NARAYA

Le Jeu du Royaume de Naraya
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La roseraie

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
La Princesse Sybille
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 64
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: La roseraie   Lun 5 Fév - 11:51

Sybille avait laissé sa monture aux écuries et renvoyé ses suivantes à leurs folleries pour aller marcher dans les jardins en fleur du château. Elle attendait Léon de Valbleu qui devait la rejoindre près de la roseraie. Elle ne réfléchissait pas beaucoup depuis le matin. Elle était partie pour l'académie en laissant ses pas l'y guidée. Elle avait aussi parlé comme son coeur le lui dictait. Son instinc agissait pour elle et elle aimait ça. Elle ignorait ce qui se dirait entre elle et de Valbleu, mais ne s'en souciait guère. La Princesse soupira en souriant et huma le doux parfum d'une rose bien rouge...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léon De Valbleu
Chef de la garde Royale
Chef de la garde Royale
avatar

Nombre de messages : 172
Age : 31
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: La roseraie   Mer 7 Fév - 17:21

Léon, eut la décence d'enlever son vétement d'entraînement en passant dans ses appartements avant de rejoindre la princesse, et enfila son habit de chef de la garde, avec l'embleme royal, une large cape, mais néanmoins toujours un habit guerrier, et fonctionnel.

Se dirigeant dans les jardins il aperçut vite la princesse et avant qu'elle ne le voit, il prit un instant pour la regarder. Elle sentait une rose rouge qu'elle tenait dans sa main... Et en effet la princesse lui rappelait une fleur tant elle lui semblait belle.

-Eh bien ce jardin est encore bien plus beau que la dernière fois où je l'ait vu...
déclara Léon en regardant la princesse d'un regard doux mais amusé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Princesse Sybille
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 64
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: La roseraie   Jeu 8 Fév - 1:01

Sybille aimait les fleurs. Elles lui rappelaient à quel point le monde peut être bon. Elle humait une rose, l'une des plus belle de la roseraie, et n'entendit pas Léon de Valbleu approcher. Quand il parla, elle sursauta, mais très légèrement, avec sa grâce habituelle.

-Monseigneur de Valbleu, vous voilà! N'est-ce pas qu'il est beau mon jardin...car vous savez, j'ai fais arranger la plupart des plants que vous voyez...La nature m'est d'un tel réconfort!


La Princesse marcha vers de Valbleu, tenant toujours la rose contre son coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léon De Valbleu
Chef de la garde Royale
Chef de la garde Royale
avatar

Nombre de messages : 172
Age : 31
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: La roseraie   Jeu 8 Fév - 18:14

-La nature est d'un grand réconfort pour nous tous...

Il dit ces paroles une grande sincerité car même un soldat endurcit devait parfois fuir son monde de violence et de sang.

-Vous avez arrangez les fleur vous-même ?
Quelle étrange occupation pour une princesse qui n'est pas censé travailler de ses mains ! Mais ca ne m'etonne guere de vous je doit je doit dire.


Léon avait un immense respect pour tous les métiers ou l'on utlisait ses mains, il n'en appréciait que plus la princesse qui n'avait pas peur d'y mettre du sien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Princesse Sybille
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 64
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: La roseraie   Sam 17 Fév - 16:44

Sybille, qui était absorbée par le manège de Felicia, leva les yeux pour voir Alice et Cassandre qui arrivaient.

-Oh bonjour Alice! Bonjour Cassandre! Comment allez-vous toute les deux?

Sybille ramena son châle sur ses épaules et sourit tendrement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice de Naraya
Plume d'or
Plume d'or
avatar

Nombre de messages : 416
Age : 37
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: La roseraie   Dim 18 Fév - 15:14

Alice embrassa sa soeur. Heureuse de la revoir et aussi soulagée d'être enfin sortie de la bibliothéque. L'air extérieur lui avait manqué et plusieurs fois elle s'était sentie opréssée. Elle sourit
- Oh mais merveilleusement merci!! et toi même ? Il semblerait que tu aies repris des couleurs ???

Alice était vraiment ravie de voir que Sybille s'était remise de sa crise. Soulagée même. La revoir dehors, au milieu des roses et avec le sourire la rendait vraiment joyeuse. Elle avait eu tellement peur pour elle. Face au courage et à la détermination de Sybille, Alice se sentait comme...revigorée. Il fallait suivre son exemple et ne pas se laisser abattre par les événements. Mais Alice s'apperçut que Sybille se serrait un peu plus dans sin châle. Et elle lui demanda, légéremnt inquiéte
- Tu as froid ?

_________________
On ne naît pas noble on le devient
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Princesse Sybille
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 64
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: La roseraie   Dim 18 Fév - 22:00

Sybille sourit.

-Non je n'ai pas froid je te remercie, et oui je me porte beaucoup mieux...

La Princesse était contente de voir Alice et se demandait si elle était au courant des intentions de Démérick à son sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice de Naraya
Plume d'or
Plume d'or
avatar

Nombre de messages : 416
Age : 37
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: La roseraie   Mar 20 Fév - 16:23

Voyant que Sybille l'interrogeait du regard et ayant apperçu la réaction de Félicia, Alice crut bon de continuer. Elle se demanda ce que ses soeurs pouvaient imaginer. Il n'y avait rien d'extraordinaire, à coup sur elles allaient être déçues. Mais enfin, maintenant qu'elle était lancée...

- Il n'y a rien de grave au contraire. En fait la reine et moi avions pensé nous occuper d'organiser à Olrick et Dame Endamone un dîner surprise en tête à tête sur le théme oriental. Cela leur permettrait de passer un dernier petit moment seuls avant le mariage. Et pour bien faire, il faudrait l'organiser le jour de leur enterrement de vie de jeune homme et de jeune fille. Olrick passera la journée de son côte avec ses amis et nous nous occuperons de Dame Endamone. Et le soir nous les ferons retrouver sans qu'ils le sachent...j'en ai déjà parlé à Téodoric et au Comte de la Fere et ils veulent bien être complices

Elle sourit
- Et puis pendant que nos deux toutrtereaux dîneront, rien ne nous empêchera de faire la même chose tous ensemble!

Elle rit
- Au départ, je pensais même les habiller en prince et princesse orientale plus ou moins à leur insus, mais plus j'y réfléchis, plus ça me irréalisable et peut être un peu trop...

Trop, voir même ridicule. Théodoric et Nathan avait du penser qu'elle était vraiment stupide, sans parler de la reine... Alice s'en voulait. Où allait elle chercher des idées pareilles ?Elle venait d'en parler à ses soeurs mais elle au moins la connaissait et ne serait pas franchement surprises...

_________________
On ne naît pas noble on le devient
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Léandre de Naraya

avatar

Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Re: La roseraie   Sam 10 Mar - 13:00

La journée étant plutôt banale et Léandre n'ayant aucune envie de sortir seul, il s'était réfugié dans un coin de la roseraie. D'un morosité qu'on lui connaissait peu, il ne prêtait guère attention à ce qui se passait autour de lui et fixait le sol, déplacant de petits caillous du bout du pied. Il serait bien aller galoper, mais il avait déjà exténué son cheval plus tôt dans la matiné. Il aurait bien été combattre, mais il se connaissant trop bien pour penser que s'il y allait dans cet état il ne blesserai personne. Trop timide ou orgeuilleux, il ne le savait plus trop, pour aller demander à quelqu'un de lui tenir compagnie, il restait là, seul.

Enrageant intérieurement jusqu'au point ou il n'en pu plus, Léandre se leva finallement. Il irait passé ses nerfs sur les soldats puis il irait annoncer qu'il partait chasser. Une petite semaine en montagne lui ferait le plus grand bien et si quelqu'un désirait l'accompagner, soit. En espérant que son frère ne lui impose pas un escorte si ce n'était le cas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice de Naraya
Plume d'or
Plume d'or
avatar

Nombre de messages : 416
Age : 37
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: La roseraie   Ven 16 Mar - 7:10

Ainsi donc les deux jeunes femmes se dirigérent vers la roseraie. Le binum plutôt inatandu formé de Dame Endamone, la brune à la beauté glaciale et d'Alice la blonde bavarde (ou bavarde blonde selon ce qui vous scie le mieux). Curieux duo que le personnel du château ne pouvait s'empêcher de regarder en évitant toutefois de se faire trop remarquer. Si Endamone avait voulu faire tapisserie, pour le coup c'était fichu. Et cela Alice n'y avait pas pensé le moins du monde. Pas plus qu'elles ne faisait attention aux regards surpris qui glissaient sur elles. Partant du principe que Dame Endamone devait se familiariser avec les lieux, elle la guidait tout simplement. Ni plus ni moins. La roseraie était un lieu paisible et enchanteur. Comme l'indiquait son nom des roses multicolores y étaient disposées avec goût et rafinement. Alice tenta de faire appel aux peu de connaissances florales qu'elle avait pour donner des explications à sa future belle soeur. Car aprés tout elle n'était pas le Pére Fouras et ne posait pas d'énigmes.

- Bienvenue Dame Endamone, dans l'une des plus belles parties du château! C'est pére qui a fait planter tous ses rosiers et comme vous pouvez le constater, toutes les espéces connues de cette fleur sont réunies. D'où la multitude des couleurs. Connaissait vous leur langage?

Comme dame Endamone fit signe que non, Alice continua tout en se déplaçant dans les bosquets au fur et à mesure de ses citations

Les Roses rouges
Ellle représentent amour passion, respect et courage...
La signification des roses roses suggère la joie, la grâce, et le roman poétique.
Les roses Corail ou roses oranges reflètent le désir et l'enthousiasme.
La rose "pêche" signifie que l'amour bourgeonne impatiemment... le romantisme.
Les roses blanches symbolisent l'amour pur et raffiné, l'innocence et le secret
Les roses jaunes sont venues pour signifier la combinaison des sentiments de l'amitié et de la joie, mais aussi... l'orgueil et la froideur, la perte d'amour et l'infidélité !!!
Les Roses violets foncé appelées plus communément roses noires sont symboles de passion fatale

Enfin consciente d'avoir quelque peu fait courir dame Endamone, Alice, d'un geste fort grâcieux de la main l'invita à s'asseoir sur un banc, ce qu'elle fit également.
- Chacun d'entre nous a une rose qui lui correspond. Pére disait souvent que c'est la multitude et le mélange des caractéres qui donnaient des couleurs à la vie. Et cet endroit en refléte parfaitement l'idée il me semble. Les couleurs sont mélangées mais savamant, ce qui procure un ensemble trés harmonieux.

Alice cette fois avait réussit à ne pas poser de questions à Dame Endamone. Bien qu'elle fut tenter de lui demander quelle sorte de rose était sa préférée. D'autant plus que les roses bleu m et m's n'existaient pas, alors il aurait été intéressant de connaître un peu plus les goûts de la jeune femme.

_________________
On ne naît pas noble on le devient
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Endamone de Philimartre
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: La roseraie   Sam 17 Mar - 9:44

Après tout ce magnifique exposé reflétant cette grande connaissance de cette fleur, éternel symbole de l’amour : la rose, de la part de la jeune femme, une question allant de soi vint s’immiscer dans mon esprit (non pas celui d’Endamone mais celui de sa joueuse) : quelle serait la rose qui se rapprochait le plus de la beauté glaciale ? Et je ne pu m’empêcher de vous reproduire le fil de ma pensée. Les roses rouges ? Endamone est loin de représenter la passion, et l’amour ; sait-elle au moins de quoi il s’agit... Quant aux roses roses, Endamone exprime peut être la grâce, mais est très loin de refléter la joie. Alors reste les roses oranges qui sont sans doute celles se rapprochant le moins de son caractère, les roses pêches sans rapprochant mais étant si éloignées d’elle pourtant... Peut être un mélange de roses blanches, non pas pour l’amour pur et raffinée mais pour l’innocence et les roses jaunes pour la froideur. Pour ce qui est des roses noires il serait même inutile de les évoquer.

Le dénouement de cette brève réflexion serait donc : il faudrait créer une rose à l’image d’Endamone... je souhaite bon courage à qui se lancerait dans telle entreprise.

Trêve de méditation, il est temps que je fasse agir mon très cher perso.

Donc la roseraie fut leur point de chute, comme vous avez pu le comprendre. Et l’âme de cette roseraie se voulait être : l’harmonie dans la différence. Pourquoi pas, idée intéressante en soi, qui renvoyait à ce qu’étaient les princes et princesses de Naraya. Tous prônant leurs différences et à contrario leur appartenance au sein d’une même famille. Mais cette âme aurait été sans doute bien différente si cette roseraie était accompagnée d’autres plantes. L’idée d’unité et d’harmonie serait alors chamboulée. La plus belle plante attirerait alors tous les regards rendant aveugles nos yeux aux autres, nous rendant alors sans respect sur ceux qui font pas de poids. Et ça tournera comme ça, même dans la plus belle des utopies...

La belle brune écouta attentivement ce que venait de dire Alice, dénotons une petite nuance avant de poursuivre : attentivement n’incluant pas le terme intérêt. Pour une fois la blonde au tempérament enthousiaste ne lui posa aucune question. Lui laissant ainsi la liberté de prendre la parole ou non. Ou par ce biais voulait-elle un signe d’acquiescement de la part de sa future belle soeur voulant savoir quel était l’effet de son discours ? Eh bien soit donnons lui une réponse même si cette dernière ne découle d’aucune interrogation.


“Je dois avouer que je ne connaissais que très peu le langage des roses, vous avez su vous faire être une grande interprète.” fit-elle après s’être assise aux côtés de la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthuro
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: La roseraie   Sam 17 Mar - 13:11

Ce jour là, Athuro, qui était de retour de voyage depuis, se promenait dans le jardin royal... Comment cela était il possible?? On l'avait laissé rentré au château sans lui demandé qui il était?? Non loin de là, mais les garde avaient peu d'esprit, ou du moins pas autant que le jeune homme, et puisque disait s'appelé de Monplaisir et qu'il ne portait pas d'arme sur lui, les gardes le laissèrent passer... Surtout parce que le jeune homme n'arretait pas de parler et qu'il employait des mots trop compliqué pour eux...

Arthuro se promenait donc dans le jardin, respirant l'air frais de cette saisson, puis il entendit deux jeune personne discuté des fleurs et plus particulièrement des Roses...

Il s'avanca, la démarche féline, a pas lent...

"Chacun de nous a sa Rose encrée au plus profond de lui. Cette Rose représente notre caractère, le tout est de ne pas faire fanner celle-ci en se laissant influencé et en se laissant dicter une conduite qui ne nous resemble pas..."

Arthuro remarqua l'air surprit, où sucpisieux des deux jeune demoiselle...

"Je ne peut que remarquer que les deux jeune demoiselle, oh combien belle, se demandait qui pouvait être cet avortons qui comme un malpoli arrive sans crier gare et sans même donner son Nom..."

Le jeune homme s'inclina...

"Ma famille porte le nom de Monplaisir, surement un nom révélateur sur ma naure, mais en tout cas qui me prédestina a être celui que je suis... Arthuro est le prénom étrange que me donna ma mère, une douce femme... Paixs a son âme... Mais... A qui suis-je censé m'adresser en ce moment?? Mesdemoiselles ont elle un nom qui tout comme moi les prédestine a être ce qu'elle sont??"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice de Naraya
Plume d'or
Plume d'or
avatar

Nombre de messages : 416
Age : 37
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: La roseraie   Sam 17 Mar - 14:04

Alice une grande interprête des roses qui l'eut cru ? Pas elle en tous cas. Elle n'avait fait que répéter ce qu'elle avait appris. Rien de bien exceptionnel là dedans. Mais au moins Dame Endamone avait semblé écouter. Pas entendre mais écouter. C'était là toute la différence. Minime je vous l'accorde mais existante tout de même. Alice ne s'était pas attendu à un tel enthousiasme de la part de la fée brune. Enthousiasme un mot trop fort ? Sans doute mais pour sa future belle soeur ce devait être là les rares marques de ce concept qu'elle s'accordait. Alors comme on ne peut demander à chacun que ce qu'il veut bien donner, Alice apprécia la remarque de son interlocutrice. Non pas pour le compliment en lui même qui devait être simplement poli mais pour avoir dispenser ces quelques mots librement. Elle inclina légérement la tête pour remercier Dame Endamone accompagnée de son sourire qui lui était venu tout naturellement.
- Il est souvent surprenant d'apprendre ce que peut symboliser les trésors de la nature pour l'espéce humaine...

Elle allait continuer lorsqu'un mystérieux personnage s'introduisit auprés d'elles. Mystérieux sans aucun doute mais fort agréable. Tant au niveau physique qu'au niveau éloquence. Apprendre qu'il s'appelait Monplaisir n'avait rien d'étonnant. Porbablement un nom d'emprunt contrairement à ce qu'il prétendait. Mais la fable était jolie et Alice avait tout envie d'y croire. Cela ne faisait il pas partie de la magie du personnage ? Alice sourit un peu plus en l'écoutant s'exprimer. Les mots qu'il employait étaient ...un plaisir pour les oreilles justement. Etait ce un troubadour, un poéte ? Il en avait l'allure en tous cas. Mais avec toutefois une élégance plus accentuée.Et c'est probablement pour cela que les gardes l'avaient laissé passer. Ce ne devait pas être le genre d'homme à se présenter au casting de la Nouvelle Star comme les autres "artistes".
- Bienvenue dans la roseraie Sieur de Montplaisir! et ravies de faire votre connaissance.

Alice désigna dame Endamone

- Voici dame Endamone de Philimartre, trés prochainement Dame Endamone de Naraya et je suis Alice de Naraya.

Elle réfléchit un instant à la question qui leur avait été posée et lança en riant
- Pour ma part, j'ignore si mon nom me prédestine à quoi que ce soit mais je m'emploie au mieux à suivre la philosophie Carpe Diem, cueillez les roses de la vie...

_________________
On ne naît pas noble on le devient
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthuro
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: La roseraie   Lun 19 Mar - 15:52

Arthuro sourit lors des présentations... Il avait devant lui deux jeunes filles trés différentes, trés jolies aussi, mais leur caractères devaient être totalement oposés et c'est ce qui faisait sourir le jeune homme...

"Douce est cette rencontre aussi innatendue que charmante... Beau son vos visages pour mais yeux qui on tant a regarder et plus douce encore est votre voix si mélodieuce... Mes oreilles se repose a vous entendre discourire... Mais... Mais il n'y a pas de sourire qui illumine le doux visage de votre amie... Il est dommage de voire une femme si... Si renfermée sur elle même... Pourtant ce qui est enfermé en elle, doit être aussi beau que ce qui éclos d'un bourgeon lorsque la fleur est dehors..."

Arthuro sourit une fois de plus, un peu comme si c'était un tic... Puis s'adresssant directement a Endamone :

"Dite moi que vous savez sourir?? Faite moi l'honneur d'en apercevoir, non pas un en entier, mais au moins le prémisse de celui-ci... Vous ferez de moi le plus heureux des hommes et votre plus fervant admirateur..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Endamone de Philimartre
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: La roseraie   Lun 19 Mar - 16:41

Tout se passait pour le mieux, enfin par là entendez : tout le monde gardait la place qu’était la sienne, avec une distance raisonnable, et respectueuse pour autant, entre les deux jeunes femmes.
Mais vlà t’il pas qu’arrive venu de nul part un jeune homme se disant seigneur, beau parleur certes mais à contrario il pouvait semblait fort discourtois.
Impertinent dans sa diplomatie il l’était. Et il n’avait pas l’air d’avoir bien froid aux yeux.
La première impression vis à vis de cet Arthuro fut donc plutôt négative.
Non mais c’est vrai pour qui se prenait ce beau parleur arrogant ? Allier les mots pour faire de belles phrases était une chose... S’inviter ainsi au beau milieu d’une conversation se pavanant tel le paon fier de recevoir le premier prix du salon de l’agriculture en était une autre, moins appréciable.
Elle laissa donc le “loisir” à la jeune blonde de répondre à cet impétueux.
Et c’est là qu’il lui fit une réflexion sur son sourire. Oui, effectivement la glaciale Endamone n’était pas du genre à afficher la blancheur de ses dents tel un mannequin dans une réclame pour un dentifrice, elle était ainsi. Mais même si cela avait été dans sa nature d’être plus souriante, qu’elle ne lui sourit pas était sont droit, surtout après cette mini scène théâtrale se voulant flatteuse pour les deux futures belles soeurs, trop flatteuse et qui en fait mettait ainsi l’orgueil du “poète” en avant.
Demoiselle de Philimartre se leva de son banc, peut être cherchait elle ainsi à se donner un peu plus d’importance.


“Je crois que vous perdrez votre temps en devenant l’un de mes plus fervents admirateurs.” répondit-elle. Annonçant en même temps qu’elle n’avait aucunement l’intention d’offrir un sourire ne serait-ce qu’une esquisse au jeune homme.

“Ne vous faites donc pas une obligation de tenter d’avoir “un prémisse de sourire” que vous pouvez aisément chercher ailleurs...”
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice de Naraya
Plume d'or
Plume d'or
avatar

Nombre de messages : 416
Age : 37
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: La roseraie   Lun 19 Mar - 18:29

Aïe, aïe, aïe, tout cela s'annonçait au plus mal! C'était bien parti pourtant. Le jeune homme s'était parfaitement introduit dans la conversation mais là il fallait bien le reconnaître il avait tout gâché. Un séducteur, c'est probablement ce que Sieur de Monplaisir devait être. Alice ne pratiquait pas cette façon d'être mais elle la respectait et la trouvait fascinante, admirable. Car c'était tout un art délicat et difficile à manier. En général elle aimait bien les voir à l'oeuvre et se postait là avec un regard attentif. La frontiére entre l'exagération et ce qui pouvait vraiment être fait croire était on ne peut plus mince. Employer des mots creux et des flatteries à outrance pouvait s'avérer fatale et c'est ce qui venait de se passer. Dame Endamone avait fourni une réponse tout à fait appropriée. Elle s'était même levée de son banc! Si Alice avait du répliquer à sa place c'eut été dans le même style. Et puis il fallait bien le reconnaître, séduire était à la mode à la cour. Tout le monde s'y mettait. Etait ce par ennui ? Quoiqu'il en soit l'atmosphére était devenue pesante. Dommage elle était si légére tout à l'heure ! Enfoncer le clou ne servirait à rien. Sieur de Monplaisir devait se sentir suffisament mal comme cela. Mais d'un autre côté Alice ne pouvait ni ne voulait contredire sa future belle soeur. Non seulement elle avait raison, mais en plus elle se devait d'être solidaire avec elle. Et puis tout de même c'était la fiancée de son frére qu'il se permettait de séduire et devant elle de surcroît! Alice sourit tout de même et se leva également pour montrer qu'elle appuyait Endamone.

- Messire Montplaisir, vous semblez être nouvellement arrivé à Naraya. Auriez vous des nouvelles du monde extérieur ? Nous en manquons beaucoup ces temps ci.

Parler d'autre chose était selon Alice la meilleure solution pour dissiper ce malaise. Enfin elle n'avait pas trouvé mieux. Et de cette façon elle offrait au poéte une façon de se rattrapper. A lui de voir si il voulait en profiter ou non. Aprés tout, tout lemonde avait le droit de se tromper.

_________________
On ne naît pas noble on le devient
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthuro
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: La roseraie   Mar 20 Mar - 21:39

Arthuro aurrait dû, u du moins aurait pû prendre mal la récation de la jeune femme qui ne voulait pas sourire... Mais, bien qu'il ne répondit pas un mot, pour ne pas empétrer la conversation plus qu'elle ne semblait être... Pourtant il sourit, lui, et a pleines dents...
La jeune femme ne venait elle pas de réagir??
Le propre d'un homme tel que lui n'était il pas justement de faire réagir ses spectateur??
Mais il sauta sur l'occasion que lui donnait la plus conciliante des deux jeune femme, celle qui depuis le début avait semblé apprécier les mots du jeune homme, et qui plus est, s'amusait de cette joute verbale...

"Puisque vous mele demandez si gentillement, voici des nouvelles du monde extérieur... En Angleterre, Royaume qui est le voisin de Naraya, que seul la mer sépare du continent, le Seigneur local a fort a faire avec son frère renégat qui tente par tous les moyen de lui prendre son trône... Un un jeune homme plein de hardiesse, et de courage, dans l'ombre, s'amuse a déjouer les plans les plus macaviéliques de cet odieux personnages..."

Fable ou réalité??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice de Naraya
Plume d'or
Plume d'or
avatar

Nombre de messages : 416
Age : 37
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: La roseraie   Ven 23 Mar - 5:12

Les protagonistes de cette histoire étaient Richard Coeur de Lion et son frére Jean. Les familles de Naraya et d'Angleterre s'étaient déjà rencontrées il y a quelques années et Alice se souvenait parfaitement des deux hommes. Richard, un homme loyale emprunt de bonté et Jean, rusé, et intelligent au possible. Et il y avait aussi la reine mére Aliénore. Une sacrée personnalité! Alice l'avait vu maintes et maintes fois pousser Jean en avant pour le valoriser. Elle faisait probablement cela dans le but de maintenir un équilibre entre les deux frére. Richard étant roi et Jean étant Prince. D'ailleurs c'est avec une certaine ironie que le peuple le surnommait Jean Sans terre. A trop vouloir mettre le cadet en avant celui-ci s'était bâti un égot surdimensionné. Aussi, dés que Richard fut parti en croisade c'est lui qui dirigea l'Angleterre. Bien qu'à la base ce fut la reine mére qui était désignée. Mais visiblement, le prince Jean n'avait pas eu à forcer beaucoup pour prendre sa place. Et qu'allait il se passer quand Richard reviendrait ?Jean lui rendrait son trône sans discuter ? Comment Jean qui aurait regné un certain temps, aurait eu son indépendance et pris son envol pourrait ensuite se retirer du jeu comme si de rien n'était ? Il ne fallait jamais donner le pouvoir et encore moins le partager. Richard était un excellent roi mais il ne pouvait et ne devait poutant en rien négliger les capacités de son frére. La solution aurait peut être été de donner un "os à ronger" à ce dernier. Lui donner un fief quelconque à diriger. Ainsi Jean se serait épanouit et aurait même épauler son frére. Mais laisser le trône à quelqu'un d'autre était une erreur. En cas d'absence du roi, seule la reine devait diriger. C'est à cela que servait le couple royal...Du moins c'est ce qu'Alice pensait...et qu'en était il à Naraya ? Où en était on ? C'est avec effroi qu'elle s'apperçut qu'elle ne pouvait pas répondre à cette question...Le roi était Démercick. Ce qu'il faisait et dans quel état d'esprit elle n'en avait pas la moindre idée. Et encore moins de ce que faisait Gwénaëlle...Bon si elle ne savait rien ce n'était pas important, aprés tout c'était aux aînés de connaître la situation!

- Racontez nous Sieur de Monplaisir. Qui serait ce sauveur ?

Oui qui était ce ? Il en falalit un absolument. La situation en Angleterre ne devait pas durer. Alice ne pensait pas cela par simple bonté d'âme mais comme le poéte l'avait souligné plus tôt, l'Angleterre était voisine de Naraya. Des demandes d'alliance de la part de Richard ou Jean pouvaient probablement être faites et c'était trés inquiétant...

_________________
On ne naît pas noble on le devient
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthuro
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: La roseraie   Ven 23 Mar - 14:55

L'une des deux jeune fille, la plus jeune sembalit il, était attirée par les récits qur jeune homme... L'autre par contre, celle qui l'avait remis a sa place, en quelque sorte, ne l'écoutait guère...

Pourtant c'était cette dernière qui intéressait le plus Arthuro... Un défit a relever... Une jeune demoiselle a faire sourire et pourquoi pas rougir??

Mais pour le moment, elle était peu réceptive, et il lui fallait contentée sa spectatrice du moment...

"Le héros de cette histoire est un jeune homme, fils d'un noble qui était loyal au Roi... Etait parce que celui-ci fut assasiné^par l'homme de main du frère du Roi... Le fils donc, était partit dans une contrée lointaine avec son Roi, et lorsqu'il revint, il trouva la dépouille de son père... Il voue maintenant sa vie pour venger son père et pour aider les plus démunis en volant aux riches pour donner au pauvre..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Endamone de Philimartre
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: La roseraie   Sam 24 Mar - 9:46

(HJ : je suis désolée de ne pas avoir répondu plus tôt : pas beaucoup de temps en ce moment ! et désolée pour cette courte réponse.)

Simple spectatrice d’un spectacle la rendant assez indifférente, Endamone suivait, de loin la discussion se tenant : ainsi la conversation venait de changer de sujet, la jeune femme blonde souhaitant dissiper cette ambiance qui s’était annoncée des plus froide.

Les seules paroles qu’elle avait tenu face à l’homme n’avait semble-t-il pas touché l’orgueil du poète loin de là, et ce dernier continuait dans ce qu’il savait le mieux faire : enjoliver des phrases pour les rendre intéressantes, voire douces aux oreilles de ses interlocuteurs, était-ce pour l’amour des mots ? Ou pour l’amour de soi en voulant être l’objet de toutes les attentions ? Dans la dernière des possibilités il y réussissait bien puisqu’il monopolisait la parole, enfin, c’est pas à la belle brune qu’il fallait demander ça.

Mademoiselle de Philimartre suivait donc la conversation de loin, absorbant les mots que pour offrir une réponse si une question s’en suivait. C’est pour vous dire l’importance et l’intérêt qu’elle portait à ce qui se déroulait face à elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice de Naraya
Plume d'or
Plume d'or
avatar

Nombre de messages : 416
Age : 37
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: La roseraie   Dim 25 Mar - 11:59

hj : tu es toute pardonnée Enda !!! Wink

Alice écoutait avec attention l'histoire made in Monplaisir. L'ennui avec les poétes et les artistes, c'est qu'il était difficile de savoir si ils disaient vrai, ou s'il s'agissait simplement de belles histoires totalement inventées destinées à charmer l'ouïe de ceux qui les écoutait. Pourtant bien que le discours soit formulé de maniére ampoulée les faits semblaient parfaitement plausibles. Et quand bien même l'histoire aurait été inventée, il n'en demeurait pas moins qu'il fallait de l'imagination pour l'inventer et la conter. Cela aussi était un art et Alice le respectait. Dans toute histoire il y avait une morale à tirer. C'est cela qui intéressait Alice. Elle tentait de se baser sur les expériences des autres pour se faire une opinion.
- Vous même Sieur de Monplaisir, l'avez vous rencontré ce fils de noble déchu ?

Alice jeta un coup d'oeil à Dame Endamone qui semblait s'ennuyer ferme...bon si Alice ne savait pas ce que sa future belle soeur aimait, elle savait au moins ce qu'elle n'aimait pas. Elle n'avait visiblement aucun penchant pour les histoires. Mais...enfin peut être qu'elle en déduisait cela un peu trop vite. Dame Endamone avait toujours une expression de plus neutres. Comment savoir ? Alice s'en voulut de continuer à faire parler le poéte alors que cela ennuyait peut être Dame Endamone. Car à coup sur si c'était le cas, ce n'est pas elle qui le lui dirait. Protocole sévére obligeant. C'est légéremetn inquiéte qu'elle lui demanda
- Dame Endamone, est ce que vous vous sentez bien?

Oui c'était une question personnelle et oui Alice s'éatait promis de ne plus en poser à la jeune femme. Mais cela marchait à merveille lorsque l'on éprouvait de l'indifférence vis à vis de son entourage. Et Alice n'était jamais indifférente à rien ni à personne. Elle n'y arrivait pas et n'en avait pas non plus la moindre envie. Il y en avait d'autres qui faisaient cela trés bien alors autant le leur laisser.

_________________
On ne naît pas noble on le devient
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthuro
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: La roseraie   Lun 26 Mar - 15:50

La question fatidique, la question que redoute tout bon historien... Avez vous des preuves de ce que vous avencez??

C'est plus ou moins la question que lui posa la jeune Alice...

Mais Arthuro ne s'en offusqua pas, loin de là...

"Vous savez, il n'est pas facile d'approcher un hors la loi... Même si ses raison de l'être son des plus noble... Vous dire que je l'ai rencontrer me mettrait moi même hors la loi... Et l'on pourrait m'arreté, me mettre en prison et peut être même me pendre pour simplement vous avoir répondus oui a cette simple question... Ce n'est tout de même pas ce que vous voulez??"

Arthuro était fier de lui, voilà comme répondre sans vraiment répondre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Endamone de Philimartre
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 70
Date d'inscription : 19/11/2006

MessageSujet: Re: La roseraie   Mar 27 Mar - 8:03

Encore un message pour ne rien dire... Non, non ne croyez pas que ces lignes seront fortement inutiles, qu’elles n’amèneront rien à l’évolution de la situation. Mais ça risque d’être un peu cela tout de même, car voyez vous, une fois n’est pas coutume..., enfin dans ce cas présent c’est un peu le cas..., après avoir répondu à la princesse Alice de Naraya par un : “Merci... je vais bien.” Endamone ne va prononcer aucun autre mot se demandant s’il était utile de continuer d’écouter cet Arthuro.

Cet homme prônant le fait que pour une cause que nous pensons juste on pouvait alors se mettre hors la loi. Dans un sens pourquoi pas, mais cela reviendrait à faire du monde une anarchie des plus complètes. Car pour chacun la notion du bien comme du mal était très différente comparée aux principes d’une autre personne. Ainsi pour une personne quelque chose semblant juste pouvait paraître être un crime aux yeux d’une autre. Et faire la justice soi-même par rapport à quelque chose nous touchant de près reviendrait à faire le procès le plus injuste qui puisse être en vérité. Venger son père était une chose et pour garder ou sauver son honneur c’était tout à fait compréhensible, voler ceux qui ne lui avaient rien fait à part le simple fait d’être riche en était une autre.

Mais bon si le conteur semblait se complaire par son histoire d’un hors la loi volant les plus riches pour donner aux plus pauvres face à deux personnes faisant parties des plus fortunées du royaume c’était son choix. Aurait-il le même discours et les deux jeunes femmes entendraient-elles l’homme de la même oreille s’il s’agissait de la noblesse de Naraya que l’on avait ainsi volé. En tout cas même si pour Endamone son temps était tellement peu précieux qu’elle l’offrirait volontiers à qui voudrait le vivre à sa place, elle se demandait s’il ne serait pas utile de trouver une échappatoire à cet entretien... et qui sait même s’il est difficile de percer les pensées de la belle, même pour la joueuse l’interprétant, peut être pensait-elle avec une once de méchanceté ou d’ennui répondre par la positive à la question ne demandant aucune réponse du poète... ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice de Naraya
Plume d'or
Plume d'or
avatar

Nombre de messages : 416
Age : 37
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: La roseraie   Mar 27 Mar - 10:10

Alice rit
- Non bien sur je ne veux pas vous causer d'ennuis. Mais si vraiment vous avez peur, vous devriez passer à un autre récit. C'est à vous de voir.

Alice pensait qu'en vérité il s'agissait d'une véritable histoire inventée. Si vraiment Sieur de Monplaisir avait peur d'être hors la loi jamais il ne serait venu leur en parler. A moins qu'il soit particuliérement dérangé mais cela elle n'y croyait pas le moins du monde. Devait-il continuer ? A lui de chosir. Alice aurait aussi pu répliquer que si ce noble était recherché là bas il n'en était pas de même ici. Mais la réponse du poéte d'une certaine maniére voulait dire "écoutez donc et ne posez pas de questions". Eh bien c'est ce qu'Alice était prête à faire. Aprés tout pourquoi pas ? Cela ne faisait il pas parti de la magie des contes? La seule chose qui ennuyait Alice c'est qu'elle avait demandé des nouvelles de l'extérieur. Autrement dit des choses vraies. Pas des fables. Mais puisque l'occasion se présentait d'écouter un récit elle n'allait pas la bouder. Cela l'intéressait tout de même. Et elle savait être bon public.
Enfin sa future belle soeur pris la parole pour répondre qu'elle allait bien. Alice en déduisit donc qu'elle s'ennuyait rééelement. Comment la distraire ? Et avait elle seulement envie de l'être?

- J'en suis fort aise Dame Endamone! Mon frére m'en voudrait si à cause de moi sa fiancée s'était sentie mal.

Alice doutait que Dame Endamone apprécie les activités comme la cuisine, le tir à l'arc...en fait ce qui n'était pas des loisirs de parfaite femme noble devant rester à sa place. Alors Alice appela une servante qui lui apporta son ouvrage de coûture. Une tapisserie qu'elle avait commencé mais ne parvenait pas à finir faute de patience
- Cousez vous Dame Endamone ? J'ai commencé cette tapisserie qui pourrait orner la grande salle

Elle sourit
- Si toutefois je parviens à la terminer. Mais je ne suis pas suffisament patiente. Pouriez vous m'aider ? A deux nous aurions plus vite fini et vos compétences à la matiére m'apporteraient beaucoup...

En vérité elle n'avait aucune affinité avec ce genre de travail. Mais elle s'y astreignait. Une femme devait savoir coudre et les tapisseries étaient nécessaires pour réchauffer le château. Cela permettait d'isoler un peu du froid.

Son regard se reporta de nouveau sur le poéte
- Et cela ne nous empêchera aucunement d'écouter votre récit. Nos mains seront actives mais nos esprits n'en seront pas moins à votre écoute.

Au contraire d'ailleurs, ainsi occupée elle aurait moins le temps et l'envie de poser de questions.

_________________
On ne naît pas noble on le devient
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthuro
Citoyen
avatar

Nombre de messages : 30
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: La roseraie   Sam 31 Mar - 11:43

Arthuro regarda les deux femmes... L'une semblait s'ennuyer ferme et l'autre s'amuser comme une petite folle...
Que devait il faire?? Continuer a raconter son récit vrai ou faux ?? Devait il s'éclipser??
Arthuro aimait les bon auditoire, mais il aimait encore plus les défis... Et Endamone lui en lancait un, sans vraiment le savoir peut être... Mais en restant indifférente, elle le poussait a se surpasser pour la combler... Arthuro savait qu'il y arriverait... Pas tout de suite, et ne sachant pas encore comment il allait s'y prendre pour y parvenir, il se mit a sourire...

"Vous vouliez des nouvelles du monde extérieurs, et je vous ai raconté un récit... Récit, qui est tout a fait fondé... Vous savez, les récit ont toujours une part de vérité en eux... Mais savez vous que de nombreuses croisades on lieux loin vers l'Est et vers le Sud... Des guerres pour le pouvoir religieux, pour une terre promise... Des guerres inutiles en faite... Et puis au Nord, il est dit que de nombreuses tributs de barbares se rassemble au frontière de Naraya... Mais cela je ne l'ai pas vérifier encore... Voilà ce que je peut vous dire sur ce qui se passe en dehors des frontière de Naraya..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La roseraie   

Revenir en haut Aller en bas
 
La roseraie
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
NARAYA :: NARAYA :: Les Jardins Royaux-
Sauter vers: