester avec elle le temps d'une discution, d'un sourire, d'un baiser ? Et bien une fois de plus il lui echapper, ce jour n'echappait pas à la règle, que tout ça pouvait être injuste... Mais après tout elle le savait au fond que la vie avec un Roi ne serait pas autre... Tant pis elle irait plonger son amertume dans les bras d'un autre la faute à qui ?

En tout cas maintenant qu'il la laissait là, avec pour seule richesse un baiser elle ne put que lui sourire et s'incliner légèrement...
Elle se retrouva alors de nouveau seule avec Accolon, et bien soit si le destin en avait voulu ainsi...


"Et bien, messire, nous pouvons je crois reprendre cet entretien là ou nous l'avions laissé..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le jardin privé   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le jardin privé
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NARAYA :: NARAYA :: Les Jardins Royaux-
Sauter vers: