NARAYA

Le Jeu du Royaume de Naraya
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une soirée à l'auberge

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
David Cartier
Admin
avatar

Nombre de messages : 194
Age : 36
Lieux de résidence : Naraya
Rang : Garde Royal
Rayens : Soldat
Date d'inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Une soirée à l'auberge   Jeu 4 Jan - 13:44

David venait de terminer son quart de travail au chateau. Il était en direction de sa maison quand il se dit qu'il pourrait peut-etre aller prendre un peu le pouls de la ville en allant voir ce qui se passait à l'auberge. Une petite consomation n'a jamais fait de tort à personne et puis d'ailleurs, le poulet qu'il y avait mangé était tout simplement délicieux.

Alors, il entra dans l'auberge, toujours en prenant compte des gens qu'il y avait. Il regardait la salle et il se choisit une table bien au fond, derrière tous pour ne pas être observé. Il prit un siège près de la fenêtre, le même que lorsqu'il était venu la première fois. Il prit soin de placer la cape de son uniforme sur le dossier pour ne pas qu'Elle traine par terre et se salisse.

Il regarda dehors tout en conservant un oeil sur ce qui se passait à l'intérieur. Il était en train de décider ce qu'il allait prendre à boire puisqu'il n'avait pas faim en réalité

_________________
Each time I drew my sword, I don't consider what I was killing, but what I was allowing to live...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Margaut Perrigeux
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 47
Date d'inscription : 25/11/2006

MessageSujet: Re: Une soirée à l'auberge   Sam 6 Jan - 12:12

Comme tous les soirs, Margaut avait beaucoup de travail, mais sa mentalité restant la même, elle se disait que travail équivalait à argent, aussi se donnait-elle corps et âme à son travail (puisqu'elle ne pouvait se donner corps et âme à personne ni à rien d'autre pour l'instant de toute manière), elle était en train de servir à la table d'un homme étonemment sobre étant donné la quantité d'alcool qu'il avait déjà avalé, et pourtant, il se tenait droit, il parlait avec énormément de sérieux et avait l'air prêt à remonter à cheval sur l'heure, bien sûrt, ce ne serait sans doute pas conseillé...Ah, si tous ses clients pouvaient réagir comme lui, il y aurait bien moins de bagarres dans son auberge! Elle avait finit de servir un nième bière à l'homme quand elle constata qu'un nouveau client était arrivé et s'était installé près d'une fenêtre.

Elle l'observa plus attentivement..Elle le conaissait, lui! Evidemment qu'elle le conaissait, c'était David Cartier, ou plutôt, l'homme à la pièce d'or. Elle se souvenait très bien de la dernière fois qu'il était venu à l'auberge, elle s'était alors fait agresser, t il l'avait sauvé, mais restai à préciser que l'agrssion n'aurait pas eu lieu si l'homme à la pièce d'or n'avait pas été là, sans compter qu'il avait encore voulu qu'elle pardonne à l'homme qui lui avait fait ça. C'était sans doute encore plus pour cette dernière raison que Margaut n'appréciait David qu'à moitié, l'autre moitié étant dû au fait qu'il lui avait payé un simple repas avec une pièce d'or.

Margaut esperait qu'il en aurait à nouveau une en résèrve, de pièce d'or, alors qu'elle se faufila entre les tables jusque devant celle où s'était installé l'homme à la pièce d'or pour prendre sa commande.


"Bonjour! Que puis-je vous servir?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Cartier
Admin
avatar

Nombre de messages : 194
Age : 36
Lieux de résidence : Naraya
Rang : Garde Royal
Rayens : Soldat
Date d'inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Une soirée à l'auberge   Mar 6 Fév - 10:10

David vit la serveuse Margaut s'approcher de lui pour lui demander sa commande. David cligna des yeux et il la regarda. Après quelques secondes, David lui dit:

- Bonjour madame, la dernière fois j'ai eu droit à un poulet que je dois dire que j'ai trouver merveilleux. Mais, pour aujourd'hui, je n'ai pas très faim, hélas, mais je prendrais bien la bière. Je vous en remercie d'avance Margaut.

David inclina la tête il s'appuya sur ses deux poings pendant que la serveuse partie en direction d'une cliente héla Margaut. David resta pensif, regardant le calme ou non de la salle. David resta de pierre, sans bouger, regardant les personnes qui entraient.

Tout à coup, une jeune femme entra dans la salle. Fidèle à son habitude, David regarda la personne, jugeant rapidement qui elle était et si elle semblait sombre ou non. Lorsque David regarda le visage de la jeune femme, il ne broncha pas de l'extérieur, mais il eut une petite tempête intérieurement car il était sûr qu'il s'agissait d'Alice. Que pouvait-elle bien faire ici.

Son premier réflexe fut de se lever, mais il se ravisa quand il se dit qu'elle devait avoir une bonne raison. Et puis David n'était pas une nounou, mais bien un garde. Bien qu'Alice s'était mise, sans le vouloir, dans une situation dangereuse, David se consola en disant qu'il pouvait très bien la protéger ici sans qu'elle ne le sache. Et puis d'ailleurs, elle ne semblait pas l'avoir remarqué. David l'observa se rendre à une table avec la femme qui avait demandé à Margaut de venir.

Lentement, David tourna le regard pour observer si des clients de la salle semblaient avoir reconnu Alice ou bien s'ils avaient des intentions pas tout à fait nobles face à la princesse. C'est sûr que le mieux serait d'aller rejoindre Alice et de la faire sortir d'ici, mais quel genre de spectacle cela donnerait-il et puis, Alice est assez grande pour savoir ce qu'elle fait. D'autant plus qu'elle considère la chateau comme une cage dorée. Non, David se devait de la protéger certe, mais à distance.

_________________
Each time I drew my sword, I don't consider what I was killing, but what I was allowing to live...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Margaut Perrigeux
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 47
Date d'inscription : 25/11/2006

MessageSujet: Re: Une soirée à l'auberge   Mar 6 Fév - 16:03

Margaut afficha un air déçu ...Juste une bière? Bon, elle devait sans doute oublier la pièce d'or pour ce soir alors, à moins que l'homme à la pièce d'or ait la (trop) grande générosité de lui payer une bière avec une pièce d'or. Bon...dommage, elle s'était rapidement forgé de faux espoirs non mais quelle idée, aussi! Il ne devait pas avoir non plus dix millions de pièces d'or en poche...Enfin, il fallait dire que mis à part l'or, il n'y avait pas grand chose qui interessait Margaut chez David Cartier, ce n'était même pas qu'il était si laid à voir, non, mais elle ne l'appréciait tout bonnement pas, c'était comme ça, il étaity trop...trop...enfin bref, ce qui s'était passé la dernière fois qu'il s'était rendu à l'auberge lui était resté en travers de la gorge, certes, il lui avait sauvé la vie (geste très honnorable de sa part qui mérite que l'on s'incline très bas pour le féliciter), mais le comportement qu'il eut ensuite avait profondément agacé la belle tenancière et si personne n'aime être agacé, Margaut l'aimait beaucoup moins que certains autres. Elle entendit une voix familière l'appeler à une table plus loin, tant mieux, tiens! Elle n'aurait qu'à filer le sale boulot (et à l'instant précis "sale boulot" signifiait pour elle servir l'homme qui jadis posséda une pièce d'or) à une de ses serveuses.

"Je vous fait apporter celà tout de suite!" déclara-t-elle avant de s'éloigner de sa table.

Elle se dirigea vers celle où on l'avait été appelé, où était assise une personne que Margaut conaissait à présent assez bien pour l'avoir croisé de nombreuses fois dans son auberge : Felicia, une fille qui, aux yeux de Margaut, avait un excellent caractère (sans doute parce qu'il ressemblait un peu au sien), d'ailleurs, elle en avait appris beaucoup sur elle, dont le fait qu'il s'agissait d'une princesse...Non mais franchement, une princesse dans une auberge! Enfin bref, aptès tout, elle faisait ce qu'elle voulait... Alors qu'elle s'approchait de la table, elle fit un léger détour par une table entourée d'ivrognes où servait une jeune fille à la longue chevelure brune et bouclée et aux formes certes moins avantageuses que celles de Margaut, mais interessantes malgré tout, elle lui demanda d'aller servir une bière à "l'autre à la table là-bas!" puis elle s'apprêta à se rendre pour de bon à la table qu'occupait FElicia...Pour se rendre compte qu'elle n'était plus seule, quelqun l'y avait rejoint (et hop! Un client en plus! Si elle avait su que son auberge accueillait deux princesses...) Bon, deux clients au lieu d'un, ce n'était de loin pas pour déplaire Margaut, aussi finit-elle son trajet jusqu'à leur table.


"Bien le bonsoir! Qu'est-ce que je peux vous servir?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David Cartier
Admin
avatar

Nombre de messages : 194
Age : 36
Lieux de résidence : Naraya
Rang : Garde Royal
Rayens : Soldat
Date d'inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: Une soirée à l'auberge   Jeu 8 Fév - 21:26

David avait, depuis le temps que la discussion entre Alice et l'autre femme se tenait, laissé aller de beaucoup la discussion sans vraiment les observer. Il reçu sa chope de bière de la serveuse et non par Margaut. Voila une marque d'irrespect que la tenancière de l'auberge lui dit. David lui demanda le prix que David fut très surpris de voir si peu cher. Alors, sa pièce d'or de la dernière fois avait amplement suffit à lui payer une bière et son poulet. Donc David donna la somme à la servante et il lui tendit une pièce d'or qui lui remit discrètement au fond de la main en disant:

- Pour ton service.

Il avait fait cela en observant la tenancière qui venait de disparaitre dans l'arrière du comptoir, probablement en cuisine. Ni vu, ni connu. Maintenant David était satisfait.

Il prit une gorgée de sa bière quand il fut surpris par un murmure qui lui arriva à l'oreille qui disait que c'était sa soeur. David failli en échapper sa bière et il se retint pour ne pas cracher sa gorgée qu'il avait dans la bouche. Il s'étouffa et il avala la gorgée de travers, résultant d'une forte toux et il se donna quelques coups à la poitrine pour faire passer son mal. David finit par arrêter de s'éttoufer et il lui dit:

- Mais Alice, je ne vous ai rien demandé. Je ne suis qu'un simple paysan en ce moment.

David lui fit un petit sourire et il inclina la tête en signe de respect. Il regarda la jeune femme qui quittait l'auberge sous les yeux arrogants des personnes trop ivres pour la reconnaitre. C'était comme si une fleur était dans la boue, dans l'obscurité la plus totale... elle ne devait pas y être. C'était peut-etre ce qui passionnait Alice la petite aventurière.

Il glissa lentement sa main vers sa garde jusqu'à ce qu'Alice soit à l'extérieur et que David la vit partir en direction du chateau... ce qui le rassura.

C'était décidé, maintenant David irait à Nushki le plus rapidement possible. Que ce soit seul ou avec des gardes du roi, il irait pour voir cette homme qui détenait la potion pour la princesse sybille. Après tout, n'était-ce pas le travail des gardes de la royauté?

Il prit une autre gorgée de sa bière et il déposa la chope à moitié vide sur sa table. Il se leva à son tour et il quitta l'auberge rapidement.

_________________
Each time I drew my sword, I don't consider what I was killing, but what I was allowing to live...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Margaut Perrigeux
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 47
Date d'inscription : 25/11/2006

MessageSujet: Re: Une soirée à l'auberge   Ven 9 Fév - 18:58

Margaut sourit aux remarques des deux soeurs (même si elle ignorait qu'elles l'étaient) au sujet de la boisson qu'elles allaient consommer, une fois que celles-ci furent décidées, Margaut s'inclina très légèrement et dit :

"Très bien, je vous apporte celà tout de suite!"

Intriguée par cette personne que Felicia semblait bien connaître, Margaut laissa traîner ses oreilles du côté de leur table, tout en faisant mine de s'assurer que des clients assis à une table voisine ne manquaient de rien. Apparemment, elles se conaissaient même très bien, Margaut n'avait pas réussi à deviner le lien de parenté qui les liait, mais conaissant l'identité de Felicia et son véritable rang social et ayant compris qu'elle fêtaient apparemment leurs retrouvailles..sans compter une histoire de chaperons, la tenancière avait rapidement déduit que la personne à qui Felicia s'adressait devait résider au château, et y avoir un rôle important... Après ces quelques informations glanées, elle consentit enfin à aller chercher de quoi servir les deux princesses, simplement, elle n'eut pas le temps de dire grand chose car, sans que Margaut ne comprenne pourquoi, Felicia vint lui annoncer qu'elle devait s'en aller, ajoutant qu'elle ferait bien d'offrir son verre à ..ouais, ouais, c'est ça! David Cartier? Et puis quoi encore! ça pour sûr, en faisant preuve de la plus profonde des ironies, Margaut l'appréciait énormément... Et une cliente de moins, une! Cependant, elle eut malgré tout les gains qui lui étaient dû de la part de l'"amie" de Felicia, elle eut même le droit à plus, apparemment, elle ne tenait pas à ce que certaines choses s'ébruitent, ce qui prouvait bien qu'elle n'était pas une de ces va-nu-pieds qui fréquentaient souvent cette auberge. Avec un sourire satisfait, la tenancière répondit :

"Je vous remercie!"

Sur ce, Margaut dû bien se remettre au travail, et continua à aller de tables en tables. Ah! Ouf, l'homme qui posséda un jour une pièce d'or partait à son tour, allez, à présent, elle n'aurait plus à éviter sa table.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice de Naraya
Plume d'or
Plume d'or
avatar

Nombre de messages : 416
Age : 37
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: Une soirée à l'auberge   Sam 23 Juin - 14:08

Aprés leur escapade en forêt, Brunauht et Alice étaient rapidement passées au château pour se changer. Toutes deux arboraient des tenues discrétes.Tout était toujours pareil, là bas. Figé presque mort. Comme une vieille forteresse abandonnée qui n'avait plus rien à offrir, à recevoir. Le retour de Brunauht aurait pu susciter quelques réactions mais il n'en avait rien été. Alice se demandait comment elle allait faire pour continuer à y vivre. D'ailleurs, elle n'y retournerait peut être pas. Le manoir semblait plus accueillant. Toute cette froideur, cette absence de vie...Et puis il y avait Brunauht. Brunauht qui pour la premiére fois était amoureuse...et pas de n'importe qui. De l'homme qui leur avait été si hostile. Alice le savait désormais, l'amour ne se contrôle pas. Et qu'est ce que le roi aurait fait à Brunauht ? Il l'aurait enfermée dans sa chambre et l'aurait forcée à se marier avec le premier venu ? Alice devait obéissance au roi,parce qu'il était le roi. Mais un roi insouciant, incapable de gérer quoi que ce soit, se complaisant dans sa létargie et qu'il ne fallait surtout pas sortir du monde qu'il s'était créé. Il avait par son inaction permanente cassé l'harmonie familiale dont il était le garant. Alice ne lui devait plus rien et lui en voulait. A cause de lui l'héritage de leur pére allait sombrer dans le néans. C'était insupportable, inimaginable. Alice en aurait pleuré. Mais il ne valait mieux pas. Ca ne servait à rien et elle ne s'arrêterait pas. Pour la premiée fois de sa vie, Alice regarda la bouteille d'hyromel comme un échappatoire temporaire. Mais là encore il ne le fallait pas. Aprés avoir demandé à Brunhaut ce qu'elle voulait elle passa commande à la tenanciére et regarda sa soeur
- Brunauht, je crois que nous devons parler....Es tu sure de ce que tu m'as dit sur Sybille

Elle la regarda
-Et toi, est tu sure de ton amour ? Tu ne l'as apperçu que quelques secondes...

_________________
On ne naît pas noble on le devient
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brunehaut de Naraya

avatar

Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 27/01/2007

MessageSujet: Re: Une soirée à l'auberge   Sam 23 Juin - 14:56

L’auberge... le lieu rêvé pour les commérages... le lieu idéal pour lancer des rumeurs.

“Eh oui je suis amoureuse...” annonça-t-elle fièrement comme s’il s’agissait d’une grande découverte. Enfin sans doute qu’elle s’imaginait plus l’être mais cela ne changeait pas grand chose, le résultat serait le même.

“Cependant je ne ferai jamais la même erreur que Sybille... car oui bien entendu que j’en suis certaine... J’ai peut être plein de défauts mais pas celui d’être menteuse. En effet Notre Graaaande soeur ayant eu pitié de moi par mon manque d’utilité... elle avait en effet trouvé de quoi m’occuper... Je revois la scène...”

La petite rousse continua de conter la scène tout en faisant de grands mouvements amples avec les bras.

“Devant le temple, fière elle m’annonça qu’elle allait me confier une mission puisque je lisai si souvent c’est que je devais avoir une certaine culture et que donc je serai très utile quand l’enfant qui est dans son ventre fêtera ses 4 printemps.”

La jeune femme semblait rêveuse et s’arrêta dans ses mouvements théâtraux pour paraître d’un coup bien plus sérieuse... non ce qu’elle avait vécu n’avait rien d’une blague, elle avait beaucoup perdu lors de cette soirée et avait ouvert les yeux sur bien des choses. Maintenant advienne que pourra pour la famille royale elle n’avait plus l’impression d’en faire partie.

“Par suite elle fut énooooormément surprise, dépitée et contrariée que je ne partage pas sa joie et que j’ose lui faire des reproches quant à cette situation. Et ça c’est terminé par un «Ta haine te consumera jusqu’au dernier fil de ton être pense à ça.» ou comme quoi cet enfant a été conçu dans l’amour et qu’elle était peinée de voir la tante qu’il aurait et qu’elle m’accusait indirectement de l’état de nos rapports familiaux.”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léon De Valbleu
Chef de la garde Royale
Chef de la garde Royale
avatar

Nombre de messages : 172
Age : 31
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: Une soirée à l'auberge   Dim 24 Juin - 11:20

Léon avait parcourut toute la forêt... Pas de trace de brigands. Un canular... C'était fréquent en ces temps troublé. Ce qui l'inquiétait plus c'était que son attention avait était détourné pendant trop longtemps, la forêt était grande. Qui sait si une catastrophe pouvait arriver à la capitale en son absence ?

*Je doit vieillir, je me fait surement trop de soucis. Aller boire une verre me fera le plus grand bien ! Même si je suis toujours avec ces princesses...*

Par ailleurs, tout son esprit était occupé à savourer son verre et il n'écoutait même pas les princesses qui devait surement parler de choses sans importance. D'amour et d'autres choses comme d'habitude, des trucs de princesses... Il n'était de toute manière pas leur chaperon, et tant que leur vie était hors de danger, le reste ne le concernait plus.

Hache en revanche ne perdait pas une miette de la conversation même si il faisait mine de reluquer les femmes que l'on pouvait voir dans la taverne. (Ce qu'il faisait vraiment d'ailleurs, entre autre.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice de Naraya
Plume d'or
Plume d'or
avatar

Nombre de messages : 416
Age : 37
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: Une soirée à l'auberge   Dim 24 Juin - 12:43

Alice se sentait étrange. A la fois lassée, inquiéte, bouillonnantte. Ue sacrée recette de cuisine que je ne conseille pas d'essayer... Sybille enceinte ? Bof pourquoi pas ? C'était compréhensible pour ne pas dire obligé. En fait la seule chose qui pouvait encore étonner Alice c'est que le ciel leur tombe sur la tête et encore...Par contre que Sybille parle de haine vis à vis de Brunauht. Le mot haine était trés grave, cela engendrait au meurtre et Brunauhrt n'vait pas des envies de meurtres, surement pas. Mais d'un autre coté Alice pouvait comprendre la réaction vive de leur soeur aînée.
- Il faut qu'elle se marie vite maintenant. Ne le prends pas mal Bruneauht mais notre soeur a toujours obtenu tout ce qu'elle voulait sans le moindre obstacle. C'est surement pour cela qu'elle trouve anormale ta réaction et son acte honnorable....mais je suis aussi inquiéte que toi. Et si elle perdait la vie en accouchant ? Elle n'est déjà pas trés en forme...Mais bon sang qu'est ce qui lui a prit ? Elle sait bien ce que ça peut impliquer tout ça ? Elle n s'en rend pas compte mais tout le monde est impliqué dans cette affaire. Je ne sais pas qui est le pére mais il sera dans son intérêt de s'occuper d'elle et de son enfant. Peut être qu'ils s'aiment....Sybille ne ferait pa ce genre de chose sans aimer

Elle regarda Bruneauht
- Je sais ce n'est pas une excuse suffisante mais...

Alice secoua un peu la tête
- On y peut rien de toutes façons et...tu sais tu dis que tu es amoureuse mais que ça ne t'arrivera jamais mais...c'est trés difficile à contrôler

Alice se rappelait de ce qu'elle avait ressenti avec Nathan et comment il avait réussi à faire tomber ses barriéres...il aurait été facile de céder et difficile de résister. L'aurait elle pu ? Et le pourrait elle quand elle le reverrait ? Il lui fallait prendre une décision maintenant
- Brunauht, je ne compte pas retourner au château maintenant mais m'installer au manoir quelques temps. Je crois...qu'il vaut mieux que je disparaisse un peu...J'aimerais bien te demander de venir avec moi mais l'homme à la couronne risque de ne pas apprécier...

Elle haussa les épaules. Encore une fois elle allait déplaire mais elle ne voyait aucun autre moyen de continuer à vivre ici. Elle serait volontiers partie et elle savait trés bien où et avec qui. Mais la fuite, cela n'apporterait rien de bon. Alice jeta un coup d'oeil et vit Hache le Curieux qui écoutait sans en avoir l'air. Elle rit

- Dites, vous qui entendez tout, vous ne voudriez pas participer à la conversation ? Vous feriez quoi vous à nos places ???

_________________
On ne naît pas noble on le devient


Dernière édition par le Dim 24 Juin - 13:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léon De Valbleu
Chef de la garde Royale
Chef de la garde Royale
avatar

Nombre de messages : 172
Age : 31
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: Une soirée à l'auberge   Dim 24 Juin - 12:59

Léon posa bruyamment sa choppe sur la table pour montrer très clairement son mécontentement malgré la fasse qu'il paraissent calme. Hache derriere lui, avait un regard rieur qui en disait long sur ce qu'il savait réellement de la situation. Décidemment ce garde était plus malin qu'un singe et était bien trop au courant de choses personnel. Deux solutions s'offraient à lui, dire la vérité ou detourner la conversation. Il avait hésité un moment mais il décida de détourner la conversation.

-Ce sont la des choses bien futiles qui ne peuvent décidemment occuper que la bouche de princesses. Le royaume à des problème bien plus graves dont vous pourriez vous soucier. mais le roi lui-même n'as pas l'air de s'en soucier.

Il commencait d'ailleurs quelques peu à s'enerver l'alcool aidant bien évidemment au processus...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hache
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 61
Rang : Garde (pourrie)
Rayens : Au moins tout ca ! Et plus encore !
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Re: Une soirée à l'auberge   Dim 24 Juin - 13:09

Décidemment la situation lui plaisait follement. Ce niais capitaine, incapable de se sortir convenablement d'une situation qui pouvait devenir génante à son égard, et les princesses qui discutait d'un sujet "délicat" sans même savoir que le concerné était juste en face d'elle. C'en était plus que Hache pouvait en supporter et il décida de rajouter son grain de sel à la marmite fumante, et pas très loin de l'explosion. Décidemment si son "capitaine" était un soldat et un chef absolument hors du commun, c'était un orateur pitoyable.


-Princesse, j'ai moi même mon avis sur la question... Je pense que jouer ainsi avec la santé de la princesse est un jeu dangeureux, mais que l'amour est quelque chose qui surpasse bien des frontière et souvent même celle du raisonnable.
Dans votres cas, la situation est sans doute délicate, même si le capitaine à bien d'autres préocupations sans aucun doute. Une princesse... A-t-elle le droit d'être une personne et d'aimer ou doit elle rester la propriété de la famille royal tel un objet ? Si je peut me permettre de vous donner un conseil... Faites commme votre grande soeur et vivez la vie comme elle se présente ! On ne vit qu'une seul fois, il faut en profiter pour ne rien regretter. Je pense que la famille royal est déjà bien fourni et je doute que quelque princesses puissent la mettre en péril.



Maintenant que l'attention lui était acquise après ce que les princesses pouvait prendre pour un vrai conseil venant d'un simple garde, il lanca innocement :

-Au fait capitaine, avez-vous fait votre demande en mariage à votre dulciné ? Vous n'êtes plus tout jeune, et la garde en serait rassuré.

Pas de nom, évidemment mais de vrais rumeurs existait dans la garde alors le risque était... Calculé même si il était important. Et peut être les princesses serait assez vives pour l'inonder de question pour le moins indélicate.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice de Naraya
Plume d'or
Plume d'or
avatar

Nombre de messages : 416
Age : 37
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: Une soirée à l'auberge   Dim 24 Juin - 13:51

Alice venait de passer de l'inquiétude au rire. Décidément, Hache, avait le don de la dérider. Bien sur ce n'était pas intentionnel, pas plus que le conseil qu'il venait de leur donner était bienveillant...quoiqu'il s'agissait là d'une philosophie plutôt masculine. Se laisser-aller sans penser aux conséquences. Cela relevait malheureusement de l'impossible. Alice sourit

- Merci de ce bon conseil Hache, la femme que vous aimez doit être comblée

Elle regarda Brunauht et dit en riant
- Je peux te confier Hache un moment ? Ses conseils sont trés précieux tu ne trouves pas ?

Elle s'appocha de Léon et de sa chope de biére et s'assit en face d'eux.
- Messire de Valbleu, puis je vous parler en privé ?

Son regard s'attarda sur la boisson du Capitaine et elle ajouta
- Maintenant si possible

_________________
On ne naît pas noble on le devient
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léon De Valbleu
Chef de la garde Royale
Chef de la garde Royale
avatar

Nombre de messages : 172
Age : 31
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: Une soirée à l'auberge   Dim 24 Juin - 14:01

Léon se prit mentalement la tête entre les mains, et il n'avait qu'une envie hurler de toutes ses forces, et prendre une princesse pour taper sur son "compagnon"... Le traître écoutait bien trop de rumeurs fondé à son avis, et voilà qu'il le mettait sans doute intentionellement dans une mauvaise posture. Celà ne l'étonnait malheuresement guère, le vieux maître d'arme qu'il était ne pouvait manquer de par son ancienneté à son poste de faire parler de lui, et souvent en propos désagréable. Et le fait qu'il ne soit pas encore marier n'arrangeait rien.

Il se forca néanmoins à esquisser un sourire. Désignant une table non loin de la et pourtant bien plus discrète il fit signe à la princesse de lui suivre pour s'entretenir avec lui. Il esperait avec ardeur que cela concernerait un autre sujet que sa personne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brunehaut de Naraya

avatar

Nombre de messages : 21
Date d'inscription : 27/01/2007

MessageSujet: Re: Une soirée à l'auberge   Dim 24 Juin - 15:53

“Oh oui... à de magnifiques conseils tu me laisse. Vivez l’amour, reniez vos devoirs. Que Sybille eut été une princesse ou non, cette situation qu’elle a engendré et le deshonneur qui en découle elle l’aurait vécu avec du sang noble ou non... Une conversation de princesse ? C’est au contraire une conversation d’un peuple... une paysanne qui fait ça aura déshonnoré de même toute sa famille portant préjudice à cette dernière... Sybille déshonnore sa famille, déshonnore un royaume ? Que croyez vous ? Le peuple va ne faire qu’en parler. Et alors que ce “problème” ne devrait pas avoir lieu, il va nous faire perdre du temps un problème en plus venant s’ajouter à de nombreux problèmes. Et si elle a choisi de mourir en nous laissant un enfant sur les bras c’est son choix. J’en ai marre que vous lui trouviez tout le temps des excuses... Non là elle n’en avait aucune. Et cette histoire ne l’impliquait pas qu’elle... Mais ce fut toujours la plus sage, toujours la plus attentive à tous qu’elle n’a pas du se rendre compte qu’elle fut la plus egoïste dans cette affaire. Et puis ce n’était pas la première à nous dire qu’il fallait prendre conscience de ce que pourrait engendrer nos actes avant de les commettre... Le déshonneur porté dans une telle situation n’appartient pas qu’à notre rang, il est commun à tous. Vous dîtes que la famille royal est déjà bien fournie et que vous doutiez que quelques princesses puissent la mettre en péril Il suffit de renverser un tout petit peu d’encre sur un mot pour entâcher ceux d’à côté et que l’on ne voit plus le texte mais que l’attention ne soit focalisée que sur la tâche... ”

La situation l’exaspérait, elle aurait eu l’envie de leur donner à tous un coup de fourche à leur arrière train pour qu’ils puissent réagir un minimum et qu’ils arrêtent de faire comme si c’était la chose la plus merveilleuse au monde, se rendaient-ils comptent qu’elle venait de perdre sa soeur une fois à cause de cette erreur et que pour cette même erreur elle allait la perdre définitivement. Une bande d’incapables inconscients voilà à quoi se résumait la famille royale. ET désormais elle n’avait ni faim ni soif juste l’envie pressante de sortir rapidement de ce lieu qui commençait à l’étouffer.

“Alors vos conseils je m’en passerai très très bien.”

Elle se dirigea vers la sortie avant de se retourner vers Hache.

“Sauf peut être celui de vivre la vie comme elle me convient... , comme tout le monde se passe de moi... qu'il y a assez de princesses... et qu'il n'y a plus d'honneur que je puisse défendre.”

Puis de s’adresser en direction de sa soeur.

“Sur ce aurevoir.”

Elle disparu alors, fermant l’huis de l’auberge derrière elle. Elle ne devait plus rien à personne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice de Naraya
Plume d'or
Plume d'or
avatar

Nombre de messages : 416
Age : 37
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: Une soirée à l'auberge   Dim 24 Juin - 19:35

Si il y en avait une qui aurait dû se tapper la tête contre quelque chose c'est bien Alice. Voilà qu'une fois de plus Bruneauht partait. Oui elle avait raison c'était vrai. Tout ce qu'elle disait se tenait en effet. Mais voilà, c'était stupide mais...plutôt mourir que d'avouer publiquement que sa famille n'était plus rien. C'était comme ça rien à faire et puis tout était réparable. Mais de voir Brunauht repartir comme ça c'était trop, beaucoup trop qu'Alice ne pouvait en supporter. Elle rattrappa sa soeur en l'ensserant par ses épaules et lui souffla dans l'oreille
- Brunauht ne pars pas. Je sais ce que tu dis est vrai, mais Naraya court un plus grand danger que la déchéance de notre famille. Je te dirais tout du début à la fin mais donne moi encore un peu de temps. Je ferais ce que je dois mais sans toi, ça ne vaudra rien. Tu es plus importante que ce que tu crois. Je t'en prie fais moi confiance, rien qu'un peu

Alice désserra son étreinte s'apprcevant qu'elle serrait sa soeur beaucoup trop fort. Elle embrassa la petit front inquiet de sa soeur
- Quelque soi tes choix petite soeur, je t'aime, n'oublie pas ça

Se redresser et reprendre contenance parut etre un effort énorme à Alice. Elle dit simplement
- Maintenant je dois parler à Messire de Valbleu

Léon de Valbleu lui avait indiqué une aure table mais Alice ne l'entendait pas de cette oreille. Elle ouvrit une petite porte qu'elle avait vu tout à l'heure, un placard à balais. Ce n'était pas trés conventionnel mais peu importe. Il n'y avait plus de place pour le paraître. Si rumeurs il devait avoir, baste!
- Désolée Messire de Valbleu mais votre bureau est trop loin.

Alice plongea dans le regard du Capitaine des yeux déterminés

- Naraya est en danger. Je le sais, vous le savez. Des hordes d'hommes venus d'on ne sait où se regroupent à nos frontiéres, les chevaliers envoyés en Nuskie se sont fait attaqué et leurs pertes auraient pu être plus sévéres.Enfin le roi ne cesse de gémir que les frontiéres ne sont pas sécurisées. Tout à l'heure mademoiselle Beaudelle semblait avoir peu de quelqu'un. Le roi est dépassé et se voile la face. Nous le savons tous les deux.

Elle se rapprocha un peu plus de lui, pour bien lui prouver qu'elle savait ce qu'elle disait
- Vous qui avez travaillé avec Pére, qui êtes un brillant officier et le capitaine des gardes de ce royaume, dites moi. Dites moi Messire de Valbleu quelle est la marche à suivre et ce qu'il fait faire. Naraya est en train de sombrer, nous le savons. Je ne le laisserais pas faire sans me battre et je me fiche de ce que ma condition de princesse me permet de faire ou non. Alors s'il vous plaît Messire de Valbleu, dites moi par où commencer. Je le ferais seule si il le faut mais je le ferais.

Et je ne veux pas que celui que j'aime perde la vie parce qu'il est parti en mission. C'est ainsi qu'elle aurait pu teminer. Mais porqoui faire ? Pour être encore qualifiée de frivole et d'égoïste ? Et puis qu'est ce que ça pouvait lui faire au Capitaine qu'elle soit amoureuse d'un homme et de son pays.

_________________
On ne naît pas noble on le devient
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léon De Valbleu
Chef de la garde Royale
Chef de la garde Royale
avatar

Nombre de messages : 172
Age : 31
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: Une soirée à l'auberge   Lun 25 Juin - 5:11

Eh bien finalement cela ne concernait pas sa fiancée mais ce n'était pas vraiment plus un sujet où il était à l'aise. Il était chef de la garde depuis maintenant des années, mais jamais le royaume n'avait connut une tel crise à ses frontière et même dans le royaume même.

-Vous avez en effet raison, la situation est pour le moins préocupante. Et sans doute peut on dire que la nouvelle autorité du royaume en est la cause. Malheuresement pour vous... C'est un problème qui ne concerne que moi et la garde, seul responsable de la sécurité de ce royaume et de la famille royal. Vous ne savez pas manier la armes, vous êtes une femme, et sans vouloir vous offenser il n'y a rien que vous puissiez faire pour m'aider. A moins que vous ne vouliez faire ordonner au roi puis dirigez une expedition punitive à nos frontière.

Léon éclata de rire, d'un rire sans joie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myranda de Cassentel
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 68
Age : 33
Lieux de résidence : Château de Cassentel, Morclé
Rang : Noble
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: Une soirée à l'auberge   Lun 25 Juin - 10:08

Myranda de Cassentel entra dans l'auberge pour manger un peu après le voyage qui la ramenait du château de son père en Morclé. Sous sa large capuche, elle apperçu un petit groupe qui lui sembla familier. En effet, il s'agissait de la Princesse Alice et du chef de la garde, Léon de Valbleu. Elle cru aussi reconnaitre l'homme qu'elle avait "réprimendé" dans les jardins. Elle passa son chemin et alla s'asseoir dans un coin après avoir fait signe à l'aubergiste de lui apporter à boire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Roi Démérick
Admin
avatar

Nombre de messages : 106
Date d'inscription : 15/11/2006

MessageSujet: Re: Une soirée à l'auberge   Lun 25 Juin - 10:25

Deux gardes entrèrent prestement dans l'auberge et se dirigèrent vers Léon de Valbleu et la Princesse Alice.

-Chef!

Dirent-ils à l'unison en se mettant au garde à vous.

-Le Roi nous envoit pour vous aviser que Le Comte de la Fere est de retour par Madëus selon certaines sources. Sa majesté croit qu'il pourrait y avoir eu un problème et vous demande dans la salle du trône...Ainsi que la Princesse Alice.

Cette information fut prononcée à voix plus basse, et la dernière phrase fut d'autant plus pénible à dire étant donné que le garde connaissait bien le tempérament de la jeune femme...il était d'ailleurs très attiré par ce petit côté sauvage, comme la plupart des jeunes garde d'ailleurs. Ah! Si la Princesse Alice savait qu'elle faisait fureur dans les rangs de la garde!

Les deux jeunes hommes attendirent la réponse du duo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hache
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 61
Rang : Garde (pourrie)
Rayens : Au moins tout ca ! Et plus encore !
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Re: Une soirée à l'auberge   Lun 25 Juin - 11:27

Hache fit semblant de s'étirer et de bailler alors qu'il commencait enfin à se faire oublier. Une convocation... Voilà des nouvelles qu'il ne connait pas. Pas encore du moins, il ne doutait pas qu'il serait bientôt au courant de l'urgence de cette convocation. Car il ne s'agissait sans doute pas du retour du bien-aimé de la princesse seulement, sinon pourquoi convoquer le chef de la garde de toute urgence ?

Sans se presser, il se leva et s'approcha de la comtesse qu'il reconnaissait du dernier "incident" au château. Il l'avait regardé s'asseoir discretement, et vint se mettre à sa table.


-Noble dame, puis-je avoir l'honneur de partager une choppe avec vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice de Naraya
Plume d'or
Plume d'or
avatar

Nombre de messages : 416
Age : 37
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: Une soirée à l'auberge   Lun 25 Juin - 12:43

hp : normalement on est dans un placard à balais donc personne ne nous voit et nous entend^^. Pas grave je vais faire suite

Léon de Valbleu avait raison en tous points. Alice n'tait qu'une femme et ne portait pas d'armes. Quoiqu'il ne fallait jamais sous estimer le pouvoir dissuasif d'une aiguille à tapisserie. D'un point de vue physique elle ne pouvait en effet pas faire grand chose. Elle acquiesca aux paroles du Capitaine
- Messire de Valbleu, si expédition punitive il doit y avoir il faudrait savoir auprés de qui. Qui sont ses gens ? Que veulent ils ? Combien sont ils ? Où sont ils situés exactement ? Avons nous à faire à un ennemi ou à plusieurs ? Où en sont ils ? Pourquoi ne nous envahissent ils pas directement ? Savez vous le nombre d'hommes que vous pouvez envoyer ? En quelle formation ? En combien de bataillons ? Et la diplômatie n'est elle pas envisageable avant de passer aux armes ? Vous êtes en effet responsable de la sécurité de Naraya et en tant que tel avait le pouvoir et le droit de répondre à ces questions par tous moyens à votre disposition et sans demander l'avis de qui que ce soit. Une fois ce rapport établi, soumettez le au roi et s'il ne prend pas de décision efficace et rapide....alors il faudra aviser. Mais je sais que je ne peux pas porter d'armes et que je ne suis qu'une femme....Mais je suis certaine que foncer tête baissée et sans la moindre préparation ne fera qu'aggraver la situation. Qu'en dites vous ?

Alice la grande champione de la dscrétion ne s'était pas apperçu q'un pan de sa robe était resté coincé dans la porte du placard. Ls gardes du roi en revanche n'avaient pas manqué de relever ce détail. Elle fut donc surprise lorsque ceux ci ouvrirent la porte pour leur dire que le roi les atendait. Nathan de retour par Madëus ? Ah oui ? Un probléme ? Encore ? Lequel ? Nathan était de retour. Stop, réfléchir. Nathan était de retour. Vite penser; réfléchir et prendre la bonne décision. Quelle blague! Ah l'homme à la couronne en avait de bonnes! Comment faire revenir Alice pour le simple plaisir de la punir encore et toujours avec un air accablé et démontrer à quel point elle était une horrible petite bonne femme! Il ne la tenait jamais au courant de rien et là il la faisat appeler pour un grave probléme ? A d'autres...Elle levales yeux au ciel aggacé. Il falalit qu'elle aille distraire le roi!! comme si il n'y avait rien de plus important à faire. Elle répondit
- Eh bien allons y Messieurs, un roi ne saurait attendre plus que de raison

Elle apperçut alors quelqu'un qu'elle connaissait mais qu'elle n'arrivait pas à remettre. Une beauté piquante, les traits durs de la perfection, et un air séducteur typiquement...Cassentel. Il y avait bien longtemps qu'elle ne l'avait pas vu. Refairait elle une apparition à la cour ? Elle la salua en passant d'une élégante révérence avec un petit sourire
- Myranda de Cassentel. Bien le bonjour! Heureuse de vous revoir! Je le regrette mais je ne pux rester. J'espére vous voir prochainement. N'oubliez pas de transmettre mes amitiés à votre famille.

_________________
On ne naît pas noble on le devient


Dernière édition par le Mer 27 Juin - 9:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myranda de Cassentel
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 68
Age : 33
Lieux de résidence : Château de Cassentel, Morclé
Rang : Noble
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: Une soirée à l'auberge   Lun 25 Juin - 12:58

Myranda répondit à la Princesse par un signe de tête respectueux et un sourire courtois. Que faisait la petite princesse de Naraya à l'auberge avec le chef de la garde? Voila qui était interessant. La jeune comtesse allait devoir rendre compte de ceci à son frère dès qu'elle le verrait. Ce dernier lui manquait terriblement...

Mais son attention se porta sur l'homme qui quémandait une place à sa table. D'un regard félin, elle détailla ce dernier de la tête aux pieds puis acquieça gracieusement.


-Rappelez-moi votre nom...

Dit-elle avant de saisir la coupe de vin que l'aubergiste venait de poser devant-elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Gardi
Invité



MessageSujet: Re: Une soirée à l'auberge   Lun 25 Juin - 15:28

Kerig lui filait à toute allure. Il revenait de la mercerie et se dépêchait autant que ses petites jambes le lui permettaient. Il y avait du monde à l'auberge. Mais quoi d'étonnant ? La Tenanciére n'était elle pas charmante ? Kerig en tous cas l'appréciait énormément, surtout lorsqu'elle lui donnait du gâteau au miel. Il se heurta à une jeune fille rousse qui avait l'air...contrarié. Kerig lui la trouvait rigolote avec son petit nez froncé et ses tâches de rousseurs. Il rit et fit un clin d'oeil à la demoiselle.
- Pardon mam'zelle! Z'êtes toute mignonne

Il rit malicieusement et déboula dans l'auberge hors d'haleine
- Mam'zelle Margaut, Mam'zelle Margaut!! Faites attention l'eau de la fontaine du village été empoisonnée faites attention!!

Puis il reprit sa course
Revenir en haut Aller en bas
Hache
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 61
Rang : Garde (pourrie)
Rayens : Au moins tout ca ! Et plus encore !
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Re: Une soirée à l'auberge   Lun 25 Juin - 17:30

Ravi que la noble demoiselle daigne lui répondre (quel homme ne serait pas content d'attirer l'attention d'un jolie minois ?)

-On m'appelle Hache, je suis membre de la garde... Et j'ai bien d'autre métier également. Mais que fait donc une femme aussi belle que vous dans un lieu aussi vulgaire ? j'en suis évidemment ravi, mais aussi surpris.

En engageant doucement la conversation il esperait en apprendre plus sur cette femme noble. Qui l'interessait.. A bien des égards. Il avait en effet déjà entendu des rumeurs sur elle, mais il préferait bien entendu verifier ses sources par lui même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myranda de Cassentel
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 68
Age : 33
Lieux de résidence : Château de Cassentel, Morclé
Rang : Noble
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: Une soirée à l'auberge   Lun 25 Juin - 19:20

Myranda sourit derrière son verre, plongeant son regard dans celui de Hache.

-J'adore me plonger dans le monde de Naraya, que se soit de la cour ou du fond de l'auberge...Après tout, les ragôts qui circulent en ces modestes lieux ne sont-ils pas beaucoup plus intéressant que ceux, plus futiles et déprimants, qui se répandent au château ou dans d'autres lieux plus nobles?

Secouant sa longue et soyeuse chevelure, Myranda soupira d'aise.

-D'autant plus que le vin est excellent dans cet auberge...

La jeune comtesse restait vague, étudiant chaque expression, chaque mouvements de l'homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une soirée à l'auberge   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une soirée à l'auberge
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NARAYA :: LA VILLE :: Auberge du Cheval d'Or-
Sauter vers: