NARAYA

Le Jeu du Royaume de Naraya
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Au coucher de soleil

Aller en bas 
AuteurMessage
Cassandre de Naraya
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 76
Lieux de résidence : Dans les forêts du royaume
Rang : Fille du défunt roi donc Princesse de Naraya
Rayens : medievale, celtique, SEIGNEUR DES ANNEAUX, animaux, cinema, grecque et egypte ancien, dessin et arts
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Au coucher de soleil   Ven 8 Déc - 14:54

Après avoir réglé les choses qu'elle avait à faire, Cassandre arriva dans le champ afin de profité des parfums doux et frais des fleurs sauvage qui poussais sur l'ancien champ. Cet endroit n'était pas pour elle son favoris puisque la forêt le surpassais grandement mais en ce moment, elle ne voulais pas être dans l'obscurité de la forêt.

*Pourquoi Sybille veut abandonner? Elle qui as toujours été forte et qui nous potégeais tout le temps, pourquoi soudainement, elle ne veut plus?*

Cassandre dessendit de son cheval sur lequelle elle était arrivé puis alla s'assoire sur le tronc levé d'un arbre mort puis s'assoya dessus. Elle aimait aussi se trouver en hauteur pour admirer plus loin à l'horizon. Le soleil se couchais et des vents frisquets se levait en même temps que la douce lueur de la lumière de la lune. Cassandre se mit à fredonner une petite chanson dans sa tête et enfilla sa tunique brune pour rester camouflé contre les animaux sauvages qui pourrais venir vers elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terresantiques.editboard.com
Léandre de Naraya

avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Re: Au coucher de soleil   Sam 9 Déc - 1:16

Ne s'étant rien trouver d'intérressant à faire dans le château, le jeune prince avait décider de sortir prendre l'air. Ayant tout d'abord penser aller dans la forêt afin de recommencer ses rêveries ou il les avait laissé, il avait finallement fini par opté pour l'un des arbres solitaires de l'ancien champ de bataille. L'ayant escaladé prestement, il n'avait pu s'empêcher d'admirer la magnifique vue qui s'offrait à lui. S'étant installé confortablement contre le tronc, les jambes allongés sur la branche sur laquelle il se trouvait, le jeune homme avait entreprit de tressé quelques fleurs qu'il avait ramassé afin d'en faire un couronne ou un bracelet comme ceux qu'il faisait autrefois avant de les offrir à sa mère ou à l'une de ses soeurs.

Plongé depuis plus d'une heure dans les méandres de son immagination, il ne distinguait que faiblement l'éclat du soleil décroissant tant le feuillage était dense. Ayant terminé sa couronne depuis un moment et la jugeant particulièrement réussie, il songea aller l'offrir à Sybille. Descendant lentement en prenant soin de bien choisir ses appuis s'il ne voulait se rompre le cou, le prince arriva finallement au plus basses branches. Sautant au sol, il atterit en silence sur ses pieds, expérience qu'il avait aquis après maintes écorchures. Alors que Léandre se détournait pour prendre la direction du château, il sombre silouhette attira son attention. Il savait très bien que ce n'était prudent de se laisser mener par la curiosité, cependant il ne put résister et s'approcha. Détaillant la silouhette qui lui semblait de plus en plus féminine, il reconnue bientôt sa soeur cassandre qui tentait de se fondre dans le paysage. S'approchant d'elle à pas feutrés, il déposala couronne sur sa tête et s'assit à ses côtés l'entourant d'un bras protecteur. Il ferait un autre couronne à Sybille. Pour le moment, il le sentait comme ses deux autre soeur l'avait sentit plutôt qu'un membre de sa famille n'était point à son meilleur. N'ayant qu'un an de différence, il avait passé plus de temps avec Canssandre qu'avec presque tout les autres et en se moment, son instinc lui dictait que lui changer les idées lui ferait le plus grand bien.

-Alors petite soeur, commença-t-il espérant que son arrivé ne lui vait fait peur, tu crois encore pouvoir te cacher de moi?

Lui souriant avec un petit air espiègle qu'il aimait à prendre en sa compagnie, le jeune homme lui fit un clin d'oeil avant de suivre la direction de son regard et de se perdre dans la comtemplation du paysage. Fort serein, Léandre profitait avant tout de ce moment de détente en si bonne compagnie. Pour lui, les mots n'avait pas d'importance. Le simple fait de se retrouver ici avec sa soeur lui suffisait. Sachant très bien qu'acceler sa soeur avec milles questions ne lui servirait à rien, il attendit patiement qu'elle s'ouvre à lui...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre de Naraya
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 76
Lieux de résidence : Dans les forêts du royaume
Rang : Fille du défunt roi donc Princesse de Naraya
Rayens : medievale, celtique, SEIGNEUR DES ANNEAUX, animaux, cinema, grecque et egypte ancien, dessin et arts
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Au coucher de soleil   Sam 9 Déc - 15:05

Cassandre fut en quelques sortes surprise de voir son grand frère dans le champ. Comme elle, il allait la plus part du temps dans la forêt et non dans le champ mais on dirait que cette fois-ci, il avait faite une exeption. Quand il déposa la couronne sur sa tête, elle afficha un sourir à Léandre.

-Non, je ne pensais pas me cacher puisque je ne m'attendait pas à ce que comme moi, tu puisse faire une exeption et aller au champ.

Cassandre retira la couronne de sur sa tête et se mit à la contepler.

-Je crois que si tu n'était pas un prince de Naraya, tu aurais pu être artisan.

La couronne avait été faite et les moindres courbes avait été parfaitement réussis.

-Pour ma part, je ne sais que m'occuper des animaux et chevaux et calmer les serpents pour qu'ils ne mordent pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terresantiques.editboard.com
Léandre de Naraya

avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Re: Au coucher de soleil   Dim 10 Déc - 12:53

Riant de bon coeur aux paroles de sa jeune soeur qui semblait considérer ses talents comme moindre, il se mit en devoir de lui faire considérer que ce n'était nullement le cas. Un immense sourire peint sur le visage, il se tourna vers elle avec une lueur amuser dans le regard.

-C'est déjà bien plus que ce dont certains palefreniers ou autres sont capables, fit-il avec une désinvolture qui prouvait qu'il ne faisait qu'énoncer un fait.

Se sentant bien plus à l'aise dans la nature qu'au château, le jeune homme était soulagé de parler librement. Les murs de pierre de la deumeure familiale donnaient toujours un aspect officiel, un peu trop sérieux à son goût, à toute parole ou rencontre que ce soit. Ici, l'embiance de calme et de liberté laissait à penser que nul devoir ne vous attendais à votre retour dans la réalité...

-Puis-je te demander la raison qui t'a poussée à venir ici plutôt que dans la forêt sans trop me montrer indiscret? reprit le prince voyant que Cassandre ne lui dirait de son plein gré ce qui la tracassait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre de Naraya
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 76
Lieux de résidence : Dans les forêts du royaume
Rang : Fille du défunt roi donc Princesse de Naraya
Rayens : medievale, celtique, SEIGNEUR DES ANNEAUX, animaux, cinema, grecque et egypte ancien, dessin et arts
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Au coucher de soleil   Dim 10 Déc - 14:26

Cassandre se mit à rire en entendant la remarque de son frère au sujet des palefreniers.Puis elle répondit à sa question.

-Je voulais la forêt au début mais j'ai changé d'avis. Je voulais être entouré de fleurs et non être sous les ombres des arbres. On m'a aussi demandé puisque je ne sais me battre ou me défendre comme vous, d'éviter le plus possible la forêt la nuit car ils croient que je serait en désaventage. Ce qu'ils ne savent pas par contre, c'est que je connais vraiment bien cette forêt et que je crois être capable de me sortir des situations auquelles ils ont peur que j'affronte.

Cassandre donna un petit coup sur l,arbre puis soupira.

- J'en ai assez. Puisque je suis plus jeune que vous, j'ai deux fois plus de restrictions. Toi au moin tu sais te battre mais moi, ils me donnent toutes sortes de règles et Démérick me surprotège. Je sais que j'ai été mordus par un serpent mais je sais comment les amadoué et personne ne semble croire que j'ai grandis et que je ne suis plus la jeune fille fragile que j'ai été autrefois.

Cassandre se tourna pour faire face à Léandre. Elle se sentait en quelques sorte coupable de relacher ses engoisses sur lui alors qu'il n'éatit pas un de ceux qu'elle se plaignais.

-Désolé grand frère...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terresantiques.editboard.com
Léandre de Naraya

avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Re: Au coucher de soleil   Dim 10 Déc - 20:32

Ayant écouté attentivement et sans émettre de commentaire les remarques de sa soeur, Léandre ne put néanmoins retenir un sourire indulgent lorsqu'elle s'excusa auprès de lui.

-Cassandre, commença-t-il utilisant son prénom comme il ne se le permettait que rarement, nulle excuse n'est requise lorsque le coeur parle... Quand au fait que Démérick te surprotège, peux-tu me dire comment tu réagirais toi même envers tes frères et soeurs plus jeunes lorsque tous deviennent soudainement sous ta responsabilité? Il craint pour nous comme nous craignons parfois pour lui. Je suis certain que personne ne veut te brimer et si je me fis à mon instinc, je suis certain que tous on remarqué comme tu grandis... et c'est plus encore pour cela qu'ils te protègent et te conseillent. Chacun fait des faux pas en grandissant et certains sont plus douloureux que d'autre. Nos aînés veulent nous évitez de faire ces mêmes faux pas.

Lachant à nouveau un petit rire, il se tourna vers la forêt.



-Crois-moi, je sais combien cela peut être embêtant, cependant, il nous faut tous passer par là un jour ou l'autre. En attendant, si tu veux un moyen d'y échapper, prouve leur combien tu peux être avisée de par toi même. Supporte, écoute de temps à autre, apprend et finallement, montre de quoi tu es capable!

Se levant, le jeune prince tandis une main à sa soeur.

-Tu sais, fit-il reprenant l'un des points qu'elle avait plus tôt abordé, même si je manie bien les armes, ce n'est pas une raison pour aller dans la forêt et m'exposer au danger. De plus, si nous combattions l'un contre l'autre, je suis certain que tu aurais l'avantage. Je combats dans les règles alors que toi non. Tu m'es dès le départ imprevisible et as droit à tout les coups, tandis que moi je me dois de respecter le code étique puisqu'il est en ma connaissance. Sachant cela, si tu veux toujours t'innicier aux armes, je peux bien essayer de te montrer quelques petites choses...

Lui souriant, Léandre attendit qu'elle se lève. Il vaudrait mieux rentrer au château dès maintenant et bien qu'il eut envie d'aller faire un tour dans la forêt et voir les réelles compétences de sa soeur qu'il savait excellente en pareil lieu, il s'en passerait. Il serait bien trop irresponsable de sa part de permettre cela et même de l'encourager.


Dernière édition par le Lun 11 Déc - 19:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre de Naraya
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 76
Lieux de résidence : Dans les forêts du royaume
Rang : Fille du défunt roi donc Princesse de Naraya
Rayens : medievale, celtique, SEIGNEUR DES ANNEAUX, animaux, cinema, grecque et egypte ancien, dessin et arts
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Au coucher de soleil   Dim 10 Déc - 20:52

Cassandre prit la main de son frère.

-Je sais qu'ils font cela pour mon bien mais j'aimerais qu'ils me laissent unpeu plus de liberté.

Elle désendit de son tronc puis se tourna à nouveau vers Léandre.

- Puis puisque tu parles de maniement d'armes, je ne penses pas que Démérick sois en accord èa ce que j'apprenne ce genre de choses mais je pense que si j'apprenais quelques techniques pour me défendre en cas de besoin, il ne pourras riposter. C'est pour mon bien après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terresantiques.editboard.com
Maître du Jeu
Admin
avatar

Nombre de messages : 184
Lieux de résidence : Partout à la fois!
Rang : Maître du monde de Naraya
Rayens : illimités
Date d'inscription : 04/08/2006

MessageSujet: Re: Au coucher de soleil   Dim 10 Déc - 21:27

Attention à la mise en forme de ton texte Léandre...c'est plus ou moins lisible comme ça.

Sépare bien ton dialogue de ta narration et utilise la ponctuation obligatoire.


1er avertissement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léandre de Naraya

avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Re: Au coucher de soleil   Lun 11 Déc - 19:22

Souriant, Léandre adressa un sourire complice à sa soeur.

-Alors ce sera fait, dans les règles... et avec le consentement de notre frère.

Aidant Cassandre à remonter sur son cheval, il la laissa libre de partir au galop ou de laisser sa monture trotter à ses côtés. Quand à lui il avait tout son temps...

(Hj: Retour au château pour moi.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassandre de Naraya
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 76
Lieux de résidence : Dans les forêts du royaume
Rang : Fille du défunt roi donc Princesse de Naraya
Rayens : medievale, celtique, SEIGNEUR DES ANNEAUX, animaux, cinema, grecque et egypte ancien, dessin et arts
Date d'inscription : 21/11/2006

MessageSujet: Re: Au coucher de soleil   Lun 11 Déc - 21:46

-Je vais aller me promener unpeu. Si tu souhaite retourner au palais, sache que je ne te retiendrais pas et sourtout dut au fait que je ne suis pas capable. Bonne soirée Léandre.

Cassandre partit dans la direction opposé de son frère mais avant de disparaitre complètement de sa vue, elle fit tourner son cheval pour addresser un mot à son ainé.

-Si Démérick te demande ou je suis, dit lui de ne pas s'en faire, je ne quitterais pas le territoire.

Puis Cassandre fit retourner son cheval qui poussa un hennisement avant de partir au galop.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://terresantiques.editboard.com
Crowen
Écrivain
avatar

Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: Au coucher de soleil   Sam 16 Juin - 18:45

La plaine!..... Une houle de vent aussi brusque qu'une cascade d'eau balaya les deux cavaliers, les forcant à se tenir au pommeau de leur selle. Ils venaient de déboucher dans la grande plaine. Comment pouvaient-ils avoir galopé jusque là? La fôret les avaient t-ils mis à la porte?
La frontière de la forêt de Gaeleine se terminait aussi abruptement qu'une falaise. Les arbres derrière eux formaient comme une armée disciplinée et impassible.
Oui...Crowen eut l'impression de plus en plus pregnante que ce lieu était chargé d'histoire. L'écorce et la terre avait du assister ici même à une grande bataille Les environs paraissaient tous chargés d'un lourd secret.
De son souffle puissant, le vent emportait tout intru qui s'aventurait dans la plaine.

Crowen se sentit insignifiant. Ecrasé par la sagesse des éléments.

Il talonna Felagund jusqu'à la hauteur de Claire et sa Soniador.
Fasciné, crowen n'arrivait pas à détacher ses yeux de l'onde verdoyante qui tapissait l'étendue infinie devant lui.Il se rendit alors compte que des multitudes de fleurs sauvages émergeaient ça et là: violettes, bleues, jaunes et roses!
Finalement, il posa ses yeux sur l'ombre de son cheval, très inclinée. Déjà? L'après-midi semblait toucher son court.
Son coeur batti plus vite. Comme présentant une urgence.

Il tendit son bras et toucha la main de Claire Beaudelle.
"_On retourne dans la forêt? demanda t-il presque suppliant.
Il ne fallaient pas que Claire tarde à prendre une décision, sinon ils ne seraient pas arrivé à la capitale avant la nuit. Et la perspective de dresser un campement sur la plaine ne semblait pas être une des priorités de ce pauvre Crowen.

Dans cette plaine, ouverte aux quatres vents, il se sentait vulnérable.
Il interrogea une nouvelle fois sa compagne du regard.
Quoiqu'il puisse advenir, il s'était juré de l'accompagner jusqu'au bout. Et il la suivrait. Et la protégerait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Gardi
Invité



MessageSujet: Re: Au coucher de soleil   Mar 19 Juin - 15:11

Au coucher du soleil, le calme enveloppait les deux cavaliers. Depuis longtemps la plaine n'était plus beaucoup foulée par le pieds de l'homme et la nature y reprenait ses droits. Des herbes, des fleurs des champs poussant ça et là et quelques buissons toufus commençaient à émerger de terre. Le coucher de soleil rendait la plaine plus lumineuse que jamais, baignant les deux jeunes gens de lumiére. Si vous tendiez l'oreille, vous pouviez même entendre le murmure d'une riviére. Tout était serein, presque un paradis sur terre. Et pourtant...si vous approchiez du cours d'eau, force aurait été de constater que les carpes qui l'habitait depuis toujours était sur le dos, la bouche ouverte, sans vie. Un renard était étendu à proximité de la riviére sur le flanc la gueule ouverte et mort lui aussi....
Revenir en haut Aller en bas
Claire Beaudelle
Écrivain
avatar

Nombre de messages : 108
Lieux de résidence : Naraya, près de la capitale
Rang : paysanne
Rayens : 150 rayens de bronze par jour
Date d'inscription : 25/11/2006

MessageSujet: Re: Au coucher de soleil   Mar 19 Juin - 23:52

Claire sourit à Crowen lorsqu'il arriva à sa hauteur mais son visage s'assombrit d'un coup. Le vent portait sur son dos une odeur bizarre, quelque chose de malsain, une odeur de mort...

Continuant toujours d'avancer, la jeune femme entendit ensuite Crowen lui demandé s'ils devaient reprendre la direction de la forêt mais Claire était encore préoccupée par cette odeur bizarre qui s'accompagnait d'un mauvais préssentiment...

Soniador arrêta soudainement, bronchant un peu. En regardant devant eux, Claire apperçu le corps inerte d'une bête, un renard. Un peu plus loin, des charognards se régalaient du corps d'une autre bête, à peine identifiable. Le chemin de la forêt semblait soudain macabre et empoisonné.


-Par tous les dieux mais qu'est-ce que c'est que ça?...Crowen de quoi peuvent-ils être mort?

La paysanne n'osait pas descendre de Soniador pour aller s'en rendre compte par elle-même. Elle jeta un coup d'oeil aux environ, tentant de prendre une décision. La présence de Crowen à cet instant la rassura, comme si à sa seule vue, elle pouvait contrôler son angoisse grandissante. Un élancement au cou lui rappela sa blessure qui s'était un fois de plus ouverte et elle y porta la main. Le sang avait traversé le pansement.

-Il faut quitter la plaine, mais la forêt n'est pas assez sûre...je dois avouer que je ne sais plus ou aller. La ville peut-être, mais les herbes pour la princesse, je les ai pas....

Claire porta la main à son front, incapable de réfléchir tant elle était secouée par les évènements des derniers jours. Ils n'avaient tout deux pas beaucoup dormi et il était difficile de prendre une décision dans ces conditions...Et quel mauvais présage annonçaient ses animaux morts?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crowen
Écrivain
avatar

Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: Au coucher de soleil   Mer 20 Juin - 16:57

Crowen sentit le poids de la fatalite lui alourdir les épaules. La menace qu'il ressentait jusqu'alors comme une rumeur sourde, se concrétisait sous ses yeux. C'était un avertissement.
Il regarda avec un trouble grandissant sa compagne, livide.
Citation :

-Par tous les dieux mais qu'est-ce que c'est que ça?...Crowen de quoi peuvent-ils être mort?

L'homme resta muet. Bien que son expression parue sur le moment impassible, il serra les mâchoires, anxieux.

L'état des cadavres d'animaux etait encore intact. La mort avait donc frappée depuis peu de temps.
Avait-on (délibéremment?) fait déversé des substances toxiques en amont de la rivère? Si oui, pour quel motif?

Soudain, Crowen tressaillit! Une certitude allarmante l'envahit:
_...Claire,... par ou passe la rivière an aval ?! demanda t-il d'une voix grâve teinté d'angoisse. Il connaissait déjà la réponse fatidique, et appuya ses pouces contres ses paupières. Comme pour se réveiller d'un mauvais rêve.

La princesse Sybille attendra. Il devaient traverser la plaine et rejoindre la capitale au plus vite...coute que coute!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire Beaudelle
Écrivain
avatar

Nombre de messages : 108
Lieux de résidence : Naraya, près de la capitale
Rang : paysanne
Rayens : 150 rayens de bronze par jour
Date d'inscription : 25/11/2006

MessageSujet: Re: Au coucher de soleil   Lun 25 Juin - 10:01

Claire écarquilla les yeux, regardant au loin, puis jetta un regard grave sur Crowen.

-Naraya!...Cette rivière se jète dans les bassins de la Capitale...

Son visage devint livide, son expression, appeurante. Elle n'arrivait pas à revenir à elle en imaginant ce qui arriverait aux gens de la ville qui boierait cette eau, si effectivement l'eau était empoissonnée...Peut-être ce mal ne venait-il pas de là. Peut-être était-ce un poison qu'on avait testé sur ces animaux, sans nécessairement l'avoir jeté dans la rivière. Claire espèrait qu'il en soit ainsi.

Elle se rappela soudain un détail interessant.


-Crowen! Ce n'est surement pas la rivière...Nous avons fait boire nos chevaux dans cette même eau il y a environ une demi-heure et ils sont encore en pleine forme...!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crowen
Écrivain
avatar

Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: Au coucher de soleil   Lun 25 Juin - 18:26

Les exhalaisons virulente s'élevaient placidement dans les airs. Crowen s'imagina une nuée pestilencielle envahir les alentours d'ici à quelques jours, transfigurant le lieu jusqu'alors verdoyant en un cloaque invivable et infesté par la mort .

Avec un air de dégoût, il remonta son foulard bleu délavé sur son nez.
Au pied des sabots de leur montures, l'herbe virait déjà au jaune.
Le courant emporte tout... songea t-il ...même la vie.

Citation :
Crowen!
Il l'écouta avec attention, espérant que la jeune femme aurait le bon sens de proposer une retraite plus sûre.
Citation :
Ce n'est surement pas la rivière...Nous avons fait boire nos chevaux dans cette même eau il y a environ une demi-heure et ils sont encore en pleine forme...!
Il fronca les sourcils de derrière son foulard.

Le cour d'eau avait bien l'aspect d'une rivière pourtant....
_Mais...il est fort probable que les personnes aient agit sur l'eau entre l'endroit où nous faisions boire les chevaux et ici même releva t-il sans pour autant être convaincu. Quoiqu'il advienne, ne crois-tu pas qu'il faille se rendre sans tarder à Naraya?


Il proposa à Claire de s'éloigner de la rive maudite. Là, il descendit de Felagund, grimpa sur un petit tertre et examina la monture. Il ouvrit la bouche du cheval et retira la mord. Rien de très suspect. Il se retourna et cria à sa partenaire :

_Et Soniador?

Son pied heurta quelquechose et il manqua de trébucher. Il épousseta ses braies encrassée..mais , son regard se reporta avec stupeur vers le sol:

Un vieil homme était étendu, livide, sans plus un souffle de vie. Il était doté d'une longue barbe tressée, sa peau était jaune comme un parchemin et tendue. Il était très maigre et avaient des doigts osseux.

Visiblement, le poison avait fait son office...
Son aspect révélait qu'il était un adepte des croyances druidiques.
Crowen reconnu non sans mal les atours relevant de sa fonction: un pélerin prêchant la bonne parole en le pays de naraya. Oui, il connaissait ces légendes druidiques. Mais n'y accordait pas crédit. Lorsqu'il était encore comte, dans son pays, la meilleure distraction des grands seigneurs était la chasse de ces damnés paiens! Ils étaient alors leur proie, leur divertissement de brutes...
Les ancêtres de la lignée De Guimarch avaient participés activement au massacre et au pillage de cette petite ile.
Il en avait vu une dixaine comme lui, tous des martyrs moralisateurs. Il ne savait plus si c'était de bons où de mauvais souvenirs.
L'homme se frotta les yeux et observa le corps. Depuis,il avait entendu dire que les habitant de cette ile reconstruirent avec valliance leur nombreux villages; et vivent en autarcie complète pout mieux se protéger des agressions exterieures.

Ce druide pélerin est-il la raison pour laquelle on a empoissonné une rivière? Y'en a t-il d'autre, tout un groupe? Est-ce une traque? Qui en est l'auteur?

Crowen releva la tête vers Claire avec une moue dépréciatrice.
Elle n'était qu'à une quinzaine de pas. Avait-elle aperçue le cadavre dans les herbes folles? Il semblait que non...c'était une question de minutes.

Une lueur malhonnête passa dans son regard. Il se baissa alors et fit mine de tâter le poud du pauvre malheureux. Il en profita pour fouiller à tâton les poches de la capeline en lin grise le havresac de cuir qu'il portait en bandoulière. Oui!enfin, là, au creux de sa main, il tenait la fameuse amulette qui distinguait les adeptes entres eux. Une amulette à collectionner, qui, au temps de son 'règne', était synonyme d'une bonne chasse.

Il empocha gauchement l'amulette, comme un vieux réflexe...et annonca:
"_Cet homme est mort empoissonné ...il faut l'enterrer Claire Les yeux de Crowen étaient ternes. Il ne ressentait rien. Aucun trouble.Il se retourna et chercha des yeux des pierres pour élever un cairn. Non , il n'allait pas lui rendre honneur en construisant un dolmen...cette icône hérétique et obsolète.


Dernière édition par le Jeu 19 Juil - 20:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire Beaudelle
Écrivain
avatar

Nombre de messages : 108
Lieux de résidence : Naraya, près de la capitale
Rang : paysanne
Rayens : 150 rayens de bronze par jour
Date d'inscription : 25/11/2006

MessageSujet: Re: Au coucher de soleil   Lun 9 Juil - 14:00

Claire s'assura que Soniador allait bien, elle signifia à Crowen que tout allait bien de son côté...Elle s'avança un peu et fini par voir le cadavre de l'homme. Elle fut prise d'un haut-le-coeur violent et se recula jusqu'à sa jument. Crowen semblait calme, il n'était pas affecté par la mort qui gisait devant lui.

-Oui...tu as raison....

souffla-t-elle faiblement, le visage enfouit dans la crinière de Soniador.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crowen
Écrivain
avatar

Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: Au coucher de soleil   Mar 10 Juil - 4:48

Une fois le cairn de pierre elevé sur le corps du gisant, Crowen remarqua que le soleil déclinait dangereusement sa course au delà de l'horizon. Les maigres nuages qui s'effilochaient dans le ciel avaient l'aspect violets de quelques créatures imaginaires.

L'homme essuya ses mains macculées de terre sur son pantalon.Il s'ebourrifa les cheveux d'une main et constatat avec gène que sa barbe prenait des proportion qu'il éxécrait.
Un homme des bois. Quiconque l'aurait surprit à ce moment là, penserait cela de lui.
Ses yeux bleu se posèrent sur Soniador. Claire semblait épuisée.
Il s'avanca vers elle, mais se retient de la toucher tellement il se sentait sale et las. Il tatonna discrètement sa poche de chemise. le médaillon était là.

Crowen poussa un soupir. Il se retourna face au coucher du soleil et demanda:
_Claire, Claire, tout repose sur toi maintenant...que compte tu faire? Je te propose de nous rendre au plus vite vers la capitale, de trouver un logement chaud.Et demain, d'employer quelques hommes afin d'aller quérir ses herbes pour la princesse Sybille.. En s'écoutant il trouva ses paroles raisonnable, et fut surpris et quelque peu déçu... Il ne se reconnaissait pas en présence de Claire. Il se muait en une frêle brebis, tandis que son aspect connotait plus celle du loup indomptable.

L'homme fit volte face et attira lClaire contre lui. Une odeur d'herbe et de romarin emplirent son champs olfactif. C'était très agréable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire Beaudelle
Écrivain
avatar

Nombre de messages : 108
Lieux de résidence : Naraya, près de la capitale
Rang : paysanne
Rayens : 150 rayens de bronze par jour
Date d'inscription : 25/11/2006

MessageSujet: Re: Au coucher de soleil   Mar 10 Juil - 10:03

Claire se laissa prendre dans les bras de Crowen, elle ne portait pas la moindre attention à la saleté sur ses mains et ses vêtements. Elle plongea son regard dans celui de Crowen et lui sourit doucement, un sourire un peu forcé étant donné son état de fatigue.

-Oui, tu as encore raison, nous devrions gagner Naraya, il y a là une auberge fort sympathique...

Elle appuya la tête sur sa poitrine quelques instants, dans le silence, puis la releva et regarda Crowen une fois encore.

-Mais quand tu dis que tout dépend de moi, je ne suis pas d'accord...oui, peut-être est-ce moi qui sait ou nous nous dirigeons, ou nous devrions aller, mais sans ta force, je n'aurais pas pu surmonter tout cela! Les évènements semblent plus supportables depuis que tu es avec moi...

Elle déposa un baiser juste au coin de ses lèvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crowen
Écrivain
avatar

Nombre de messages : 138
Date d'inscription : 04/03/2007

MessageSujet: Re: Au coucher de soleil   Mar 10 Juil - 10:36

"_Je..heu...merci. Crowen avait toujours du mal à exprimer des sentiment simple : reconnaissance, estime, partage, amabilité et humilité....

Crowen cligna des yeux et émit un léger sourire. Il savoura cet instant de volupté. Claire avait l'air si fragile entre ses bras.
Depuis leur départ la matin même , il n'avait pas eu un seul moment pour s'attarder auprès d'elle. Les évênements s'étaient précipités et il avait oublié combien ses sens s'étaient enflammés pour la demoiselle. Lorsqu'elle l'avait secouru à Faein, il avait réfuté en bloc l'idée de se laisser 'amadouer'. Mais le sort était trops puissant...et lui de plus en plus faible. Contrairement à ce que lui affirmait Claire au sujet de la force.
Il écarta une mèche de cheveux qui retombait sur les yeux de Claire, et lui caressa doucement la joue du revers de la main.

Il cilla. Une vision envahit sa pensée. Une image du passé lui revint brusquement comme un flash!
Une femme dans ses bras, glissait et s'échappait de sa poigne. Elle était ensanglantée. Tout autour, le bruit du métal et des combats...

Il recula d'un pas et frémit, les yeux grand ouvert. Il se toucha le front d'une main fébrile et hésitante, puis coupa court et se dirigea à grand pas vers Felagund qui broutait tranquillement.

"_Allons-y jeune demoiselle, je crains que la nuit n'apporte rien de bon en ces lieux. Il fronca les sourcils, soucieux et laissa passer Claire devant au petit trot. Il plongea un regard chargé de'inquiétude sur les herbes hautes défilants sous son cheval. Cette image du passé lui appartenait-elle vraiment? Il tenta de se remémorer avec difficulté. L'attaque de son château probablement...et cette femme? Sa mère? Il nia en bloc,..mais resta plein de doutes.


(suite à Naraya mselle?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claire Beaudelle
Écrivain
avatar

Nombre de messages : 108
Lieux de résidence : Naraya, près de la capitale
Rang : paysanne
Rayens : 150 rayens de bronze par jour
Date d'inscription : 25/11/2006

MessageSujet: Re: Au coucher de soleil   Mar 10 Juil - 10:59

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au coucher de soleil   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au coucher de soleil
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NARAYA :: EXTÉRIEUR DES MURS :: L'ancien champ de bataille-
Sauter vers: