NARAYA

Le Jeu du Royaume de Naraya
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Forêt de Cassentel

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Maître du Jeu
Admin
avatar

Nombre de messages : 184
Lieux de résidence : Partout à la fois!
Rang : Maître du monde de Naraya
Rayens : illimités
Date d'inscription : 04/08/2006

MessageSujet: La Forêt de Cassentel   Dim 19 Nov - 2:26

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rhodan
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: La Forêt de Cassentel   Lun 30 Juil - 21:18

Sur son chemin, Rhodan leva les yeux vers la silhouette sombre du château de Cassentel. Peut-être aurait-il pour ses affaires, à y revenir tôt ou tard. Il vérifia la lettre qu'il avait dérobée chez un noble et pensa se servir du sceau de ce dernier pour établir un contact très rapide avec un des enfants de Cassentel. Un sorte de frisson d'exitation parcourut l'échine du cavalier. Il souhaitait au plus vite aborder le plan qu'il avait l'intention d'élaborer en la capital du Royaume.
Il se sentait libre comme l'air et se préparait pour son arrivée imminente à Naraya.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rhodan
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: La Forêt de Cassentel   Lun 30 Juil - 21:18

(test)


Dernière édition par le Mar 31 Juil - 21:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théodoric de Cassentel
Écrivain
avatar

Nombre de messages : 165
Lieux de résidence : Château de Cassentel
Rang : noble
Rayens : héritier du Comte de Cassentel
Date d'inscription : 27/11/2006

MessageSujet: Re: La Forêt de Cassentel   Mar 31 Juil - 9:02

Rhodan vit la porte du château s'ouvrir, deux jeunes cavaliers en sortirent, un parti vers la ville prestement, l'autre chevaucha ouvertement vers lui.

Le cavalier était un petit domestique, grasouillet et boutonneux, peu ragoutant en fait.
Il salua Rhodan sans grand respect.


- M'sieur, s'cusez moi de vous déranger mais comme vous trainassez dans la forêt, j'voudrais savoir si vous avaez pas vu une fille brune, gironde et migonne sur un beau ch'val... C'est la Myranda, pads le c'val, la dame, la Myranda de Cassentel et y a son père qu'a revient au chateau et faut qu'elle rentre... l'avez pas vue ?

Pas joli, mais plutôt finaud, le petit domestique s'était dit que plus il mettrait de gens au courrant de sa mission, moins il y passerait de temps...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rhodan
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: La Forêt de Cassentel   Mar 31 Juil - 21:47

Rhodan fit un moue dubitative. Il leva un sourcil interrogateur devant la jargon contrefait et maladroit du petit domestique.

Vraisemblablement,son interlocuteur semblait lui avoir posé une question vu l'intonnation qu'il y avait mis.
Quelques mots avait néanmoin mis la puce à l'oreille du visiteur:
Citation :
la Myranda de Cassentel et y a son père qu'a revient au chateau et faut qu'elle rentre

Alors le Père revennait enfin de son voyage évoqué dans la lettre.C'était on ne peut plus intéressant!

Il toussota pour se donner un air digne et annonca de but en blanc:
"En effet, je l'ai vu sur les plages... et la précède j'imagine."

Rhodan réfléchi en quatrième vitesse. Il avait gros à jouer sur ce coup là! Il devait aviser selon les circonstances, mais s'inviter chez les Cassentel rentrait tout à fait dans son plan. Il ne pensait pas qu'une aussi belle occasion lui tomberait dans les mains auss vite!

Il lança au gamin d'une voix tintée d'insatisfaction propre aux gens de haut rangs:
"Voilà piètre accueil pour un émissaire de Monsieur le Comte de Cassentel en personne. En effet , je viens annoncer sa venue officielle. Il redressa son col d'un geste nerveux.
J'ai ici un courrier à remettre au plus vite à son fils. Comme le jeune pourceau s'avancait un peu trops attivement tendant d'un geste gourd sa main graisseuse vers lui. Rhodan ajouta sèchement...
"tss tss...à remettre en main propre!". A coup sûr, aucune porte ne lui resisterait avec cet ignorant comme guide.

Il réfléchissait déjà à toute allure: Rhodan raconterait que c'était un malentendu à Théodorik...que son valet idiot l'aurait pris pour quelqu'un d'autre, mais que Rhodan était ravi toutefois de le rencontrer. Il avancerait ses titres de noblesse ayant une lettre de recommandation de la part de Mr Prévin, connaissance éloignée du Comte Richard de Cassentel...et broder en fonction des évênements.
Il adorait ca.
L'important et qu'il se mette l'un ou l'autre des enfants en confiance pour pouvoir approcher la famille royale en toute connaissance de cause. Il devait prendre la température des relations qui unissait les Cassentel à la famille royale ,et, peut-être s'enroler à leur solde pour destituer le trône qui sait....
Il allait prendre le temps qu'il fallait. Il n'était pas impatient.

"_Annoncez la venue de l'émissaire de Richar de Cassentel au château sombre crétin! "
aboya t-il .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théodoric de Cassentel
Écrivain
avatar

Nombre de messages : 165
Lieux de résidence : Château de Cassentel
Rang : noble
Rayens : héritier du Comte de Cassentel
Date d'inscription : 27/11/2006

MessageSujet: Re: La Forêt de Cassentel   Mer 1 Aoû - 4:55

Zut, j'avions pas vu qu'c'était encore un d'ces nobles ... se dit le petit palfrenier.
Il avait vainement tenté de prendre le message, et n'oubliait pas que sa mission, Nestor avait bien insité était de retouver la donzelle, les messages pour le bellatre, il s'en fichait un peu.
Mais le gars avait l'air sur de lui qu'on ces fichus aristocrates, et encore, par rapport au fameux bellatre il semblait presque sympathique.


- C'est que, m'sieur, enfin monseigneur, j'dois absolument retrouver m'amzelle de Cassentel, vu qu'son père l'est pas souvent la et que l'Nestor, le grand intendant l'a insité pour que j'la retrouve vite fait. J'm'en va aller à la plage et pis j'rentrerai signaler vot'e message. De toute façon, l'fils du Comte l'est pas au château non plus, surement à trainer la gueuse kekpar. Et pis l'Comte l'est pas encore la... Mais vous pouvez aller trouver l'Nestor, quand les chats sont pas la, c'est lui l'grand chef du château...

Notre gentil p'tit bonhomme était certes un peu embrouillé, il essayait de passer 5 ou 6 messages à la fois, mais escomptait fort être compris... IL restait la, un air interrogatif dans son regard un peu fuyant... il savait le noble scolérqiues, soupe au lait et n'avait pas envie de s'en manger une... comme avec l'aut'e crétin de Théodoric l'aut'e fois qu'il avait... bon ceci ets un autre histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rhodan
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 37
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: La Forêt de Cassentel   Mer 1 Aoû - 12:20

Rhodan fit un signe du menton très lent. Détournant les yeux volontairement et imprimant une légère moue écoeurée à ses lèvres déjà serrée.
Toute cette attitude était, bien entendu, inspirée de quelques hommes bouffi d'orgueil qu'avait pu croiser le voleur. Alors que le jeune domestique cavalait déjà loin, il sauta à pied joins à terre et farfouilla fébrilement dans ses sacoches.
Il détacha la boucle de sa cape et la roula en boule. Il s'empara d'une petit boite sphérique en bois et décrocha la loquet qui la fermait. Une odeur de cirage et de graisse fort désagréable le fit froncer les sourcils.
Il y trempa ses doigts, et s'appliqua à badigeonner ses cheveux, afin de les lisser an arrière.
La pâte leur donnèrent au bout de quelque secondes de séchage une teinte fauve renard.

Il grimpa la colline vers le château...ombre imposante flottant dans la brume du soir.
Lorsqu'il termina cette opération délicate; il extirpa un petit sachet en toile et y plongea la main.
Il s'appliqua une espèce de colle translucide sur le menton et y aposa soigneusement une fine barbiche rousse.

Voilà, il semblait prêt. Il s'essuya rapidement les mains dans l'herbe folle qui cernait le chemin.

Il s'appelait Sir Grésil et était un envoyé des régions de Nushki.
Il connaissait entre autre un certain Mr de Prévin habitant Ordeanguel.
Il avait un message renforcant la paix durable et la confiance entre les régions de Naraya et de Nushki. Il était envoyé pour parler affaire : entre autre l'envoi de bon et loyaux sujets nushkiens dans les rangs des soldats de Naraya en échange de posible accord commerciaux.
Rhodan n'avait aucune connaissance profonde des négoces et autres pourparler diplomatique.s..mais il était parti à Nushki lors de ses années de service dans l'armée, et il n'était pas ignorant des moeurs du peuple du Nord.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard de Cassentel
Admin
avatar

Nombre de messages : 88
Lieux de résidence : Château du Comte de Cassentel
Rang : Noble (Comte)
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: La Forêt de Cassentel   Jeu 2 Aoû - 13:25

Le convoi du Comte de Cassentel avait remonté jusqu'à la forêt de Cassentel depuis le port de Morclé en suivant la route côtière. Le rythme du convoi suivait l'humeur du Comte : sa mélancolie contagieuse doublé d'un mutisme obstiné avait fini par se transmettre aux quelques hommes qui l'accompagnaient, soit son écuyer et une demi-douzaine d'hommes d'armes, et la marche des montures était donc lente et traînante. À ce rythme, malgré qu'ils aient quitté le port en début d'avant-midi, il n'arriverait au château qu'en début d'après-midi... ce qui, en soit, était un record de lenteur.

Le Comte, cependant, n'en avait cure. Absorbé dans ses pensées, il laissait sa monture suivre la route tandis que son regard fixait l'océan et les doux remous le secouant. Son humeur était, en fait, un mélange de nostalgie du voyage qui venait de se terminer, mais surtout d'un passé plus heureux, et de dégoût face aux jours à venir, où il devrait se re-glisser dans cette douce monotonie de la vie au château. Bien peu de choses pouvaient soulever son enthousiasme. Par le passé, voir ses enfants grandir lui avait donné quelques moments de joie, toujours assombris par le souvenir de la femme qu'il avait aimé et perdu. Aujourd'hui, ses enfants étaient grands. Assez vieux pour être, en théorie, indépendants, mais Richard de Cassentel savait très bien que la maturité n'y était pas. Il savait aussi qu'il n'avait pas exercé son rôle de père aussi bien qu'il aurait pu. Il savait qu'il avait pris quelques raccourcis qui, aujourd'huis, transparaissaient dans le comportement de Théodoric et Myranda. Mais Richard de Cassentel était las depuis tant d'années que l'abattement le guettait souvent au moindre tourment.

Au début, il avait eu un but : réussir à éduquer correctement les deux petits diables en puissance. Malgré la douleur occasionné par les souvenirs, la motivation avait été suffisante pendant les premières années de leur vie à Naraya. À cette époque, le Comte avait aussi tenté d'être plus actif dans la vie du Royaume. Après tout, il en allait de l'avenir de ses enfants. En outre, il devait bien ça au Roi Emerald, qui l'avait accueilli à Naraya sans poser de questions. Mais ces quelques années avaient été suivies de la période trouble de l'adolescence des enfants, le tout s'avérant un véritable calvaire pour Richard de Cassentel. L'adolescence est un âge ingrat, c'est bien connu, et l'absence d'une présence féminine d'âge mûre au château n'avait certe pas aidé le Comte de Cassentel à bien contrôler ses enfants. Et, il faut bien l'avouer, le courage avait commencé à lui manquer...

Il ne faut néanmoins pas se leurrer : le Comte Richard de Cassentel avait très hâte de revoir ses enfants, sa seule source de fièreté en ce bas-monde. Il se demandait, néanmoins, quels seraient les changements auxquels il assisterait. Sans l'ombre d'un doute, ils se seraient légèrement relâchés en son absence...

_________________
"You're not there anymore...
I just can't care anymore..."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaspard
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 24/08/2007

MessageSujet: Re: La Forêt de Cassentel   Lun 27 Aoû - 11:34

L'homme avançait lentement et péniblement sur la petite route sillonant la forêt de Cassentel. Néanmoins, pour l'instant, toute notion de géographie, aussi succincte soit-elle, ne pouvait se frayer un chemin dans la tête du voyageur. Car dans les faits, l'homme était totalement perdu. Pourtant, à en croire le tisserand itinérant à qui il avait demandé son chemin dix jours plus tôt, il aurait dû rejoindre la route principale il y a longtemps de ça.

"Peut-être serait-il temps de rebrousser chemin..."

L'idée, en soit, n'était pas mauvaise, et Gaspard se maudissait de s'être entêté dans cette direction. Le résultat final étant qu'il se retrouvait maintenant dans un lieu qui lui était totalement inconnu, et la barrière linguistique lui interdisait tout espoir de rencontrer quelqu'un susceptible de l'aider. Car des gens parlant couramment le Béarnois, il n'y en avait pas des tonnes, et fort probablement pas dans ce coin de pays. De plus, son allure n'avait rien pour inspirer confiance. Qu'on se représente un soldat aux habits franchement bien entamés, portant fièrement des armoiries non-reconnaissables par la très grande majorité des gens, les cheveux en bataille et le visage sal... Voilà de quoi avait l'air Gaspard pour l'instant. Et avec tout le poids qu'il avait perdu dernièrement, il ne remplissait plus vraiment ses habits, et son visage aminci ne pouvait guère inspirer confiance.

"Que va penser Magdalena? Elle va croire que je suis mort... Comment je vais faire pour la prévenir, pour la retrouver?"

Dans les faits, tout était tellement plus compliqué... Magdalena, cousine de son patron, fille de noble... et lui, simple soldat fils d'un pauvre paysan. Y avait-il simplement place pour l'espoir? Indécrottable optimiste, il avait tout fait pour y croire, y allant d'efforts d'auto-persuasions aptent à faire marcher un cul de jatte. Réalistement parlant... que pouvaient-ils espérer? Et surtout, que pouvait-il réellement lui apporter qu'elle ne pourrait trouver en mieux? Sa raison lui disait d'oublier, et de poursuivre son chemin pour s'éloigner encore un peu plus, mais son coeur semblait vouloir faire abstraction de tout bon sens commun. L'amour, lorsque mis dans la balance avec le sentiment d'auto-préservation, l'emporte bien souvent, laissant bien des cadavres sur son chemin. Que serait-il arrivé, au juste, si son Vicomte de patron avait pris connaissance de cette liaison interdite? Tout serait tellement différent s'il avait seulement quelque chose à offrir, quelque chose de mieux qu'une petite terre sans éclat près de la capitale d'un royaume plus qu'insignifiant sur l'échiquier mondial...

Perdu dans ses pensées, il finit par s'installer sur un tronc d'arbre abattu. Ses gestes étaient plus lents qu'ils ne l'auraient été si son estomac avait pu compter sur un vrai repas digne de ce nom au cours des deux derniers jours. Mais sur cette petite route, il n'avait croisé que des gens plus pauvres que lui, et ses talents de chasseurs plus que succincts ne lui permettait guère d'espérer pouvoir faire bonne chaire bientôt. Néanmoins, Gaspard ne cédait pas à l'abattement. Tout cela n'était que temporaire. Il finirait bien par trouver sa voie, et ce dans tous les sens du terme. Lentement, toujours pensif, il défit ses botte afin de les vider du sable et des caillous accumulés...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard de Cassentel
Admin
avatar

Nombre de messages : 88
Lieux de résidence : Château du Comte de Cassentel
Rang : Noble (Comte)
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: La Forêt de Cassentel   Lun 27 Aoû - 12:26

Richard de Cassentel aimait bien, aux petites heures du matin, venir se perdre dans ses pensés dans la forêt près du château. Situé sur ses terres, la petite forêt étaient néanmoins sillonée par une route publique généralement peu fréquentée. Ainsi, malgré tout, il était possible d'arpenter les lieux en toute tranquilité. L'air frais du matin l'aidait à dégriser et à se tirer de cette torpeur matinale si propres aux nuits pauvres en sommeil mais riches en points d'interrogation.

C'est donc sans but précis que Richard de Cassentel déambulait sur ses terres, concentré sur la sucession d'arbres bordant le petit chemin, sur ces gros rocs que la nature avait si gentiment disposée en ces lieux afin de procurer au voyageur fatigué une table pour une collation improvisée, ces troncs d'arbres abattus encombrés de soldats béarnais défraîchis...

"Soldats béarnais défraîchis...?"

Frappé par cette pensée incongrue, le Comte de Cassentel s'immobilisa d'abord, regard toujours droit devant lui alors que l'image passait au ralenti dans son esprit. Oui, il avait bien vu un drôle d'homme assis sur un tronc d'arbre. En fait, si la succession d'évènements étaient bien aussi exactes qu'il se la représentait, et il n'y avait pas à douter que cela fut bien le cas, la vision étrange devait probablement être directement à sa droite. De façon quasi-militaire, il pivota de 90 degrés et, sans la moindre trace d'interrogation dans le regard, détailla le drôle d'individu assis devant lui et occupé à vider ses bottes. Oui, c'était bien un soldat, et oui, comme l'indiquait son blason, il venait bel et bien du Béarn. Fait étrange, si l'on considère que le Béarn, ce n'est pas la porte à côté...

Du coup, les sourcils du Comte de Cassentel se froncèrent. De un, cet homme n'avait certainement pas marché tout ce chemin depuis le Béarn, et de deux, il y avait belle lurette que le Béarn n'était plus en guerre. Pour avoir beaucoup voyagé, Richard de Cassentel était au courant de ce genre d'informations. On tient rarement à voyager de longues journées pour atterrir au beau milieu d'un conflit armé... du moins, c'est ce que l'expérience conseillait.

Finalement, voyant que le jeune homme semblait maintenant très perplexe de se voir ainsi fixé, Richard de Cassentel haussa les épaules et décida de mettre à profit ses modestes (!) connaissances de la langue béarnaise. Tout ce temps passé dans des livres à la bibliothèque, il fallait bien que cela serve!

- Bonjour jeune homme. Je suis le Comte Richard de Cassentel. Je ne puis m'empêcher de constater que vous semblez... égaré. Qu'est-ce qui vous amène sur mes terres?

_________________
"You're not there anymore...
I just can't care anymore..."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaspard
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 24/08/2007

MessageSujet: Re: La Forêt de Cassentel   Lun 27 Aoû - 14:12

Trop fatigué, les sens moins aiguisés que de coutume, Gaspard n'avait absolument pas entendu de passants approchés. C'est ainsi qu'il releva le visage pour voir un homme immobilisé devant lui, de profil. Le manège qui suivit fut des plus étranges qui soit. Car l'homme, l'ignorant totalement, se tint ainsi, de profil, pendant au moins une minute, une vague expression de surprise sur ses traits! Le questionnement, cependant, semblait être intérieur puisqu'à aucun moment cet homme de stature imposante et de sang noble, comme l'indiquaient sans l'ombre d'un doute ses vêtements de haute qualité, ne lui accorda le moindre regard. Gaspard en demeura bouche-bée, et c'est tout-à-fait machinalement qu'il se retrouva à vider de son sable une botte pleine d'air. Et lorsque l'homme se retourna tout-à-fait mécaniquement pour le détailler, il faillit bondir vers l'arrière.

Le regard du noble n'avait cependant rien de bien menaçant. L'homme ne cherchait en rien à l'intimider, mais il fallait bien admettre qu'il exprimait sa surprise d'une façon fort peu conventionnelle. Comme si, au fond, il avait accepté très facilement l'anomalie que représentait Gaspard dans ce paysage bucolique et s'empressait de le détailler afin d'en prendre pleinement connaissance. Le jeune Béarnois se sentit quelque peu mal à l'aise, ayant soudain l'impression d'être un sujet d'étude trop intéressant.

Si cette rencontre du troisième type avait pu surprendre Gaspard, la suite le jeta littéralement en bas de son tronc d'arbre. Sans trop d'hésitation, l'homme se présenta dans sa langue natale, avec un accent tout à fait terrible, il faut bien l'admettre. Néanmoins, le tout était fort compréhensible.

- Euh... oui... euh...

Après ces quelques bégaiments d'introduction, Gaspard finit par se ressaisir. Se redressant et s'époussetant du revers de la main du mieux qu'il le pouvait, il finit par tenir un discours plus compréhensible, quoi que sa gêne fut toujours palpable.

- Euh, oui, je suis égaré, votre Excellence. C'est bien involontairement que je me suis retrouvé sur vos terres, et je m'en excuse grandement. Je vais partir sur le champ.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard de Cassentel
Admin
avatar

Nombre de messages : 88
Lieux de résidence : Château du Comte de Cassentel
Rang : Noble (Comte)
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: La Forêt de Cassentel   Lun 27 Aoû - 15:37

- Partir? Pourquoi voulez-vous partir?

La question lui était venue subitement, mais, fait étrange, lui aussi se prit à réfléchir à la réponse. Partir... mais pourtant il était à peine revenu. Il se donna soudain l'impression d'être un peu comme ce simple soldat qui, surprit en un lieu où il ne croît pas devoir se trouver, cherche à s'échapper rapidement. Sauf que lui, c'est son domaine qu'il fuyait à longueur d'année.

- Cette route est publique, vous savez. Je n'ai jamais empêché quiconque d'y circuler.


Pendant quelques instants, il demeura silencieux, détaillant encore une fois le jeune homme de la tête aux pieds. Finalement, il soupira et s'assit sur le tronc d'arbre, où se tenait auparavant le jeune homme. Clairement, Richard de Cassentel avait envi de discuter.

- Alors, vous dites vous être égaré. Peut-être puis-je vous aider. Que cherchez-vous?

_________________
"You're not there anymore...
I just can't care anymore..."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaspard
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 24/08/2007

MessageSujet: Re: La Forêt de Cassentel   Lun 27 Aoû - 16:07

Citation :
Que cherchez-vous?

Si la tournure des évènements l'avait l'avait surpris, la question le pris de court.

- Ce que je cherche? Je... je ne sais pas...


Et il prit à son tour place sur le tronc d'arbre. Bien entendu, refuser l'invitation implicite du Comte de Cassentel eut constitué un grave manque de respect. Mais dans les circonstances, Gaspard n'agissait pas par obligation. En fait, il lui fallu bien quelques instants pour réaliser que la question du Comte faisait plutôt référence à l'endroit qu'il cherchait à atteindre plutôt qu'à ce qu'il recherchait dans la vie.

- Euh... en fait... je cherche à retourner à Allegria.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard de Cassentel
Admin
avatar

Nombre de messages : 88
Lieux de résidence : Château du Comte de Cassentel
Rang : Noble (Comte)
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: La Forêt de Cassentel   Mar 28 Aoû - 12:32

Tristement, Richard de Cassentel sourit.

- Bien peu d'hommes savent ce qu'ils cherchent vraiment, jeune homme...


Malgré cet élan mélancolique, la candeur du jeune soldat plaisait bien à Richard de Cassentel. Elle avait un côté rafraîchissant, en quelque sorte.

- Mais pour en revenir à votre problème immédiat, je ne connais pas le lieu dont vous me parlez.


Pendant un instant, il demeura silencieux. Plusieurs heures le séparaient encore du souper qu'il devait avoir en compagnie de ses enfants, et, pour un rare fois, la perspective de passer ces heures en solitaire ne plaisait guère au Comte Richard. L'air légèrement dépité du Béarnois acheva de le convaincre...

- Par contre, ma bibliothèque est bien garnie en cartes géographiques. Si vous voulez bien me suivre, nous pourrons y jeter un coup ensemble. Vous pourrez en même temps vous rafraîchir un peu, et prendre une bouchée...

_________________
"You're not there anymore...
I just can't care anymore..."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaspard
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 24/08/2007

MessageSujet: Re: La Forêt de Cassentel   Mar 28 Aoû - 12:54

L'invitation du Comte de Cassentel était difficilement refusable. De un, refuser l'invitation d'un noble était d'une impolitesse propre à vous faire tomber la tête d'entre les deux épaules, et de deux, son estomac aurait sûrement adopté une attitude vengeresse eut-il même songé à refuser.

- Euh... d'accord, si cela ne vous dérange pas, bien sûr.


Et ils partirent tous deux vers le château en silence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myranda de Cassentel
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 68
Age : 33
Lieux de résidence : Château de Cassentel, Morclé
Rang : Noble
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: La Forêt de Cassentel   Mar 28 Aoû - 13:12

Myranda et Théodoric de Cassentel chevauchaient depuis déja un bon moment quand ils apperçurent leur père, qui était accompagné, à l'entrée des Terres familliale. La jeune femme lança un rapide coup d'oeil à son frère et dériva vers eux. Elle envoya un signe de la main à son père.

Arrivé à leur hauteur, Myranda sourit au comte de Cassentel et détailla un instant l'inconnu, pour revenir à son père.


-Nous avons un invité?

Fit-elle simplement alors que Théodoric arrivait juste derrière elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard de Cassentel
Admin
avatar

Nombre de messages : 88
Lieux de résidence : Château du Comte de Cassentel
Rang : Noble (Comte)
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: La Forêt de Cassentel   Mar 28 Aoû - 14:22

Le Comte de Cassentel et son invité improvisé venaient à peine d'amorcer leur marche vers le château qu'un cortège composé de trois cavaliers avaient fait son apparition au loin. Le plus frêle des trois envoya la main, et aussitôt le visage de Richard de Cassentel s'illumina, alors qu'il reconnaissait là sa fille Myranda. Lorsqu'ils furent suffisament près, Richard pu voir le regard de sa fille détailler le jeune soldat du regard. Nul doute que sa fille devait être peu impressionnée par les habits déchirés du jeune homme...


- Bonjour Myranda.


Regardant plus loin vers son fils Théodoric, il le salua de même.

- Figure-toi que ce jeune homme s'est perdu sur la route d'une ville qui s'appelle Allegria. Et, question de simplifier les choses encore plus, il ne parle pas du tout notre langue, mais seulement le béarnais. Dans les circonstances, j'ai cru bon lui donner un petit coup de main. Nous allons allez voir les cartes à la bibliothèque, question qu'il se retrouve un peu...

Regardant d'un air compassionné, mais non sans réprimé une certaine mou de dégoût.


- ... et qu'il retrouve une allure plus ou moins présentable, disons.


Tout en parlant, ils avaient recommencé à avancer sur le sentier menant au château, dont les imposantes palissade étaient maintenant toute près. Richard de Cassentel ne savait trop, pour l'instant, quoi ajouter. Étrangement, la présence de son fils l'intimidait quelque peu. Il ne pouvait s'empêcher de penser que Théodoric désapprouvait sa conduite, ou du moins son attitude générale face à la vie. Son fils ne l'avait jamais connu, malheureusement, sous ses plus beaux jours.


- Alors, Théodoric... comment se déroule les affaires au château royal? J'ai cru comprendre que la vie politique occupait maintenant une bonne partie de ton temps.

_________________
"You're not there anymore...
I just can't care anymore..."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myranda de Cassentel
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 68
Age : 33
Lieux de résidence : Château de Cassentel, Morclé
Rang : Noble
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: La Forêt de Cassentel   Mar 28 Aoû - 15:10

Myranda préféra ne pas dire mot alors que son père amorçait une conversation avec son frère. Elle ralentit même un peu son allure pour les laisser seul devant. Elle tourna la tête et apperçu le soldat étranger. Le Béarnais...elle était curieuse, elle ne connaissait pas les langues comme son père et savait pertinemment qu'elle ne comprendrait pas un seul mot de ce que dirait cet homme...Sous la crasse, il était surement beau toutefois.

Myranda était séductrice, certes, mais l'envie n'y était pas alors que les deux "hommes de sa vie" se rencontrait comme une vague rencontre un rocher. À la fin de la soirée, elle saurait enfin qui était la vague et qui était le rocher...Car évidemment, l'un deux se briserait sur l'autre, et dans ce cas précis, Théodoric était ce qui se rapprochait le plus d'un rocher.

Absorbée par toutes ces pensées anxieuses, la belle oublia même la présence à côté d'elle du discret soldat étranger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaspard
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 24/08/2007

MessageSujet: Re: La Forêt de Cassentel   Mar 28 Aoû - 16:03

Gaspard, de son côté, n'avait malheureusement pas la chance de pouvoir tout oublier! En moins d'une heure, il était passé du statut de voyageur solitaire égaré en manque de nourriture et de vêtements propres au statut d'invité surprise à une réunion familiale plus ou moins confortable, et ce autant pour lui que pour les membres de la dite famille! De nouveau, le jeune homme se retrouvait complètement dépassé par les évènements.

"Mais bon sang, comment je réussis ça, au juste?!"

Et pour ajouter un peu à son malaise, la jeune femme qui voyageait maintenant à ses côtés avant toutes les apparences d'une déesse. Non pas que Gaspard eut quelques intentions que ce soit : sa vie amoureuse était déjà suffisament compliquée comme elle l'était. Mais simplement, tout homme souhaite être en son meilleur lorsque mis en présence de sublimes représentantes du sexe opposée. Et en ce moment, Gaspard se sentait autant à sa place qu'un saltimbanque nudiste au milieu d'un couvent de bonnes soeurs! Et pour arranger le tout, il sentait très bien la sueur qui lui coulait sur le front, signe évident de sa nervosité, creuser des sillons à travers la crasse encombrant ses traits. Franchement, comme entrée réussie dans un château, il s'était attendu à mieux.

Question de se calmer quelque peu, il se réfugia dans ses pensées. À tout moment, la belle Magdalena continuait d'hanter son esprit, et malgré la tournure des évènements récents, elle lui redonnait courage.

"Bien sûr qu'on se retrouvera. Et ce jour-là, je serai plus présentable que je ne le suis en ce moment!"

Lentement, il retrouva son calme et redressa la tête, marchant bien droit comme tout bon soldat. Depuis quelques mois, des épreuves, il en avait vu d'autres, et celle-là n'était pas la pire. Pourtant, il ne pouvait dire pourquoi, mais il pesait un malaise palpable sur la petite troupe. Très perceptif, le jeune béarnois était, de plus, très observateur. L'air perplexe de la jeune femme à ses côtés ne lui avait pas échappé, et son bienfaiteur semblait, lui aussi, affecté. Pourtant, et il ne pouvait guère se tromper, la belle jeune femme et le beau jeune homme ne pouvaient être que les enfants du Comte de Cassentel. Dans le cas du fils, la ressemblance physique était frappante. La jeune femme, de son côté, se trahissait beaucoup plus pour son langage non-verbal que par son apparence physique. En effet, il était difficile de trouver quelques points de ressemblances avec le Comte de Cassentel, mais le sourire qui s'était peint sur son visage alors qu'elle s'adressait au Comte était bien celui d'une fille à l'endroit de son père.

"Je me fais peut-être des idées, aussi. Pourquoi y aurait-il de la mésentente et du drame partout?"

Confiné au silence par la force des choses, il poursuivit son chemin en silence, observant discrètement le language corporel de ses compagnons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théodoric de Cassentel
Écrivain
avatar

Nombre de messages : 165
Lieux de résidence : Château de Cassentel
Rang : noble
Rayens : héritier du Comte de Cassentel
Date d'inscription : 27/11/2006

MessageSujet: Re: La Forêt de Cassentel   Mer 29 Aoû - 4:58

Théodoric salua assez distraitement le béarnais égaré... il concentrait son attention sur la réaction de sa soeur par rapport à cet inconnu... et, rassuré de voir la belle assez indifférente, il eut un joli sourire vis à vis de Richard de Cassentel, son père.

- Père, je suis heureux de vous voir de retour parmi les votres ... J'ose espérer que vous trouvez nos terres dans un état qui vous satisfait.
En ce qui concerne les affaires du Royaume, mon ami Olrik m'a fait nommer conseiller de la Couronne ... Titre assez pompeux mais qui me donne accès au Conseil du Roi. Il est temps que nous autres Cassentel nous investissions dans les affaires de ce qui est désormais notre Royaume, ne croyez-vous pas ?


Théodoric affectait l'indifférence vis à vis de cette fonction prestigieuse mais, au fond de lui, il en était fier, comme il était fier aussi de son amitié avec Olrik, son mai, peut-être le seul si l'on exceptait son sbire, plus garde du corps qu'ami et sa divine soeur plus aimée qu'amie. Ce petit laïus pouvait fort bien être pris comme un repproche par Richard de Cassentel, Théodoric ne le voulait pas ainsi mais su dès les mots lancés que le retrait du Comte de la vie politqiue du Royaume ne lui convennait pas à lui qui se voulait brillant, diplomate, engagé dans la vie de la cité. Réalisant le quasi repproche, il ne fit néanmoins rien pour l'atténuer... passant simplement au jeune béarnais.

- Jeune homme, nous n'avons pas été présenté, je suis le fils du Comte Richard ici présent.
Nous faisons, il me semble, peu ou prou le même gabarit... et nous devrions trouver dans ma garde robe de quoi faire de vous un homme présentable... Soyez le bienvenu chez nous, j'avoue être heureux de vous accueillir en famille... Si en plus de votre route vous cherchez une occupation temporaire ici, sachez que j'aurais peut-être quelque chose sà vosu proposer... Mias, bon, le château et son confort plsu qu'acceptable nous tend les bras, allons-y donc !


Sur ce Théo tourna bride vers le château... à la suite de son père
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard de Cassentel
Admin
avatar

Nombre de messages : 88
Lieux de résidence : Château du Comte de Cassentel
Rang : Noble (Comte)
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: La Forêt de Cassentel   Mer 29 Aoû - 11:16

Hrp : Théo parle le béarnois? Dans le doute, le Comte s'est chargé de la traduction... Wink


En présence de son fils, Richard de Cassentel se sentait, à tout moment, fort maladroit. Il y avait, en apparence, un mur qu'il ne parvenait plus à franchir depuis plusieurs années, et il en résultait un certain malaise, qui se transformait parfois en timide retenu chez le Comte. Ainsi, il ne savait, pour l'instant, comment déchiffrer adéquatement la réponse de son fils. Il sentait que l'indifférence était feinte, et dans les circonstances, comment ne pas croire qu'un reproche se dissimulait bel et bien derrière les mots? Néanmoins, il était tout de même fier de la position de son fils. Sa propre faiblesse, qu'il avait tenté tant bien que mal de dissimuler au fil des années, il ne l'avait pas transmise à son fils.

- Tu as raison, Théodoric. Notre Comté est importante, et il est bien qu'elle soit représentée auprès du Roi.

En son fort intérieur, cependant, une certaine inquiétude naissait. Était-ce là le genre de responsabilité qui convenait bien à Théodoric? Car Richard de Cassentel était suffisament lucide pour savoir qu'il n'avait jamais été un père parfait, et que cela transparaissait parfois dans le caractère de ses enfants. Ainsi, la force de caractère de Théo était l'image même de celle du petit paon, fier et pavoisant. Était-ce là un attitude convenable chez un homme de pouvoir? Force était cependant d'admettre que ce type de personnages c'était souvent retrouver au pouvoir dans divers royaumes et à divers époques, avec des résultats qui ne furent pas toujours désastreux. Tout en réfléchissant, il traduit distraitement les propos de Théo à l'endroit de Gaspard, se doutant que le jeune soldat n'avait probablement rien compris de ce que Théodoric racontait, et enchaîna rapidement en questionnant de nouveau son fils.

- J'ose espérer qu'aucune affaire grave n'occupe votre attention pour l'instant. Nous avons été chanceux, au cours des dernières décennies, de pouvoir compter sur un paysage pacifique et stable. Tous n'ont pas cette chance. C'est au retour du champ de bataille que notre nouvel ami s'est perdu.

Tout en parlant, il continuait de réféchir au rôle de Théo quand son regard se porta sur Myranda.

"Elle, elle saura lui faire entendre raison lorsqu'il le faudra. Du moins, je l'espère..."

_________________
"You're not there anymore...
I just can't care anymore..."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gaspard
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 39
Date d'inscription : 24/08/2007

MessageSujet: Re: La Forêt de Cassentel   Mer 29 Aoû - 11:27

Instinctivement, le fils du Comte de Cassentel avait déplu à Gaspard. Était-ce à cause de ce regard inquiet lancé vers sa jeune soeur, ou bien simplement dû à cette fausse humilité trahie par une posture par trop pompeuse? Gaspard n'aurait pu le dire avec précision, mais il tenta de réfreiner ce type de jugement.

"Tu ne comprends rien à ce qu'il raconte, comment peux-tu juger?"

Et dans les circonstances, Gaspard n'avait d'autre choix que de donner sa chance au coureur. Lorsque le jeune homme se tourna vers lui pour lui adresser la parole, son impression initiale se précisa cependant un peu plus. À travers sa suprise de se retrouver ainsi de nouveau au centre de l'attention générale, ce dont il se serait fort bien passé dans les circonstances, le ton du jeune homme lui semblait cependant légèrement hautain. Lorsqu'il entendit la traduction, il ne pu s'empêcher de se questionner sur les intentions du fils du Comte. Lui offrait-on du travail par simple gentillesse, ou bien était-ce une façon, pour celui qui semblait s'appeler Théodoric, de mettre un peu plus en évidence sa position supérieure? N'ayant cependant aucune raison réelle de douter des intentions de Théodoric, Gaspard se sentit immédiatement redevable et répondis avec une timidité évidente :

- Euh... je vous remercie pour votre gentillesse, et je ne sais comment je pourrai vous en remercier convenablement. Mais.... euh... je ne pensais pas vraiment m'attarder par ici.

Dans un sens, Gaspard venait de gaspiller sa salive. Trop absorbé, le Comte de Cassentel ne sembla pas l'entendre et oublia complètement de traduire ses mots.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théodoric de Cassentel
Écrivain
avatar

Nombre de messages : 165
Lieux de résidence : Château de Cassentel
Rang : noble
Rayens : héritier du Comte de Cassentel
Date d'inscription : 27/11/2006

MessageSujet: Re: La Forêt de Cassentel   Mer 29 Aoû - 11:29

[Hrp : shit, ça va être pratique pour communiquer avec lui, merci Père]

Théodoric, en joli volatile, avait envie de prouver à son Père qu'il pouvait faire beaucoup pour la maison de Cassentel. Il avait toujours voulu briller devant ce grand absent, il était prêt à tout pour recevoir un peu d'attention de la part de son père... et pis encore, luyi montrer que c'était lui maintenant l'homme de la famille, présent en Cour, présent dans la bataille, présent dans le lit des femmes.
Le Comte portait la faute d'avoir laissé cette plante prometteuse vivre à sa guise, en enfant gâté, riche, cultivé, brillant da,s tous le smétiers d'arme mais manquant de reconnaissance d'attention et d'amour...


- Père, le prince Olrik, pour le moment héritier du trône et bras guerrier de royaume m'a confié une mission armée... Dangereuse, peut-être, mais exaltante. Je pense juste y faire mes preuves et me suis permis d'y associer ma merveilleuse soeur, il est tant que nous montrions que notre blason n'est pas de complaisance.
Olrik croit en moi et je crosi en lui... il n'est question de mettre Naraya à feu et à sang mais d'empêcher que brigands et intrigants voisins ne profitent de la faiblessse de notre cher nouveau Roi.


Théodoric était en état d'exaltation... il n'avait plus un regard pour l'étranger, ses trop jolies joues, certaiens de ces maîtresse le disaient "beau comme un fille et dur comme un roc", étaient un peu emprourprées...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard de Cassentel
Admin
avatar

Nombre de messages : 88
Lieux de résidence : Château du Comte de Cassentel
Rang : Noble (Comte)
Date d'inscription : 27/07/2007

MessageSujet: Re: La Forêt de Cassentel   Mer 29 Aoû - 12:13

(HRP : Mais de rien mon fils... dur de suivre l'action ici quand je dois en parallèle travailler au labo et suivre le deuxième match de la supersérie Canada-Russie sur le web... Rolling Eyes rabbit )


Perdu dans ses pensés, un son en arrière-fond ne parvint à attirer son attention. Quelque chose dans une langue étrangère, mais prononcer d'une voix trop peu assurée pour qu'on y porte vraiment attention... surtout si on est plongé dans des réflexions partant complètement en vrille! Seule l'exaltation quelque peu effrayante de Théodoric parvint à le ramener sur terre, et ce ne fut pas, dans un premier temps, à cause de l'allusion plus que révélatrice à la complaisance des Cassentel.

- TU AS MÊLÉ TA SOEUR À UNE DANGEREUSE MISSION ARMÉE??

L'éruption avait été subite, et probablement surprenante pour tous les gens en présence. Jamais n'avait-il réagi de la sorte dans le passé, mais jamais n'en avait-il vraiment eu l'occasion non plus. L'importance de Théodoric au sein du Royaume, sa désillusion face au blason familiale, son combat contre des brigands afin de préserver Naraya... tout ça était maintenant complètement secondaire. La réaction du Comte de Cassentel n'en était pas tellement une de colère, mais plutôt de totale surprise face à l'inconcevable, face à un scénario qui ne devrait en aucun être même imaginé par un quelconque esprit lucide.

_________________
"You're not there anymore...
I just can't care anymore..."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théodoric de Cassentel
Écrivain
avatar

Nombre de messages : 165
Lieux de résidence : Château de Cassentel
Rang : noble
Rayens : héritier du Comte de Cassentel
Date d'inscription : 27/11/2006

MessageSujet: Re: La Forêt de Cassentel   Mer 29 Aoû - 12:42

Voilà, j'en était sûr ... Théodoric leva les yeux au ciel, Richard de Cassentel prennait la douce et désirable Myranda pour un agneau immaculé, imcapable de se défendre, soumise et charmante, s'adonnat à la tapisserie et à la cueillette des fleurettes ...
Alors que cette ... calme toi...


- Père, cette mission est un peu dangereuse, soit, mais je serai à ses côtés et ton vieil ami, mon maitre dans le domaine des armes, certainement un des seuls de Naraya, sera là aussi.
J'ai besoin qu'Olrik reconnaisse en Myranda une éventuelle source de renseignement, une vraie alliée, dévouée, courageuse et fidèle ... et pas une potiche de petite noble du genre oiseau de paradis qui s'adonne à la broderie... et que l'on marrie au premier plouc venu.


Son ton avait monté... il se força à se calmer er repris plus doucement :

- Myranda arracherait à un moine homosexuel et pédophile un renseignement secret... tellement elle le charmerait !
Notre mission ets de renseignement, elle obtiendra mille fois plus que moi des habitants des environs... et le danger est partout...
Nom de dieu t'es tu déjà demandé ce que fait Myranda quand son frère sert l'Etat et que son père disparait hors des frontières ? Hein ?


Il n'arrivait pas à se contrôler eet se re-força à redescendre ...

- Elle chevauche, boit des verres dans des auberges mal famées, traine dans les bois... je la préfère avec moi que loin de moi, c'est mon seul moyen d'empêcher qu'il ne lui arrive mauvaise aventure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La Forêt de Cassentel   

Revenir en haut Aller en bas
 
La Forêt de Cassentel
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NARAYA :: MORCLÉ :: Le Château du Comte de Cassentel-
Sauter vers: