NARAYA

Le Jeu du Royaume de Naraya
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ferme Cartier

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Alice de Naraya
Plume d'or
Plume d'or
avatar

Nombre de messages : 416
Age : 37
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: Ferme Cartier   Mar 5 Déc - 5:26

Alice était montée derriére son frére sans contester. Il aurait été mal venu de faire de la résistance. L'autorité du roi ne devait pas être remise en cause et encore moins devant ses sujets. Mais elle était en colére. Elle qui avait veillé à ne pas attirer l'attention se retrouvait maintenant exposée. Si elle était sorti discrétement il y avait une raison. Personne n'aurait pensé à lui faire du mal ignorant qui elle était. Et David que devait il penser ? Qu'elle s'était moquée de lui ? Alice ne voulait surtout pas qu'il croit cela. D'ailleurs elle ne lui avait pas menti en lui donnant son véritable prénom. Il avait tenté de la justifier vis à vis de son frére et vraiment elle lui en était reconnaissante bien qu'elle se préparait à écouter son frére qui lui reprocherait surement son imprudence. Eh bien tant pis, elle avait d'excellentes raisons d'avoir fait cela et elle assumait ses actes. Justement à propos d'actes...
- Pardonne moi mon frére mais si je me suis aventurée par ici c'est que je cherchais quelque chose

Elle descendit lestement du cheval et s'approcha de David
- Pouvez vous donner à l'un de ses deux gardes un bidon de lait comme convenu ?

Elle lui glissa une bourse bien remplie et lui sourit
- Je vous remercie de la protection que vous m'avez donnée ainsi que pour la conversation que vous m'avez si aimablement accordée. Que les dieux veilent sur vous Messire Cartier, vous êtes un homme bien!

Elle fit une grâcieuse révérence puis se retourna pour remonter sur le cheval et croisa le regard de son frére. Sa rancune fondit comme neige au soleil. il s'était inquiété et elle lui avait donné du soucis cela se voyait. Elle en était peinée. Jamais elle n'avait pensé à mal. Tout ce qu'elle avait voulu c'était chercher du lait sans déranger une masse importante de personnes qui avait autre chose à faire. Elle remonta derriére lui et jeta un dernier regard à David. Le destin les réunirait de nouveau elle en était persuadée

_________________
On ne naît pas noble on le devient
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Cartier
Admin
avatar

Nombre de messages : 194
Age : 36
Lieux de résidence : Naraya
Rang : Garde Royal
Rayens : Soldat
Date d'inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Ferme Cartier   Mar 5 Déc - 14:39

David saisit le médaillon du roi et il inclina la tête en signe d'aprobation. Le roi Démérick était un homme d'honneur et il comprennait toute l'importance de ce signe de tête. David se m'y à penser à quoi pouvait bien cette nouvelle que le roi voulait le rencontrer en privée. Cela fit un peu de bien à David de pouvoir servir son roi. Il allait devoir y penser.

Il jeta un regard à la princesse qui était assise derrière son frère. Il regarda les yeux de la jeune princesse et il comprit aussitôt qu'elle ne s'était pas joué de lui. Ses yeux semblaient à la fois triste et en colère. David n'avait pas besoin d'autres signes pour comprendre le bonté de la princesse. David leva la main alors que le roi s'apprêta à partir et il dit:

- Euh...

Mais il n'avait pas eu le temps que Alice pris la parole. Elle descendit ensuite du cheval pour réclamer son dû. Mais David avait maintenant l'impression d'être dans un rêve. Il remarqua la princesse qui s'avança vers lui et lui demanda de lui apporter un bidon de lait. David, toujours saisit par la princesse, saisit de facon non chalente la bourse qu'elle lui tendait et il cligna deux fois des yeux avant de regarder un garde lui pointer un bidon à l'ombre du soleil non loin de la ferme. Il se retourna vers la princesse et il lui dit avec un léger sourire:

- J'espère que ce modeste lait saura en faire sourire plus d'un. En particulier vous. S'en servir pour faire des gateaux, voila un bon moyen pour faire sourire plus d'un enfant

Il écoutait Alice qui le remercia pour cette discussion et cette protection. Rapidement, il fit un révérence de politesse à la princesse. Mais David semblait toujours être dans un rêve. Lorsque les sons semblent venir de loin, et que tous semblent si parfait... voila comment David se sentait. Il voulu lever la main pour toucher les cheveux de la princesse, mais il retint son geste avant le commencement pour ne pas trahir son roi.

David alla aider la princesse à monter sur le cheval de son frère. Il salua le roi de la tête en disant:

- Merci pour tout votre majesté. J'ai déjà hate de vous reparler le plus rapidement possible. Vous ferez un bon souverain, j'en suis certain

Il regarda la princesse. Il aurait tellement voulu parler, dire des choses, mais rien d'autre ne sortit de sa bouche que:

- J'ai été très heureux de vous rencontrer. Merci pour tout, princesse Alice

_________________
Each time I drew my sword, I don't consider what I was killing, but what I was allowing to live...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Cartier
Admin
avatar

Nombre de messages : 194
Age : 36
Lieux de résidence : Naraya
Rang : Garde Royal
Rayens : Soldat
Date d'inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Ferme Cartier   Mer 6 Déc - 10:45

-----------------------------------------------------------------------
(HS Le lendemain Wink)
David n'avait pas trouvé sommeil durant toute la nuit. Il n'avait cessé de penser à ce que le roi voulait de lui, ce qui voulait lui offrir comme travail. Mais surtout, il ne cessait de penser à Alice, la princesse Alice de Naraya avec ce beau sourire et cette attitude de femme heureuse de la vie qui ne semblait pas avoir connu les méfaits des hommes et du mal. Mais également, David avait cru entre-voir Eléonore qui était resplendisande. Par contre, David savait exactement faire la différence entre Eléonore et Alice, il ne voyait pas seulement Eléonore en Alice, mais bien Alice qui était pour lui Alice... princesse ou pas.

Les deux avaient les cheveux bouclés blond, ainsi que des yeux si magnifiques que les possèder était devenir plus riche que le roi, un sourire qui ferait fondre les coeurs de pierres de plus méchants hommes et, une attitude de femme enjouée de la vie, heureuse des bonheurs que celle-ci leur apporte. Plus David il y pensait, et plus il se disait qu'Alice avait toutes les qualités qu'une femme pouvait avoir.

Mais, ces roses pensées se dissipèrent rapidement en se rappellant le titre de chacun. Une princesse et un simple soldat, imaginez la bévu sur le plan politique. David n'était rien d'autre qu'un homme que le roi avait fait entrainer pour tuer et défendre le royaume alors que la princesse était une femme qui était dans la noblesse, fait de sang pur. David ne pouvait intervenir dans ce processus qui était vieux comme le monde mais totalement injuste selon plusieurs.

Il était étendu dans son lit, regardant par la fenetre le soleil qui commençait à se lever. Il regarda ensuite le médaillon que le roi lui avait remis. Il se questionna longuement sur ce qu'il devait faire. Rester ici à attendre un signe, quelque chose qui lui dit d'agir et de bouger, ou bien saisir le signe du destin envoyé hier, bien qu'il sache que tout est perdu d'avance... Plus David se questionnait, plus David se rappellait les nombreuses fois où la bataille semblait perdue, tout espoir de vaincre était dissipé mais que, miraculeusement, ils obtinrent la force de se relever et de vaincre leurs ennemis souvent en surnombre.

Finalement, David décida de se lever et d'aller à son armoire. Il se vêtit comme il s'habillait pour être soldat. David ne portait jamais d'armures lourdes, disant que cela ralentissait ses mouvements, ni de casques d'ailleurs, cela gênait sa vue. Il préférait porter une cote de maille bien ajusté à sa taille et grandeur. Il la portait sous une chemise pour la dissimuler. Il accrocha ensuite à son dos une ceinture, cette ceinture pouvait contenir deux dagues dont les manches dépassaient ses épaules. En cas d'urgence, il était facile de les sortir pour s'en servir. Et ensuite il enfila sa ceinture avec son épée à deux mains sur le coté gauche. Elle était longue, lourde, mais très facile à manier. David se regarda dans le miroir et il eut l'impression de revoir le jeune homme qui se préparait à aller charger l'ennemi pour sauver des gens d'un village contre une attaque de barbare. Les cris de détresse, les maisons qui brulaient, les corps qui gisaient au sol...

David secoua la tête. Il tourna les talons et il se rendit à l'écurie pour aller y seller Othar. Il y mit sa selle de combat et David embarqua sur son cheval. Il prit le temps de mettre ses gants et il donna un coup sur le flanc de son cheval, se dirigeant vers le chateau pour y rencontrer son roi.

_________________
Each time I drew my sword, I don't consider what I was killing, but what I was allowing to live...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ferme Cartier   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ferme Cartier
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» [RP] La ferme persuasion du Dode ? [
» Habbo Néon ferme
» CAGamz Ferme
» Ferran Adria ferme son restaurant El Bulli
» WebHabbo ferme ses portes ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NARAYA :: LA VILLE :: Les habitations-
Sauter vers: